Conseil national de la transition : Faire de la carte de presse une réalité au Burkina

mercredi 20 mai 2015 à 23h09min

Dans la matinée du 20 mai 2015, le président du Conseil national de la transition, Cheriff Sy, a reçu en audience la Commission technique de la carte de presse et du laissez-passer. Conduite par Justin Coulibaly, la délégation a fait au président du CNT le bilan des activités de l’ARCEP mais aussi abordé les difficultés rencontrées dans la confection de la carte de presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil national de la transition : Faire de la carte de presse une réalité au Burkina

A sa sortie d’audience, le délégué de la Commission technique de la carte de presse et du laissez-passer, Justin Coulibaly a signifié qu’il s’est agi d’une part de faire le point des activités de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, en passant par les difficultés rencontrées dans l’exercice de son fonctionnement pour aboutir à des perspectives. D’autre part, il était question de la carte de presse que beaucoup de journalistes ne possèdent pas.

« L’ancien prestataire a été totalement défaillant. Nous avons expliqué au président du CNT que depuis notre prise de fonction, nous avons approché le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité sociale qui nous a conduit à l’Office national d’identification pour voir dans quelle mesure nous pourrons avoir des cartes de presse fiables et à même d’assurer la sécurité des journalistes dans l’exercice de leur fonction. Je pense que cela est en bonne voie et d’ici là vous allez voir les réalités sur le terrain » a-t-il déclaré.

La Commission technique de la carte de presse (CTCP), peine depuis deux ans à faire sortir son programme d’activités dans la capitale, et les régions et pour cause, l’absence de budget par rapport aux structures de fonctionnement. En effet, selon l’argumentaire de M. Coulibaly, des promesses de financement ont été faites par les autorités tels que le premier ministère, le ministère de l’économie et des finances mais jusqu’à présent rien de concret n’a été fait. « Nous sommes attelés en fait aux charges du Conseil supérieur de la communication en fonction de son budget. Quand il n’en n’a pas, nous non plus nous n’en avons pas », a-t-il déploré.
Au cours de l’audience, des promesses heureuses ont été faites. C’est en cela que la CTCP n’a pas manqué d’exprimer sa joie de savoir que dans les jours à venir, elle pourra être soutenue par le CNT afin de faire en sorte que la carte de presse qui a pour objectif d’assainir le milieu puisse être une réalité.

Cette carte de presse comporte visiblement un certain nombre d’avantages de l’entendement de M. Coulibaly. « Ceux qui auront la carte de presse surtout quand ça sera la carte avec l’ONI, au niveau de certaines librairies il n’y a pas de problème. Nous sommes en train de discuter avec des assurances, des ministères, au niveau de l’aéroport afin que la carte puisse quand même apporter quelque chose notamment en hôtellerie, et dans les compagnies de transports. Nous sommes là-dessus, et nous espérons que cela pourra marcher surtout quand les gens sauront que la carte est fiable et sécurisée » a-t-il indiqué.

Aïssata Laure G. Sidibé (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés