Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Situation nationale : Jérôme Bougouma, Salif Kaboré et Jean Bertin Ouédraogo interpellés par les forces de l’ordre

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 8 avril 2015 à 07h32min
Situation nationale : Jérôme Bougouma, Salif Kaboré et Jean Bertin Ouédraogo interpellés par les forces de l’ordre

Dans une déclaration rendue publique ce soir, le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a annoncé l’interpellation d’anciens ministres de Blaise Compaoré et des dignitaires de l’ancien régime. Lisez !

Les personnes suspectes interpellées pour être entendues des chefs de :
-  Atteintes à la sûreté de l’Etat ;
-  Malversations dans les lotissements ;
-  Surfacturations et malversations dans l’exécution des marchés publics ;
-  Activités politiques illégales ;
-  Troubles à l’ordre public et incitations de troubles à l’ordre public.
Au total, huit(8) personnes ont été interpellées. Il s’agit de :
-  Monsieur KABORE Lamoussa Salif, ex-Ministre des mines et de l’énergie, interpellé pour malversations et mauvaise gestion présumées à la SONABEL et dans certaines structures du Ministère des mines et de l’énergie, octroi illicite de permis d’exploitation des mines, exploitation illicite de sites miniers et mauvaise gestion de projets.

-  Monsieur ZONGO Adama, ex-maire de Tanghin Dassouri, Président de la FEDAP/BC, interpellé pour malversations présumées dans les lotissements, octroi illicite de parcelles et faux et usages de faux.

-  Monsieur OUEDRAOGO Joanny, ex-Maire de Boulmiougou, interpellé pour malversations présumées dans les lotissements, octroi illicite de parcelles et faux et usages de faux.

-  Monsieur BOUGOUMA Jérôme, ex-Ministre de l’Administration territoriale et de la sécurité, interpellé pour malversations présumées, surfacturations présumées de matériel du MATS, malversations présumées dans les attributions de marchés publics, réquisition de l’hôtel Azalaï qui a été saccagé au cours de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

-  Monsieur OUEDRAOGO Rasmané, né le 31 décembre 1966 à Kaya/Sanmatenga, économiste planificateur et consultant, Président du parti politique La Nouvelle Alliance du Faso (NAFA), interpellé à son domicile, au secteur 43 de Ouagadougou, le 6 avril 2015, à 18 heures 30 minutes, pour activités politiques illégales, incitation à des troubles à l’ordre public.

-  Monsieur OUEDRAOGO Jean Bertin, né le 5 septembre 1959 à Yako/Passoré, ingénieur des travaux publics, conseiller politique du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), interpellé à son domicile sis à la Cité AN II au secteur 4 de Ouagadougou, le 6 avril 2015 à 20 heures 10 minutes, pour surfacturations présumées et malversations présumées dans l’exécution des marchés de travaux publics.

-  Monsieur SANOU Salia, né en 1945 à Bobo-Dioulasso, agent d’assurance à la retraite, secrétaire provincial du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) Houet et ex-maire central de la commune de Bobo-Dioulasso, interpellé dans sa ferme à Banakélédaga/Houet, le 6 avril 2015 à 8 heures, pour malversations présumées dans les lotissements dans la ville de Bobo-Dioulasso.

-  Monsieur SANOU Seydou, né le 13 juillet 1960 à Bobo-Dioulasso, Agent de bureau, ex-Maire de l’arrondissement de Bobo-Dioulasso, interpellé le 6 avril 2015 à 8 heures à son domicile au secteur 5 de Bobo pour malversations présumées dans les lotissements dans l’Arrondissement 5 de Bobo-Dioulasso.
Les investigations se poursuivent en vue de l’interpellation d’autres personnes ayant commis des actes similaires.
Pour ce qui est des personnes ci-dessus citées, elles sont gardées à vue pour les nécessités de l’enquête. Il s’agit de les auditionner, de rassembler les preuves et de les conduire devant le Procureur du Faso.

Source : MATDS

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature
Programme d’urgence pour le Sahel : Une extension dans les régions de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Est
Etat major général des armées : En attendant la prise de commandement de Moïse Minoungou...
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
Patrimoine de l’Etat : Des comptables des matières à l’école du guide sur la gestion des bâtiments de l’Etat
Assemblée nationale : La prorogation de l’état d’urgence au menu d’une session extraordinaire
Assemblée nationale : Discours du président Alassane Bala Sakandé à l’ouverture de la session spéciale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés