Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

vendredi 9 janvier 2015 à 09h35min

Pour situer l’opinion publique sur ce que touche mensuellement chacun des 90 députés du Conseil national de la transition (CNT) et recueillir des propositions à même de recadrer leur prise en charge financière, la Télévision nationale du Burkina (TNB) a animé un débat dans la soirée du jeudi 8 janvier 2015. Un débat suscité sans doute par des polémiques de plus en plus affichées dans l’espace public quant au montant exact et au bien-fondé des émoluments servis à ces ‘’représentants circonstanciels’’ du peuple.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

Ce débat a réuni autour d’une même table, Me Guy Hervé Kam, porte-parole du mouvement ‘’Balai citoyen’’, Nobila Ouédraogo de la Coalition contre la vie chère, et Alexandre Sankara, membre du CNT. Un autre membre du CNT invité, Aziz Sana du mouvement ‘’ça suffit’’, n’a pas été au rendez-vous. Qu’à cela ne tienne !

Un débat ouvert aux téléspectateurs durant plus d’une heure et qui a permis de savoir, notamment avec Alexandre Sankara, que le député du CNT coûte 1 778 000 FCFA par mois au contribuable burkinabè. C’est du moins, ce que chacun des 90 membres de l’organe législatif de la transition a empoché en fin décembre 2014, premier mois de service du CNT. En effet, précise le député Sankara du groupe parlementaire Liberté-démocratie-Justice, cet émolument mensuel est de 753 000 FCFA et d’autres avantages financiers. A cette somme en effet, s’ajoutent 600 000 FCFA comme frais de session à raison de 20 000 FCFA par jour durant dix mois, 85 000 FCFA pour frais de secrétariat, 113 000 FCFA comme frais de santé, 230 000 FCFA pour frais de carburant.
En réalité, la sommation de ces montants donne 1 781 000 FCFA. Il y a donc une légère différence d’avec le chiffre donné par le député Sankara. Et toute cette somme, le député l’empoche intégralement sans soustraction de moindres frais pour impôts.

L’émolument de base et les autres frais qui s’y ajoutent ont, à en croire Alexandre Sankara, été arrêtés sur la base de ce qui était jusqu’alors servi aux députés. De par le passé, rappelle M. Sankara, le député percevait comme émolument, 845 000 FCFA plus 30 000 par jour durant les sessions, plus 150 000 FCFA pour frais de secrétariat, plus 150 000 FCFA pour prise en charge sanitaire, plus des frais de carburant qui étaient fonction de la distance qui sépare Ouagadougou du fief du député. Des montants qu’eux-mêmes députés ont, sur la base du Règlement de l’Assemblée, convenu de s’offrir dans les différents budgets annuels de l’Etat.

Les députés invités à revenir à de meilleurs sentiments

En tout état de cause, Me Kam soutient que l’indemnité de session ne doit pas exister en plus de l’indemnité de sujétion qui se trouve intégrée à l’émolument de base. Et pour lui, ce qui est gênant dans le contexte actuel, c’est le manque de souci d’exemplarité dont devraient faire preuve les députés de la transition. Eux qui doivent leur poste à la bravoure du peuple qui a affronté la mort pour plus de justice sociale.

Les membres du CNT devraient, de l’avis de Me Kam pour qui « il n’y a pas meilleure pédagogie que la pédagogie par l’exemple », donner l’exemple en termes de réduction du train de vie de l’Etat dans l’optique d’une meilleure répartition des fruits de la croissance. Ils doivent, préconise Me Kam, « revenir à de meilleurs sentiments ».

Nobila Ouédraogo quant à lui, dit trouver que 400 000 ou 500 000 FCFA auraient été suffisants pour les députés de la transition. Toute chose qui, selon lui, aurait été la preuve qu’ils se soucient du peuple ; car, précise-il, « les gens veulent voir leur quotidien changer, les gens attendent de voir ce que le CNT va concrètement faire ». En tout état de cause, précise Nobila Ouédraogo, les autorités, dont les députés de la transition, doivent travailler à être en phase avec à la fois, les dispositions de la Charte et les aspirations du peuple.

Fulbert Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 janvier 2015 à 09:51
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    1.778.000X90X10=1.600.200.000 pour 90 travailleurs pour 10 mois, un peu excessif pour un pays pauvre et endettes comme le Faso. On a remplace le margouillat par le lezard

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 09:52, par itmo
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    soyons sérieux ;ces députés sucent le sang du peuple .forfait 400 000f sinon soulèvement à nouveau. attention !§attention et attention ! bandes de voleurs

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 09:56, par l’etranger venu de loin
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    je suis desolé mais c’est un crime dans un pays comme le notre. je suis sorti sous les gaz lacrymogene et on a suer pour que vous veniez nous volez comme l’encien regime.
    honte a vous messieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 09:56, par Wuro-yiré
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    A mon humble avis c’est exagéré. Quelle est la contribution de ces députés à la richesse nationale pour bénéficier de tels émoluments. Le rôle des organes de la transition c’est de tracer les sillons pour que ceux qui seront démocratiquement élus n’abusent plus du peuple.
    Il faut aussi qu’on nous situe sur le traitement salarial des membres du gouvernement.
    Le changement tant attendu se trouve biaiser par de tels agissements. Plus rien ne doit être comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 09:59, par L’intègre
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Mon problème est que pourquoi imposé l’IUTS aux autres et laisser ceux là même qui votent des lois. Pourquoi les Députes ne paient pas l’IUTS ? Réparer nous rapidement cette injustice.
    Maintenant, je demandes au peuple de ne pas trop en vouloir les CNTistes pour leur salaire.
    Laissons les travailler, c’est pour juste 10mois et ils ont beaucoup à faire. Leur baisser le salaire, revient à faire baisser le salaire de tout burkinabé si on reste légal.

    Les gas, pas de jalousie, jugeons les plutôt sur le boulot et leur demander de voté une loi ou tous paieront l’IUTS. Et surtout nous faire voter des lois qui touchera toutes les couches.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:00, par Stop@impunité
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Ces députés doivent tous démissionner à l’image des deux ministres qui ont démissionné car ils ne semblent être là où ils sont au nom du bien-être du peuple mais plutôt au nom de leur propre intérêt, comment on peut se faire payer 1 778 000 FCFA en ces temps de vie chère où l’insurrection à mis temps de burkinabé au chômage. Quelle sacrifice semblent-t-ils faire pour le bien du peuple ? rien du tout, C’est écœurant !!!
    Ces gens qui critiquais le régime de Blaise Compaoré ne semblent pas se distinguer vraiment des serviteurs de ce régime, ils ne semblent pas être des gens qui se sont battus pour le changement au Burkina Faso car qu’il différence significative y a-t-il entre ce qu’ils perçoivent et ce que percevaient les anciens députés ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:00, par RV
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Bravo ! Que gagne le peuple !? C’est trop !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:02, par DINDANE
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Après Moumini Guiguemdé ; Bientôt direction CNT

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:02, par bigsylvanus
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    du malheure en resulte de bonheur des uns.yaa ya boin.ces personnes devraient consciencieusement opter pr 1e rduction.qu’est c k l peuple gagn dans ça.deja klk mois mè quedal com benefice pr l peupl.cè pacé leur temps a changé ls gens d leur poste.c 1e bne choz mè en mm tem rvoyé l tr1 d vie.l fonct%nè burkinabè pène ajoindr ls 2 bou.pdt c tem c ds millions kil empoch.mm avoir l pecuk d SND c 1 blèm.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:03, par Nabiiga
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Non, non, et non, les députés du CNT ne peuvent pas être considérés comme des députés au vrai sens du mot dans la mesure où ils doivent ce titre au peuple. La comparaison entre les députés issus des partis politiques et ceux de la transition est très mal placée. Les députés des partis politiques doivent battre campagne afin d’être élu et à ce que je sache, nombreux sont ceux qui s’endette lourdement pour y arriver. Il faut que le salaire et avantages sociaux soient supprimés et tout de suite. À la rigueur, 300 mille suffit. L’heure du sacrifice, de l’abnégation a sonné.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:06, par watt
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Le PF et le premier ministre acceptent facilement cela probablement parce qu’ils ne veulent pas qu’on touche aux avantages liés à leur propre poste. C’est écœurant cette situation. Normal parce que vs les prémiers responsables ignorez que certains burkinabé ne peuvent s’assurer UN SEUL repas par jour. Ca fait pitié. Puisse dieu vs éclairez davantage

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:06, par m.zango@yahoo.fr
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Honorables députés du CNT, si vous êtes pour le changement sur tous les plans, alors renvoyés le montant car c’est trop pour le slogan " rien se sera comme avant". Pardon n’oublient pas le passé récent. Mois je propose 450 000 FCFA par mois/député.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:08, par tchap
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    On aura une nouvelle révolte si jamais le gourverment ne donne pas d’exemple. Il faudra qu’on leurs paient que les frais de sessions un point un trait . Je voudrais savoir combien les membres du gouvernement touchent par et le salaire du super premier ministre ; ministre de la défense et lieutement colonel

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:10, par simpore Rodrigue
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    c’est trop.quand même,dans ce contexte comment peut on amener le changement tant attendu si ceux là même qui sont censé se battre se retrouve entrain de jouir des richesses du pays.très décevant. soit 16 millions durant les 9 mois par député. on commence a douter de tous ceux qu’on a mis au devant des choses.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:10, par yabia
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Personnellement, moi je suis pas contre, mais de réduire un certain nombre d’avantage. ils doivent se pencher sur le statut du fonctionnaire burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:11, par CHEIKH
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Pour ma part, j’estime par comparaison, que comme ils n’ont pas d’électeurs à supporter autant que les anciens députés, ils doivent quand même faire l’effort de consentir une diminution.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:11, par Burkimbi
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Cela est inadmissible. Qui les a élu là-bas ? De quel droit des copains cooptés peuvent-ils se permettre de se servir de tels émoluments excessifs, sans payer d’impôts. C’est à la limite du vol, cela est inacceptable. Je propose que chaque membre du CNT conserve son traitement (dans son corps initial) plus une indemnité forfaitaire de 500 000 fcfa (pour carburant et soins).

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:13, par eliane
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    C’est très élevé comme émoluments pour les membres du CNT, parce qu ils n ont ni un électorat a entretenir,ni une circonscription politique a visiter ou a parcourir , au regard de tout cela et considérant les difficultés budgétaires consécutifs a l’insurrection et par solidarité morale de soutien aux nombreux travailleurs qui ont perdu leurs emplois suite aux manifestations il serait indécent de servir de telles sommes aux députes New look ,moi je propose 500 000 comme salaire et 250 000 comme diverses indemnité et le reliquat de 1 000 000 sera utilisé comme une indemnité spéciale pour soutenir l’ ensemble des travailleurs ayant perdu leurs emplois ( azalai, joli hotel, azimo, tan aliz, etc) pendant la durée de la transition

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:14, par MOI Même
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Bonjour a tous.
    Je me permet de donnée mon point de vue !
    Ne nous attardons pas sur des futilités en nous cachant derrriere la victoire du peuple le 30 et 31 Octobre.
    Attarder si vos ministre et deputés touchent moins que certain fonctionnaires ne seraient -ils pas plus tentés a la corruption ??????
    Ils sont la pour 12 mois apres basta,donc je pense qu’il fait quon s’interesse plutot a ce quil doivent faire pendant ces 12 mois et pas a tout le temps changer sortir marcher,....! Laisson les s’impregné des dossier et voyons ou ils en somme d’ici Juin 2015.

    Que DIEU benisse le BF

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:15, par ibrahimo
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    En tous cas, les membres du Gouvernement et les députés des la transitoire ont failli, car l’exemple de justice sociale, d’austérité et d’équité doit avant tout commencer par eux. C’est dire maintenant que les travailleurs doivent continuer de revendiquer la satisfaction de leur différentes plateformes mises en veilleuse pour cause de transition.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:19, par desetogsonpasse
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Salut chers tous ; très très indécent ce salaire des députés. Quant on crie que les caisses sont vides, et on oblige la masse a se serrer la ceinture, accepter voter un budget d’austérité et se payer à coups de millions, c’est vraiment prendre les autres pour des imbéciles. Les mossis disent que si ’’Piou’’ est bon, que la foudre s’abatte sur le chasseur. Si le budget voté est bon pour le peuple, forcement, ils doivent se l’appliquer, et s’il vous plait, qu’ils payent les impôts qu’eux-mêmes ont voté. Pour que plus rien ne soit comme avant, je pense que les lois doivent s’appliquer à tout le monde. J’attends avec impatience la réaction du président du CNT par rapport à ces révélations.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:20, par Transition ?
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Au Burkina Faso, il y’a des super citoyens, qui ne paient pas d’impôts sur leur revenu, qui ne vivent pas la réalité du citoyen lambda mais qui décident à sa place et à son nom en vivant comme des pachas. Ce sont les députés !
    Quand les uns mangent et les autres regardent ;...
    Quand ceux qui sont censés donner l’exemple ne le font pas ;...
    Quand ont est là pour le changement et que rien ne change ;...
    Que se passe t’il ?
    A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:25, par sacsida
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    je tiens à félicité la RTB, pour ce débat qu’il organisé permettant du même coup de connaître le vrai montant que les membres du CNT percevait chaque mois. je tiens également à féliciter ce deputé sankariste qui eu le courage de dire les choses. par ailleurs je tiens à dire à mr SANA Aziz qu’il n’a pas sa place au CNT s’il doit fuire les débats.
    en tout état de cause je pense que ce montant est très levé, et que les 90 députés devraient de leur propre initiative revoir à la baisse ce montant. non seulement vous êtes venu par concours de circonstance (situation que tous connait), mais aussi vous n’êtes pas élu sur la base d’un programme dont on peut dire que vous êtes amené à faire quelque chose pour votre communauté base. vous ne payer pas d’impôt, et ce que vous gagnez, ni votre parti, ni votre structure de base(OSC, association, ou mouvement) ne bénéficie de cet argent, alors que c’est grâce à eux que vous êtes là ou vous êtes. VOUS êtes pire que nos premiers voleurs, et nous n’allons pas vous laisser faire. si c’est pour nous dire que vous êtes venu trouver des textes, donc vous appliquez les textes, à quoi sert alors le changement ? c’est parce que cela vous arrange que vous l’avez appliqué. comme l’a dit Me KAM, vous êtes payer doublement et cela n’est pas normal, recevoir un salaire de député et être payer à chaque fois que vous siéger pour un travail. c’est pas normal. c’est ce qu’on appelle foutaise plus moquerie. mais sachez que plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:25, par ouangrawa bassirou
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    je pense que les deputes du CNT ne pense pas a demain chacun veut etre milliardaire en pillant son peuple je les propose 300000 comme salaire carburant 50000 sante50000 session ordinaire 10000 leurs femme 0 au total 410000 ils pas mieux que un enseillant ou un infirmier et les familles de ceux qui sont tomber dans l’insurrection du 30 au 31 quelle sont les dedommagements ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:25, par Sam Dof
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    c’est scandaleux !!!un peu de considération et de respect pr le peuple burkinabé.Consentez et participez au sacrifice pr le bien-être de ts les burkinabé.Plus rien ne doit vraiment être com avant,dc amorcez le vrai changement et entrez ds l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:28, par Yelwingtiim
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    C’est triste, vraiment triste ! C’est la honte !
    Désormais, et à jamais, nous passons à coté de l’objectif.
    Paix à l’âme de ceux qui ont tombés sous les balles du régime COMPAORE !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:31, par Oncorrige
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Et pourquoi le Président du CNT, n’a pas voulu dire toute la vérité quand il a rencontré le balai citoyen au sujet du gain mensuel des députés ? Je pense que le Président du CNT a voulu camoufler la vérité et ça c’est une trahison à l’endroit du peuple burkinabè. Nous ne voulons pas de présidents d’institutions menteurs ! Qu’il démission et on continue !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:32, par SY
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    JE CROIS QUE NOUS NOUS TROUVIONS DANS UN CAS OU LE PEUPLE DOIT REGRETTER LE DÉPART DE BLAISE COMPAORE. JE N’ARRIVE PAS A COMPRENDRE QUE NOUS PARLONS DE LA PAUVRETÉ, VIE CHÈRE ET MAUVAISE GESTION AU FASO QUE CES DÉPUTÉS VIENNENT S’ENRICHIR AU DOS DE NOS PAUVRES POPULATIONS. DITES NOUS LES DÉPUTÉS DU TEMPS DE BLAISE PRENAIENT COMBIEN PAR MOIS ? ET ENCORE EUX ILS SONT ÉLUS PAR LE PEUPLE MAIS VOUS NOMINATION PAR AFFINITÉ. MA PROPOSITION, JE SOUHAITERAIS QU’UN DÉPUTÉ PERÇOIT 800 000 F.CFA PUISQUE VOUS ÊTES VENUS POUR RÉGLEMENTER LES TEXTES. DONC NOUS AVIONS ACCUSE LE SYSTÈME COMPAORE POUR RIEN ET AVEC CES GENRES DE COMPORTEMENTS JE PEUX OSER DIRE QUE SI VOUS ÉTIEZ A LA PLACE DE BLAISE COMPAORE, VOUS ALLEZ FAIRE PIRE QUE LUI. ARRÊTEZ D’INSULTER NOS PAUVRES POPULATIONS. PAUVRE BURKINA FASO. IL Y A QUELQU’UN QUI ME DISAIT UN JOUR QUE SY, TU CROIS VRAIMENT A CES MECS QUI SONT AU POUVOIR PRÉSENTEMENT ? J’AI RÉPONDU OUI ET IL M’A DIT NON COMME QUOI SE SONT DES MANGEURS QUE NOUS AVIONS ET NON DES HOMMES HONNÊTES QUI AIMENT NOTRE NATION. MAIS ÂPRES J’AI COMPRIS AVEC UN SALAIRE DE CE GENRE POUR UN DÉPUTÉ PARACHUTER SANS CONNAITRE LES VRAIES RÉALITÉS DU FASO . CHACUN EST PARTI POUR REMPLIR SES POCHES ET PARTIR. IL FAUT REVOIR LE SALAIRE DES MEMBRES DU CNT. CE QUI ME FAIT MAL C’EST QUE SE SONT DES GENS DONT BEAUCOUP NE CONNAISSENT PAS LEUR RÔLE. JE PLEURE POUR MON PAYS ET JE PRENDS LE PEUPLE EN TÉMOIN.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:33, par Aly
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    1 778 000 FCFA, c’est peu, mais c’est trop !
    C’est peu, si l’on considère certains paramètres comme :
    - l’hébergement : tous les députés ne réside pas à Ouaga. Mais si d’aventure, et comme cela se fait dans certains pays, le parlement a construit une Guest House (une sorte d’"hôtel du député" à Ouaga), il n’y a plus à considérer ce paramètre.
    - la restauration ;
    - les frais de communication (téléphone, E-mail, Fax, etc.) ;
    - les appuis que le député pourrait apporter aux différentes sollicitations des citoyens (j’en conviens d’avance que cela n’est pas un dû) ;
    - etc.

    Mais c’est aussi trop, au regard d’autres considérations :
    - il me semble d’abord qu’il y a des doublons dans la structure qui forme la rémunération du Député. En effet, un salaire est payé pour un travail. Pour quoi donc un salaire doublé d’une indemnité de session ? Le salaire dans une telle situation, c’est pourquoi faire alors. C’est comme si vous payiez un fonctionnaire (de la Fonction Publique bien entendu) et en plus, vous lui versez une indemnité de travail.
    - en versant des frais de carburant, il me semble aussi qu’il y a doublon : Est-ce que le fonctionnaire qui va tous les jours de chez lui au bureau bénéficie de frais de carburant ? certains me répondront que les députés sont membres d’une institution. Certes, mais les citoyens qui sont descendus dans la rue, dont certains du CNT, se sont justement indignés et insurgés contre ce genre de mauvaises répartition des richesses. Nous attendions et nous attendons toujours des députés du CNT qu’ils soient exemplaires. Et ...
    - c’est là où c’est trop.
    - c’est également trop, parce que, ni le CNT, ni le Gouvernement, ne nous encore fourni des feuilles de route très claire. On nous sert par-ci et par-là des morceaux d’axes d’intervention, mais pas de feuille de route. Et c’est sur la base de ces feuilles de route que nous pourrions juger de l’immensité de la tâche durant les quelques mois qui nous restent.
    Il nous faut faire énormément attention parce que nous avons dit que trop d’argent était dilapidé sous le régime infâme de Blaise et de ses collaborateurs de 27 ans, pour rien. Les députés de notre CNT ne peuvent pas moralement reproduire la même chose.
    Pour se justifier, les députés du CNT convoquent au débat, des textes de l’ancien régime déchu. Mais, puisque ce sont eux qui votent les lois, pourquoi ne pas en voter de nouvelles pour être en harmonie avec les aspirations du peuple en réduisant sincèrement et drastiquement leurs émoluments.
    Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Nous pouvons encore revenir sur ces émoluments et exiger que les autres institutions en fassent de même.
    Imaginer un instant que les futurs députés se donnent des avantages plus exorbitants, que pourront dire encore ceux de la société civile qui sont actuellement au CNT ?
    Tous les actes que nous posons actuellement (et pour le gouvernants à venir) doivent être en conformité avec l’esprit de l’insurrection populaire qui a chassé le régime pourri et et corrompu de l’ODP/MT - CDP - Blaise et ses collaborateurs de 27 ans.
    NOUS AVONS, MORALEMENT ET POLITIQUEMENT, LE DEVOIR DE REUSSIR CETTE TRANSITION, ET DANS LES DELAIS QUE NOUS NOUS SOMMES PRESCRITS NOUS-MÊMES, SANS AUCUNE CONTRAINTE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:33, par Alain Ouedraogo
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je suis d’accord avec Maitre kam. Nos députés des republiques passées ont augmenté l indemnité de session pour se faire beaucoup d’argent.L’origine de cette indemnité sous la 3e republique etait pour permettre aux députés de prendre part aux sessions de l’assemblée.A l’époque le député n’avait pas de salaire.Celui qui etait instituteur gardait son salaire d’instituteur .lorsque l’assemblee se reunit il vient à Ouaga et touchait en ce monent 4500 /jour.A la fin de la session il retourne prendre service la ou il travaillait. Voilà comment ca marchait. Le travail du député est de tenir des reunions à l’assemblée.Pourquoi alors toucher encore une indemnité pour chaque jour de réunion ? l’Afrique a mal à ses politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:36, par Almeda
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    avec la situation nationale qui prévaut, les CNTist devraient avoir honte de percevoir ces émoluments, ceux qui se prennent pour les représentants du peuple, en rappelle le peuple avait refusé la mise en place du CENA parce qu’un CENATEUR devait couter 1 700 000f,et aujourd’hui on peut trouver 1 778 000 pour un membre du CNT, ce n’est pas une question de jalousie, mais une question de logique, de réalisme, malgré la crise si l’Etat Burkinabé peut trouver cet argent pour gérer les députés, il doit pouvoir baissé le prix du litre du carburant à la pompe, pouvoir revoir à la baisse le prix des vivres, le loyer, l’accecibilité de la santé et de l’éducation a moindre cout ; voici entre autres des mésures qui pourront améliorer les conditions de vie de la majorité de la population Burkinabé, plutôt que de piller le pays pour mettre à laise une minorité que sont les députés. prenez garde pour éviter une deuxième insurrection populaire, car les un mangent, les autres regardent ainsi naissent les révoltes

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:37, par Blaise revient...
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Vous allez courir pour fuir cette dictature sournoise et insidieuse qui est entrain de s’installer lentement mais surement...vous avez crier blaise dégage non ?vous allez encore crier blaise revient ton peuple te réclame tchrrrrrrrrrrrrrrrrrr c’est bien fait pour vous des maltypes saprophytes escrocs vous ont exposé aux balles pour venir se délecter ensuite de leur forfaiture sans honte ni remords...vous n’avez rien vu encore hihihihih hahahaha chaque peuple mérite ses dirigeants donc assumez vos choix tchrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:37, par traore
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    ce montant est trop excessif pour un travailleur de la transition, et ce qui seront voté prendrons 5 000 000 de fcfa dans un pays ou la population manque le minimum vital. HALTE au gaspillage moi je propose 500 000 fcfa à chaque député de la transition

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:41, par Yelwingtiim
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    C’est triste, vraiment triste ! C’est la honte !
    Désormais, et à jamais, nous passons à coté de l’objectif.
    Paix à l’âme de ceux qui sont tombés sous les balles du régime COMPAORE !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:42, par Almeda
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Un forfait de 400 000f semble raisonnable et le deputé qui ne peut pas travaillé avec cette somme on sait qu’il n’est pas digne fils du pays, qu’il est venu au CNT pour ses propres intérêts, remplir ses poches au lieu de travailler pour le peuple et la solution est simple on procède purement a son remplacement. de Grâce n’entrainer pas une seconde collère du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:43
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Les gas il faut qu’on s’élève pendant qu’il est temps. Un fonctionnaire de la catégorie A ne gagne même pas 1 778 000F par an. Et ces vautours qui viennent dormir touchent 1 781 000F par moi. Quelle honte. Sortons massivement marcher contre cette arnaque...

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:46, par l’éteincelle
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Honnetement j’avais soutenu que les députés méritaient leurs émoluments,mais à partir de l’information selon laquelle,ils étaient de 800.000 f net. L’émission d’hier a révelé la réalité vraie. Franchement c’est trop peu élevé près de 2.000.000 f. Le débat n’est pas qu’ils soient élus ou pas mais la pertinence d’un tel niveau. En rappel la 1ère législature en 1992,les députés du peuple n’avaient pas à ce que je sache plus 400.000 F. D’ou vient que ,en 25 ans de pratique démocratique on multiple le ’salaire’ par 5 ?. Le SMIG a évolué de combien ? le salaire moyen au Burkina a évolué de combien ?. Avis aux cadres du ministère des finances pour nous donner des informations chiffrées pour des analyses plus complètes. En un mot comme en milleil faut revenir à la raison. J’ai vu que même le député SANKARA ne savait pas où donner de la tête !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:49
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    J’ai comme l’impression que les gens n’apprennent pas des erreurs de la vie.
    Nous venons de bruler une assemblée nationale parceque nous étions déçu des soit disant representants du peuple qui à mon avis,ne se souciaient pas véritablement des attentes du peuples de leur part.
    Je pense que c’est parceque le régime déchui a passé le temps à se sucrer sans se soucier des réalités du peuple que la jeunesse a pris sa destinée en main.
    On vit dans les memes quartiers ensemble et vous avez le courage de persisiter dans les erreurs du passé.
    Je pense que ces députés dés aujourd’hui doivent revoir trés rapidement leur salair à une véritable baisse.pas plus de 600.000 f par mois.

    Il devraient voter une loi qui fixerait de façon claire leurs revenus mensuelle afin que les députés qui viendront aprés 2015 se voient déjà tracer leur grilles salariales clairement.

    LA LUTTE DOIT CONTINUER DE FACON PERMANENTE AFIN QU4ON PUISSE ASSISTER AU VRAI CHANGEMENT SINON C4EST COMME CAIMEN ET CROCODILE C ’EST LA MEME FAMILLE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:50, par Godot
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Bon sang ! Cheriff sy, le peuple te regarde. Si tu faillis à cette mission, tu auras du même coup enterré ta liberté d’expression, écorné ton image et décrédibilisé la ligne éditoriale de Bendré ton journal. Eéeehi ! Bon d’accord. Ne provoquez pas le peuple. Vos pratiques ressemblent fort bien à celles du régime déchu et pourraient être assimilés par tous les burkinabès épris de justice sociale à de la provocation. Et si ça continue, nous prendrons nos responsabilités. A bon entendeur ! salut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:54, par le vrai
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    j’interpelle le balai citoyen a appeler le peuple dans la rue d’ici dimanche pour amener ces opportunistes de députés du CNT à baisser leur salaire de 500000fr net. c’est insultant. j’ai honte pour Sy.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:55, par Vrai compatriote
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je pense que l’insurrection a assez parlé fort et moi je ne comprends pas que ces méfaits qui existaient sous l’ancien régime continue. je ne suis pas sortis les 30 et 31 octobre pour empêcher seulement la modification de l’article 37 mais aussi pour décrier la situation de misère que je vis. Dans tous les cas si rien n’est fait dans ce sens, nous allons nous organiser et nous allons manifester pour ça. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:55, par l’éteincelle
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Honnetement j’avais soutenu que les députés méritaient leurs émoluments,mais à partir de l’information selon laquelle,ils étaient de 800.000 f net. L’émission d’hier a révelé la réalité vraie. Franchement c’est trop peu élevé près de 2.000.000 f. Le débat n’est pas qu’ils soient élus ou pas mais la pertinence d’un tel niveau. En rappel la 1ère législature en 1992,les députés du peuple n’avaient pas à ce que je sache plus 400.000 F. D’ou vient que ,en 25 ans de pratique démocratique on multiple le ’salaire’ par 5 ?. Le SMIG a évolué de combien ? le salaire moyen au Burkina a évolué de combien ?. Avis aux cadres du ministère des finances pour nous donner des informations chiffrées pour des analyses plus complètes. En un mot comme en milleil faut revenir à la raison. J’ai vu que même le député SANKARA ne savait pas où donner de la tête !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:56, par Souké
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je rêve ou quoi ? 1 781 000 ? s’il vous plaît, dites nous que ce n’est pas vrai CHERS MESSIEURS du CNT. on comprend pourquoi "le bloc 21" a refusé de se prononcer sur les questions à leur posées portant sur leur salaire au CNT. Vivement que BLAISE ET SON ÉQUIPE REVIENNENT. Quoi ? Mon BURKINA est foutu ! si les membres du CNT gagnent autant, que pourrons-nous dire si le parti qui va arriver au pouvoir venait à relever ces émoluments à 2000 000 ? 2 500 000 ? ou même 3 000 000 ? la jeunesse du burkina a mal à sa morale. Pauvres gens ! c’est donc pour ça que ce soit disant "bloc 21" nous demande d’arrêter les contestations ? Ça vous avez menti. On attend le mot d’ordre !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:59
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    la vérité est que dans notre pays, les émuluments des députés, de 1960 à la dernière legislature, n’ont jamais été en phase avec les réalités socio économiques des populations qu’ils disent représenter ! tout le monde sait la lutte féroce que se livraient les militants à l’intérieur du même parti pour être bien positionnés sur la liste du parti ; tout cela à cause des avantages financiers ! les membres du CNT qui sont des burkinabè comme les autres n’ont pas fait exception à la règle ! les representants du peuple se sont toujours sucrés sur le dos du peuple en Haute Volta comme au Burkina Faso.
    pour en revenir au CNT : cette institution etait elle si necessaire ? A mon avis NON : la Transition actuelle est un régime d’exception à DUREE DETERMINEE, contrairement aux autres regimes d’exeption qui se sont suivis au Burkina. Par ailleurs son programme est également bien determiné : organiser les elections ; lutter contre la mauvaise gouvernance c’est a dire la corruption et l’impunité. Pour executer ce programme on n’a pas besoin de nouvelles lois car toutes les lois ; tous les decrets ; tous les rapports et audits ; les recommandations etc existent déjà. Le seul problème est que ces textes n’étaient pas appliqués !! La Transition a simplement besoin d’un Exécutif fort et competent pour mener à bien ce immense programme !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 10:59, par Crazy boy
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    1778000 pr un député c’est vraiment exagéré voir indécent. Le vent du changement doit d’abord venir de ses élus d circonstances et à ts les membres de l’Exécutif. Donner l’exemple afin que tt le peuple burkinabè puisse “bénéficier” des fruits de la croissance et voir son quotidien s’améliorer. ’’Plus rien ne sera comme avant’’ Mr le presi n’oubli pas cette phrase. En bon entendeur slt !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:01, par TF
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    vraiment c’est incroyable, ils n’ont qu’à faire pardon de diminuer, étant donné que certains touchent 1 778 000 comme salaire par mois, d’autres ne peuvent pas avoir 1 repas par jour, vraiment vraiment vraiment vraiment c’est pas du tout catholique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:03, par Voila Toi
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Ou sont ces fichus cons et suceurs de sang du BLOC 21 maintenant que Moumouni Diéguimdé a demissionné ?? Ainsi le peuple vaincu encore et encore ! Qu’en dites vous ??? Ce sera votre tour aussi , si vous croyez qu’on est dupe !! Ces va-nu-pieds du BLOC 21 qui sont sortis réclamer l’arrêt des manifestations de notre mouvement contre Moumouni Diéguimdé !!! HONTE A VOUS !! Vous n’êtes que des saprophytes ...Vous ne goûterez pas longtemps a ces salaires de 800 000 F et plus que vous tentez de protéger au prix de votre dignité !!! BLOC D’ OPPORTUNISTE OUI !!! Sams’k le Jah nous sommes fiere de toi CAMARADE , tu es de ces vrais africains et digne !!! Nous attendons le signal du BALAI CITOYEN pour sortir , marcher et lutter contre ces voleur de la revolution d’ Octobre 2014 .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:05, par Voila Toi
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Ou sont ces fichus cons et suceurs de sang du BLOC 21 maintenant que Moumouni Diéguimdé a demissionné ?? Ainsi le peuple vaincu encore et encore ! Qu’en dites vous ??? Ce sera votre tour aussi , si vous croyez qu’on est dupe !! Ces va-nu-pieds du BLOC 21 qui sont sortis réclamer l’arrêt des manifestations de notre mouvement contre Moumouni Diéguimdé !!! HONTE A VOUS !! Vous n’êtes que des saprophytes ...Vous ne goûterez pas longtemps a ces salaires de 800 000 F et plus que vous tentez de protéger au prix de votre dignité !!! BLOC D’ OPPORTUNISTE OUI !!! Sams’k le Jah nous sommes fiere de toi CAMARADE , tu es de ces vrais africains et digne !!! Nous attendons le signal du BALAI CITOYEN pour sortir , marcher et lutter contre ces voleur de la revolution d’ Octobre 2014 .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:08, par beni
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Zida depuis ton ascension au pouvoir jai rien dit j’attendais pour voir ce que tu feras .
    On dirais que tu sais pas pourqoi Le blaiso es partit. Le burkina faso qui es toujours entrain De panse ses blessures et ou on nas pas encore confisquer et enferme tous les aanciens du regime tu te permet De voter 1800000 pour Des deputes. Servir Le people nest pas Un lieu De commerce pour senrichir sils ces ceux que les gens pensent ils Se sont trompe De place. . Merde zida soit examplaire meme si ce sont tes amis et connaisants. Merde

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:11, par integrite
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    c’est écœurant,de voir que des gens profitent du combat et de la bravoure de la jeunesse burkinabè qui est sorti comme un seul homme pour dire non a la dérive du pouvoir compaore
    Si plus rien ne sera comme avant ,pourquoi des burkinabés censés apporter leur pierre a la construction du pays peuvent se permettre de gaspiller les biens publics ?de s’octroyer de tel salaire en cette période de crise très sensible ?
    si des fonctionnaires payent des iuts sur leurs maigres salaires ,pourquoi eux non ?
    j’ai tellement mal au cœur quand je vois que la victoire du peuple lui est volé et que ceux là censer montrer l’exemple,nous fait honte !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:13, par Mirage
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Vite ! A nos balais !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:18, par N’gaw
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Exigeons la démission du CNT. Djiguimdé vaut mieux que tous ceux-ci ! il n’est plus question qu’ils restent là-bas, y compris leur président ! Rendez-vous la semaine prochaine pour un sitting devant le CNT et exigeons leur départ ;

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:23, par le loup
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    je l’ai déjà dit , l’insurrection c’est la porte ouverte à toutes les incertitudes et à voir ce qui se passe , le peuple ira de revendication à revendication et il risque de ne pas avoir d’élection en 2015 .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:23
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Si les deputes refusent de diminuer, nous allons les chasser tout simplement. Qu’ils s’entêtent et on verra.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:25, par le loup
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    je l’ai déjà dit , l’insurrection c’est la porte ouverte à toutes les incertitudes et à voir ce qui se passe , le peuple ira de revendication à revendication et il risque de ne pas avoir d’élection en 2015 .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:29, par CLAIR
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Que dit le president DU CNT ,Sherif Sy qui pretend etre révolutionnaire.C’est ca la revolution ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:32, par Moussa
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    La discipline svp. Si tout le monde pense qu il a le doit de fixer les salaires des autoritrs le pays ne pourra pas etre gouverne. Car il n y aura consensus sur le montant a payer pour chaque fonction. Silence svp ! C est dans l’interet du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:34, par par un citoyen lambda
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Vu la raison qui nous a conduit à cette transition politique je suis pour un montant forfaitaire de 500 000 FCFA imposable à l’ I.U.T.S comme tout citoyen lambda qui est salarié.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:35, par Mite
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Voilà pourquoi toutes les organisations de la société civile ne doivent pas accepter d’avoir des représentants dans le CNT sinon qui va contester ? Le peuple oui, mais il faut des personnes ou organisations au devant de la scène pour organiser et lancer les mots d’ordre. Je tire ici mon chapeau au BALAI CITOYEN. On attend leur mot d’ordre ! Ne nous décevez pas en nous laissant dans notre attente ! 400 000 Frs CFA à prendre ou laisser et d’autres volontiers les remplaceront !!! Si ça dépasse ça y’aura toujours problème !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:40, par clair
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Que dit le president du CNT Sherif SY qui pretend etre revolutionnaire.C’est ca la revolution ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:40, par kirikou
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    On attend le mot d’ordre des vraies OSC (balai citoyen entre autres) pour aller chasser ces vautours de la République. Chérif SY doit démissionner pour avoir voulu camoufler la vérité au peuple grâce à qui il est au perchoir. Et dire qu’on voulait qu’il dirige la transition !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 11:51, par ssans
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je vais tout dire. Merici deputé sankariste : Pourquoi sana n’est pas venu au débats hier ? c’est un gâteau, après échanges ses compagnons et proches de Zida l’ont dit de ne pas se présenter, notamment Hervé Ouattara. lui et Hervé ont trahi le peuple. Merci à Hervé KAM. Il faut que le peuple sorte dans la rue pour exiger la réduction à 500.000 frs.
    Je demande à tous les syndicats de faires sortir les plateformes revendicatives.
    Moi même je suis du CNT. Beaucoup viennent dormir, pas de contribution constructive,..
    Par exemple nous avons des officiers de l’armée qui passe leur temps à dormir.
    J’ai la chance de voire leur CV. Je vous dit que c’est triste. des officier qui n’ont même pas un bon niveau de la classe de terminale.
    Ses militaires ont été choisis par copinage.
    De sources sures Ouattara Hervé, SANA et compagnies ne s’entendent plus avec le Balai citoyen. Ils sont à la solde de ZIDA. Autre fois ZIDA a sollicité leur concours pour contrecarrer les revendications. Au niveau du Cnt ils collaborent nuitamment avec les militaires.

    Un député du CNT.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:08, par thoma sankara
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    MR ZIDA QUI ORGANISE TOUS CéLA ,TOUS C’est groups attendre sà, band des voleur

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:09, par vulgum pecus
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Le CNT doit se démarquer des anciennes pratiques qui continue de saper le progrès de notre chère patrie que nous avons défendu au prix de nos vies. la Commissions finances et budget(COMFIB) a qui comme président ? Mon cher peuple burkinabé sachez que c’est Marie Madeleine SOMDA : elle n’a pas l’étoffe pour cela et le 2 ème vice président Aziz SANA un gars de moralité douteuse traître reconnu depuis son ministère d’origine ainsi que dans le mouvement ça suffit. a bon entendeur salu........

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:12, par zaksoba
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    ma proposition 200000fr par mois et au moins 2bus de 60 places a leurs disposition des portables qui n’excèderont pas 7500fr c’est un sacrifice

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:17
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Un salaire de 500.000 F conviendrait pour cette transition. Au delà, il faudra également redéfinir les émoluments des futurs députés qui seront élus fin 2015. je serais partant pour que le montant mensuel avec les divers avantages ne devrait pas dépasser le million.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:23, par leveridict
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    je vous assure que je ne me retrouve même plus dans ce pays .si tel sera le cas ramenez nous Blaise et ses compagnons.Vraiment Serif SY me déçoit moi qui voyais en toi un homme véritablement révolutionnaire . Svp Revenez vite sur terre sinon on vous voit.Pensez vous qu’un révolution comme Thomas SANKARA aurait accepté de tel gabegie ? si jamais vous ne réduisez pas votre salaire,ne prononcez plus le nom de SANKARA dans votre bouche car la différence est très criard.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:25, par Juste
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Qu’en est-il des émoluments des membres du gouvernement ? Cela mérite aussi des éclairages à travers une émission télé. Concernant ces opportunistes ils se foutent eperdument du peuple et se moque du Burkina.Il faut qu’on arrete ça immédiatement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:26, par la verité
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    nous allons manifester devant l hôtel des députes bientôt car nous sont sommes d’accord pour que les familles des décédés prennent ce montant mais pas ces soit disant député celui qui ne veut pas qu il démissionne

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:33
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Quelle honte, 500000 maximum ou vous allez voir que le 30 et 31 octobre n’est pas loin. Quelle merde !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:36, par N’dabi
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Faisons attention que les voleurs d’hier ne soient remplacés par les voleurs d’aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:36, par LE FOU
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Bonjour,
    Il n’est pas coutume de reagir mais je crois que cette fois, je suis depassé par les evenements. Apres reflexion je pense que c’est "BIEN FAIT" pour nous, pour reprendre le jargon familier. Je préfère ma "SOURIS" d’hier au "RAT" d’aujourd’hui. Entre nous, 1.778.000 FCFA à chaque député. Faites un tour au CNT un jour et vous verrez quel genre de travail s’adonne la majorité des députés. N’insultez pas les gens car la jeunesse s’est sacrifiée pour se voire voler cette victoire. C’est à croire qu’on doit "commencer" a REGRETTER l’ancien régime. Il se murmure aussi que certains responsables du au sein du CNT auraient reçu la probable somme de 20.000.000 de nos francs pour s’acheter un véhicule digne de leur "statut" vu qu’ils ne peuvent pas bénéficier de prêt du-fait du mandat très court.
    Bref, tous ces éléments et il y en a certainement d’autres sont de nature à remettre en CAUSE les acquits de la RÉVOLUTION. Doit on comprendre aussi pourquoi les salaires du personnel administratif est gelé ?
    Mais que voulez vous, la MORALE a foutu le camp et ALPHA BLONDY de chanter "Ôtes toi que je m’y mets"

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 12:59, par otoriyayema
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    AH BON !
    Que des poltrons ! et le président CNT, l’homme intègre fait quoi ?.
    " je les propose comme
    salaire : 300 000 ; carburant : 50000 ; sante : 50000 ; session : 0 ; total : 400 000
    Ils ne sont pas mieux que les autres fonctionnaires de l’Etat ;
    Et que faites-vous des familles de ceux qui sont tomber dans l’insurrection du 30 au 31 ?
    Le silence des centrales syndicales doit vous inquiéter car ça va cailler. A bon entendeur....

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 13:05, par ZIO
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Merci à la RTB pour ce débat organisé pour enrichir la lanterne du citoyen lambdas burkinabé. Qui de tous les burkinabé pouvait imaginer qu’après tant de sueur et de sang versés pour réclamer plus de justice sociale, des gens qu’on pense vraiment nous représenter pourraient se permettre de telle traitement au CNT. S’il vous plait (PF et PM) faites tout pour rentrer positivement dans l’histoire de ce pays en voyant en ces émoluments faramineux une réduction d’au moins 60%. A vous les membres du CNT, pitié pour les marthrs qui ont laissé leur vie ! Pitié pour les parents de ces victimes de cette insurection. Pitié pour ce pauvre peuple qui a donné son sang et sa sueur pour sa liberté. Pitié pour vous même dont on connait ’’ l’origine’’ de chacun d’entre vous. Revoyez ça vous-mêmes sinon... Au peuple burkinabé, fait un effort pour avoir un œil sur la gestion de ce que tu contribues.
    Bref, c’est une transition et je demande une fois de plus aux deux gourous du Burkina de réajuster ces émoluments. ZIO

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 13:14
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    JE VOUS CONJURE QU’A CE RYTHME IL Y AURA TRANSITION DANS LA TRANSITION ET LE PEUPLE EST TOUJOURS PRET. SI NOUS N’AVONS "PAS EU PEUR DE L’ABEILLE CE N’EST PAS UNE MOUCHE QUI NOUS FERA PEUR".

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 13:20, par L’Autre Africain
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Simplement honteux et pathétiques, pour des gens qui passaient le temps à moraliser l’ancien régime ! Djàààààhhhh, ce n’étaient que de simples jaloux et envieux de la position et de la rémunération des députés d’avant.
    A cette allure, ne soyez pas surpris que ces soi-disant députés ne sollicitent une prolongation de la transition, simplement pour bénéficier de ces revenus faramineux tout comme les anciens députés de la majorité.
    A y voir de près, donc le président tout comme le PM et son gouvernement bénéficient aussi des mêmes avantages que leurs homologues sous l’ancien régime quoi ? C’est vraiment "tristant" comme le dirait quelqu’un. Le pouvoir révèle l’Homme, disait Machiavel.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 13:28, par Droit d’expression
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    M. Sana a manqué de respect au peuple burkinabe en ne se présentant pas à ce débat et devrait rendre sa démission. Nous savons comment il s’est battu pour être membre du CNT et il est désormais très clair qu’il n’y est que pour ses propres intérêts. Quelle raison va-t-il invoquer pour justifier son absence à ce débat voulu et attendu par le peuple ? M. Sana, prenez votre courage à deux mains et rendez votre démission ! Ainsi on pourra avoir un vrai représentant du mouvement Ça suffit au CNT !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 13:31, par SADAT
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    113 000 FCFA juste pour les frais de santé par mois. SACHEZ QUE C’EST LE SALAIRE MENSUEL DU MEDECIN QUI VOUS SOIGNE.

    SOYEZ SERIEUX MESSIEURS.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 13:38, par le peuple d’abord
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    la honte ! la honte ! la honte pour des gens qui ont reproché à blaise de favoriser une minorité qui se sucrait ,CNT de se poser la question si c’est un salaire mérité ???
    Foutaise, vous comprendrez pourquoi un professeur d"université ne sera jamais à l’UO ?
    Un médecin ne sera jamais à yalgado ?
    Un juge n’instruira pas votre dossier aussi vite ?
    Un commercant augmentera comme il veut le prix du riz, du carburant, du sucre ?
    Un policier ou un gendarme n’ira jamais contre les coupeurs de route ?
    Un militaire voudra etre au gouvernement ?
    etc.....c’est bien pour des bétises de genre.
    suivez les et vous le dirai plus tart, que deviendront -ils apres CNT surtout pour ceux qui ne foutaient rien ?
    Frais de soins 113000F, des boursiers médecin en spécialisation ont 90000F/an comme frais de soins.
    ceux qui profitent de cette forfaiture ce sont bien ZIDA,PF,Presi de l’assemblée qui s’entireront à leur tour avec les gros lots.
    Ceux qui sont pas intelligent,ce sont bien les financiers qui ont toujours su mal reflechir pour ne pas ne pas revoir le budget en fonction de la situation
    Quant à nous peuple si Naa laara en saara ! On diraa un jour et surement que CNT = esprit blaisiste.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 13:40, par sidpawalimdé
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    La configuration actuelle du CNT est le reflet d’un Sénat tel que nous avons préconisé pour l’amélioration dans l’élaboration des lois que doivent votées par une assemblée nationale d’un parlement à deux chambres parce que tous les acteurs sont représentés au sénat : l’assemblée qui est partisane votant les lois pour le régime en place pour la mise en œuvre de son contrat de société avec le peuple , le Sénat devant certifier que les lois votées ne nuisent pas aux acquis des composantes de la société qui la composent. A partir des émoluments actuel du CNT les seuls sénateurs couteraient Six milliard sept cent cinquante millions (6 750 000 000) de franc CFA en cinq ans. aussi dit-on que la démocratie a un prix.
    Cependant il est mondialement reconnu que les institutions politiques occupent la première place dans l’échelle de la corruption et le Sénat est un instrument de la lutte anticorruption. Mais est ce que les attentes seront à la hauteur du coût du fonctionnement ? ne dit on pas que la mise en œuvre des lois anticorruption coûte relativement plus chère pour les résultats souvent très décevants ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:25, par Sparte
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    500000francs ou rien ca veut dire quoi

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:25
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    je comprend maintenant pourkoi ils se sont battus pour qu’on leur reconnaisse le titre de DEPUTE DE LA TRANSITION au LIEU DE COSEILLERS DE LA TRANSISTION.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:25, par or
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Bonjour ceux que je ne comprends pas c’est SY Cherif le révolutionnaire et P Alexandre l’homme du peuple et Aziz SANA la jeunesse en combat qui ont tant critqué les anciens parlementaires et voilà que lorsqu’il s’est agi pour eux d’être appelés à la table du roi ..., ils n’hésitent pas à faire pire. Est-ce tout le sens du l’insurrection ? Ôte toi que je m’y mette ? Que dieu nous sauve des situationnistes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:30, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Vraiment complètement hors contexte. Pas après une révolution/insurrection SVP.

    Rappelons qu’auparavant, les deux sessions ordinaires duraient au total entre quatre et cinq mois, ce qui fait qu’avec le taux de 35.000F/jour, les députés de la 4ième république avaient entre 4,2 millions et 5,25 millions. Cela revenait donc mensuellement à une indemnité de 350 mille à 437 mille au titre des frais de session. Du fait d’avoir voté pour une session unique de dix mois, même avec la réduction à 20.000F/jour, chaque député de transition empoche 600 mille/mois pour ce même titre. C’est donc en pratique une augmentation de leurs revenus par rapport à l’ancien régime, d’une valeur qui noie complètement les "diminutions" opérées sur les différents postes. Tour de passe-passe digne des meilleurs stratèges du régime Compaoré !

    Pour des gens qui ont durement critiqué l’ancien régime notamment pour les avantages exagérés qu’ils s’accordaient, c’est difficile à comprendre ??? Une loi rectificative est urgente, excellences députés de la CNT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:34, par fujimori
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    C’est scandaleux et très insultant. je ne comprends point pourquoi quelqu’un comme Cherif SY peut cautionner de tels pratiques ? c’est une escroquerie en règle que ces députés "choisis" du CNT nous font subir. ils n’ont pas battu campagne pour être élus et siéger au CNT. De surcroît, ils ne payent pas d’impôts. Vraiment, quelle honte ?
    Je me demande si ces prétendus députés ont pensé une seconde à ceux qui sont morts, aux blessés, à ceux qui sont au chômage parce que leurs entreprises ont été saccagées...
    je crois que cette transition ne sera pas paisible comme on le pensait. la révolution n’est pas finie. cette bande de rapaces et de voleurs nous verra bientôt. le peuple burkinabè reste debout et vigilant.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:36, par WEDRAOGO Richard
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    113000 comme frais de santé par mois ! c’est pour soigner quoi ? Nos députés ne sont des malades gravataires j’espère (cancer, diabète et HTA associé...). ! les frais de santé doivent etre un forfait annuel (360000/an par exemple/député) sous forme de bon d’assurrance et non en argent liquide. En outre 230 000 comme frais de carburant soit 7600 f/jr ( ou environ 10 litres/jour) : c’est quelle voiture il conduit ? Et enfin 85000 f de sécretariat : que fait le personnel administratif de l’assemblée ? il vaut mieux gerer cette notion de façon collective ( 1 sécretaire pour 3 députés). Pour conclure la liquidité ne doit pas excéder 600000/mois . celui qui ne veut pas me cède sa place . Plus rien ne sera comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:36, par Peuple courageux
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Eh CHERIF SY, vous allez nous tuer. Vous aviez laissé entendre lors votre rencontre avec le Balai citoyen que les indemnités de sessions ont été revues à la baisse, passant ainsi de 30 000 à 10 000FCFA/jour, nous venons d’apprendre le contraire avec le député SANKARA. Franchement, je suis très très profondément déçu de vous. Vous aviez dit une contre vérité au peuple(cf lefaso.net de début de la semaine). Aussi vous ne mérité plus la confiance du peuple.

    Revisité les images de l’insurrection. Les jeunes qui tombent...., j’ai les larmes au yeux. Pour la mémoire de ces martyrs vous devez en toute humilité démissionner :

    - i) pour avoir trahi leur sacrifice pour que triomphe la bonne gouvernance,
    - ii) pour avoir dit des contre vérités au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 14:50, par touk guili
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    honte a toute cette bande de voleurs sans scrupule on va vous laisser faire celui qui n’est pas d’accord qu’il cède son fauteuil il ya bien de gens dans ce pays prets a servir au cnt sans rien.les moi amon niveau j’attend qu’on donne de facon imminnente un mot d’odre PRENEZ LA RUE !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 15:12, par LEREGARD
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Lorsque les députes CNT reviendront à la raison et que nous constaterons qu’en fin janvier les émoluments revus a la baisse. il va falloir faire un ordre de recette pour trop perçu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 15:13, par Sotho
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    C’est déplorable. Et ce Dick Marcus qui ment aussi honteusement....C’est yourminable. Tu as honni les parents peuls.... Un salaire de 500000 FCFA tout compris devrait largement suffire. Vous n’êtes pas venus pour vous sucrer sur le dos des patriotes, des martyrs sortis nombreux les 28, 29, 30 et 31 Octobre. De toutes les manières, nos sifflets et pancartes ne sont pas loin.... On peut les faire sortir. Quand je pense à l’enseignant qui se démène jour et nuit sans rien pour procurer une éducation (et quelle éducation) à des enfants du pays et des députés sortis de nulle part viennent autant amasser pour juste dire : oui je suis d’accord, non je ne le suis pas ou tout simplement pour venir dormir c’est insultant.... Je comprends cet autre enseignant qui demande à ses élèves "Quelle est la capitale du Burkina Faso ? Bobo-Dioulasso : Très bien. Combien font 2*5 ? 25 : Excellent. Et il en sera ainsi jusqu’à ce que votre foutu gouvernement augmente mon salaire...." Cela fait rire mais à voir tous ses émoluments que nos honorables (en fait ils ne méritent même pas ce titre...) s’octroient, ça interpelle. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 16:20, par coordination provinciale
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Chers amis,svp ne vous en prenez aux .Ce sont des représentants du peuple si vous vous rappelé du mode de leur désignation à savoir:30 pour l’ex opposition,25 pour les militaires, 25 pour la société civile et 10 pour l’ex majorité. Donc je me demande pourquoi ce n’est qu’aujourd’hui que les burkinabé sont informés des émoluments de nos honorables députés.Ces messieurs et dames ont tous une base.Voullez vous dire qu’aucun de ces député s n’a fait le point à sa base ?Personnellement je ne croix pas.Alors pourquoi aucun parti politique,aucune OSC et aucun gradé de l’armée n’a fait qu’à de ces émoluments.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 16:22, par HECHEM
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    merci à la RTB et aux autorités pour ce débat. Sous l’ancien régime un tel débat n’avait pas droit de citer. car un ministre l’aurait fait annuler. Je crois que les membres du CNT vont vite déchanter et revenir à de juste proportion. cependant j’attire l’attention de certains forumistes, qui s’amusent à parler d’un regret pour Blaise. un Homme digne, intègre ne regrette pas son geste. il corrige les mauvais gestes et avance. ayons en mémoire que des jeunes déterminés pour la chute de blaise sont tombés sous des balles assassines. ne soyons pas là à vouloir regretter un individu qui ne s’est jamais soucier pour son peuple. le semblant de paix qui existait n’est qu’une paix de cimitière. aujourd’hui nous aspirons à la vrai paix. soutenons notre exécutif de transition et aidons les dans les moments difficiles là nous ferons oeuvre utile.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 16:26, par Adama
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    oh ! la !la !laaa ! Ces mesquins de "députés" avec à leur tête un certain SY, un aigri de l’histoire politique de notre pays . Facile de critiquer mais pas facile de faire mieux. Voilà les "vrais citoyens organisés pour bouffer". Devenir DG pour avoir brandi une spatule, les journalistes auraient pu faire l’économie de détail parce qu’elle est sensée être recrutée pour ses compétences un point c’est tout. Le mérite a changé de visage après l’insurrection et c’est dommage. La voie est ouverte en janvier 2016 pour changer le dictat d’une "administration de la transition". Même des citoyens anti-blaise en sont victimes. Pour l’argent, SY et compagnie appliquent des lois votées par les députés de blaise qu’ils chassés et brûlé le symbole , pour l’argent. WOUIIIIIIIH.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 16:37, par sankarina
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Malheur aux traitres et a ceux qui bâillonnent leur peuple.Donc aucun lion ne résiste devant la viande. Chers sangsues députés de Satan, Dieu vous jugera. Vous êtes pires que ceux qui ont été chassés. Votre tour arrive, je vous en conjure.je suis plus que révolté. Soyez moins gourmands sinon la digestion sera terrible. C’est trop facile de critiquer une gestion décriée par le peuple dans toutes ses composantes et de faire pire a votre tour. Les voleurs du peuple sont a nos portes, tenons nous prêts ,car tout a changé a jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 17:24, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Repentance de Hervé OUATTARA sur facebook

    - « Chers amis je voulais ce matin demander pardon à tous ceux que j ai offensés par mes actions ou en parole.Les émoluments versés aux cntistes ont fait beaucoup de gorge chaudes et nous ont éloignés de nos amis je veux dire ceux qui nous critiquent objectivement afin de nous mettre sur le droit chemin.je prends conscience de nos erreurs et appelle tous mes amis à croire à notre bonne foi et si cela était même necessaire je serai pret à quitter le cnt rien que pour avoir votre confiance .je reste convaincu de votre détermination à faire avancer les choses dans cher pays. »

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 17:25, par bienvu
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    bjr les amis,vous voyez que le les opposants ne parle pas parce que leur intérêt qui est en jeu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 17:26, par TERE
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    le CNT doit revoir la copie sinon je ne pense pas que cela nous satisfait.vous avez manifesté comme nous aussi ;mais se énumérer à une telle somme jamais nous ne serons d’accord et nous le serons jamais. si vous entendez faites l’effort de réajuster pour que les politiques qui viennent ne puissent aller jusqu’à l’extrême.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 17:29, par RAOUA
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je demande un de modération dans nos propos et nos jugements de nos chers Députés.
    Ils n’ont pas recupéré leur esprit que les gaz lacrymogènes des 30 et 31 octobre ont troublé.
    Sinon un homme possédant tout son esprit ; dans ce contexe de changement amorcé, n’osera empocher impunément 1 778 000 fcfa par mois même étant député CNT.
    Excellence Monsieurs les Députés , Nous reconnaissons que nous (LE PEUPLE DU BURKINA FASO) vous avons confié une lourde mission ; Celle de voter les lois qui regirons notre jeune démocration pour que plus jamais nous ne retombions dans les pseudo démocratie.
    Aussi nous vous encourageons a revisiter les lois qui regissent le fonctionement de l’assemblée nationale pour que ceux qui viendrons après vous trouvent les bons sillons à suivre.
    DU COURRAGE CE N’EST PAS TARD ce n’est qu’un tatonnement de démarrage.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 17:41, par Ya-Woto
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je vous avais dit de faire beaucoup attention. Sy ne peut jamais etre revolutionnaire. C’est le fils d’un general qui a connu une belle vie il est tres loin des realites du vrai paysan.
    Comprenez-vous maintenant pourquoi ils s’interessaient au pouvoir ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 17:48, par Monfaso
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !

    Le Shérif (Chérif) du contrée du CNT vient de rejoindre les FRÈRES DALTON. Lui et sa bande de 89 députés ont opéré un braquage des deniers publics de 1 778 000 FC FA chacun pour le mois de décembre soit un total 160 020 000 FCFA.

    Où est passé IBRIGARDE (IBRIGA), le gardien des deniers publics, pour interpeller SHERIF et les FRERES DALTON !

    IBRIGA, voila de l’argent pour reconstruire l’Assemblée Nationale ! Vous comprenez qu’aucun burkinabè au vu de ce salaire injustifié de cette bande de néo-voraces des temps post insurrectionnels ne va accepter de cotiser même 5 FCFA pour reconstruire l’Assemblée nationale.

    En réduisant le salaire de Shérif et de sa bande de moitié, vous parviendrez à coup sur à reconstruire l’Assemblée national exclusivement sur le budget de l’Etat sans apport extérieur !

    JUSTE DE L’HUMOUR ! TONTON SY, "FAUT PAS FÂCHER HEIN, NOUS S’AMUSER"

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 18:01, par Ka
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    A tous les intervenants, vous êtes à 100% contre les salaires de nos députés en herbe, et je suis de vos côtés. Mais posons-nous la question comment ces salaires ont étés calculés et par qui ? Et ordonner par qui ? C’est simple, la base a été prise par combien un député du CDP de la majorité avait quand le régime Compaoré était au Pouvoir ! Il s’est avéré qu’un Alain Yoda, député et chef du groupe parlementaire arrivait à avoir 2.500.000 francs plus des primes farfelus de 1 millions francs en sous-marins. Les députés de la majorité avaient presque le même salaire qui était justifiés par les bagarres sans fondements dans la salle du parlement suivis des discutions privées entre majorité dont ces heures sont comptabilisés et payer en heures supplémentaires dans le budget du parlement. Pourquoi ces députés en herbe touchaient cette somme ? C’est aussi simple, c’est dans un but précis de ceux qui veulent profiter de la transition et préparer la continuité du régime Compaoré en Novembre prochain, ces salaires servent a manipuler les Hervé pour imposer leurs dictats. Oui il y a des abus sur ces salaires non justifier, et je demande au peuple de serrer la visse autour de Zida- Kafando afin qu’ils arrêtent leur rouleau compresseur qui sert à mettre le feu dans la transition et bientôt l’alternance politique et économique de notre pays que nous aimons tous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 18:07, par ouedam
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    écouter !! je pense que le conseil constitutionnel ne devait pas accepter que ces gens là soient appelés députés. pour quelle raison on doit les appeler député. député de qui ? pas moi en tout cas. bref il faut leur imposer un rémunération tout avantage confondus à 500 000 f à prendre ou à laisser il ya des étudiants bradés de diplôme qui peuvent mieux faire le travail mémé à 50 000f. celui qui ne veut pas qu’il quitte le CNT il ne sont pas recrutés par leur mérites. 50 pour cent des OSC qui y sont reprentés ont été fabriqués par leur artisans pendant l’avènement de l’article 37 pour apater FRANCOIS COMPAORE contre certains avantage notamment le mouvement de aziz sana qui personne ne savait sa position pendant les débats sur l’article 37 et ce messieurs il faut l’éviter tant que vous le pouvez. pour finir j’invite Mr KAM à rester vigilant et de vérifier le prochain salaire de ces mals gars si c’est pas réduit à 500 000 qu’il nous convoque à encercler le cnt.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 19:12, par ak
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je vous assure que les députés de Blaise vont être mieux que ces députés. Les gens qui sont mort combien reçois leur famille pour nourrir leur enfant payer l’école. Je suis complètement décourager de ce qui peut venir. Vous brûler les maisons des anciens députés parce que vous estimer qu’ils percevait bop et vous même vous voulez puer plus. Attention pensez un peu si non ça va vous surprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 19:22, par Tintin
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Vous comprenez maintenant pourquoi nos deputés ont accepté de se faire loger à l’hotel pour voter le fameux article 37 et ils étaient prêt à tout pour maintenir le système en place ; Avec un tel montant , un deputé est prêt à tout pour garder la main au risque d’aller contre sa propre conviction ;
    Il faut le revoir à la baisse maintenant et veiller à ce qu’il ne remonte plus jamais de façon exorbitante ;

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 20:10, par gandaogo
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je pense que les internautes oublient de revoir la liste des membre du CNT :
    1) il ya 30 resprésentants des partis de l’exe-opposition (pourquoi n’ont-ils pas réagi face a ce montant)
    2) il ya 25 réprésentants de la société civile (pourquoi n’ont-ils pas réagi face a ce montant)
    Tous ont empoché les 1778 000 en fin décembre 2013 sans.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 21:35, par boa
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    s’il vous plaît arreter de trop parler. on sort quand pour les amener à la raison. balai citoyen on attend le mot d’ordre. s’il vous plait on sort quand ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 22:33, par Aly
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    GOUVERNANCE TRANSITOIRE AU FASO :
    ATTENTION ÇA COMMENCE A ETRE INCOHERENT ET INDECENT

    Depuis maintenant plus de 27 ans, des hommes et des femmes, réunis dans des organisations de divers horizons se sont élevés contre la barbarie et la sauvagerie du régime Compaoré et de ses plus proches collaborateurs. Le régime le plus inhumain de toute l’histoire de notre pays.
    Du Front Populaire à leur GIE pompeusement et malhonnêtement nommé CDP, en passant par l’ODP/MT de la terreur, que de cadavres, que de sang versé par des fils du Burkina, élevés aux valeurs de la morale sociale, qui ont refusé de courber l’échine. Ces MARTYRS, c’est-à-dire NOS MARTYRS, ont tracé le chemin de l’honneur, de la dignité, de l’intégrité, du courage, de la résistance, etc., toutes ces valeurs qui font la qualité d’un homme, l’Homme Intègre du Faso.
    La boulimie du pouvoir et des richesses en tout genre et de toute origine, de Blaise et de ses compagnons de 27 ans, a mobilisé les Burkinabè épris de paix et de justice, dont les rangs se sont densifiés au fil des années.
    En effet,
    Face à la confiscation des richesses du pays par une minorité,
    Face à l’accaparement de tous les secteurs économiques par une minorité relevant du cercle fermé composé de la famille Compaoré, de ses plus proches collaborateurs pendant 27 ans et des dealers du CDP,
    Face à la justice des juges acquis,
    Face aux innombrables cadavres qui remplissent les placards des différents gouvernements du Front Populaire, de l’ODP/MT et du GIE-CDP,
    Face à la MAL GOUVERNANCE de la galaxie Compaoré depuis 27 ans,
    Face à l’arrogance des hommes forts du régime Compaoré, durant 27 ans,
    Face à l’indécence des richesses accumulées par les acteurs des différents gouvernements du Front Populaire, de l’ODP/MT et du GIE-CDP, dans un pays pauvres comme le Burkina Faso
    Le peuple souverain du Burkina a fini par dire TROP C’EST TROP : M. COMPAORE, PARTEZ, VOUS ET VOS HOMMES DE MAIN DE 27 ANS.
    Ainsi une ère nouvelle s’ouvrait au Burkina Faso,
    Une ère nouvelle d’espérance,
    Une ère nouvelle de construction d’un Burkina où les richesses nationales seront équitablement réparties,
    Une ère nouvelle, faite d’équité et d’égalité,
    Une ère nouvelle, faite de probité, d’intégrité, de transparence
    Une ère nouvelle, où il n’y aura plus de place pour des citoyens de classe exceptionnelle, privilégiés de la République, comme du temps du Front Populaire, de l’ODP/MT et du GIE-CDP,
    Une ère nouvelle, où il n’y aura plus de rentiers de la République, comme du temps du Front Populaire, de l’ODP/MT et du GIE-CDP,

    Mais depuis la mise en place des institutions de la Transition, que de scandales, que d’incohérences dans les décisions, que de libertés prises avec les clauses qui lient les dirigeants au peuple. Des clauses expressément inscrites dans La Charte, pour qu’elles soient comprises et appliquées.

    Un dicton nous enseigne « Aides-toi et le Ciel t’aidera ». Et plus traditionnellement, nous avons tous grandi avec ces sages conseils « Quand on lave ton dos, il faut laver ton visage toi-même ».
    En d’autres termes, je veux dire ceci : Nous voulons bien aider à la réussite de la Transition. C’est même notre devoir à tous, autant que nous avons pris part à la longue lutte contre le sinistre régime du Front Populaire, de l’ODP/MT et du GIE-CDP. Mais il revient d’abord aux dirigeants de cette Transition de nous faciliter la tâche en ne posant pas d’actes contraires aux clauses de La Charte.

    Mais au regard des faits, des paroles et des gestes des dirigeants de cette Transition, que nous voulons tous exemplaire, ÇA COMMENCE A ETRE INDECENT ET INCOHERENT.

    Au niveau du Gouvernement, nous avons des nominations contestables et tout naturellement contestées, parce que le peuple ne s’est pas sacrifié pour que les nouveaux dirigeants se comportent comme les anciens de l’ancien régime. Déjà, en deux mois, quatre hauts responsables, dont deux ministres, poussés à la démission, pour moralité et CV non conformes avec La charte de la Transition. Pourquoi les avoir nommés à ces hauts postes de responsabilité, en ignorant les clauses de NOTRE CHARTE, alors que cette Charte doit être le bréviaire des premiers dirigeants en toute circonstance ? Avant de prendre une décision, chaque responsable de la Transition doit se poser d’abord cette incontournable question : « Est-ce que la décision que je vais prendre est conforme à La Charte ? ».
    Nul n’est infaillible, dit-on, aussi, au vu du timing dans lequel ces nominations ont été faites, l’indulgence du Peuple envers les dirigeants de la Transition doit être de mise. Mais que cela se comprenne juste ainsi. Mais à vouloir persister dans ce genre de nominations, ce sont les dirigeants de la Transition qui risquent de mettre à mal toute la sérénité dont ils ont besoin pour conduire notre navire à bon port.

    S’agissant du CNT, notre assemblée populaire, je suis plus qu’indigné.
    En effet,
    Comment une assemblée populaire, composée de personnes dont certaines étaient en première ligne du combat de notre Peuple contre un système barbare, sauvage et corrompu, dont les avantages indus ont été décriés, peut-elle avoir comme référence, des textes inappropriés de l’ex-législature du GIE-CDP ? Il y a de l’incohérence avec les mobiles de notre engagement collectif. Et ce n’est pas jouer honnête avec le peuple que de s’octroyer de tels émoluments.

    Comment une assemblée populaire, issue de cette insurrection populaire d’octobre 2014, peut-elle avoir un tel comportement ? Et en plus, il a fallu qu’il y ait un tôlé général afin que nos députés de la Transition se décident à apporter des débuts de réponse, alors qu’ils auraient du le faire d’eux-mêmes, tout naturellement, sans être acculés. C’EST INDECENT, et ce n’est pas ce que nous attendons d’eux.

    Comment une assemblée populaire, composée de gens en qui le Peuple a placé sa confiance, pour changer les pratiques décriées du régime corrompu de Blaise et de ses plus proches collaborateurs pendant 27 ans, peut-elle agir ainsi ? C’EST INDECENT !!!

    C’est vrai, ceux qui comptent sur notre silence pour se la couler douce pendant cette Transition se trompent énormément. Nous avons tous été du combat contre le régime pourri de Blaise, et ce depuis les premières heures. Nous ne sommes pas ces démocrates de la 25ème heure. Nous avons même croisé le fer avec ces démocrates de la 25ème heure, depuis le temps de leur toute puissance du temps du Front Populaire, de l’ODP/MT et de leur GIE-CDP. Et ce n’est pas maintenant que nous allons nous taire. Au contraire, nous œuvrerons pour la réussite de cette Transition, dans l’exemplarité, car cette Transition est nôtre.
    Aussi,
    Nous nous élèverons toujours contre tous les abus, c’est pourquoi nous sommes indignés face aux revenus indécents que nos députés se sont octroyés,
    nous ne ferons pas de délation, c’est pourquoi nous parlerons et agirons toujours sur la base des faits réels, et c’est le cas avec ces revenus indécents de nos députés et des nominations contestables et contestées de personnes au parcours et au CV incommodants.
    Nous critiquerons sainement, c’est pourquoi nous ne faisons pas de la polémique stérile,
    Nous apporterons nos conseils, c’est pourquoi nous disons à nos députés du CNT, il faut revoir très très très rapidement tous ces avantages que vous vous êtes indécemment octroyés.
    Nous agirons toujours dans l’objectif d’accompagner les dirigeants de la Transition pour la réussite de celle-ci. C’est pourquoi nous les interpellerons chaque fois que de besoin est.
    Pour ce faire, personne ne doit être offusqué quand nous réagissons face des décisions que nous jugeons inappropriées et incohérentes AVEC L’ESPRIT ET LA LETTRE DE NOTRE CHARTE.

    D’où, mon salut aux jeunes du Balai Citoyen, pour avoir pris la décision de ne participer à aucun des organes de la Transition, afin de garder leur liberté de critique, contrairement à d’autres qui sont entrain de se fourvoyer.

    CE ROLE DETERMINANT DE SENTINELLES DE LA REPUBLIQUE DU BALAI CITOYEN MERITE QU’IL SOIT ELEVE AU RANG D’ASSOCIATION D’UTILITE PUBLIQUE CAR TOUS CE QUE CETTE ASSOCIATION FAIT RELEVE DE L’INTERET GENERAL.
    Courage, les jeunes, nous sommes ensemble. Vous faites la fierté de la jeunesse du Burkina.

    Ne donnons pas raison à ceux qui pensent et qui ont affirmé sur tous les toits du monde que nous voulons juste chasser Blaise et ses hommes pour prendre leurs places. Montrons à la face du monde que nos revendications et nos slogans de mobilisation durant le combat sont aujourd’hui une réalité.

    Agissons en conformité avec les aspirations du Peuple et singulièrement des jeunes, qui ont toujours crié leur soif de voir le Burkina gouverné par des hommes neufs qui ont le souci du bien public et non de leur seul confort.

    BON VENT A NOTRE TRANSITION ET QUE NOS DIRIGEANTS SOIENT RECEPTIFS AUX CRITIQUES, CAR NUL N’EST INFAILLIBLE.
    ENSEMBLE, NOUS REUSSIRONS CETTE TRANSITION.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 22:38, par Yis
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    moi je pense que les membres du CNT doivent être traduits devant le tribunal pour "abus de confiance" "enrichissement illicite". Difficile à comprendre que dans un pays comme le notre et au regard du contexte actuel du Burkina de telles choses puissent se faire. Cela nous interpellent quant au train de vie des membres du gouvernement. que leur salaire et avantages soient publiés. Plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier 2015 à 22:59, par Veilleur de Droit
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Nous sortirons !! Nous scanderons !! NON !! A ces piteux voleurs du CNT et l’homme en blanc ( Sheryf Sy ) , nous vous avons a l’oeil ! Vous subirez vous aussi la colère du peuple !!
    Vous croyez qu’on a marche pour vos ventre plat afin qu’elle rebondisse !!
    Regarder le peuple burkinabé ! Regarder le bien , car il vous fera fuir de la ou vous croyez être élu !!! CAMARADE nous marcherons ensemble pour la fierte de nos martyrs , qui ne seront pas mort pour rien !!! Allons fils du Burkina ! Allons digne fils d’ Afrique !!

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 01:19, par A L’ÉPOQUE C’ÉTAIT MIEUX
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Vous vous plaignez de quoi ? Blaise a fui, l’avenir du pays sera radieux. On vous dit que Plus rien ne sera comme avant. Avec ces emoluements, nos "honorables députés" dont certains ont glorieusement accédé au statut de "héros de l’insurrection", vont voter des textes qui eliminent complètement la corruption, la gabegie, les détournements, le favoritisme, le banditisme, le régionalisme, le sectarisme religieux, le chômage, l’infidélité, l’injustice, le RSP, la poussière, la chaleur, les "critiques faciles", les incendies de biens publics et privés, la jalousie, la mesquinerie, l’hypocrisie, la trahison, la médiocrité. Comme cela, nous allons pouvoir tranquillement re-nationaliser les sociétés bradées à un franc symbolique, bloquer les comptes des anciens dignitaires, vérifier si Sankara est bien dans sa tombe, arrêter, juger et condamner les auteurs des "balles assassines de Blaise Compaoré", debaptiser l’hopital Blaise Compaoré, demander l’extradition de ce même Blaise, nommer des ministres et DG au dessus de tout soupçon. Et s’il nous reste un peu de temps, organiser des élections en novembre. On vous le répète : Plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 03:43
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Vraiment pathetique,vous allez faire quoi avec tout ce gros salaire,c’est une très grande honte pour nous les burkinabé.Pendant que des gens meurent de fin certains se permettent de se distribuer des millions.Vraiment plus rien ne sera comme avant car c’est du foutage de gueule pure et simple.Egoisme pure vraiment j’ai honte PAUVRE BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 05:18, par Bidiore
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Ouais, c’est ce que l’on appelle chez nous, "fuir le caca pour tomber dans l’anus". Et notre cher Président, combien touchera-t-il ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 05:33, par ouedr
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    C’est tout simplement triste.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 09:11
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    L’honorable Député du CNT !
    Sans base électorale.
    Sans obligations spécifiques vis-à-vis d’électeurs.
    La première année il perçoit 1 778 000 FCFA par mois.
    Lorsqu’il aura 27 ans, une base électorale, des obligation spécifiques vis-à-vis d’électeurs, DITES MOI, IL EXIGERA COMBIEN ?
    5 000 000 c’est bon pour toi par moi

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 12:01, par Citoyen Burkinabè
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    A mon humble avis, c’est bien de donner son point de vue sur la situation et sur les émoluments/revenus des autres.
    Je pense cependant qu’il faut être assez clément avec nos honorables députés du CNT, car ils en sont dans la mesure où ils votent des lois qui disposent pour l’avenir de tous les burkinabè, même après la transition.
    Mettons nous un peu à leur place et imaginons l’ampleur du travail qui les attend en 11 mois. C’est ardu et vraiment contraignant, car ils n’ont pas droit à l’erreur.
    Il faut apaiser les cœurs et accorder tout de même les circonstances atténuantes.
    Pour n’importe quel nouveau travailleur, si tu dis aux gens que tu viens d’avoir un nouveau boulot et que tu gagnes 300 000 Fcfa, il y aura toujours quelqu’un qui trouver que c’est trop, sans même avoir une idée de l’ampleur du travail que tu dois abattre et de toutes les contraintes et astreintes qui vont avec. C’est le montant du revenu qui est jugé ex nihilo. Avouons que cela est forcément frustrant pour la personne concernée.
    Les membres du CNT doivent être dans cette situation actuellement. C’est vrai qu’un sacrifice s’impose à eux, mais essayons de les comprendre. Ils sont comme quelqu’un qui a un contrat à durée déterminée et qui n’a pas de sécurité sociale ni de retraite après Novembre 2015.
    Par ailleurs, pendant leur mandat, ils sont - pour nombre d’entre eux - appelés à rencontrer d’autres députés ou autres partenaires à l’internationale. Je pense que l’image du Burkina doit être défendue à ce niveau aussi et l’image d’un député de seconde zone ne serait vraiment pas la bien venue. Sachons raison garder et être indulgents avec nos députés de la transition. Par ailleurs, une bonne partie de l’argent va au secrétariat et Dieu seul sait que les parlementaires utilisent beaucoup de papiers saisis au secrétariat. Ensuite, les frais de santé, couvrent aussi tous les membres la famille, parce que si ton enfant est malade et que tu es sans le sou, il te sera difficile d’avoir la tranquillité nécessaire pour réfléchir aux lois. La loi est difficile à penser et à voter car elle engage l’avenir de la nation entière. C’est donc un travail très difficile qu’ils ont. Soyons un peu indulgents avec eux. Certes doivent-ils montrer un certain exemple et faire preuve de sacrifice. N’oublions pas que c’est nous mêmes qui leur demandons tant de travail en si peu de temps....

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 12:10, par LAVOIXDUPEUPLE
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    « LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT NOUS DECOIVENT. IL NE FAUT PAS QUE BLAISE SE MOQUE DE NOUS !ET AVEC CA, ILS DEMANDENT UNE CONTRIBUTION POUR CONSTRUIRE UNE ASSEMBLEE NATIONNALE.C4EST DES FOUTAISES.SI AVEC CE SALAIRE VOUS NE POUVEZ PAS LA CONSTRUIRE ALORS FAITES VOS SESSIONS SOUS DES ANGARES »

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 19:53, par pitie pour les martyrs
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Si il faut mourir pr faire profiter gens.c’est grave.on pouvait prendre toutes la classe politique et la societe civil.qui des leaders est mort.tout ces leaders doivent verser la moitier des salaires aux familles des victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 22:38, par YIRMOAGA
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Repentance de HERVE OUATTARA sur facebook ? Qu’il soit guidé par sa conscience au lieu de s’excuser sur le net ? Qu’il démissionne ou qu’il reste élu CNT, il est classé pour de bon ? Tout comme SY SHERIF ou on avait de l’admiration, moi particulièrement ? Restez, en même temps est mieux pour votre fin d’activisme politique.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 23:05, par Le Sage
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    On dissous le CNT, et on vire tous les membres actuels.
    On ré-élit d’autre membres.
    Et par mois on donne à chacun le montant de son dernier salaire(avant son entré au CNT) + un forfait mensuel de 200.000Fr pour le service rendu à la nation.
    Le sage.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 23:49, par wenlasida
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Je suis déçu. j’ai écouté le président du PRIT sur une radio de la place. il a osé dans ses accès de colère dire que ce n’est pas le peuple qui les envoyé au CNT tout cela pour justifier ce pillage. incroyable ! ce partion qui n’avait jamais un seul conseiller. N’eut été l’insurrection ce type ne pouvait même pas rêver être député. Quant à SY je crois qu’il doit penser à l’après CNT. Quand je le regarde il me fait pitié. Vraiment du n’importe quoi dans ce CNT. Le questeur ne peut même pas avoir 3 000 000frs/an avec son bureau d’études. Vraiment...

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 03:45, par entouca
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    j’attends la réaction de Shérrif Sy sur la question de ses émoulements.
    décidément personne ne sait exactement au CNT pourquoi elle est là apparemment. Qu’est-ce qui fait mériter un tel traitement ? Vous faites rire ! Boire ainsi le sang des Burkinabè ! Soyons sérieux ! c’est votre porte de sortie pour construire et payer vos maisons et voitures après le sang versé ? vous faites rire !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 12:14, par oumc
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    C’est un rêve ou la réalité ? Je tiens à dire ceci : soit les membres du CNT vont marcher sur nos corps pour prendre cette somme ou ça sera nous qui allons les piétiner à mort pour les en empêcher.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 14:02, par DOUL
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Que devient la fille de 22 ans,imposée par son pere (Chef d’un parti politique !!!ELLE TOUCHE AUTANT !Vive le CNT ;Vive Sherrif Sy !Tant pis pour les martyrs !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier 2015 à 18:13, par Alex
    En réponse à : Conseil national de transition : un député perçoit 1 778 000 FCFA par mois

    Le salaire des députés du CNT viennent rappeler la disparité dans le traitement des travailleurs au Burkina Faso.
    Leur salaire doit être revu certes ; mais il faudra aussi penser à revoir le traitement salarial des autres agents du public comme du privé.
    D’un ministère à un autre, des agents sont traités différemment. Les uns se contentent de leurs salaires, les autres se voient octroyer des primes périodiquement. Pendant qu’ils sont tous de la même fonction publique burkinabé.
    De même, le même avantage perçu par des agents de la même catégorie diffère selon le ministère de tutelle du travailleur.
    Un grand travail reste donc à faire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés