Université de Ouagadougou : 15 bourses d’études pour les meilleurs étudiants de l’année

lundi 26 janvier 2015 à 23h08min

Ils font partie de ceux qui ont obtenu les meilleures moyennes au cours de l’année académique 2013-2014 à l’Université de Ouagadougou (UO). Ils pourront donc jouir du statut d’étudiant boursier cette année. Ce, grâce à la Fondation Amici di Pietro Annigoni qui a décidé de promouvoir l’excellence. Et cette générosité dure depuis plus de dix ans maintenant. Ces bourses de formation ont été remises le 23 janvier 2015 par la présidente de la Fondation. Les lauréats sont issus de l’ensemble des Unités de formation et de recherche (UFR) de l’Université de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Université de Ouagadougou : 15 bourses d’études pour les meilleurs étudiants de l’année

Pour l’année académique 2014-2015, les bénéficiaires de la bourse d’étude « Amici di Pietro Annigoni » sont au nombre de quinze. Et ils sont répartis selon les UFR suivantes : cinq étudiants de l’UFR/LAC, quatre de l’UFR/SVT, deux de l’UFR/SDS, deux de l’UFR/SEA, un de l’UFR/SH et un de l’IBAM. La gestion de cette bourse est assurée par la présidence de l’Université de Ouagadougou. Elle est d’un montant de six millions de francs CFA, soit 400 000f pour chaque bénéficiaire.
« Ces bourses devraient aider les étudiants à mieux se préparer pour participer au développement du pays. Je les invite à bien travailler pour se réaliser », soutient Mme Mme Rosella Segreto Annigoni, présidente de la Fondation.
Pour les bénéficiaires, c’est un ouf de soulagement. Ils semblent avoir bien compris le message du donateur. « C’est un sentiment de satisfaction qui nous anime. Nous vous assurons, madame, que vos efforts ne resteront pas vains, car ces bourses viennent conforter notre quête de l’excellence », précise la porte- parole des bénéficiaires, Nadiatou Bélem, étudiante à l’IBAM.

« Les bénéficiaires sont dignes de votre soutien »

Au niveau de la présidence de l’UO, on se veut reconnaissant à l’égard de la présidente de la Fondation. « Cette contribution participe sans nul doute à l’amélioration des conditions de vie des étudiants et à la formation des cadres burkinabè, renforce également les liens de coopération et d’amitié entre le Burkina Faso et l’Italie. Les étudiants bénéficiaires de vos bourses seront dignes de votre soutien et feront montre de la confiance que vous placez en eux pour parvenir à d’excellents résultats académiques », estime la vice-présidente de l’Université de Ouagadougou chargée de la recherche et de la coopération internationale, Pr Diarra YE/OUATTARA.

Du fait de la régularité de cette fondation dans l’octroi de ces bourses et pour plus de transparence dans le choix des bénéficiaires, l’Université de Ouagadougou a mis en place une commission ad hoc chargée de l’attribution et du suivi de ces bourses. Cette année, la commission dit avoir enregistré environ 100 demandes. Pour la désignation des lauréats, trois principaux critères ont prévalu. Il s’agit de la moyenne des candidats (le mérite), l’aspect genre et la situation socio-économique des parents, a précisé le président de la commission ad hoc, Dr Jean Zida, par ailleurs directeur de la coopération universitaire. L’objectif étant l’amélioration des conditions de vie et d’étude des lauréats.

Un amour de près de 20 ans qui se poursuit

Du nom de l’illustre peintre italien, la Fondation Amici di Pietro Annigoni est présente au Burkina depuis 1996. Et, depuis lors, la présidente de la Fondation perpétue les valeurs de la solidarité dans notre pays dans plusieurs domaines de la santé, de l’agriculture et de l’éducation…
La présidente de la Fondation, Mme Rosella Segreto Annigoni est la veuve du célèbre peintre italien Di Pietro Annogoni. Après le décès de ce dernier, elle a voulu donner un sens à sa vie, en créant une Fondation au nom de son mari. Son intérêt pour le Burkina est né de la visite d’un évêque burkinabè en Italie. Par la suite, elle visite le pays des hommes intègres notamment Dissin dans la région du Sud-Ouest… Depuis lors, son amour pour le Burkina va grandissant. Adoption des enfants à distance (près de 1000 enfants), construction d’écoles, construction de forages, soutien à la MACO, appui au niveau de la santé (Nanoro, Saint Camille…), octroi de machines, octroi de bourses d’étude…Les gestes de générosité sont divers et variés. Et tout porte à croire qu’ils se poursuivront.
Mme Annigoni est par ailleurs consul honoraire du Burkina à Florence en Italie.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés