Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

vendredi 13 mars 2015 à 01h04min

Depuis le 12 janvier 2015, il était à Loumbila pour préparer son futur déploiement au Darfour. Après deux mois passés à recevoir des connaissances théoriques et pratiques, le bataillon Laafi 7, fort de 800 hommes est désormais opérationnel, prêt à rejoindre le théâtre d’opérations. La fin de formation de pré-déploiement a eu lieu ce 12 mars à Loumbila, à une dizaine de kilomètres de la capitale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires  burkinabè prêts à oser

Pendant huit semaines, ils étaient aux mains des instructeurs burkinabè et américains. Les 800 militaires et personnels civils (une vingtaine) ont reçu des connaissances théoriques et pratiques, en vue de renforcer leurs capacités opérationnelles. Ils sont désormais prêts à relayer le bataillon 6 au Darfour. Escorte de convoi, protection des autorités en déplacement, mission de patrouille sur des axes et la sécurisation de leur site, ce sont entre autre les taches qui attendent le bataillon qui sera affecté à Forobaranga, à Bila, à Massiri, à El Genina, au Darfour.

Comme les six autres bataillons qui se sont relayés depuis 2009, le bataillon Laafi 7 contribuera à renforcer la paix et la sécurité, pour répondre à sa devise, « Pour la paix, nous osons ».

C’est le général de brigade, Pigrenoma Zagre, chef d’Etat-major général des armées qui a présidé la cérémonie de fin de formation. Il a loué le dynamisme de la coopération militaire avec les Etats unis d’Amérique dont le soutien multiforme à l’endroit des forces armées nationales(FAN) s’inscrit dans la constance. Tout en se satisfaisant du travail bien accompli pendant la formation, il a exhorté les 800 hommes à traduire sur le terrain avec professionnalisme, tout ce qu’ils ont appris durant la formation.

Le chef d’Etat-major général des armées veut des soldats de la paix « irréprochables et exemplaires, dont le sens du devoir et de la responsabilité feront honneur à la patrie ». Les soldats de la paix doivent par ailleurs, toujours selon le mot du Gal. De brigade, veiller à l’observation stricte des règles d’engagement et au respect des droits de l’homme au sein de la MINUAD (Mission conjointe des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour).

Pérenniser les acquis

Le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique au Burkina, Steven Koutsis a rassuré du soutien de son pays au côté des FAN dans ses efforts de lutte contre le terrorisme, de maintien de paix dans la sous-région et en Afrique et la professionnalisation des troupes. Les efforts consentis par la partie américaine a permis au Burkina de se hisser à la 15e place mondiale des pays contributeurs de troupes de maintien de paix en moins d’une décennie.
Pour le commandant du bataillon Laafi 7, le lieutenant-colonel Moussa Diallo, ses hommes auront la responsabilité de pérenniser les acquis engrangés par les bataillons précédents. Et pour cela, il s’est dit prêts, avec ses 800 hommes, à relever les défis. « La discipline transcende tout. Par elle, vous vaincrez l’adversaire, l’ennemi, ou la mort. Et jamais, vous ne mourez. Mon avis est que jamais vous n’hésiterez à écouter vos chefs, pour tout ce qu’ils commanderont pour le succès des rames, et le respect des lois », parole du commandant à ses hommes !

La cérémonie a pris fin par une mise en scène d’une extraction d’une autorité en zone hostile et par une remise d’attestation aux stagiaires en fin de formation.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 mars 2015 à 00:59, par Kab
    En réponse à : Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

    Une telle mission devrait être effectuée par les militaires du RSP au lieu de nous intoxiquer la vie politique.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 03:18
    En réponse à : Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

    Bonne formation, bon stage, bons militaires c’est bien.... mais à quand le bataillon pour sécuriser nos routes ? avant d’aller en mission leur stage devrait être évalué par un exercice pratique de ratissage des brigands de grands chemins qui sont bien à l’aise dans leurs opérations quel que soit le temps de jour comme de nuit et qui ne sont inquiétés par personne pire encore ils défient même l’armée par les genres d’armes qu’ils ont en leur possession. Les véhicules de mission de l’État sont attaqués avec le personnel, on écrit dans la presse on lit et aucune réaction personne ne se sent concerné. La préoccupation de l’armée semble être leurs intérêts immédiats : prolongation de l’âge de la retraite par-ci indemnités par-là, gaze lacrymogènes par-ci, empêchement de conseil de ministres par-là... Le Burkina est dans toutes les missions de sécurité dans les autres pays sauf au Burkina. C’est un constat.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 08:05, par vérité
    En réponse à : Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

    COURAGE !COURAGE !!COURAGE !!! NOS BRAVES SOLDIERS MAY GOD PROTECT ALL OF YOU AMEEEENNN !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 08:18, par Megd’
    En réponse à : Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

    Il est bien vrai qu’il faut cultiver la solidarité africaine, mais comme le dit l’adage, on n’est jamais mieux que chez soi. Alors, nous sommes confrontés au quotidien à toute forme de brigandage sur nos routes nationales ainsi qu’à l’intérieur de nos provinces en particulier dans la région de l’Est. Pourquoi ne pas mettre les moyens dans la lutte contre le grand banditisme ? C’est quand même une forme de terrorisme que nos populations vivent car les attaquent se font avec des armes de guerre. Au lieu de mener des actions sporadiques, il faut installer des postes de sécurité permanents à l’Est ainsi que vers Pô sans oublier la zone de Gaoua.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 10:54, par Beranger
    En réponse à : Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

    Bonne chance, mon Peulh a moi ! Ce ne sera que des retrouvailles avec tes freres du Darfour !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2015 à 12:11, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

    - Tous les militaires qui se sont rendus coupables de trouble du conseil des ministres le 4 février passé ne doivent plus aller en mission à l’extérieur. Il faut les envoyer aider la police et la gendarmerie dans la traque des coupeurs de route.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2015 à 14:52, par Leopold Diarra /25 50 59 78 /70 39 49 84
    En réponse à : Bataillon Laafi 7 : Pour la paix au Darfour, 800 militaires burkinabè prêts à oser

    Quand il faut lutter contre les braqueurs de route et autres criminels, c’est toujours la gendarmerie et la police qui nous montrent des résultats de leur prouesses. Merci à ces deux corps. Quand il faut aller à des missions juteuses, c’est l’armée qu’on voit.
    Il est même temps qu’au CNT, on nous éclaircissent sur des questions simples :
    Combien l’état gagne dans ces missions de maintien de la paix ?
    Combien l’armée gagne la-dedans ?
    Combien chaque militaires qui y va gagne ?
    Quand on voit des militaires revenir de mission et qui construisent des villas, on se dit qu’il y a beaucoup d’argent dedans, alors chers membres du CNT, aidez-nous à comprendre comment se fait la répartition et qui paie ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés