Boucle du Mouhoun : 7 filles de 10 mois à 4 ans victimes d’excision à Nouna

mardi 10 février 2015 à 23h52min

Dans la nuit du lundi au mardi 10 février 2015, la gendarmerie de Nouna a mis la main sur des présumés complices d’excision de 7 filles. Il s’agit des parents de ces dernières. L’exciseuse est en cavale après son forfait intervenu le 5 février passé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Boucle du Mouhoun : 7 filles de 10 mois à 4 ans victimes d’excision à Nouna

Que l’humain est têtu ! L’excision fait encore parler d’elle. Malgré, les informations, les sensibilisations autour des inconvénients liés à cette pratique et sur les sanctions encourues en la matière, les pesanteurs sociales restent inflexibles. En effet, 7 fillettes de 10 mois à 4 ans ont été excisées à Nouna le 5 février 2015. Alertée en fin de journée du lundi 10 février, la Direction régionale de l’action sociale en collaboration avec sa direction provinciale de Nouna ont prévenu la gendarmerie de Nouna. Celle-ci serait intervenue sous l’autorisation de sa hiérarchie. La suite, les parents des 7 filles ont été interpelés et auditionnés ce mardi 10 février. L’exciseuse est, quant à elle, en cavale. Les recherches sont en cours, a-t-on appris.
Lire la suite sur boucledumouhoun.lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 février 2015 à 08:11, par Le mavais
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : 7 filles de 10 mois à 4 ans victimes d’excision à Nouna

    Il est impératif de durcir la répression contre ce genre de pratiques inhumaines

  • Le 11 février 2015 à 08:29, par MALKA
    En réponse à : Boucle du Mouhoun : 7 filles de 10 mois à 4 ans victimes d’excision à Nouna

    La prison et les condamnations financières ont fait leur preuve d’inefficacité.Moi je pense qu’il faut aller à la racine pour comprendre comment et où l’initiation et la formation des exciseuses sont faites.A partir de là dialoguer pour qu’il n’ait plus de séance d’initiation car à vrai dire çà doit être une société secrète qui a des interdits et des exigences.Il faut chercher à percer le mystère avant de les combattre.

  • Le 11 février 2015 à 17:28, par Yimian KABORE
    En réponse à : Démographe, Ouagadougou, Burkina Faso.Boucle du Mouhoun : 7 filles de 10 mois à 4 ans victimes d’excision à Nouna

    Cette information sur l’excision nous montre que les pratiques des mutilations génitales féminines sont loin de finir au Burkina Faso. Quand on imagine la douleur qu’on fait subir à une petite fille qui n’a que 10 mois, il y a de quoi se demander "sur quelle planète sommes-nous ?".
    Bravo à cette gendarmerie de Nouna qui a osé dire non. Je crois aussi que toute la communauté doit être interpelée afin qu’elle réduise les mutilations génitales. Je n’ai que des garçons et je rends grace à Dieu, car si jamais quelqu’un s’amusait à mutiler le sexe de mon enfant, ma réaction sera imprévisible. A bon entendeur...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés