Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

jeudi 8 janvier 2015 à 01h29min

Le Conseil national de la transition, organe législatif de la transition, a opté pour une session unique de 10 mois au cours de l’année 2015. Après l’adoption du budget de l’Etat, la conférence des présidents, réunie le 6 janvier 2015, a permis de se pencher sur les activités à mener, les propositions et les projets de lois à examiner au cours de cette session unique.

Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

La conférence des présidents, comme le veut le règlement, a réuni le président du CNT, les présidents des quatre groupes parlementaires, les présidents des quatre commissions générales, le secrétaire général du CNT et le ministre en charge des relations avec le CNT. « Cette réunion avait un certain nombre de points à l’ordre du jour dont la question des activités qu’il faut organiser pour pouvoir répondre aux attentes du peuple en matière de textes de lois qui proviendraient de nous et que nous devrions élaborer », a précisé Lucien Honoré Nombré, premier vice-président du Conseil national de la transition, à la fin des travaux qui ont duré environ deux heures.

Le parlement de la transition a adopté la session unique de dix mois. Ce qui impose de travailler à plein régime. Ainsi, après l’examen et l’adoption de la loi de finance 2015, et en attendant que le gouvernement achemine des projets de lois, le bureau du CNT a jugé utile de rechercher, identifier les thématiques et les concepts qui peuvent faire l’objet de propositions de lois. Ce qui est certainement attendu comme contribution du CNT pour le renforcement de la démocratie, des libertés et de la consolidation des institutions.

Sur l’éventail de concepts débattus par les présidents, on retiendra entre autres les questions de l’enrichissement illicite, le renforcement et la consolidation des libertés des citoyens.
Les pistes sont donc dégagées. L’on attend plus que la formulation de ces concepts en propositions de lois.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 janvier 2015 à 08:41, par sansanollo En réponse à : Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

    bande de voleur.personne ne pipe mot sur les emoluments des conseillers. le prochain feu va brulé sur le cnt.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 09:48, par Kaporal En réponse à : Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

    Toi Cherrif Sy tu te disait intègre ; c toi aujourd’hui ki nous fait savoir ke vous assurez une continuité de la 4e Républik ; donc les émoluments doivent rester tels..... ; si c le cas ou est le caractère exceptionnel de vos fonctions ? Ainsi c mieux de ramener Blaise et son gouvernement plus les députés pour la continuité. Dja tu avais faim ; Tchrrr...........

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 09:49, par Kaporal En réponse à : Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

    Toi Cherrif Sy tu te disait intègre ; c toi aujourd’hui ki nous fait savoir ke vous assurez une continuité de la 4e Républik ; donc les émoluments doivent rester tels..... ; si c le cas ou est le caractère exceptionnel de vos fonctions ? Ainsi c mieux de ramener Blaise et son gouvernement plus les députés pour la continuité. Dja tu avais faim ; Tchrrr...........

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 12:39, par yako En réponse à : Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

    He oui l,argent n,a pas d,odeur.Rendons hommage a l,article 37 qui a permi au fonctionnaire de 60.000frs/mois de passer a 1700.000frs sans transition.N,est ce pas la une revolution ? En plus Ils n,ont pas affronte la dure realite des suffrages universels.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 17:27, par COMPAORE Isaac En réponse à : Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

    Les émoluments de ses pseudo députés parce que élue par personne doivent être sérieusement revue à la baisse. En effet rien ne justifie leur rémunération, plus de 1 200 000/mois pour une tache qui se voudrais un sacerdoce. je propose que sans tarder il soit procéder a la baisse substantielle des salaires de ces députées transitionnaires pour que leurs salaires reflètent la réalité du BF.Un députe de la transition ne doit pas toucher plus de 800 000 f CFA/mois. Le reliquat sera consacrer a la reconstruction de l’Assemblée National.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 18:13, par Monfaso En réponse à : Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

    Après l’insurrection, c’est la "Mangécratie" ! TOTON, tu veux croire au Père Noel Kôrô Yamyélé et à moi Monfaso ? "Manges avec Dick Markus et tais toi !".

    Je pensais qu’une fois au CNT tu allais jouer un vrai rôle de Chérif comme dans les films westerns en traquant les délinquants ! Je suis meurtri dans ma chair et dans mon âme d’apprendre que tu as rejoint les frères Dalton !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier 2015 à 22:15, par Kanzim En réponse à : Conseil national de la transition : La Conférence des présidents se penche sur l’ordre du jour de la session unique

    Il est des situations qui permettent une décantation sociale laquelle révèle au grand jour le vrai visage de l’homme. Le caractéristiques de ce vissage sont déterminées par la faiblesse du corps face à la tentation du palais et de la chair. C’est ainsi que sous la Révolution, nous avons vu moult hydres soulever le poing et débiter "Nous Vaincrons" lorsqu’on leur clamait la "Patrie ou la Mort. Par la suite je les ai vus ramper au seul nom de Blaise Compaoré, au râtelier duquel ils mangeaient. Certains ont réussi la prouesse de spéculer sur les parcelles et sont devenus multimillionnaires, alors que Thomas Sankara interdisait d’en avoir deux, afin que chaque citoyen puisse en avoir une. Ceci pour dire que le CNT n’a pas présenté assez de gages, qui eussent permis de penser qu’il serait différent des organisations et structures prédatrices sous Blaise Compaoré. Shérif, Bandit Chef, boucher ou officier, chacun et tous assureront la continuité de la gestion jouissive propre aux régimes maudits. Alors qu’on ne s’étonne pas, que ces néo socio-jouisseurs s’adonnent à une répartition léonine des maigreurs nationales. Et ce d’autant plus que le peuple en sa frange juvénile, a laissé confisquer sa Révolution des 30 etv31 octobre par les opportunistes politico-bureaucratiques, militaires et compradores. Exactement comme Thomas Sankara dans son altruisme patriotique, a laissé pourrir et confisquer la Révolution du 4vaoût par des néo-intellectuels petits bourgeois.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés