FFS aux populations de la Boucle du Mouhoun : « l’heure est arrivée pour que les progressistes enfin prennent le pouvoir au Burkina Faso »

lundi 23 mars 2015 à 22h47min

Le Front des Forces Sociales (FFS) a organisé le samedi 21 mars 2015 à Dédougou un meeting en signe de rentrée politique. Il a été objet pour les autorités du parti de remercier les militants, de les encourager et de leur porter un message d’espoir, « dire aux militants que l’heure est arrivée pour que les progressistes enfin prennent le pouvoir au Burkina Faso ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
FFS aux populations de la Boucle du Mouhoun : « l’heure est arrivée pour que les progressistes enfin prennent le pouvoir au Burkina Faso »

« Vive le FFS, parti des jeunes et donc de l’avenir », « honneur au peuple », « A bas la corruption », « les hiboux aux regards gluant, a bas », « la partie ou la mort nous vaincrons » tels sont autres slogans qui ont rythmé le meeting du FFS. Selon Norbert Michel Tiendrébéogo, président du FFS, il s’est agi au cours du meeting de ce samedi 21 mars 2015 de Dédougou de porter aux militants un message triple sens. C’est d’abord explique-t-il « féliciter les camarades pour leur engagement surtout leur engagement pendant les journées insurrectionnelles. Les encourager également. Et c’est enfin un message d’espoir ». Car indique monsieur Tiendrébéogo, « nous avons espoir que la transition va bien se terminer jusqu’à l’élection et que cette élection va permettre aux forces progressistes de s’exprimer véritablement et de prendre les rênes du pays pour conduire notre peuple vers le bonheur ». Pour le chef d’orchestre de l’organisation du meeting et par ailleurs coordinateur politique régional de la Boucle du Mouhoun, Fatin Tiébo à travers ce « meeting en signe de rentrée politique, nous voulons réaffirmer notre engagement sankariste. Et dire aux militants que l’heure est arrivée pour que les progressistes enfin prennent le pouvoir au Burkina Faso ». Pour ça, conseille-t-il, il faut un engagement ferme, il faut une détermination, il faut une mobilisation. Les jeunes ont par la voix de monsieur Harouna Bako exprimé « leur ferme détermination et leur totale disponibilité à accompagner le président du Parti Michel Tiendrébéogo « dans sa quête de bien-être collectif et dans sa grandiose entreprise de refondation nationale ». La représentante des femmes Téné Tiébo a de son côté signifié que le développement du Burkina Faso sera impossible « si nous persistons dans l’exclusion quelle que soit sa forme étant donné que les femmes constituent 52% de notre société ». La représentante des femmes a pris l’engagement au nom des femmes du Mouhoun de raffermir le leadership du FFS. Monsieur Michel a profité inviter tous les sankaristes à tout mettre en œuvre pour que l’union tant souhaitée et aujourd’hui engagée dans le cadre du front progressiste puisse enfin réussir. D’ores et déjà monsieur Tiendrébéogo précise qu’en cas d’échec aux élections présidentielle chose qu’il ne souhaite pas, si second tour il y a, les sankaristes vont soutenir un parti progressiste qui défend les idées progressistes. Du reste tous les intervenants du jour ont invité les militants à s’enrôler massivement pour accorder au soir des élections présidentielles une victoire éclatante aux sankaristes.

Ibrahima TRAORE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés