Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Vote des Burkinabé à l’étranger : Nos compatriotes en terre malienne, entre compréhension et frustration

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 29 mars 2015 à 22h38min
Vote des Burkinabé à l’étranger : Nos compatriotes en terre malienne, entre compréhension et frustration

L’annulation du vote des Burkinabé de l’étranger a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Les autorités de la Transition avancent comme arguments, les problèmes techniques, le manque de temps matériel et le coût supplémentaire d’un tel vote. Les principaux intéressés restent divisés entre ceux qui sont convaincus par les raisons avancées et ceux qui y voient un calcul politique ou ceux qui sont désolés et frustrés de voir qu’ils ne pourront pas prendre part à une élection qui a une allure historique. Elle se tient sans Blaise Compaoré et donc s’annonce concurrentielle. Dans le prolongement de ce débat, Lefaso.net a tendu son micro aux Burkinabé vivant au Mali. Lisons plutôt.

Abdoulaye Ouédraogo « avec plus de recule, nous sommes obligés d’admettre qu’ils ont raisons »

D’abord, chaque citoyen est peiné lorsqu’il ne peut pas s’exprimer par vote parce que le vote c’est un droit pour chaque individu. Maintenant, les raisons qui ont été évoquées par les autorités de la transition pour annuler le vote des Burkinabé de l’étranger, je pense qu’avec plus de recule, nous sommes obligés d’admettre qu’ils ont raisons, parce que c’est un vote à coût de milliards.
Et deuxièmement, le temps de la fuite de Blaise Compaoré au pouvoir jusqu’aux élections d’octobre prochain n’est pas assez long pour que la Transition s’organise et fasse des élections, avec les Burkinabé de l’étranger. Moi, je suis d’avis avec la Transition pour dire qu’effectivement, c’est difficile, c’est très difficile d’organiser des votes à l’étranger aujourd’hui.
Lire la suite

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés