Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

dimanche 4 janvier 2015 à 21h14min

Le Cercle d’études, de recherche et de formation islamique tient son assemblée générale du 2 au 4 janvier 2015. Une rencontre importante à plus d’un titre au moment où le cercle a fêté ses 25 d’existence, et s’apprête à faire le bilan de l’année écoulée afin d’en dégager des perspectives pour l’année débutante. La cérémonie officielle d’ouverture a eu lieu ce samedi 3 janvier au siège de la structure à Ouagadougou, en présence des militants venus des quatre coins du pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

25 ans, c’est l’âge de la maturité. Le CERFI l’a atteint au cours de l’année précédente. A l’heure du bilan, l’actuel président Moussa Nombo, se dit satisfait des résultats engrangés. Pour lui, au fil des années, la structure qu’il dirige s’est bonifiée et a gagné en crédibilité, en plus elle « apparait comme une chance pour la communauté des musulmans et pour notre pays ».

Cette Assemblée générale annonce une année toute aussi importante pour le CERFI. 2015, c’est l’année au cours de laquelle il tiendra son congrès à l’issue duquel les instances seront renouvelées. Ce sera aussi une occasion de redevabilité. 2015, c’est aussi une année électorale et en tant que structure encrée dans son milieu et qui ne vit pas en autarcie, la structure s’y intéresse « Nous sommes les citoyens de ce pays, la vie de ce pays nous intéresse au plus niveau » a précisé le président.
C’est au regard de tout cela que cette présente assemblée générale (2è du mandat de 3 ans en cours) revêt une grande importance pour le bureau exécutif national et tous les membres du cercle. « Ce sera l’occasion d’échanges nourris au cours de l’AG, et nous allons dégager les activités phares de 2015 en relation avec notre contexte pour plus de dynamisme au sein du CERFI et aussi au sein de la fédération des associations islamiques du Burkina, une plus grande contribution pour l’édification d’un Burkina prospère et pluriel ».
.
Un cadre de bilan et de perspectives, mais aussi un cadre de formation, à en croire Salif Bélem, qui a prononcé le discours d’ouverture « Elle nous permettra de passer en revue, les réalisations du programme d’activités de l’année écoulée et recadrer les activités prioritaires pour l’année qui commence. Une communication comme « CERFI d’hier à aujourd’hui, quel engagement citoyen des militants » permettant de revisiter l’histoire et la place du CERFI ».

Relever des défis et s’inscrire dans son temps

Salif Belem a par ailleurs invité tous les membres du CERFI à s’engager davantage pour relever les défis qui « malheureusement, tirent encore la communauté vers le bas ». Ils sont liés notamment à l’organisation, à l’unité, l’éducation, la santé, la communication, « la lutte pour le bien être global de nos populations ».
Tout en s’inclinant sur la mémoire des ceux qui ont perdu la vie suite aux évènements des 30 et 31 octobre 2014, il a estimé que « ces événements ont été une pique de rappel à tous les leaders d’opinion, d’agir toujours dans l’intérêt du peuple. Ils l’ont davantage été aux acteurs de notre religion qui doivent inscrire résolument leurs actions dans l’intérêt strict de la communauté ». le CERFI quant à lui compte jouer sa partition, d’ailleurs le thème de cette assemblée générale « CERFI d’hier à aujourd’hui, quel engagement citoyen des militants » permettra aux militants et sympathisants de cercle « d’aller plus loin avec intelligence et tact, dans l’engagement citoyen à tous les niveaux afin de mieux peser sur le devenir et l’avenir de notre patrie commune ».
Le renouvellement des instances du CERFI interviendra à l’issue du congrès qui interviendra au dernier trimestre de l’année.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 janvier 2015 à 20:49, par Ladji Boureima
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    Prenons exemple sur les autres religions .
    Positionnons nos gens aux postes de dirigeants .
    Votons pour les nôtres. .

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 09:09, par Ladji Boureima
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    Votons pour les nôtres ! !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 09:52, par fantani
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    Pourquoi le CERFI ne fait oas comme les protestants en nous aidant à placer nos enfants aux postes juteux
    La laïcité c’est tout le monde mange !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 15:17, par KABORE Tanga
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    Je suis vraiment très content de constater que mes devanciers en terme de réaction posent le même problème pour lequel cet article m’a intéressé.
    Les Musulmans manquent de vision et de prospective pour leurs cadres et se plaignent que le pays est dirigé par les protestants.
    Je crois que l’une des missions des structures associatives musulmanes c’est également de faire la promotion des cadres musulmans. Où sont les collèges, les centres culturelles, les centres d’hébergement islamiques.
    Combien de nos enfants fréquentent les collèges catholiques, protestants et finissent pour certains par embrasser ces religions.
    Où sont les saoudiens, koweïtiens, qataris et autres pour les musulmans soient aussi négligés voir ignorés dans la gestion des affaires de notre pays.
    C’est par l’éducation et le lobbying que les chrétiens nous sont supérieurs. arrêtons donc de nous plaindre et soyons fair-play, reconnaissons leur intelligence et leur solidarité même si on peut la qualifier de solidarité de poubelle.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 19:33, par Jeanine Debo
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    On a une longueur de 600 ans sur les musulmans !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 19:42, par sanfo
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    Au cerfi on milite d’abord et surtout pour Dieu puis pour ll’homme. Si on doit venir avec un calcul d’interet pour se faire tailler un poste juteux en comptant sur le cerfi comme certains l’attribue à d’autres confessions alors n’y venez pas. Ici on sert Dieu et à travers Dieu ll’homme et la nation. Si à la base dr cette confiance on nous confie une autre destinée alors on la jouera dans la crainte du tout puissant.

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier 2015 à 20:23, par MONZON
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    c’est bien d’être devant son PC et critiquer le CERFI ... combien d’entre vous participent gratuitement aux thé-debats et autres reunions du cerfi.... n’en parlons pas de cotisation 500f par mois ..commençons par là d’abord mes gars...

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2015 à 12:17
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    "Combien de nos enfants fréquentent les collèges catholiques, protestants et finissent pour certains par embrasser ces religions." Bien dit M. Kaboré Tanga. C’est un point tres important sur lequel les musulmans doivent se pencher. Quand on jette un regard objectif dans le monde educatif et scolaire au Burkina Faso, on se rend compte que les ecoles catholiques et protestantes sont un reservoir de jeunes cadres de demain d’autant qu’elles ont toujours les meilleurs taux de reussite aux differents examens nationaux. Il est vraiment grand temps que les mulsulmans en fassent autant. Faites un lobbying aupres de vos richissimes commercants pour qu’ils erigent des ecoles, des temples du savoir, receptacles de la matiere grise qui travaillera pour le developpement de notre Faso à tous, au lieu de construire des mosquees qu’on montre de maniere ostentatoire a la RTB. Loin de vouloir polemiquer, j’invite le Cerfi avec ses leaders pour qu’il invite certain riches musulmans a construire d’abord des ecoles, des CEG et des lycées dans leur regions avant de construire des mosquees. Quand je vois des enfants de 8 ans mendier dans les rues de Ouaga, cela m’ecoeure. Ces enfants devraient etre dans des salles de classes au lieu de faire la manche pour apres remettre le butin a leur maitre coranique. Je m’insurge contre cela. Cela doit cesser. En Arabie Saoudite, berceau de l’Islam, les enfants etudient dans les meilleurs universites en Europe et au Etats-unis. Je sais de quoi je parle puisque j’avais des amis Saoudiens quand j’etais etudiant au USA. Les Africains copient vraiment mal. J’invite vivement le Cerfi a se pencher sur le cas de ces enfants appeles vulgairement "garibous." Il y va de leur avenir et du developpement du Burkina Faso. Merci de prendre en compte ce que j’ai dit et evitons toute polemique sur les religions musulmane et chretienne. Cela ne nous avancera a rien. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2015 à 15:46
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    mon prédécesseur a tout dit

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2015 à 19:05, par EL HADJ GNANGA Omar
    En réponse à : Assemblée générale du CERFI : Jeter les bases d’une année charnière à plus d’un titre

    Je pense que c’est bien de dire ce qui ne va pas ! d’interpelé les différents responsables des Association Islamique, mais il serait plus juste de se poser cette question : Que es ce que mois j’ai fait pour contribuer à régler cette situation ? Si quelqu’un veut faire quelque chose pour aider le CERFI à lever ces défis, il serait la bienvenu ! Mais n’oublions pas que l’islam est contre l’injustice (le favoritisme). Nous sommes des croyants qui espèrent une vie meilleur dans l’au-delà. Puisse Allah soutenir tous ceux qui lutte pour une bonne cause !!! amiine !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés