Vie politique nationale : AJIR consolide ses assises dans l’arrondissement N°4

mardi 24 février 2015 à 23h35min

L’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR), poursuit sa tournée d’échanges avec ses militants de base. Ainsi, le « parti de la clé » était ce dimanche 22 février dans l’arrondissement N°4, (ancien Nongr-Maasom), quartier Tanghin, pour partager des informations avec ses militants et les inviter à se tenir prêts pour les échéances électorales à venir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie politique nationale : AJIR  consolide ses assises dans l’arrondissement N°4

« Osons le changement avec des hommes nouveaux ». C’est le mot d’ordre d’AJIR qui se veut un « parti de la jeunesse pour la jeunesse ». Après plusieurs localités et arrondissements de la capitale, c’est l’arrondissement N°4 qui avait rendez-vous avec les premiers responsables du parti, conduits par le président, Adama Kanazoé. Pour cette rencontre, militants et sympathisants n’ont pas marchandé leur mobilisation. Entre animations musicales et slogans, les intervenants ont livré des messages aux relents de regards rétrospectifs et surtout de galvanisation pour la suite. Ainsi, les représentants des jeunes, femmes, anciens puis le coordonnateur du parti dudit arrondissement, ont tous loué les différents efforts, revisité la vie du parti dans leur frange sociale respective avant de rassurer le premier responsable du parti de leur engagement et détermination à porter haut le flambeau de l’AJIR. C’est dans cette dynamique que le coordonnateur du parti de l’arrondissement N°4, Salam Tassembédo, a invité les militants à s’inscrire sur les listes électorales à la faveur de la révision exceptionnelle du fichier électoral. Pour les intervenants, la carte d’électeur constitue pour chaque militant, l’« arme » pour l’avènement d’un changement au bénéfice de l’ensemble du peuple.

Adama Kanazoé, président du parti, a, pour sa part, relevé que le travail doit être le seul salut de la jeunesse, et AJIR est dans cette trajectoire. Les jeunes sont au centre de la politique du parti, rassure-t-il. C’est pourquoi, exhorte-t-il les jeunes de ne pas « vendre leurs voix, parce qu’il y a des politiciens démons déguisés en agneaux qui achètent des voix aux électeurs ». Affirmant que son parti est disposé à proposer à l’ensemble du peuple burkinabè, des solutions pour un véritable développement, caractérisé par une richesse équitablement partagée. « Nous avons été invités par la section de l’arrondissement N° 4 de Ouagadougou pour cette activité qui entre dans le cadre de l’implantation du parti », a situé le président du parti, Adama Kanazoé avant d’ajouter : « Nous venons de boucler l’ensemble des secteurs et villages de l’arrondissement et désormais, la section de l’arrondissement 4 est une entité sur laquelle nous pouvons compter sur les échéances électorales à venir ».

Le sort de la présidentielle le 25 avril prochain

A l’instar des autres partis et formations politiques, AJIR a également en ligne de mire, l’élection présidentielle du 11 octobre 2015. Selon les responsables du parti, la décision sera prise lors du Congrès du parti, annoncé pour le 25 avril à Ouagadougou. Mais, d’ores et déjà, et sous réserve d’une décision de l’instance suprême de son parti (le congrès), Adama Kanazoé ne fait pas de mystère sur sa volonté de prendre part à la course pour la magistrature suprême. A en croire M. Kanazoé, les différentes sorties du parti auprès des bases donnent de véritables raisons au sens du combat que mène AJIR et cela galvanise dans la poursuite des objectifs.
« Nous avons reçu un message d’espoir à l’arrondissement 4, parce que c’est cet arrondissement qui avait déjà anticipé la révolution. C’est également l’arrondissement qui a dit non à ceux qui achètent la conscience du peuple. Nous sommes venus pour leur dire que le message du changement que l’arrondissement a toujours prôné a été entendu par l’ensemble du peuple les 30 et 31 octobre dernier », a-t-il scruté.

Selon Adama Kanazoé, AJIR compte « des communautés de base » dans 3000 villages. Le parti, dit-il, ce sont des ambitions « sereines », « mesurées » et « très calculées dans le temps ».
Le Congrès à venir sera aussi, selon lui, une occasion pour le parti pour décliner son programme de société et adopter ses organes.
Après l’arrondissement N°4, cap sera mis sur les autres localités.
A quelques jours de la célébration du 8-mars, les responsables du parti ont aussi eu une pensée pour les femmes …

Oumar L. OUDERAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés