Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

mercredi 4 mars 2015 à 20h21min

Au cours de sa tournée dans la région de la Boucle du Mouhoun, Salif Diallo, qui a été Ministre de l’Agriculture, a reçu des éloges de la part des agriculteurs de la région. Teneur de leur déclaration !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

Camarade SALIF DIALLO, 1er VICE-PRESIDENT DU MPP,
C’est avec grande joie que nous vous recevons en tant que l’un des leaders charismatiques du MPP ce jour 2 Mars, dans la province des Banwa. L’innovation et la créativité que vous avez faites pour le monde rural quand vous étiez Ministre de l’agriculture au Burkina Faso, fait de vous, une idole chez tous les agriculteurs. Dans beaucoup de localités rurales, quand nous parlons ‘’de ministre de l’agriculture’’, les populations pensent que c’est le surnom de Salif Diallo.
Camarade Vice-Président, pour votre reconnaissance, vis-à-vis de nos intérêts, nous allons vous citer quelques actions d’innovation que les agriculteurs burkinabés n’ont pas oubliée et n’oublieront jamais. Vous avez dit ici que vous ne pouvez pas accepter que les agriculteurs burkinabé soit conditionnés par la pluie et ne travaillent que cinq mois. Dans l’année vous avez donc initié ce que vous appelez, la petite irrigation. Ici dans les Banwa, par rapport à votre initiative, les paysans font plusieurs récoltes, ce qui a augmenté leurs revenus ;
Le maïs d’inter saison, le riz, l’oignon pour ne citer que ceux-là, certains paysans ont gardé jalousement la photo qu’ils ont prie avec Salif Diallo dans leur champ de contre saison. La culture du riz de bas-fond et du riz pluvial a été encouragée par vous et dans ce sens, vous avez aménagé des bas-fonds dans plusieurs localités au Burkina. Le barrage de SAMADENI a été également votre initiative. Nous pouvons également citer le courage que vous avez eu en tant que ministre de l’agriculture à accepter l’introduction des cultures génétiquement modifiées, à travers le coton. D’autres ministres à votre place se seraient s’opposé. Cela a réduit la peine des producteurs dans le traitement par les pesticides et augmenté leurs revenus.
En matière d’organisation, vous avez été le ministre qui a accompagné la création de la confédération paysanne du Faso, en appuyant financièrement, en le dotant de local servant de siège et du personnel d’accompagnement. Lorsque les agriculteurs burkinabè ont réclamé les chambres d’agriculture, en tant que ministre de l’agriculture, vous aviez trouvé cela juste et applicable immédiatement car vous fait confiance à la terre et aux cultivateurs. Vous avez dit à l’époque, que si les agriculteurs pensent que les chambres d’agriculture peuvent les aider dans leur structuration pourquoi ne pas les accompagner ?
Avec Salif Diallo c’est l’innovation, la créativité, la réussite toujours « wassa-wassa ». Sachez que vous n’êtes pas passé inaperçu au ministre de l’agriculture. Quand nous avons entendu la courageuse décision de démission du CDP et la création du MPP dans lequel se trouvait Salif Diallo, en tant que agriculteurs, nous avons tout de suite dit que c’est notre parti. Nous avons y adhéré. Lors du 1er congrès du MPP cinq (5) agriculteurs ont été admis au sein du Bureau Politique National, chose qui est une exception ; ce qui montre l’intérêt du MPP vis-à-vis du monde rural.
Au regard de tout ce qui précède, les agriculteurs du Banwa, considérant que leur province est l’une de celles qui produisent le plus dans le Faso, souhaiteraient que le MPP une fois au pouvoir, inscrive le problème de désenclavement de la zone dans son programme. Nous voulons citer le « Bitumage » de la voie DEDOUGOU-SOLENZO-KOUNDOUGOU et la construction des pistes rurales pour faciliter l’écoulement de nos produits (Céréales, Coton, légumes….) et les autres transports.
Tous les agriculteurs Burkinabè sont de grands travailleurs ; ils ont besoins d’un accompagnement sincère et innovant. Avec vous, Salif Diallo, cela est sûr. Nous invitons donc tous les agriculteurs Burkinabè à adhérer au MPP pour mener le MPP au pouvoir et garantir le développement du monde rural.

KINDA Boukari
Porte-parole des agriculteurs de la boucle du Mouhoun

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 mars 2015 à 21:01, par BEN
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Le CSC devra faire son travail car Mr Kinda que nous connaissons bien n’est pas l’auteur de ce document qui s’apparente ã un " publi-reportage " au bénéfice de Salif qui ne faisait que sont travail qui était de coordonner les projets (en 4x4 climatisées )dont les fonds étaient mobilisés par le gouvernement et exécutés sur le terrain par des agents de l’agriculteur dont les dotations en carburant n’étaient pas assurées régulièrement . Soyons modestes et félicitons ces agents anonymes qui abattent jusqu’à présent, un travail énorme sur le terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 21:37, par moussa ouedraogo
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    De quel idole parlez vous ? durant tout le temps qu il a passé au ministère de l agriculture ,il n a fait que traire les paysans comme des vaches laitières .Et puis nous sommes fatigués de ces politiciens malades qui s accrochent comme des chaudes souris .allez y vous soigner .

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 22:03, par RAS
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Pauvres paysans s’ils savaient que c’est à cause de Salif diallo que le Mouhoun est toujours à cet stade. Le projet SOUROU c’est lui qui l’a Boycotté de fond en comble pour devenir milliardaire. et Simon COMPAORE lui a vendu les parcelles de Ouaga. Ce sont tous des délinquants..

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars 2015 à 23:30, par somé placide
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    merci de la reconnaissance

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 05:44
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Pauvres parents de Mouhoun Salif agissait sous les ordres de B.Compaore s,il ya homme a idealiser dans la vallee de mouhoun c,est bien le president Compaore.Ne confondez Pas cause et effet.Avec ce qui reste du CDP c,est la continute eclairee battons-nous pour la victoire du CDP en 2015 c,est la maniere elegante pour exprimer notre gratitude a Blaise Compaore il est encore utile dans les annees a venir si son candidat l,emporte.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 06:30, par YIRMOAGA
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Internautes 1-2-3-vous connaissez qui est voleur dans ce pays ? Qui a vendu des parcelles et qui a plus de R+....à OUAGA ? De toute façon, les paysans connaissent les leurs ? Qui peut les aider dans le développement ? Nous on s’en m’en fou, ALPHA YAGO ne pourra rien pour vous CDPiste

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 08:01, par l’Alchemyste
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Fidèle à ses méthodes, le Gorba ne déçois pas. Encore un article commandé pour faire son éloge de révolutionnaire proche des masses rurales. Salif est un révolutionnaire par éclipse. Il a été ami avec les prédateurs pendant 26 et demi. Pauvre paysans du Mouhoun, il faut savoir tourner la page des années Compaoré. Salif DIALLO est un batisseur de ce système inique. Il a été co-auteur ou au minimum complice des crimes de la 4ème république. D’ailleurs il se ventait d’être l’alter égo de Blaise. A ce titre il doit repondre comme lui.

    La lutte continue !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 08:47, par l’artiste
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    le cdp continu de monter les pauvres gents par des maigres sous contre le mpp le chien aboi la caravane passe

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 08:56, par l’éteincelle
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Internaute n° 5 même si vous avez une haine tenace pour salif Diaollo vous devez avaler votre égo pour reconnaître que les paysans d’aujourd’hui ne sont pas des ignares au point de ne savoir faire la part des choses. Tout le monde sait qu’il ne suffit pas d’avoir un ’bon’ dirigeant (quand bien même je doute que votre mentor Blaise l’ait été) pour réussir. Il faut avoir des hommes qui ont de la conviction et l’amour de leur peuple pour accepter aller au charbon et ça,vous avez beau être amnésique,Salif a été l’homme à charbon de Blaise. Qui parle de François Compaoré ? si ce n’est dans les coups tordus de l’ère Compaoré. Continuez à nier l’évidence et vous serez bientot une opposition misérabiliste et larmoyante.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 09:20, par SING
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Laissez ces sans emplois s’en prendre à nos braves paysans. Même l’énemi n°1 de Salif DIALLO François compaoré(sur la rtb en Avril 2008 a reconnu que c’est grâce à Salif que de nbreux projets ont vu le jour au BF au niveau de l’agriculture).

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 09:54, par Le BOSS
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Vous internautes 1,2,3,5 aigris c’est vous autres avec des esprits rétrogrades qui mettez le pays en retard .Vous n’aimez jamais reconnaitre les mérites du noir qui a travaillé qui a fait ses preuves.Par contre chez le blanc il valorise l’homme et son travail.SALIF DIALLO EST HOMME je l’ai connu effectivement quand il était ministre de l’agriculture.Un homme de parole il fait ce qu’il dit mais ne dit pas ce qu’il fait.C’est un combattant ,travailleur consciencieux.Donc même si on n’aime pas le lièvre il faut reconnaître qu’il cour vite il qu’il a de longues oreilles.Camarade DIALLO nous sommes les détracteurs de vos détracteurs.Courage à vous nous vous soutenons.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 09:58, par sidbala
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    les pauvres,hummmmm,ils n’auront que leurs yeux pour pleurer une fois ce monssieur et ses complices au pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 10:30, par BEN
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Internaute N*10. Je vous rappelle que des éléments sonores et des journaux existent encore où Salif Diallo chantait les éloges de Blaise Compaoré devant les paysans du Sourou et de Samendenie pour avoir été clairvoyant et pro actif dans le cadre de l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso. Actuellement , les nombreux projets en souffrances ( retard de 3 à 5 ans ) sont dus au amalgames faits au niveau du Ministère de l’agriculture entre les fonds du projet et ceux du premier responsable d’alors qui cherche à "tordre le cou de l’histoire".

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 11:14, par Ben
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Merci Gorba,
    Tu as fait ton boulot.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 11:30, par SING
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    BEN je vous dis seulement même si vous n’aimez pas Salif sachez que jamais dans notre pays un ministre n’a pu attirer autant de financements dans son ministère comme lui. Vous êtes libre de penser ce que vous voulez de l’homme car votre aigreur, la haine que vous trimbalez avec vous contre le MPP vous aveugle à tel enseigne que vous avez perdu toute objectivité et cela va causer votre perte.Sachez que cet homme mieux vaut l’avoir à tes cotés quant on veut le bien de son peuple Mr BEN.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 12:37, par Le BOSS
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Vous internautes 1,2,3,5 aigris c’est vous autres avec des esprits rétrogrades qui mettez le pays en retard .Vous n’aimez jamais reconnaitre les mérites du noir qui a travaillé qui a fait ses preuves.Par contre chez le blanc il valorise l’homme et son travail.SALIF DIALLO EST HOMME je l’ai connu effectivement quand il était ministre de l’agriculture.Un homme de parole il fait ce qu’il dit mais ne dit pas ce qu’il fait.C’est un combattant ,travailleur consciencieux.Donc même si on n’aime pas le lièvre il faut reconnaître qu’il cour vite il qu’il a de longues oreilles.Camarade DIALLO nous sommes les détracteurs de vos détracteurs.Courage à vous nous vous soutenons.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 13:48, par mr wenzoa
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    que tout ceux qui revent se reveillent salif est l’homme qu’il faut pour un veritable emergence du monde paysan.n’en deplaise aux detracteurs du m.p.p

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 18:17, par touda siida
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Ce mpp Decidement compte prendre tous les voleurs du cdp ? Que faisait karim traore de l’union nationale des producteurs de coton au meeting du mpp a bondokui dans la region du mouhoun ? Lui qui a detourner l’argent des producteurs en utilisant les Secretaires generaux des ministeres de l’economie et de l’agriculture pour faire sortir l’argent de L’UNPCB sous pretexte que c’etait pour leur carburant. Il l’a reconnu a travers une lettre ouverte.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars 2015 à 18:52, par Koutou
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    Salit est quelqu’un qui inspire et au delà des considérations partisanes, il faut lui reconnaitre son dévouement pour le monde paysan. Je me rappelle du passage de Salif au Sud-ouest comme ministre de l’Agriculture. Deux choses importantes me sont restées : La valorisation du savoir local et l’encouragement de l ’initiative.
    - Salif a invité en live, les chercheurs de l’université de Ouagadougou à statuer sur l’invention d’un paysan Lobi pour la conservation de l’igname. Une belle œuvre qu’il a reconnu sur le champ et dont il a voulu que nous académiciens examinent et formalisent. Le savoir faire de ce paysan était vraiment épatant. Salif a en outre invité les paysans mossi du sud ouest à respecter les méthodes reconnues pro-environnementales de défrichement traditionnel Lobi-Dagara qui facilitent la régénérescence du couvert végétal, la protection d’une série d’espèces ligneuses dont le Karité, le néré, le baobab, le glan, le figuier, la liane, etc. Son pragmatisme a toujours été affiché.
    A nous jeunes cadre de l’époque, il a adressé ce message : "vous êtes dans une des régions les plus fertiles du Faso et vous devez en profiter pour investir dans l’agriculture et l’agroforesterie". Merci Salif, depuis 1999, je me suis attelé à planter et je suis vraiment fier de produire de nos jours plusieurs tonnes d’anacardes et de mangues par années. Je suis actuellement fonctionnaire fédéral canadien mais il n’y a pas plus grand bonheur que de se retrouver en vacances sur ma plantation dans les profondeurs du Noumbiel. J’y savoure le fruit de ma sueur, la joie de pouvoir contribuer à l’amélioration du quotidien de toutes ces personnes qui travaillent et de contribuer à l’économie du Bayiri !!! Merci Koro Salfo !!! La lutte continue.
    Kariyon Somé

    Répondre à ce message

  • Le 8 mars 2015 à 08:20, par l’ambassadeur
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : Salif Diallo, « l’idole » des agriculteurs

    voilà qui est bien dit. Ce que beaucoup d’internautes ignorent c’est que Salif n’est pas tombé dans la politique comme un champignon après la pluie. ce n’est pas un poussin d’hivernage. C’est quelqu’un qui s’est battu pour d’abord se former idéologiquement et politiquement,il a acquis des convictions et savoir faire. C’est ça qui fait la différence avec beaucoup qui sont venus en politique à cause de papa ou maman ou de l’appel à la mangeoire. Quand aujourd’hui je voie des jeunes qui commencent à apprendre la politique par le parti,au pouvoir,je dis ils ne font pas de la politique,ils font du "mange et tais toi". Un jeune à 20 ans doit être un rêveur,un qui cherche à changer le monde. Et ça se forme hors des cercles du pouvoir. Seulement à après on peut passer à d’autres étappes parce qu’on a muri et appris dans l’adversité. Autrement dit c’est de la prostitution qu’on ferra de sa jeune vie à la recherche de la facilité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés