Mouvement du Peuple pour le Progrès : La mise en place des structures au centre d’un atelier à Ouahigouya

samedi 16 mai 2015 à 00h10min

Une mission conduite par Pascal Bénon, membre du Bureau Exécutif National du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) était dans la cité de Naaba Kango pour un atelier de restitution des missions effectuées dans le cadre de la consolidation et de la structuration du parti. C’était le jeudi 14 mai 2015 au siège du MPP à Ouahigouya.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mouvement du Peuple pour le Progrès : La mise en place des structures au centre d’un atelier à Ouahigouya

Ils sont venus des différentes structures provinciales du parti à savoir le Loroum, le Passoré, le Yatenga et le Zondoma, pour s’enquérir de la vie de leur mouvement et se mettre, à l’occasion, au même niveau d’information pour les combats politiques futurs. La direction du MPP, par la voix de Pascal Bénon, a indiqué que du 14 février au 7 mars 2015 des missions ont sillonné l’ensemble du territoire national pour vérifier la mise en place des structures du parti. Si d’une manière générale, le travail est parachevé à en croire les émissaires du parti, il reste à le parfaire, concilier certaines visions des militants et surtout consolider les acquis au regard de l’espoir que fondent les populations sur le MPP. A l’entame des travaux de l’atelier, Mamadou Ouattara, secrétaire général de la section du Yatenga, après avoir souhaité la bienvenue aux cadres et militants du parti, a souhaité que ses derniers dans un esprit de camaraderie contribuent au succès de la rencontre.

Les acquis et les insuffisances de la structuration du parti relevés

Au sortir de l’atelier qui a été une occasion de connaitre la situation réelle de la mise en place des structures dans toutes les provinces de la région du Nord, un satisfécit général se dégage à entendre les organisateurs de l’atelier. L’arbre ne devant pas cacher la forêt, il a été question de poser les problèmes qui minent cette structuration. En effet, dira M Bénon, « il y a un certain nombre de difficultés sur lesquelles nous sommes appelés à nous prononcer avec les acteurs directs sur le terrain et qui tournent autour des luttes de positionnement, de leadership et que nous devons impérativement aplanir en ayant à l’œil les adversaires qui sont aussi sur le même terrain et travaillent à saper nos actions de mobilisation ». Rigobert Tenkodogo, en sa qualité de premier vice-président de la Fédération du Nord, a salué à sa juste valeur le travail abattu, ce qui a permis d’asseoir le parti dans tous les villages de la région. « Nous pouvons nous permettre d’être optimistes », a-t-il indiqué à la fin des travaux.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés