Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

mardi 7 avril 2015 à 23h22min

Dans l’écrit ci-après, l’analyste politique Siaka Coulibaly affiche son indignation par rapport aux velléités d’exclusion que le Code électoral – actuellement au labo du Conseil national de la Transition – entend consacrer. Pour lui, si exclusion il doit y avoir, elle gagnerait à être assise sur une base juridique, et non sur des considérations politiques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

A parti pris point de conseils, disent les sages. Le Conseil National de la Transition s’apprête à voter une loi visant à exclure certains acteurs politiques (chefs coutumiers, militaires, magistrats et anciens dignitaires du régime déchu) de la course aux élections d’octobre 2015. Malgré les appels à la modération lancés par plusieurs voix, le CNT semble déterminé à adopter sa loi d’exclusion.

Au regard du caractère discriminatoire de ladite loi, il est indispensable de rappeler qu’en démocratie, les exclusions doivent être objectivement justifiées et fondées sur le droit, pas sur la politique. Les rares règles qui excluent doivent être tellement objectives qu’elles sont acceptées par les personnes exclues elles-mêmes. Par exemple quand la SONABEL lance un recrutement pour le poste de directeur d’une centrale de production d’électricité, elle demande que les postulants aient un diplôme d’ingénieur en électricité ou en électromécanique. Ceux qui ont un diplôme de sociologie, de théologie ou les médecins sont exclus de cet emploi, mais comprennent eux-mêmes pourquoi ils sont exclus. Leur exclusion est logique parce que leur formation ne leur permet pas d’assurer les tâches de production électrique. L’appel à recrutement ne peut pas dire, sont exclus les ingénieurs originaires de telle région.
La démocratie s’assoit sur les droits humains universels, c’est-à-dire que tous les citoyens sont au même pied d’égalité vis-à-vis de la loi. Toute exclusion doit tirer son fondement du droit et doit être conforme aux principes généraux. La loi d’exclusion que s’apprête à voter le CNT s’avèrera, dans plusieurs cas de figure, contraire à la constitution du 2 juin 1991 et surtout à la Charte de la Transition, qui a déjà fixé le principe de l’inclusion. En vertu de la Charte, des députés de l’ex-majorité siègent au CNT. La communauté internationale accompagne le Burkina Faso dans sa Transition, parce que l’inclusion a été acceptée par les acteurs de la Charte. Cette loi d’exclusion va aliéner les bonnes dispositions de cette communauté internationale à qui nos autorités (Michel Kafando, le lundi 30 mars, lors de la session du Comité International de Suivi de la Transition) demandent de financer les élections à venir pour un montant de cinquante-quatre milliards de francs CFA.

Au moment où il fallait prendre des mesures contre les « anciens dignitaires », les autorités de la Transition n’ont pas pu le faire, en vertu de l’inclusion. Aujourd’hui, l’ex-majorité a repris du service, s’est réorganisée et le rapport de force politique s’est presque équilibré. Il sera difficile d’exclure les catégories visées sans provoquer l’instabilité politique du pays. Ce n’est que sur plainte du MBDHP que les services judiciaires (gendarmerie) se ruent chez François Compaoré, au moment où toutes les traces ont disparu, pour investiguer. En réalité, il n’y a que la voie judiciaire pour régler efficacement le problème des anciens dignitaires. Si la Commission de réconciliation nationale et des réformes n’avait pas été désactivée, elle aurait commencé à interroger certains anciens dirigeants pour monter des dossiers contre eux. Etant sous poursuite judiciaire, ils n’auraient pas pu prendre part aux élections.
La loi en question est étudiée dans l’opacité la plus totale au CNT. Très peu de gens ont vu le projet de loi et cela se passe entre des personnes qui semblent partager des objectifs communs. Le manque de transparence va être une des données de la situation, parce que le peuple ne sachant pas les termes exacts du conflit, mettra du temps à prendre le bon parti. Pendant ce temps, beaucoup de choses irréparables peuvent se produire.

Une autre question est de savoir comment identifier les anciens dignitaires. S’agit-il des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré et des dirigeants du CDP ou de tous ceux qui ont participé à la gestion du pouvoir depuis 1987. Dans ce cas, la direction politique du MPP et de l’UPC seront décapitées. A qui profite donc le vote d’une loi d’exclusion imprécise ? Au final, l’application du critère d’ancien dignitaire reviendrait au Conseil constitutionnel, qui décidera qui peut se présenter à l’élection et qui ne le peut pas. Il existe là un gros risque d’arbitraire.

L’exclusion est incompatible avec la Transition. En général, après les crises, la pratique est d’effacer les erreurs du passé, à l’exception des crimes de sang et économiques. Sur le plan politique, on remet le compteur à zéro. Cela a été difficile à accepter au moment de l’élaboration de la Charte, mais la communauté internationale a obtenu ce point. Cela signifie que d’un point de vue politique, toutes les forces admises par la Charte pourront participer aux compétitions électorales du 11 octobre 2015. En rappel, en Côte d’Ivoire voisine, la situation était bloquée et l’accord politique de Ouagadougou de mars 2007, pour mettre fin au conflit, avait permis à toutes les sensibilités politiques de prendre part au scrutin de novembre 2010. Tous les trois grands leaders ivoiriens avaient des empêchements pour l’élection présidentielle. Henry Konan Bédié à cause de l’âge, Alhassane Dramane Ouattara pour la nationalité et Gbagbo pour avoir fait deux mandats au pouvoir.
Aujourd’hui, la solution de la paix et de la stabilité passe par une élection présidentielle ouverte et que la décantation soit faite par le peuple. Du moment où on va voter, pourquoi essayer d’empêcher un tel ou un autre tel ? Le peuple est mûr actuellement, s’il a pu renverser un système oppresseur pour rechercher la liberté, il saura choisir, par le vote, entre ses fils, le meilleur pour présider à ses destinées. Pas d’exclusion arbitraire, car ce serait donner à certains l’occasion de quereller les résultats des élections indéfiniment et de perturber la vie politique et sociale sous le nouveau régime. Un choix clair et démocratique des Burkinabé par les urnes, ferme toute polémique pour longtemps.

Cette position sera difficile à accepter pour beaucoup des Braves jeunes et moins jeunes qui ont misé jusqu’à leur vie pour le changement le 30 octobre 2014, mais la paix, une justice efficace et la possibilité pour chacun de gagner sa vie librement sont les buts recherchés. Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable.

Siaka Coulibaly, juriste analyste politique

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 avril 2015 à 17:17, par Wendmi
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Je ne sais pas mais votre analyse ressemble beaucoup plus au ressentiment d’une personne frustrée. Cette analyse ne va pas loin que la phares d’une WOLSWAGEN babi.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:17, par vérité no1
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Exclusion pian ! A cause d’eux, des braves filles et fils sont tombes.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:18, par Dakfils
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Mr Coulibaly et puis quoi encore. On vous connait maintenant une personne dont les ambitions personnelles prennent le pas sur l’intérêt supérieur de la nation. Vous avez dit salaire de 5.000.000 on a vu 250.000 20 fois moins c’est quand même utopique que vous vous pourfendiez en donneur de leçons. Le chien aboie la caravane passe désole pour vous vous ne faites pas grand écho !!!! Vous avez voulu noyez la commission vous vous etes noyez vous même. Si le ridicule tuait pffffffffffff !!! Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:20, par NulNestIndispensable
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Franchement j’appréciais ce Monsieur pour ces analyses cohérentes et pertinentes. Il a beaucoup contribué pour ses idées avant, pendant et après l’insurrection. Seulement, je ne le comprends plus car depuis son histoire avec la commission de réconciliation j’ai l’impression qu’il change d’épaule pour son fusil. De grâce, la transition fait des erreurs car ils n’ont jamais occupé ses fonctions et c’est le moment de les aider à terminer leur transition en toute sécurité pour notre bien à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:22, par BOIN-ZEM OUINDE
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Siaka Coulibaly, pour une fois je m’inscris en faux en rapport avec votre prise de position. Oui nous allons les exclure et plus rien ne sera comme avant. Vas-te fait foutre avec tes analyses politiques. Ici nous sommes en presence de la survie et du developpement future de notre pays qui ne saurait etre encore à des prédateurs de tous bords. Nous sommes maintenant loin de la théorie politique, nous allons administrer la justice du people. Nous avons été très patients et nous voudrions que ceux qui veulent s’exclure definitivement de la lutte du people courageux du Burkina Faso, qu’il le dise cliarement et haut et nous allons comme un seul home le combattre. Est de ceux-là Monsieur Siaka Coulibaly.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:23, par jhon
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    les masques tombent

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:23, par wend yam
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    le vote de l’article 37 de la transition est en cours sous haute sécurité comme en fin octobre 2014. la justice des vainqueurs est en route. que ceux qui ont le pouvoir et qui ont peur d’un quelconque ballotage au cours des prochaines élections barrent la route aux autres. l’avenir nous départagera. la défaite a tours été orpheline. souffrons que les OSC refusent de céder le pouvoir même après la transition. travaillons à ce que chaque burkinabé puisse participer à la vie de sa chère patrie. sinon sinon attention !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:24, par guimbo
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    rien n’a ajouté trés claire. Shérif améne les autres à une vengeance ce n’est pas bon .

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:25, par TECK
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    La transition burkinabé ne sera guère différente des autres connues en Afrique : Jouer les prolongations.
    J’ai l’impression que tous les acteurs clés (PR Transition, PM et Gouvernement de Transition et CNTistes) veulent rendre la situation explosive pour justifier d’un report des élections et de facto prolonger la transition (ce qui fera leurs affaires).
    Consulter l’histoire de toutes les transitions passées (Guinée Conakry sous le Général Konaté, Mali sous Diocounda Traoré et actuellement Centrafrique avec Samba Panza), il y a toujours eu prolongation au bonheur des tenants de la transition.
    En justice, si quelqu’un est présumé coupable, on le poursuit et le tribunal tranche et s’il est condamné il peut perdre une partie de ces droits civiques donc être inéligible.
    En démocratie, c’est le peuple (dans le sens du suffrage exprimé démocratiquement lors d’une élection) qui sanctionne.
    Enfin, il faut qu’une bonne partie des burkinabé oublie la révolution façon RDP de Tom Sank, les temps ne sont pas les mêmes (soit on veut construire une vraie démocratie, soit on veut rester dans les pratiques socialo-communistes menant à la dictature d’une minorité qui dira toujours parlée au nom du peuple alors qu’elle parle à son nom et agit pour ses intérêts).

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:27, par Le Fatotchiè
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Monsieur Coulibaly le caractère juridique est tout à présent et souffre d’aucune discussion.Mais j’ai l’impression que Coulibaly ne cerne pas tous les contours de cette nouvelle loi. La logique voudrais qu’on ne se prononce pas sur quelque chose dont on n’a pas la maitrise. Si rendre justice au peuple burkinabè que le sieur Siaka pense que : « c’est une vengeance mal appliquée et qu’elle pourrait plonger le pays dans un chaos durable » alors qu’il en soit ainsi. Je me fais du plaisir en rappelant à Monsieur Coulibaly que : « si la vieille sorcière reste au fond de sa case et prédire l’arrivée imminente d’un vent torrentiel qui ravagera tout le village ; alors personne ne se plaindra du moment où la case à elle est située dans le même village. »

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:30, par Filsdupaysan
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    On t’a entendu. Ceux qu’on exclut sont ceux qui ont conduit le pays dans la situation que nous vivons. Ne voulant plus revivre les mêmes choses, il faut prendre nos précautions.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:32, par Le ZANK
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Je suis parfaitement d’accord avec vous. C’est le MPP qui trame tout cela en vue d’avoir le terrain libre pour être sûr de gagner les élections en octobre. Mais ça ne sera pas simple. Cette tentative d’exclusion va entrainer le pays dans un chaos total et entrainer une interminable crise socio-politique qui va misérer le pays indéfiniment. Nous avons tous intérêt à préserver la paix car c’est notre seule richesse !
    Je vous lis à chaque parution et je trouve vos positions justes Monsieur SIAKA, bon vent !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:35, par hannibal
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Bien vu monsieur le juriste ! On a l’impression que les Burkinabè jouent avec le feu. Il y a eu plus ou moins un consensus sur la manière de gérer la transition avec tous les acteurs politiques. Donc il fallait s’en tenir là et organiser dans la plus grande sérénité les élections à venir. Je crois Zida et ses OSC sont en train de reproduire au Burkina le schéma ivoirien entre entre 1999 et 2000. Bédié et son ivoirité renversés en décembre 99, le gal Robert Guei et Laurent Gbagbo fabriquent une constitution qui écarte d’emblée des élections présidentielles d’octobre 2000 ( décidément le mois d’octobre) Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. Ces deux s’exilent en France et un certain 19 septembre 2002 arriva. Ce fut le début de la guerre civile en CI et le reste vous le savez.... Je crois que c’est à ce jeu Zida et ses OSC veulent en venir. Comment peut-on parler d’anciens dignitaires et que des gens comme Simon Rock Salif... se sont comportés un moment donné comme de véritables tyrans. S’il y a des gens qui ont des problèmes avec la justice qu’ils le règlent avec elle. N’embarquez pas le Burkina dans une aventure meurtrière ... Seules les urnes départagent les uns et les autres en démocratie.....

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:36, par Le Guide
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Mon cher,on comprend que le gouvernement a beaucoup hésité mais le comportement des anciens dignitaires frise à la provocation.

    Humblement ils devaient se calmer et préparer les candidats capables de compétir pour éviter d’aggraver leur sort.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:40, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    huuuuuummmm Siaka, décidément, tu ne laisses pas....! Te voilà revenir encore sur ton petit vélo sans phare pour divertir les gens ! Personne ne te parle d’exclusion, on parle d’inéligibilité du fait de certaine disposition de la constitution qui stipule que : « Toutes les personnes ayant soutenu un changement anticonstitutionnel qui porte atteinte aux principes de l’alternance démocratique, notamment au principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels ayant conduit à une insurrection ou à toute autre forme de soulèvement, sont inéligibles ».
    Qu’est ce que tu veux nous démontrer d’autre monsieur le juriste analyste politique ! la loi, c’est la loi !
    Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:40, par Megd’
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Mr Siaka, vous n’êtes pas un analyste politique, alors pas du tout. Un analyste politique n’a jamais un parti pris. Dans vos propos, on voit un parti pris. Vos exemples sur le recrutement de la Sonabel est pathétique et sans fondement. A la limite, vous insultez les différents corps de métier que vous citiez.

    Une loi est cours d’être validée. Que les personnes qui se sentent morveuses l’attaque devant les juridictions compétentes.

    Il vous poser la question de savoir comment nous en sommes arrivés à cette situation. Des personnes qui ont ouvertement soutenu le funeste projet de modification de l’art.37 pour permettre à leur Dieu Compaoré de se représenter ainsi que de mettre en place une dynastie sont connues de tous. Leur chance est que le Burkinabè n’aime pas la chance aux sorcières. Vous aimeriez que ces personnes participent aux prochaines échéances comme si de rien ne s’est passé ?

    On peut comprendre votre amertume, mais vous en faites trop depuis un certain temps sur les antennes. Par de tels propos, vous caressez l’espoir que l’on vous arrête et ainsi vous auriez toute la latitude de vous forger un destin national.

    N.O.N

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 17:53, par soribo
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Ce n’est pas une vengeance. cela s’appelle tout simplement la dictature du peuple. c’est propre et génial.
    D’un coup de maître, on décapite le CDP, la NAFA, le MPP, le Faso Autrement, le PDC ... donc les seuls et crédibles qui restent ce sont les Sankaristes.
    Vive Maître SANKARA, le futur président. Il le mérité vraiment.
    la patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 18:05, par Alex
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Il me semble que M. Siaka Coulibaly n’a pas bien compris le sens du vote que d’aucun qualifie d’exlusion. Si moi-même, j’ai bien compris, il s’agit de voter une loi qui écarterait tous ceux qui ont soutenu OUVERTEMENT la modification de l’article 37. Et on les connaît tous. Sachant bien que cela est inscrit dans la charte de la transition et le Burkina ayant ratifié la charte africaine des droits de l’homme à propos, le vote d’une telle loi au Burkina est une nécessité pour assainir l’espace politique. Sinon, il serait trop facile de soutenir la revision de l’article 37, d’avoir soutenu que SEUL un mortel Blaise Compaoré est habilité à diriger le Burkina et de faire comme si les gens avaient oublié pour venir nous pondre un autre candidat autre que le Neymar National, l’unique, le Dieu incarné et vivant, l’irremplaçable et j’en passe. On ne peut pas non plus feindre d’ignorer que c’est l’entêtement des uns et des autres qui a mis le pays à feu et ayant conduit à mort d’hommes.C’est aussi cela le jeu politique. On gagne ou on perd. Les partis ayant soutenu la revision diabolique de l’A37 ont joué et ont perdu. Ils doivent remercier le peuple qui n’a pas exiger la suspension de des partis incriminés mais uniquement des individus ayant soutenu ladite modification. C’est de bonne guerre. En ce qui concerne la candidature des militaires, je pense qu’ici, c’est la prudence qui guide le CNT. On dit que c’est un seul singe qui gate le nom de tous les singes. Blaise Compaoré a tellement militarisé le pays qu’on ne peut plus accepter d’être si maltraité. Avant lui, les autres militaires n’ont pas aussi été tendres, tellement il prennent le pays entier pour une caserne et les populations comme des soldats qui n’ont droit à aucune contestation mais uniquement l’obéissance au chef.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 18:19, par Michael
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Siaka, pourquoi ton écrit ne fait aucune référence à la charte africaine de la démocratie. J’aurais aimé que tu en parle dans ton argumentaire très sélectif.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 18:22, par SING
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Mr ZANK ; merci de l’importance que vous accordez au MPP. Donc selon vous c’est le MPP qui dirige le CNT ? j’avoue que dans ta situation d’aigreur si tu tombe malade aujourd’hui tu vas accuser le MPP mais c’est de bonne guerre.Observes bien : le 18 Octobre au CDP c’était la panique générale. Quand vous avez fait le point de vos tournées vous vous êtes rendu compte que le MPP mobilise plus que vous malgré vos tentatives de déstabilisation. Blaise sentant la chose lui échapper corrompt l’ADF/RDA contre ce que vous savez le 19 et convoque le conseil des ministres le 20 ; mais qui a lieu finalement le 21octobre. Ce jour je vous avais dit que c’est le destin de Blaise qui le conduit inexorablement vers l’exile vous m’avez pas cru et ce qui devrait arriver arriva.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 18:24, par Le bon
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Bravo SIAKA !TAMPON ; Carte jaune au Dr acquis .
    Quand le Dr Karim défend l’indefendable

    Abdoul Karim Saidou Quand Tandja a fait son référendum, c’était en 2009 et ce n’est que le 15 février 2012 que la charte africaine est entrée en vigueur. Car il fallait 15 ratifications pour que la charte entre en vigueur. Donc, la charte n’était pas en vigueur quand il y a eu l’affaire de la révision constitutionnelle au Niger.

    Dr voyons voir !en mission tjrs ?Cette loi s’applique t elle a Rock ,votre loi du 7 avril2015 est anterieur ou posterieur au evenement du 30 octobre 2014 ,elle s’applique à qui ?Dr CHAMPION DE LA retroactivité ou pas en loi ,est elle faite pour l’avenir ou pour ceux qui ont tenté

    ,je vois 2009 et 2012 pas de retroactivité ,c’est ça Dr au Niger pour ceux qui on modifié vrai ,Aujourd’hui au Faso je vois 30 octobre 2014 et 7 avril 2015 pas de retroactivité c’est ça dr .Donc le CNT n’est pas coherent .ou bien c’est parole de Docteur ou de missionnaire
    ..
    Dr tu devenu juge constitutionnel ,tu as orienté et mal orienté ,un loi caduque du fait de sa non retroactivité est nule ,pourquoi voter une loi parreiile ,mais c’est bien pour les generations post insurrections ,cela concenant tous qui seront pris après le 7avril 2015 ,la loi etant faite pour l’avenir principe elementaire pour Dr Abdoul Karim Saidou

    le CNT n"est pas coherent ,il ya une redondance ,sans cette loi ,on peut attaquer ces gens ,leur candidature au CC ,pourquoi chauffer le pays pour rien ,on voit l’intention

    Pourquoi dites vous que le CNT est cohérent pourtant ,vous même reconnaissez l’ inutilité de vote du 7avril 2015 ,vous avez dit même si on ne vote pas le 7aril 2015 ,ces gas sont passibles d’attaques au CC, ?pourquoi mettre le pays à feu .

    Une cohérence inutile c’est ça ,puisque cela existe deja ,une repetition inutile avec le risque de division du pays ,une cohérence inutile défendue par des Dr Abdoul Karim Saidou car son Patron Loada est ministre de la transition ;une cohérence pas utile mais on la defend ,on la soutien ,au lieu de dire que c’est inutile ,attendons les au CC ,le Missionnaire à double titre politico société civile defend une cohérence pas utile ,Siaka Coulibaly est pourtant contre est resté neutre malgré ses amitiés avec ton patron Loada

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 18:39, par SEDEGO
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    une chose est sur il est convaincu par ce qil dit quand bien meme son apreciation est relative bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 18:59, par TK
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Et pourtant Mr Coulibaly pourrait avoir raison...faisons attention a ne pas nous creer nous meme des problemes... Si juridiquement les "anciens dignitaries" ne sont pas inculpes pour un crime quelconque, l’on ne devrait pas les empecher de se presenter aux elecions a venir. Les electeurs feront la part des choses

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 19:21, par yamsoba
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    je n’avais pas cette information sur l’exclusion des chefs coutumiers. si cela est averé ça sera la pire erreur. est ce que la charte de l’UA ou de la CEDEAO recommande cela ? dites moi ce que les chefs coutumiers ont commis ! on voit que certaines entités veulent profiter de la situation pour s’attaquer à la chefferie traditionelle qu’ils n’ont pas et éprouvent un complexe d’inferiorité. mais nous ne jouons pas avec notre tradition et notre culture. je vous assure si cela est averé je retire tout mon soutien à la transition, car pour moi la defense de notre civilisation passe avant toute chose.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 19:22, par Levériteur
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Moi je voit que cette analysr est partisanne. Laisser Siaka tranquile. Si on laisse des députés sequestrés pour le vote de la modification du fameux article 37 etre candidat, j redit : cè mieu de faire revenir Blaise. Lui au moins avait la ruse de ne pas etre trop aroguant. Siaka pourquoi selon toi mon frère en Christ ZIDA ne peut par etre candida ? Est-ce de l’exclusion ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 19:23
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Je suis d’avis avec CE Monsieur, on ne sait meme pas qui est exclu or qui n’est pas. Soyont plus explicite

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 19:24, par nameba
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Siaka Coulibaly et Newton Hamed Barry, des frustres de la transition devenus pourfendeur de la transition pour avoir échoués a se faire nommer. Newton s’en prend tous les jours au PM Zida parce qu’il n’a pas été retenu. BAH

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 19:33, par matheo
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    mais toi tu racontes quoi meme ? je suis desolé que tu n’aies plus de gombo parce que ton regime est tombé. c’est d’ailleurs le cours normal de la vie.on ne peut pas gagner a tout moment.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 19:35, par kouadio
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Le diable est dans le CNT. Les gens sont determines a nous faire connaitre les affres de conflits inutiles

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 19:49, par adapté
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Mr vous perdez votre temps l l’illettrisme et le niveau intermédiaires sont trop nombreux au Faso pour vous comprendre...la descente aux enfers est entamée

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 20:00, par zemosse
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Quel que soit le chao qu’un Pays traverse, quelque soit la durée de ce chaos, le peuple en sortira toujours victorieux.Alors arrêtez les’geremiades et autres larmes’de crocodiles,le peuple burkinabé avance irréversiblement vers son émergence inéluctable, même dans 100 ans.C’est la génération actuelle qui sera sacrifié pour cette émergence.merci pour votre contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 20:43, par Sans rancune
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Mon cher ami, toutes les lois sont bâties sur des exclusions en fonction du temps, du lieu et des circonstances. Pourvu que ça soit le pays réel qui décide et non la fausse majorité du temps du CDP et de ces courtisans.
    Si on n’a pas eu un enfant tué ou blessé lors des insurrections des 30 et 31 octobre 2014, on ne peut que réfléchir comme tu les fais. Des gens sont morts pour que vous autres vous puissiez être ce que vous croyez être.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 20:56, par Le varan
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    ah ce monsieur encore jamais déçu continue car la machine de l’histoire est en marche et chacun rendra compte aux générations futures.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 21:15, par eliane
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    L’enrôlement biométrique ne connait pas l’affluence tant souhaité,il engloutira prés de sept milliards pour des résultats mitigés,c’est la désillusion dans les états majors des partis politiques ,partisans du moindre effort,sentant alors la prochaine déconfiture ,on inventant l’exclusion comme l’arme fatale ,vanité de vanité tout est vanité,heureusement que le conseil constitutionnel dira le droit

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 21:28, par Touba
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Nous allons nous venger tout comme nous nous vengeons sur les coupeurs de routes quand il sont pris et on les envoie à la MACO c’est la loi. Elle est certe dur mais elle reste la loi. Au nom de l’inclusion libérons les coupeurs de routes qui sont à la MACO. Au nom de l’inclusion ne poursuivons plus les voleurs de poulet. Au nom de l’inclusion disons aux magistrats de trouver autre boulot pour cause d’inclusion. Mr COULIBALY, pour cause d’inclusion laisser en circulation quelqu’un qui violera votre femme. Si une personne se le permet nous serons là pour le conduire là où il le faut parce qu’il n’a aucun droit sur votre femme.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 21:32, par Oeil de lynx
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Il faut que le peuple puisse se venger à certains moments. Cela permet de faire réfléchir tout le monde. Siaka Coulibaly, pensez-vous qu’il soit sain que un futur candidat à la présidence, de surcroit homme de tenue soit allé prendre conseil auprès de Blaise avant de venir se découvrir un destin de chef d’Etat du Burkina ? Pensez - vous cela correct de voir ces anciens dignitaires narguer le peuple, sûr de ses moyens financiers et surtout de son trésor de guerre sur lequel ils comptent pour acheter sans honte le vote d’un peuple qu’ils ont affamé ?
    Nous avons là un type d’exclusion utile pour notre pays. Si nous ne devons pas les exclure, autant appeler Blaise Compaoré qu’il viennent participer à la présidentielle. Qu’en pense l’analyste politique ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 21:33, par Le prospectiviste
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    « Par exemple quand la SONABEL lance un recrutement pour le poste de directeur d’une centrale de production d’électricité, elle demande que les postulants aient un diplôme d’ingénieur en électricité ou en électromécanique. Ceux qui ont un diplôme de sociologie, de théologie ou les médecins sont exclus de cet emploi, mais comprennent eux-mêmes pourquoi ils sont exclus. Leur exclusion est logique parce que leur formation ne leur permet pas d’assurer les tâches de production électrique. L’appel à recrutement ne peut pas dire, sont exclus les ingénieurs originaires de telle région. »
    Cette exemple de la SONABEL sied très mal avec l’évolution du contexte politique actuel. Je pense que Siaka Coulibaly fais comprendre tout juste le contraire de ce qu’il voulait avancer dans son texte.
    En effet et pour l’exemple de la SONABEL, sont proposés pour être exclus « certains acteurs politiques (chefs coutumiers, militaires, magistrats et anciens dignitaires du régime déchu) de la course aux élections d’octobre 2015. »
    Ce choix provient d’une volonté populaire dont le but est d’assainir la classe politique loin des sages parce que le peuple leur sera toujours d’un recours inestimable et loin des prédateurs politiques qui ne sont que des parasites de la société.
    Il reviendra a chaque parti politique de présenter le meilleur de ces candidats qui se justifiera maintenant et pour toujours par le texte de la loi électoral qui sera votée.
    Chaque décision prise crée des contentements et le projet de loi soumis au vote des sa promulgation permettra de rehausser l’intégrité tant bafouée du citoyen burkina be.
    je souligne par ailleurs, que le code électoral n’est pas a sa première relecture, elle avait été votée par l’assemblée de l’époque et le gouvernement de Luc Adolphe Tiao avait pris des dispositions arbitraires en vue d’écarter la CENI en faveur du ministère en charge de l’administration territorial sous l’ancien régime de Blaise.
    Siaka Coulibaly, voudrais-tu mieux te faire comprendre ?
    Le prospectiviste

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 21:41, par Gaël
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    J’avais de l’estime pour lui quand il était invité dans les débats au début des événements d’octobre, mais depuis son histoire à la commission, il n’es plus cohérent dans son analyse. A un problème politique, une solution politique. A un problème juridique, une solution juridique. Si on inverse les solutions, on crée un autre problème en plus de celui qui nécessitait une solution. l’exemple est très simpliste. il faut être un ingénieur sans un passé propre (pas les dealers et les fumeurs de joins). En Afrique les intellectuels ont toujours les tares, toujours expert dans le domaine où ils n’ont pas les atouts, la formation. Des médecins expert en droit constitutionnel, des juristes experts en politique, des financiers expert en communication et la liste est longue.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 21:46
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Un juriste qui confond vengeance et justice !! Si le sort des anciens dignitaires, encore faut-il que le droit justement ne se retrouve pas dans leurs mains s’ils sont élus ! Or le seul moyen de les empêcher de contrôler et prendre en otage le droit c’est de les empêcher d’accéder au pouvoir, du moins pas tout de suite. Comprenez-vous cela juriste analyste politiste ? Sinon refaites un autre papier pour moi, je vous répondrai plus amplement. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 22:34
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Une autre question est de savoir comment identifier les anciens dignitaires. S’agit-il des membres du dernier gouvernement de Blaise Compaoré et des dirigeants du CDP ou de tous ceux qui ont participé à la gestion du pouvoir depuis 1987. En réalité, tu poses un faux problème car la question posée induit la réponse. Ici, au BF, il est évident qu’il s’agit du dernier gouvernement et des députés activistes qui étaient prêt à mettre le pays en feu. Pourquoi ? tout simplement, qu’en 2005, tout le monde a accepté la forfaiture de Blaise avalisée par le conseil constitutionnel. Tout le monde s’est résigné et a accepté les 2 mandats de 5 ans. Ce n’est pas un hasard, que les résultats de 2005 et 2010 étaient une comédie de démocratie avec peu d’inscrits et peu de participation. Mais, car il y a un mais dans cette histoire. Car, connaissant les burkinabè résignés par cet état de fait en 2005, ils étaient prêts à donner cadeau les 2 mandats de Blaise, ni plus ni moins.... mais pas plus, et la suite, vous la connaissez comme moi. Dès 2004/2005, à mes amis, j’avais pratiquement décrit le scénarii sauf la fin imprévisible du régime Compaoré par la faute, sans doute, du petit président lui-même ! On attend toujours d’ailleurs l’autocritique du CDP, n’est ce pas Monsieur Léonce, au lieu de jouer à la mouche du cochet ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 22:55
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Qui a parlé de vengeance dans ce pays ? personne. Décidément, c’est à se demander si ce pays n’a pas mal avec ces intellectuels
    Petite question à Siaka : y a t’il quelqu’un du CDP ou de l’ADF/RDA qui ont expliqué les raisons de leurs choix fin octobre ? PERSONNE. Tant que ces individus ne diront pas la vérité avec un grand V, beaucoup comme moi, ne peuvent leurs pardonner. Ils ont qu’à suivre le bon chemin : vérité, justice, réconciliation... Il n’est pas question de brûler les étapes que vous sembler cautionner. S’ils avaient demander pardon en expliquant, la moitié ou les 3/4 du chemin aurait été fait. pour éviter tout risque, il faut les exclure pour 2015 et on verra après. Je ne donne pas cher de la peau de Gilbert, s’il se présente aux prochaines élections.... et, s’il arrivait malheur à sa personne, ce serait la faute à qui ????

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 23:04, par DK
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Il a tout à fait raison même si tous ces arguments ne sont pas fondés ! On ne peut appliquer cette loi tout en sachant que les cadors de l’ex majorité tels que Roch ou Simon se pavanent tranquillement et briguent même la présidence. Soit l’on applique correctement la loi, soit l’on ne l’applique pas du tout.Et de toute façon vu que les élections seront démocratiques et fluides (espérons le), je pense que le peuple Burkinabé sera assez lucide pour élire le plus indiqué des candidats.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 23:12, par B
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Je suis Siaka Coulibaly.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 23:29, par lepeulh
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Quel diplôme possède ce Coulibaly pour s’autoproclamer analyste politique ?! franchement il fait preuve d’une cécité juridique et politique ! Il n’est nullement question de vengeance qui est une acception privée de la justice. Cela s’apprend dès la première année dans les facultés de droit. Je doute que ce monsieur soit juriste.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 23:30, par SY Yaka Bodah
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Zank, arrete, toi opportuniste. Tu as fait tous les partis au burkina, du rda au pcrv. Je te connais. Tu n’ es qu’ un traitre. Bientot toi meme tu sera s arrete parce que tu as vendu 500 parcelles. On a les preuves. A lon le man seh !

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril 2015 à 23:47, par erick
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    L’exclusion ne peut pas s’abattre sur les seuls membres du gouvernement déchu de Tiao qui ont soutenu l’art 37. Certains l’ont soutenu vivement avant le dernier gouvernement telsque Roch en étant président de l’AN et Simon compaoré ancien maire de ouaga et ces derniers ont même repondu a Salif Diallo lorsqu’il a denoncé les pratiques du CDP. Chacun doit repondre de ses actes et si ca ne se fait pas aujourd’hui tot ou tard ils le feront. Que Dieu benisse cette terre du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 00:08, par bengasi
    En réponse à : aka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Mr Coulibaly,quand le chaos j’allais même dire le chaos direct viendra,vous ne serez pas épargner. puisque nous sommes ensemble .Vous avez oubliez les circonstances de la série de tueries sous Mr Blaise COMPAORE. De SANKARA jusqu’à Salif NEBIE mais le peuple n’a pas oublié. il même est loin d’oublier.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 00:43, par adamoulia
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Belle analyse Professeur, vous vous mettez au dessus de la mêlée ; j’espère que la Cour Constitutionnelle ne laissera pas passer une telle loi anti constitutionnelle et anti charte de la transition ! Dieu sauve le Burkina des excités et des partisans de la courte échelle.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 00:45, par choco
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    mon frère toi depuis ta démission on te comprend plus, j me demande si tes fustrations ne t’on pas fait perdre la raison ,incline toi c’est la volonté du peuple la charte de l’union africaine a été ratifier sous blaise compaoré .Merci une foi de plus au cntist pour le gros boulot

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 00:54, par THIOMBIANO Yacouba
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    si la paix et la sérénité doivent passer par cette nouvelle page de l’histoire de notre pays, allons à l’aventure. cela nous fait d’ailleurs 39 ans de régîmes militaires. on est fatigué

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 03:56
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Tres bonne analyse monsieur siaka...je nai rien a rajouter votre analyse est parfaite et jespere que les membres du cnt en tiendront compte pour une paix durable aux pays des hommes integres.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 04:04
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Si justement on connait tous ceux qui ont soutenu ouvertement larticle..sil se presentent aux elections on ne les votera pas tt simplement...par consequent lanalyse de monsieur coulibaly est parfaite.merci monsieur coulibaly pr cette analyse en esperant que cela eveillera les esprits des membres du CNT...

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 05:04, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Très étonnant de la part d’un juriste, de plus "analyste politique"... Mais alors, d’où viennent les lois d’après ce monsieur ? De la cervelle de quelques juristes bien pensants ?

    La loi, ce n’est rien d’autre que la traduction de la volonté populaire (ou du moins majoritaire) à un moment donné, c’est le B.A. BA ? Si vous prenez toutes les lois que nous avons hérité du colonisateur, elles résultent d’un choix politique à un moment donné, souvent même de la volonté du prince.
    1°) Le code des personnes et de la famille français est ainsi attribué personnellement à Napoléon. Le notre sous la révolution a été revisité pour introduire la polygamie à la demande populaire, alors que le CNR prônait la monogamie. Celui du Mali a été retiré sous la pression populaire.
    2°) La laïcité en France a été développée quand le débat a fait rage entre l’éducation chrétienne, donnée dans les écoles catholiques, et l’éducation républicaine dans les écoles publiques. Ancienne "fille ainée de l’église", la France avait sous le régime monarchique mélé intimement institutions catholiques et d’état et les républicains et surtout socialistes, menés par Jean Jaurès, voulaient s’en libérer.
    3°) La constitution britannique a été écrite et signée sous la contrainte pour limiter les pouvoir du Roi. Echaudé par les révolutions qui ont chassé ou tué les souverains, le Roi d’Angleterre a préféré céder le pouvoir réel pour sauver l’existence de la monarchie.
    4°) Au sortir de la Seconde guerre mondiale, les pays européens se sont dotés de lois pour d’une part exclure des compétitions politiques tous ceux qui ont travaillé avec les pays de l’axe et l’Allemagne, et d’autre part saisir les biens économiques acquis par ces derniers. La plupart des grands groupes industriels, de presse privée publics Français ont été crée à cette occasion, avec ces biens confisqués. L’Allemagne a mis dans sa constitution des garde-fous pour éviter l’arrivée d’un Hitler bis au pouvoir. Ainsi, il existe toujours à ce jour un article qui dit "pas de liberté pour les ennemis de la liberté", qui permets de dissoudre tout parti de tendance fasciste.
    5°) La constitution Américaine résulte de la peur qu’avaient les pères fondateurs d’avoir un pouvoir central fédéral trop fort, car ils venaient pour la plupart de pays Européens ou ils avaient été persécutés par le pouvoir en place. D’où l’insistance sur la liberté des états et des individus. Les dures conditions de vie des premiers colons se battant contre la nature et les brigands expliquent les lois sur le port d’arme et le droit de se défendre. La mort au pouvoir de Roosevelt a entrainé le vote d’une loi pour limiter l’age du candidat président et le nombre de mandats.

    Tout cela pour dire qu’au Burkina comme ailleurs, une loi vient d’un contexte politique et économique, et de la volonté de la majorité. Et votre exemple sur la SONABEL tombe mal. Les DG de cette société ont été plus souvent des gestionnaires et des économistes (cf Salif Kaboré) que des ingénieurs, et cela ne les a pas empêchés de diriger. Le choix par compétition d’un technocrate n’a rien avoir avec une élection. Même s’il a une vie sociale nulle, un candidat peut être le meilleur dirigeant pour la société, alors que celui qui reste en marge du quartier et du village ne peut pas s’y faire élire. De plus, la référence à "ingénieur venant de telle région" est inadéquate, aucun caractère religieux, ethnique ou régionaliste n’apparaissant dans le projet de loi en question. Il s’agit de ce que chacun a fait ou n’a pas fait, point. C’est donc personnel et précis. Cet amalgame est très grave, tout comme la comparaison avec la Cote d’ivoire, voir insultant pour notre insurrection et nos martyrs.

    Qu’un juriste ne sache pas cela ou fasse semblant de l’ignorer pour défendre une position, c’est grave.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 08:45, par ABS
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    M. COULIBALY, vous analyse est fondée dans un monde politique responsable. Ailleurs ( en Europe et aux USA, ces politiciens auraient déja reconnu leur bavure et se seraient retiré. Mais M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, M. COULIBALY, reveillez-vous, vous êtes au BURKINA FASO où nous n’avons pas beaucoup de politiciens responsables. il faut donc les responsabiliser.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 09:11
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    s il n ya pas d’exclusion vaut mieux faire revenir Blaise pour se présenter à la présidentielle. Les larmes n ont pas séché, les plaies ne sont pas guérries et les assassins se prennent pour des victimes. Tout ça à cause des intérets égoistes. Un peu d humanisme car tout est vanité. Si vous avez du respect pour la vie d autrui, calmez vous et attendez 2020 pour vous relancer. Ayez la crainte de DIEU.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 09:20, par victoire du peuple
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    mr Siaka votre analyse sur la modification du code électoral sur radio oméga m’a éclaire sur votre personne quel amalgame faite vous entre Burkina et Cote d’Ivoire entre code électoral et Ivoirité cela explique pourquoi vous avez quitté la commission de réconciliation parce que l’insurrection ne vous dit rien la mort de nos frères ne vous fait ni chaux ni froid vous réclamez justice et vous voulez composé avec les ripous quel déception

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 10:10, par wendbiiga
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Belle analyse. Que ceux qui ont des oreilles entendent ! Tous ceux qui s’ insurgent contre votre analyse sont les aigris qui souhaitent coute que coute faire tomber l’ex majorité. Comment exclure de façon objective ceux qui ont OUVERTEMENT soutenu la modification de l’article 37 ? Faites très attention chers membres du CNT (Conseil National du Trouble) car cette une exclusion qui a plongé la RCI dans la crise avec l’ivoirité. Si le pays bascule, vous serez responsnables. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 10:21, par yesgo
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Monsieur COULIBALY, voyez le caractère versatile et ingrat de certains Burkinabé. Vous qui avez toujours prôné que des poursuites judiciaires soient engagées contre les personnes dites dignitaires qui auraient commis des crimes de quelque nature que soit, vous qui avez mis tant de perspicacité intellectuelle à éduquer vos concitoyens, vous voilà bon pour le bûcher. Notre pays est pris en otage par des extrémistes incultes de tout bord et comme sous la rdp que nombre d’entre eux n’ont pas connu parce que non nés en ces temps, l’on commence à réprimer la liberté d’expression, l’on impose la pensée unique, l’on célèbre la haine ; mais ils oublient que la rdp de SANKARA était un état d’exception de la pire espèce qui a mangé ses ennemis et qui comme toute révolution a fini par manger ses propres enfants, alors que hormis la parenthèse de la Présidence ZIDA, la constitution, notre loi fondamentale, a été rétablie et que ce faisant nous devons tous comprendre que l’état de droit est l’état des lois et non des émotions, de la haine et des règlements de compte. Pendant que nous y sommes, ne prenons pas à la légère les risques de chaos invoqués par certains. C’est difficile à comprendre par des esprits mineurs, mais il est pourtant réel. Comment amener tous les Burkinabé à admettre que des gens qui refusent de répondre aux injonctions de la justice et qui ignorent les condamnations de cette même justice, se retrouvent à embrigader d’autres personnes au motif de PRÉSOMPTION DE MALVERSATIONS, Alors que nous avions toujours entendu que l’une des règles d’or de la justice est la PRESOMPTION D’INNOCENCE ? Croyez-vous que les moments d’euphorie issue de la haine de l’autre passés, on ne sera pas confronté à sa propre conscience ? savez-vous que parmi les acteurs militaires de la transition, le plus en vue EST PRESUME AVOIR DETOURNE D’IMPORTANTES SOMMES D’ARGENT DESTINEES A LA TROUPE dans une région militaire, et que n’eut été la sempiternelle question de l’impunité tant dénoncée et combattue par monsieur COULIBALY, cet officier supérieur devrait avoir été radié des effectifs des forces armées ? Savez-vous que ce faisant son comptable s’est suicidé ? ce sont des faits qui sont connus dans les casernes ; pensez-vous que c’est facile de regarder une telle souillure s’exciter à la télé (comme il nous a été donné de voir hier) pour clamer que le Gouvernement ira jusqu’au contre CEUX QUE NOUS SAVONS (dit par lui) ? Pensez-vous que l’exclusion sélective n’est pas susceptible de nous entraîner dans une guerre inclusive ? Vous avez insulté BC sans discontinuer jusqu’à son départ et après son départ vous voulez interdire tout simplement la liberté d’expression ; êtes- vous certains que cela peut être éternel et sans réaction ? savez vous que.....???? Courage à monsieur et Newton H. BARRY, qui, de loin, est une grande lumière à côté de "Général" (sobriquet de trafiquant de notes depuis le lycée) qui nous sert un menu nauséeux chaque fois qu’il s’assoit dans son fauteuil de Président du CNT. Et pendant que nous y sommes, comment un personnage vénéneuse comme DAOGO Samma, Colonel-major de Gendarmerie, inapte au commandement peut-il penser revenir en caserne affronter les regards de ceux qui le savent très bien ? Webmaster, je ne vous pas dans les rangs des anti-liberté d’expression !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 10:24
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    ROCK a soutenu la modification de l’article 37 au CCRP

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 10:44, par gringo
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    A trop ouvrir la bouche sans réfléchir parce qu’on a une grande gueule, on finit par dire des betises ; Mr Siaka soyez juste un peu plus modeste et on vous suivra.

    A vous entendre l’insurrection n’avait aucun fondement et personne n’est responsable de ce qui s’est passé ; on ferme les yeux et on recommence ! c’est ça ?

    Si c’est ce que vous voulez, alors mettez-vous dans la tête qu’il n’en sera pas et plus ainsi.

    Vous êtes juriste ? vous n’êtes pas le seul ; sachez seulement que moins de confiture et plus on en étale.
    Tout le monde a tort et vous seul avez toujours raison : comment cela s’appelle ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 11:28, par loi 013
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    monsieur siaka vous décevez de part vos réactions qui frôle le ridicule.
    dites moi svp est-il normal que des gens qui soutenu la forfaiture du clan compaorebola qui causé la mort de tant de nos frères retournent leur veste et se présente comme candidat aux échéances futures comme si rien ne s’était passé ?
    dite moi après la chute du clan ebola compaore y a t-il un seul membre du CDP qui ait reconnu qu’ils ont eu tort, je ne pense pas ?
    pensez vous qu’il est normal que les cdpistes provoquent les citoyens que nous sommes avec des propos revoltant tel que c’est le cdp qui dirige toujours le pays, je suis revenu pour voir dans quel mesure organiser le retour de françois compaoreebolagrippeaviaire et j’n passe ?
    et enfin en tant que supposé analyste politique ne donné pas de fausses infos aux gens. qui vous a dit qu’on exlus les chefs coutumiers, les anciens dignitaires du virus blaise. a ma connaissance si le cdp vous choisit comme candidat à son congrès rien ne vous empêchera de participer aux élections d’octobre oubien alors cessez de nous pourrir l’atmosphère.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 11:31, par Gaaba
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    je commence à ranger ce Mr Siaka dans les placards des opportunistes. Voilà un supposé analyste politique qui ne voit pas plus loin que son nez. La transition applique bel et bien l’inclusion dans la mesure où les partis politiques de l’ex majorité ne sont pas interdits d’activités. Sont exclus, ceux qui nous ont trainés vers un pouvoir à vie de Blaise Compaoré. je suis certain qu’à ce rythme, la prochaine sortie médiatique de ce Mr Siaka plaidera en faveur de la candidature inclusive de Blaise Compaoré. Ainsi le griot Siaka ira à Cocody touché ses frais de publicité

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 11:42, par loi 013
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    monsieur siaka vous décevez de part vos réactions qui frôle le ridicule.
    dites moi svp est-il normal que des gens qui soutenu la forfaiture du clan compaorebola qui causé la mort de tant de nos frères retournent leur veste et se présente comme candidat aux échéances futures comme si rien ne s’était passé ?
    dite moi après la chute du clan ebola compaore y a t-il un seul membre du CDP qui ait reconnu qu’ils ont eu tort, je ne pense pas ?
    pensez vous qu’il est normal que les cdpistes provoquent les citoyens que nous sommes avec des propos revoltant tel que c’est le cdp qui dirige toujours le pays, je suis revenu pour voir dans quel mesure organiser le retour de françois compaoreebolagrippeaviaire et j’n passe ?
    et enfin en tant que supposé analyste politique ne donné pas de fausses infos aux gens. qui vous a dit qu’on exlus les chefs coutumiers, les anciens dignitaires du virus blaise. a ma connaissance si le cdp vous choisit comme candidat à son congrès rien ne vous empêchera de participer aux élections d’octobre oubien alors cessez de nous pourrir l’atmosphère.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 11:54, par Courou BATA
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Il faut se mefier des personnes qui veulent cuire d’oeuf sans en cassé .

    Nous nous revendicons notre liberté qui ne pourait faire l’objet de marchandage

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 12:00, par METEB
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    De mon analyse de tout ce qui se dit et écrit et du code électoral nouvellement voté, il ressort que les anciens ministres peuvent se présenter à la prochaine élection présidentielle à condition de ne pas perdre leurs droits civiques, n’être pas condamné pour fraude électorale.Le dernier alinéa qui crée la polémique dispose pour l’avenir.Il ne pouvait pas être autrement.
    comment recaler les anciens ministres de se présenter ?une procédure judiciaire sur la gestion des affaires publiques.Encore faut-il trouver des poux !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 12:27, par Dama
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Cher Siaka, ce n’est pas de la vengeance, c’est du droit !
    Comme l’ont déjà souligné certains internautes, votre analyse met de côté l’esprit du droit burkinabè ! Je vous informe que conformément à l’esprit du droit, un individu perd ses droits civils et politiques pas parce qu’il est d’accord, mais parce qu’il a posé des actes (ou a été pris en flagrant délit) qui conduisent à son exclusion. C’est le cas des prisonniers qui ne peuvent ni voter, ni être candidats aux élections. C’est aussi le cas des élèves et étudiants pris en flagrant délit de tricherie qui sont exclus de tout examen durant 5 ans. pensez-vous qu’ils sont d’accord ? Et bien, ça doit être aussi le cas de ceux qui ont été pris en flagrant délit de tripatouillage de la constitution contre la volonté du peuple. Sinon, il n’y a pas équité de droit, et c’est contraire aux droits universels.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 12:27, par BANCE
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    BRAVO l’analyste politique !!!!!!!!!!!!!
    Malheureusement, il ne s’agit pas ici d’une vengeance, mais plutôt d’une loi. Et une loi est toujours la loi du moment, celle du contexte qui prévaut. On en peut pas être impunément à la base d’autant de morts et de blessés, et prétendre le lendemain défendre un projet de société pour ce peuple meurtri qui n’a pas encore oublié. Il y a parfois des cicatrices qui font plus mal que les plaies. Vous ferez mieux de vous taire et de vous terrez dans votre coin cher analyste politique !!!!!!!!!!!!!!!!!.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 12:48, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    - SIAKA COULIBALY, nous on s’en fout éperduement de ce genre de commentaires ! Tu n’as rien compris jusque-là quand tu parles de Vengeance ! Qui se venge contre qui ? On n’est pas sicile et personne n’est mafieux ici et puis on n’est pas non plus en 1715 au Far-West !!! Nous disons : PAS D’MPUNITÉ ET HALTE À L’ARROGANCE !!!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 13:32, par Jeunedame seret
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    ""...EN DÉmocratie, les exclusions doivent être objectivement justifiées et fondées sur les DROITS, PAS SUR LES POLITIQUES """...!!!
    humm... mr coulibalibaly ; fallait d’abord retenir qu’en démocratie, on n’ impose pas ses mandats. L’alternance doit être modestement et intelligemment acceptée et préparée ; pas brutalement déjouée. C’est le noeud du pbm.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 15:22, par Un patriote africain
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    L’impunité sur les crimes de sang, de crimes économiques, l’arrogance de certains du système blaise compaore étaient érigés dans l’état tel que certains se croyaient des intouchables, des tout permis "....si tu fais, nous te faisons et il n’y a rien.....", selon leur propre expression ! Quelle Haine pour le peuple de croire que l’on est DIEU au-dessus des autres, d’avoir droit de vie et de mort sur d’autres concitoyens !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 16:18, par yesgo
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Monsieur COULIBALY, voyez le caractère versatile et ingrat de certains Burkinabé. Vous qui avez toujours prôné que des poursuites judiciaires soient engagées contre les personnes dites dignitaires qui auraient commis des crimes de quelque nature que soit, vous qui avez mis tant de perspicacité intellectuelle à éduquer vos concitoyens, vous voilà bon pour le bûcher. Notre pays est pris en otage par des extrémistes incultes de tout bord et comme sous la rdp que nombre d’entre eux n’ont pas connue parce que non nés en ces temps, l’on commence à réprimer la liberté d’expression, l’on impose la pensée unique, l’on célèbre la haine ; mais ils oublient que la rdp de SANKARA était un état d’exception de la pire espèce qui a mangé ses ennemis et qui comme toute révolution a fini par manger ses propres enfants, alors que hormis la parenthèse de la Présidence ZIDA, la constitution, notre loi fondamentale, a été rétablie et que ce faisant nous devons tous comprendre que l’état de droit est l’état des lois et non des émotions, de la haine et des règlements de compte. Pendant que nous y sommes, ne prenons pas à la légère les risques de chaos invoqués par certains. C’est difficile à comprendre par des esprits mineurs, mais il est pourtant réel. Comment amener tous les Burkinabé à admettre que des gens qui refusent de répondre aux injonctions de la justice et qui ignorent les condamnations de cette même justice, se retrouvent à embrigader d’autres personnes au motif de PRÉSOMPTION DE MALVERSATIONS, Alors que nous avions toujours entendu que l’une des règles d’or de la justice est la PRESOMPTION D’INNOCENCE ? Croyez-vous que les moments d’euphorie issue de la haine de l’autre passés, on ne sera pas confronté à sa propre conscience ? savez-vous que parmi les acteurs militaires de la transition, le plus en vue EST PRESUME AVOIR DETOURNE D’IMPORTANTES SOMMES D’ARGENT DESTINEES A LA TROUPE dans une région militaire, et que n’eut été la sempiternelle question de l’impunité tant dénoncée et combattue par monsieur COULIBALY, cet officier supérieur devrait avoir été radié des effectifs des forces armées ? Savez-vous que ce faisant son comptable s’est suicidé ? ce sont des faits qui sont connus dans les casernes ; pensez-vous que c’est facile de regarder une telle souillure s’exciter à la télé (comme il nous a été donné de voir hier) pour clamer que le Gouvernement ira jusqu’au bout contre CEUX QUE NOUS SAVONS (dit par lui) ? Pensez-vous que l’exclusion sélective n’est pas susceptible de nous entraîner dans une guerre inclusive ? Vous avez insulté BC sans discontinuer jusqu’à son départ et après son départ vous voulez interdire tout simplement la liberté d’expression ; êtes- vous certains que cela peut être éternel et sans réaction ? savez vous que.....???? Courage à monsieur Newton H. BARRY, qui, de loin, est une grande lumière à côté de "Général" (sobriquet de trafiquant de notes depuis le lycée) qui nous sert un menu nauséeux chaque fois qu’il s’assoit dans son fauteuil de Président du CNT. Et pendant que nous y sommes, comment un personnage vénéneux comme DAOGO Samma, Colonel-major de Gendarmerie, inapte au commandement peut-il penser revenir en caserne affronter les regards de ceux qui le savent très bien ? Webmaster, je ne vous vois pas dans les rangs des anti-liberté d’expression !

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 16:19, par le maître
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Monsieur Coulibaly doit savoir que la transition ne fait que se remettre sur les rails.
    Je ne vois pas le problème dès lors que ce n’est pas la transition qui a ratifier les conventions internationales.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 16:21
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Tous ceux qui ont dirigé la SONABEL ont-ils le profil cité, SIAKA ?
    Et puis, moi avec mon profil de philosophe, je pourrais meux diriger la SONABEL qu’un électricien. Diriger est un art.
    TCHRRR

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 17:19, par Okèlè
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Monsieur Coulibaly,
    Félicitations pour votre écrit. Il ne souffre d’aucun handicap de clarté.

    Nul doute, la transition se politise ; elle prend fait et cause par une formation politique parmi un essaim de partis : le MPP, pourquoi ? même si je n’ai visiblement rien contre ce parti.

    Ce n’est pas le rôle de la transition. Son rôle est plutôt d’assainir, sur fond de droit et de justice, la scène politique burkinabè ; de la libérer des rapaces et des vautours pour lesquels la vie n’a de sens qu’à travers la primauté de l’égoïsme sur l’altruisme, la victoire du recul démocratique et social sur le véritable progrès et le bien-être social.

    Je suis de ceux qui ont approuvé l’expression d’émancipation, de maturité citoyenne et politique du peuple burkinabè les 30 et 31 octobre dernier. Si l’alternance doit profiter au filles et fils du Burkina Faso pourquoi s’en priver ou ramer à contre-courant ?

    Il convient alors de balayer tous les acteurs qui entravent, de près ou de loin, à l’image du CDP et de ses alliés visibles et présumés sympathisants.

    Ce qu’il faut aux burkinabè, c’est une nouvelle génération d’hommes politiques (intègres) et non des frelatés et assoiffés de perdiems et d’indemnités qui travaillent inlassablement pour leur retour sur scène à travers des pactes politiques, dont la mise en œuvre trahit progressivement les aspirations profondes du peuple en lui assurant indéniablement une issue compromettante. Ne courrons pas les yeux fermés.

    Partisan de justice et de vérité, je n’approuve cependant pas ces exclusions soudaines qui ne scintillent que par leur illogique. Je le dis haut et fort tout étant non partisan, c’est aussi mon droit.

    Qu’à cela ne tienne, la transition doit aboutir, c’est même un impératif ; mais pas de telle manière à ouvrir au peuple les portes de l’instabilité, de la contestation, de la fracture sociale et du chao. Elle n’aurait pas fait mieux que Compaoré et cie.

    J’appelle donc les uns et les autres à plus de clairvoyance, à une lecture froide des évènements, au respect de l’opinion contradictoire et à avoir l’intelligence des faits car les lieutenants du CDP eux aussi, avant le mouvement insurrectionnel, s’exprimaient avec autant, sinon plus de zèle. Le chute du Mentor a finalement eu raison d’eux ; sachons donc raison garder et faisons l’économie de la barbarie pour un Faso nouveau.

    Enfin mon cher Coulibaly, courage à toi, continue de t’exprimer librement, le Burkina Faso n’appartient à personne sinon à tous et pas plus à ceux qui te flagelle qu’à toi, ni même à Michel, Sheriff ou Zida qu’à toi.
    Dieu nous préserve.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 17:34, par bpmbiri
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Siaka Coulibaly que j’ai connu comme élève en terminale A au lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo dioulasso, , grand CDR devant l’éternel, n’a vraiment pas changé.. Son exemple du recrutement à la sonabel me semble assez plat pour un analyste "politique".Le directeur de la sonabel aurait pu dire tout simplement que le concours était ouvert à tous ceux qui avaient la maitrise. C’est la nature des épreuves (Maths, physique etc.) qui determinera les candidatures. Si tul évoques le mot vengeance contre le camp de Blaise, c’est qu’il y a eu des actes reprehensibles qui ont été posés par eux. Pourquoi, ton analyse fait elle fi de ces actes ? Je te rafraichis la mémoire. Blaise compaoré et compagnie ont tenté un BRIGANDAGE constitutionnel.. Que prevoit la loi contre des citoyens pris en flagrant delit de brigandage ? Les sanctionner, est ce une vengeance ? Qu’on cesse de nous divertir !
    Bombiri.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 17:54
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    quelle analyse !!« si exclusion il doit y avoir, elle gagnerait à être assise sur une base juridique, et non sur des considérations politiques ». justement depuis le début les fils intègres n’ont voulu qu’une application des lois et c’est ce que le CNT à fait en prenant comme fondemt l’art 135 de la chart de l’UA, qui a été ratifié par le blaisregim. je me demande s’il y a des gents qui pensent qu’on regrettera un jour de ce qu’on fait non !!! on décide et on assume, à nous aller dignes fils et filles de ce pays tampis pour ceux qui se sentent exclus

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 19:06
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Dites- moi qui est ce Siaka Coulibaly -la ? Il se dit analyste politique mais est-ce que ca c’est un metier ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 20:08, par DJIBI
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Tant que nous ne dépassionnons pas les débats, nous prendrons toujours des décisions biaisées. En ces moments difficiles il faut que nous évitions de poser des actes que nous avons eus à décrier sous le régime déchu . Bravo à Siaka qui, tout en sachant que sa publication ne va pas plaire ose le faire car se taire sur sa conviction est un acte qui hante tout bon patriote. JE SUIS SIAKA.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 21:17, par Ting Yelle
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    La justice du BF doit elle se limiter à la période insurrectionnelle.
    Simon, Rock et autres ne doivent-il pas justifier leurs milliards ?
    Simon de devrait-il pas être le premier maire, Président AMB a être arrêté ?
    En justice, choisit-on de poursuivre ceux la que nous voulons poursuivre ou doit-on poursuivre quelconque fauteur ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 21:21, par Ting Yelle
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Il faut éviter de précipiter notre cher pays dans le gouffre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 21:25, par Ting Yelle
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    LA PROCHAINE LOI : tout partie politique ou tout individu reconnu coupable de fraude électorale ou de tentative de fraude électorale sera exclu de toute les prochaines élections dans toutes les catégories.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2015 à 22:49
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Moi je pense qu’il ne faut pas voir cela comme une vengeance mal appliquée. En tant qu’africain, quand on a commis une faute grave, la sagesse veut qu’on s’éclipse un certain temps pour méditer et faire un mea culpa, pour repartir sur des nouvelles bases car l’erreur est humaine. Etre grand ce n’est pas ne jamais se tromper, mais reconnaitre son erreur, tirer des leçons pour s’en servir et que cela serve aussi de leçons pour les autres.
    Mais j’avoue qu’en politique, ce que Ablassé de Faso autrement avait dit, qu’on peut résumer les traits de caractère des burkinabè en 3M (Méchants, Mesquins et Malhonnêtes), s’avère vrai. En effet, la transition étant basée sur la constitution et la charte de la transition, le CNT ne doit exclure personne. Si les élections sont bien conduites, le peuple qui a chassé le régime de Blaise, ne devrait pas voter les dignitaires du régime de Blaise. Pourquoi alors créer des problèmes pour troubler les élections. A mon avis la jeunesse burkinabè qui a tout donné, meme sa vie, pour chasser Blaise et son régime, est victime de son manque d’expérience en politique. Cette erreur a été aggravé par le balbutiment des acteurs politiques. S’ils avaient juste décidé que le chef de fil de l’opposition prenne les commandes et mette en place un gouvernement de transition avec toutes les composantes de la société (bien sûr sans aucun anciens pro Blaise) on n’en serait pas là. En réalité, c’est Blaise qui dirrige toujours à travers sa branche subtile élargie à la société civile. Ce vote du CNT est seulement l’expression de tension internes entre sa fraction subtile et celle virulente.
    Ce que je suggère à la jeunesse burkinabè, c’est vraiment d’éviter de tourner en rond. Laissez la transition se concentrer sur l’organisation des élections avec tout le monde en veillant à ce qu’elles soient transparentes et vous aurez alors le loisir de voter des hommes et femmes à meme de jeter les bases d’un développement équitable pour tous.
    Si ces gens commencent à se battre, étant donné qu’ils ont beaucoup de biens à préserver sans oublier les comptes qu’ils ont à rendre dans le contexte que tous ont collaboré avec Blaise, ils finiront par s’entendre pour continuer à exploiter le peuple.
    Si les anciens du régime de Blaise n’ont pas de conscience suffisante pour se mettre à l’écart, cela veut dire qu’ils n’ont pas de dignité, laissez les aller se ridiculiser davantage. Dieu qui est juste pourvoira pour ses enfants sincères car le départ de Blaise a été permise par Dieu. Prions donc que le pardon prévale et que tous revienne à la raison et savoir que la bonheur s’acquiert par l’amour de Dieu et de son prochain. Dieu a donné à chacun de nous ce qui est indispensable pour vivre (l’air, l’eau, le soleil, les plantes). L’argent, le pouvoir, tout cela n’est que diabolique. Autrement Jésus Christ, Mohamed, etc n’aurait pas dominé des milliards de gens, Ils ont dominé les gens par l’amour, le don de soi pour son prochain etc.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso et tous ses enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 00:17, par BAZIE
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Ouf ! Vraiment Mr Coulibaly je suis triste pour votre analise mais je dis comme le PRESIDENT plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 11:24, par Alias
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Votre analyse semble être votre sentiment de frustration. Mais je vous prie de bien vouloir savoir apprécier et anticiper sans parti pris. Dans aucune société on n’acceptera que des fautifs prennent part à l’ensemble des activités de la communauté. Merci de bien vouloir apprendre le droit et à l’appliquer.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril 2015 à 11:30
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    JE VOUDRAIS DIRE BRAVO A MR COULIBALY POUR LA PERTINENCE DE SON ANALYSE ET MOI J’AJOUTERAI QUE LES GENS SEMBLENT OUBLIER LES CAUSES DE L’INSURRECTION D’OCTOBRE QUI SONT ENTRE AUTRE LES FRUSTRATIONS LONGTEMPS CUMULEES .A VOULOIR A TOUT PRIX EXCLURE DES COMPATRIOTES DU JEU POLITIQUE AU MOTIF AUSSI FALLACIEUX QU’ANTICONSTITUTIONNEL PEUT ENGENDRER D’AUTRES FRUSTRATIONS AUX CONSÉQUENCES INSOUPÇONNABLES ARRÊTONS DONC DE JOUER AVEC LE FEU.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2015 à 07:00, par fofana cheick oumar
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    je comprend bien le dévouément de certaine personnes a voir les dignitaire du régime compaorè en prison ;mais il faudrait qu,ils sache que l,orsquon veut un pays stable politiquement et économiquement ;il faudrait q,uon arrive a se pardonner d,abord ;pour assoir le fondement dune vraie démocratie avant de sen prendre a des personnes coupable de crimes économique et politique.bravos mr Coulibaly.nous on comprend votre prèocupation.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2015 à 17:43
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    @Yesgo ou Siaka lui- meme. Le peuple burkinabe n’est pas versatile. Il est seulement vigilant et s’ il t’a soutenu hier, ca ne veut pas dire qu’ il va te soutenir aveuglement demain meme si tu racontes des bobards. C’est ca qu’ on appelle peuple politiquement alphabetise, rempart imprenable contre les dictateurs et autres tyranneaux. C’est le Bolibana des fossoyeurs du peuple. Tu piges ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril 2015 à 20:51
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Siaka, tu as dit ta part de vérité, laisse-les creuser leur propre tombe, ces aveugles du CNT qui ont voté cette loi d’exclusion. Ton ami de France.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2015 à 10:25, par crs
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    liberté ou pas on s’en fou ! la communauté internationale était ou quand le peuple burkinabé luttait ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 10:47, par LA VERITE
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    JE SUIS SIAKA COULIBALY, parce que le CNT n’a aucune légitimité politique , ni juridique pour coucher une telle absurdité. Aucun citoyen ne vous a voté, l’insurrection est l’œuvre du MPP des SANKARISTES et surtout des abusés du comportement des maires de SIMON, pour leur dépouillés de leurs parcelles. Ce sont eux qui ont brulés sans comprendre, maintenant qu’il regrette leur acte. Il faut attendre de voir ce qui va se passer d’ici là. Quand aux autres ce ne sont que des situationnistes et non partis civils.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 13:38, par kiemmok
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Balle à terre les forumistes ! L’exclusion est anti-constitutionnelle tout comme la modification de l’art.37. Vous conduisez le pays en dérive en écoutant vos émotions. Faites table rase du passé et retournons à zéro en corrigeant les erreurs de ce passé. Le vrai problème c’est la non conformité de notre constitution avec les réalités actuelles.
    Faites attention, la société civile qui s’appelle le CAR va déchirer le pays. Faites des recherches sur son leader et vous comprendrez ce que je dis......

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2015 à 22:54, par sagesse
    En réponse à : Siaka Coulibaly : « Une vengeance mal appliquée peut plonger le pays dans un chaos durable »

    Malgré tout Blaise COMPAORE restera dans l’histoire du FASO, un dirigeant sage très clairvoyant, n’en déplaise aux petits esprits. Quand ils parlent de leurs martyres, ce ne sont que ceux qui sont allés piller les magasins, qui sont morts par les bousculades, sinon si c’était réellement une confrontation armée comme au CHILI de SALVADOR ALIENDE, en Egypte tout ressemment, on allait vraiment parler d’éroisme parce qu’on allait compter milles ou deux milles morts, mais Dieu merci que ceux qui avaient la force on été très humain. Continuons toujours à prôner la PAIX que vouloir chaque fois enfoncer les couteaux ça n’arrange personne.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés