Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

mardi 30 décembre 2014 à 20h50min

Que s’est-il passé au Régiment de sécurité présidentielle ce mardi 30 décembre ? En l’absence d’une communication officielle pour le moment, l’on se perd en conjectures. Les rumeurs ont couru Ouagadougou sur un éventuel mouvement d’humeur des soldats de ce corps d’élite de l’armée burkinabè. Certains messages, très catastrophiques, ont même parlé d’une prise en otage, si ce n’est la « neutralisation » de plusieurs responsables politiques et militaires.

Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

De sources concordantes, des soldats du RSP auraient effectivement manifesté pour protester contre l’éventuelle dislocation de leur unité (dont il est question depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre) ou encore contre de possibles affectations de certains de leurs camarades dans d’autres unités.

Autre motif de grogne, la traditionnelle gratification que le président du Faso leur octroie en fin d’année et qui serait autour de vingt mille francs/personne. Au nom de l’austérité que prônent les responsables de la transition, et qui a vu les vœux du personnel de la Présidence le vendredi 26 décembre se dérouler dans une ambiance « sèche » (sans collation), cette gratification n’était pas au programme cette année ; ce que les soldats n’auraient pas accepté, la considérant désormais comme un acquis.

Aux dernières nouvelles, après des explications avec la hiérarchie (le PM Zida et le Gal Diendéré y compris), le calme serait revenu dans les rangs.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 décembre 2014 à 18:40, par kassoum En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    j’attends les réactions des pourfendeurs de Djiguèmdé

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 18:40, par lesage En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    il faut vraiment un vrai changement. Si non à cette allure là le changement risque d’être un cauchemard. le Président KAFANDA est comme impuissant

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 18:46, par constantin En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    les racines du mal sont deep, après 27 ans d’un pouvoir decadant, decheant et vivant dans la turpitude. que pouvons nous esperer. un chef de l’état sans etat d’âme arrivé au pouvoir dans le sang de son ami. se maintenant au pouvoir dans le sang de ses frere d’armes que pouvons nous esperer à la fin de ce regime. on ne sort pas d’une dicature comme on sort d’un marriage. le resultat est là et perceptible une armée completement impuissante face a une garde presidentielle considéré comme l’elite parmis les élites. nous devons réagir et vite il y’a périle à la démeure des fleures ne sont pas nées les fruits tant espéré

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 18:51, par RSP En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Kassoum, ou est le rapport avec les pourfendeurs de diemguide ? Dans tous les csas, vous voyez ou le traitement special d’ une unite peut conduire. Vraiment, Blaise n’a pas rendu service a ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:05, par ISMAEL En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    la dissolution du rsp est une priorité il faut aller vite a la dispersion de ces éléments ! a travers les autres corps républicains.le rsp qui refuse doit rejoindre son maître a Yamoussoukro c’est a Mr Blaise Compaore qu’ils servaient et pas l e BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:09, par parker En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Bjr les dégâts, le PF est un spectateur. il a un pouvoir sur papier seulement. et Zida aussi il parle bcp avec peu d’actes. c’est un processus donc on fait molo molo .

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:11, par Zoeyande En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Kassoum soit plus intelligent STP. C’est la preuve si besoin en était encore que le RSP doit être tout simplement dissout. Que fait encore Gilbert dans les parages ? Gratification de 20000f/personne, rien que ça ? Pourquoi une gratification pour eux et pas les autres ? Ces tueurs n’ont pas encore compris que le pays est entrain de changer.. bienvenue dans la réalité du burkina messieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:12, par YELKAYE En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Hum, nous attendons des informations pures !!!! Un soldat ne connait que les primes. C’est à ce rythme que le BLAISO national est resté pendant toutes ces années (30 ans) .
    A comprendre pourquoi ZIDA, ne veut pas les payer ces braves soldats qui nous sécurisent nos frontières, et nous permettent de continuer toujours dans les 3B.
    Alors que ces paresseux du CNT ont pu toucher le Pactole de 800 000.
    Déduisez simplement du montant des gars du CNT pour payé de nos BRAVES soldats .

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:18, par KODJIO En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Bjr à son excellence M. KAFANDO et au premier ministre ZIDA, vous devez vite agir et restaurer l’autorité de l’Etat ! pour cela soyez en sur que les nomination trivial sont toutes mis à l’écart et ranger ses soit disant RSP dans le lot des Burkinabé ! pourquoi vont-ils croire qu’ils sont au dessus des autres. est ce que en voulant affecter moi agent de santé on demande mon avis ! d’ailleurs tous les gars du RSP doivent être affecter par ce que ce corps doit être dissout ! merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:21 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Nous n’allons pas nous soumettre au chantage de mille personnes pour compromettre la vie d’une nation encore que ce ne sont pas tous qui se sont mis dans cette action. Ils n’ont pas encore compris, nous sommes prêts à mourir pour notre démocratie et pour notre liberté. S’ils sont des Burkinabé comme nous ils devront se résoudre à mettre de l’eau dans leur solo.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:35, par Dudus En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le cas de ce corps d’élite doit être traiter avec la plus grande délicatesse ,peu importe le temps que ça prendra sinon, tous nos problèmes viendront d’eux !!
    Quelqu’un peu toujours agir depuis Yamoussokro via ces hommes super entrainés et super équipés et qui n’ont pas hésiter a tirer sur leurs frères les 30 et 31 Octobre dernier !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:35, par le cadre En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    correcte comm mouvema de fin d’année car se sont nos pti et grd frère qui constituent cette corps et non la famil compaoré

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:38, par good biiga En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Que nos chers freres du RSP sachent qu’ils doivent consentir certains sacrifices pour vraiment l’intérêt superieur de la nation s’ils sont vraiment avec le peuple et pour le peuple Blaise voulait à tout prix préserver son pouvoir à tous les prix. SVP rendez service à la nation

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:40, par malif En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ben les ’députés’ continuent de toucher près d’1 million par mois non donc pourquoi les soldats seraient les dindons de la farce.Tant que l’exemple ne viendra pas des leaders,il ne faut blâmer personne.Je condamne l’attitude des soldats mais on a qu’à se respecter dans ce pays là.L’austérité commence par revoir les salaires de nos dirigeants avant de toucher aux durs acquis des simples soldats et citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:42, par maxwell2 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Quel rôle joue gilbert diendéré dans ce groupe ? Une fois de plus, notre transition est confisquée. Descendons dans la rue pour chasser zida et ses hommes. Ils mènent en bateau. Le rsp sera dissout pour le bonnheur des burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:45, par tlow En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Il faut faire plus que la dissolution s’ils refusent. Le pays n’appartient ni a Blaiso, ni a dienderé encore moins a Zida. s’ils refuse ya une autre solution. wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:47, par SAWADOGO En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Eh. Il faut vite satisfaire les militaires. Les membres du CNT ont passés à la caisse ; les Ministres surement sont payés chaque fin du mois. Ce n’est pas les 20 000 FCFA par personne qu’on va refuser à nos jeunes soldats. Doucement ; la paix est très fragile pour qui connais le Faso politique.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:49, par BASSAN JUSTE En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    On n’a pas à négocier avec ses voyous droguer de l’ancien pouvoir. Ils n’ont qu’à aller se faire voir ailleurs. Les nouvelles autorités avaient été déjà prévenus. Faites les partir pendant qu’il est temps ; toujours est il que tout le monde perçoit son salaire, pourquoi, les offrir 25000frs pour leur fête de fin d’année ; Çà ne marchera pas cette foi ci. Sils perçoivent cette foi ci. Sinon, nous autres fonctionnaires allons aussi réclamer pour les jours à venir. Bonne chance a nous tous et bonnes fêtes de fin ; que 2015 soit une année de paix santé.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:49, par tienmi En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Avant tout commentaire, je voudrais comprendre le lien entre les pourfendeur de Guigemdé et la situation au RSP, car a part que nous sommes dans une période de transition je n’en vois pas donc il faudra que M. Kassoum place les choses dans leur contexte.

    Parlant du RSP, voilà un monstre crée par des personnes qui, eux mêmes, pour le maîtriser usaient, à un certain moment, de subterfuges, tels que les avantages salariales et autres bonifications. Les gens dont nous parlons, nous les connaissons tous, n’ont pas eu le soucis du risque que pourrait représenté la conception d’un tel monstre pour le peuple Burkinabè car ils voulaient à tout prix conserver le pouvoir et à vie.
    A présent le monstre commence à être affamé et voit sa vie menacée car n’ayant plus le même maître pour l’amadouer comme il faut. Ce monstre puisque le peuple Burkinabè n’en veut plus doit disparaître de notre paysage afin d’assurer à tous une sécurité et une transition paisible. Les Autorités de la transition doivent faire de la dissolution de cette milice Compaorienne l’une de ses premières priorités, sans quoi elles ne pourront pas travailler dans la quiétude.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:54, par yamsoba En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    on ne peut pas permettre à ces parachutés de députés du CNT de se tailler des millions en demandant aux autres de serrer la ceinture !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:56, par alkahirou En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Nous ? C’est toi et qui ? Signez s’il vous plaît.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 19:59, par frere En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    de quelle austerite budgetaire parlez vous ????

    Pendant que Zida renove une route dans son eglise et que Michel kafando refait une routee vers chez lui a cout de millions, on demande aux gens de serrer la ceinture.

    ¨Non, non, non. Pourquoi donner 1 million sept cent mile(1.700.000) aux députés du CNT ???????

    S’il y’a autant d’argent, il faut en faire profiter a tous.
    Freeres du RSP, je vous soutien. courage a vous

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:05 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    attendez là,que valent ces délinquants du rsp sans nos armes ? rien du tout. ils ne sont même pas capables de fabriquer un simple cocktail molotov puisque les 80% sont des analphabètes,des abrutis. donc il suffit de leur retirer nos armes et on verra si avec leurs simples muscles frelatés ils peuvent faire quelque chose. je pense que c’est encore un coup tordu de ce diendéré pour se donner de l’importance. ce criminel a intérêt à rejoindre son fuyard blaise compaoré sinon il faut le fusiller tout simplement. ce qui est certain,rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:09, par Capi En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Nous n’allons nous soumettre à personne. Ou on obtient ce que l’on veut ou bien zida et kafando sont cadavérè.

    Vive le rsp

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:11, par Freeman En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le RSP sera dissout, n’en déplaise à Kassoum (post 1) et aux soldats nostalgiques de la compaorose. Ce que je ne puis vous dire, c’est quand et comment ce corps sera démantelé mais il le sera. Vous pouvez avoir vos sauts d’humeur comme il vous plaira mais ce sera comme ça. Vous êtes combien, des centaines, des milliers, ... le peuple burkinabè c’est 16 millions et je vous rappelle (au cas où vous l’aurez oublié) que c’est ce peuple qui est votre employeur.

    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:15, par Le Patriote En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Que celui ou celle-là qui comprend le pseudo nommé Kassoum m’explique. N’avons-nous pas là l’internaute le plus sot de l’année ? Quel rapport en effet y a-t-il entre mouvement d’humeur au RSP et manifestations pour la démission de Mr Diguimdé ? Vraiiment quoi !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:20, par Konkona En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Tous ne sont pas coupables sinon qu’il n y a qu’une et une seule personne : BLAISE COMPAORE. C’est pourquoi, j’ai toujours invité Monsieur KAFANDO à rester avec son arme : "le PEUPLE". Nous n’avons rien vu d’abord. Ca vient. Préparons nous les frères. Si tout s’était passé sincèrement sans calculs politiciens, si ZIDA avait compris que sa place était dans les casernes, nos frères du RSP allaient comprendre aussi. c’est eux qui sont au four et au moulin. C’est eux que l’on met devant pour les basses besognes. Dans l’armée, on ne s’amuse pas avec les ordres même si des LC font taire des GB. N’en voulez pas SVP à nos frères du RSP. Ils ont droit à ce que l’on leur a promis. Ils savent pourquoi ce comportement. S’il y a bien des Burkinabé qui sont prêts à mourir pour leur patrie, c’est bien aussi nos soldats y compris ceux du RSP (pas les gradés). Je crois qu’avant de dire de tels mots à ces soldats, dites d’abord à ZIDA d’aller à sa place. Vous êtes dans une classe de CP2, un élève quitte sa place pour aller s’asseoir à côté du Maître. Le surveillant général ne dit rien. Quand trois autres élèves se sont levés aller aussi s’asseoir à côté, alors, vous demandez aux trois de repartir. C’est de l’injustice et bonjour la pagaille. Soyons sérieux SVP. Pourquoi Blaise n’a pas demandé une loi pour légitimer ces per diems ? Pourquoi et pourquoi ? Pourquoi Blaise leur donnait des per diem et pas aux autres aussi ? Nos braves soldats avaient 20 000/CFA par personne et les autres comme Diendéré, ZIDA BLABLABLA ? Honte aux chefs militaires véreux. Vive le soldat, vive les braves soldats du RSP. Si vous ne le savez pas, sachez que dans l’armée, le refus de la subordination c’est à dire l’insubordination, équivaut à une pendaison. Bonne suite et que Dieu nous garde.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:21 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    il faut ke les soldat soit republikain avant tout ok !!! cé n’è plu un regime militaire donc plu de bruit d’arme ,ne soyez pa egocentrik

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:23, par Freeman En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je ne sais pas si le journaliste s’est trompé ou pas, je ne comprends pas très bien la présence de Diendéré dans "la hiérarchie" du RSP. On est où là ? Zida, il faut mettre de l’ordre dans tes écuries.

    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:24, par Juste En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Il faut casser au plus vite ce corps là seulement. Nous comprenons maintenant que Blaise achetait en fait le silence des canons avec ces enfoirés.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:24, par elle En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    franchement c’est comme si tous concourraient a nuire à la lutte menée, mais aussi à faire une entorse a cette transition ! il faut que nous Burkinabé, civils ou pas travaillons a faire de notre pays une patrie de paix !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:28, par abdoul En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Depuis longtemps , j,ai demandé qu’une loi soit votée par le CNT pour supprimer le RSP. il faut que le CNT joue pleinement son rôle. Le RSP est simplement constitué de bandits qui etaient nourris et abrutis par blaise. Il faut que le rsp comprenne qu’ils ne sont pas au dessus des lois et des reformes. Kafando, cherif et zida doivent s’assumer pour montrer à ses imbéciles (surtout ceux qui pensent qu’ils sont au dessus de la loi) qu’ils peuvent s’attendre à ce que le peuple leur fasse leur compte. Ca veut dire quoi ca ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:35, par DEB En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ces soldats du RSP ne sont aucunement des soldats au service du Burkina Faso car ils ne servaient que le Président déchu, sa famille et son clan. La preuve, ces soldats obéissaient aux ordres de tueries sauvages du "Petit Président" qui est un civil. En tout cas, ils viennent encore de démontrer aux plus sceptiques, que leur régiment est une milice formée pour protéger un homme et sa famille et pas le Burkina. Du reste, une partie de cette population a été assassinée lors du soulèvement des 30 et 31 Octobre 2014 par ces soldats sans dignité et honneur. Aussi, en quoi ces quidams sont plus utiles que les braves instituteurs, infirmiers, médecins, policiers,gendarmes, etc. pour mériter des primes en fin d’année ? Il n’y a pas de supers fonctionnaires au Burkina même dans l’armée. Du reste, le Burkina regorge de très valeureux jeunes qui peuvent bien porter l’uniforme pour défendre plus dignement le Burkina Faso que de défendre un homme et sa famille.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:41, par fela issonkuti En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    attention a ce que vous dites.le burkina est devenu quoi.on ne comprend plus rien.eux ils sont soldat comme les autres corps armee au burkina .comment ce fait il qu ils veulent etre mieux traiter armee que les autres.arreter ce desordre la.cest pourquoi ils on chasser blaise et ils savent plus quoi faire.ce sont eux qui gardaient blaise et il a peu faire 27ans au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:41, par MADOU NANGO En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Les soldats ne sont en réalité que l’instrumentalisation des anciens dignitaires du régime qui n’acceptent pas les privilèges perdus.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 20:48, par Davidowitz En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    ce n’est que le début. vous voyez l’inconvénient de mettre certaines personnes au dessus des autres ; Quand devront-ils s’en rendre compte que ce n’est pas une indemnité et que ce n’est plus le même PRESI. non seulement ils ne sont pas la pour la défense et la sécurité des burkinabé et ils jouent aux révoltés. calmez vous ils sera mieux pour. vous mettez les gens en colère.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:08, par biriki En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    La preuve pour qui ne veut pas l’entendre qu’il faut vite dissoudre le RSP. C’est quoi ce machin regroupant des soldats qui ne protégeaient que Blaise et non le Burkina. Le soldat qui n’est pas content de son affectation connaît la route de Yamoussokro : Blaise s’y trouve avec les 20.000f.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:19, par GUER En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Nous avons besoins de ce corps d’élite pour l’envoyer au front avec le Bénin pour défendre Koalou. donnez-leur les 20.000FCFA/personne et préparons-nous pour soutenir l’effort de guerre où ils seront en pointe. Trop c’est trop !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:27, par bamogo En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Quelle gachie de révolution ! Ces salopards se croient dans quelle partie du monde ? Zida les a certainement mentis lors de l’insurrection. Qu’ils sachent que notre armée nationale républicaine n’a pas peur d’eux,bien qu’ils soient surarmés ! Sils persistent ils seront zigouyés.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:34, par Lamby En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    hooooo encore vs le RSP,on peut pas avoir une armée ds l’armée au Faso.Ne croyez pas que vs aurez ses avantages eternellement ou jusqu’au dernier soldat du RSP.Ceux qui ne veulent pas etre affectés peuvent rejoindre blaise chez ses beaux parents.De toute facon ,le RSP n’est pas ds notre constitution et une armée republicaine se trouve ds les differents camps.Mais si vs ne voulez pas du peuple,c’est simple dites ns.Depuis 27 ans est ce que le tribunal de la conscience ne vs derange pas du tt.Webmaster less go.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:44, par Dudus En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le cas de ce corps d’élite doit être traiter avec la plus grande délicatesse ,peu importe le temps que ça prendra sinon, tous nos problèmes viendront d’eux !!
    Quelqu’un peu toujours agir depuis Yamoussokro via ces hommes super entrainés et super équipés et qui n’ont pas hésiter a tirer sur leurs frères les 30 et 31 Octobre dernier !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:53, par wonou En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le premier ministre serait-il l’otage du RSP dont il aurait été le commandant en second ? Sinon comment comprendre que certains militaires de ce corps dont la seule vocation était de protéger Blaise Compaoré et son régime osent manifester comme si le Burkina Faso n’avait pas connu un changement majeur il y a deux mois ? Les hésitations à dissoudre ce corps et la volonté de le garder pour lui assigner d’autres missions ne nous rassurent guère quand on sait quel a été son rôle dans la répression de ceux qui ont osé contester le pouvoir de Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:55, par Nelson En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Si dans la foulée de l’insurrection, le RSP avait été dissout comme nous demandions, on n’en serait pas là. Cet autre combat, le peuple le mènera pour se débarrasser de cette milice.
    Zida et Kafando doivent prendre leur responsabilité !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 21:55, par atito En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ils sont fous ses milices de Blaise. il nous faut vite une force de l’ONU pour nettoyer la présidence.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 22:55 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Si les éléments du RSP s’appellent des "soldats", qu’ils respectent la décision de l’autorité publique. La décision qu’attends le peuple burkinabè, c’est la suppression pure et simple du RSP et la répartition de ses éléments autres unités de l’armée, comme le cas du Groupement Blindé (GB) en 1983. S’ils n’acceptent pas cela, alors qu’ils rendent individuellement leur démission. Ce saut d’humeur pour des broutilles me semble être une manipulation de ceux qui voudrait le maintien du triste RSP. Les autorités de la transition seront évaluées à la fin sur ce point.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 22:58 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Voyez vs coma le blaiso gerai ses gats.Des bonification et qe saije encore.Ce nè plu le RSP mais le RIP (Regiment d’Insecurité Presidentielle).Il faut purema et simplema dissoudre le RSP et ramener larmé à sa mission regalienne qui est la securisation et la defense du territoire nationale.on ne peu pa avoir 2 armées pr un meme pays.Le minitre de la fonction publique en locurence le Proffesseur Loada doit tirer des leçons de ce mouvema dumeur car les agents de cette fonction publique sont traités différenment atel enseigne que les fonctionaires tire le diable par la queue tandis que les contractuels et ceux a statu particulier se frotte les mains.Il faut banir linjustice au sein de nos administrations . A bon entendeur,salu !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 23:04, par Arouna En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Nous pensons que Blaise a créé une blessure aussi profonde qu’en un mois il n’est pas évident d’apporter un changement aussi profond.
    Quoiqu’on dise avec 27 ans d’injustice, on ne peut pas résoudre cela en un mois, et vouloir les résoudre tous immédiatement causerai aussi d’autres problèmes. Le président KAFANDO et le premier ministre ZIDA essai de mieux faire, Je pense que nous devons les soutenir mais aussi tirer leurs attentions sur certaines choses pour éviter les surprises...
    C’est vrai que les 20.000 francs/personne réclamé par le RSP n’est un motif convaincant car les autres soldats n’ont pas ça ; et quand on voit que les membres du CNT ont pu toucher 800 000, cela donne lieu de réflexion et de réforme à faire. Et même l’apparition de Gal Diendéré pose énormément de questions et de réflexions quant à la possibilité de dissolution du RSP ; sans oublier par quels stratégies Moumouni Guiguemdé a pu être nommé sous un contrôle de moralité...
    Bref on peut commettre une erreur, mais les autorités gagneraient a écouté le peuple et surtout à ne jamais laisser le peuple manifester encore avant de prendre une décision tardives ; car le BURKINA doit donner un bon exemple, une leçon de démocratie à l’Afrique. Le président KAFANDO et le premier ministre ZIDA seront à féliciter dans ce sens demain..

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 23:42, par Ka En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le malaise a Kossyam est réel, et comme me disait un officier du camp Guilhaume, le peuple Burkina a donné un pouvoir au représentant Kafando qui ne peut contrôler ce pouvoir qui est dans les mains de Diendiéré et son frère Zida. De l’autre côté de Kossyam Le président Kafando n’est qu’un jouet de la famille du RSP. Jusqu’à présent le peuple est dans le jeu, mais pour combien de temps ? Si le peuple et son représentant qui est Michel Kafando président du Faso a une autorité, qu’ils dissouts le RSP automatiquement si non c’est comme avant, et non ce ne sera plus comme avant. Le témoignage de l’officier qui commence à sortir dans tout le milieu, parie la défaite de la transition si le RSP n’est pas dissout. A mon humble avis l’âme de Blaise Compaoré qui est son RSP ne permettra jamais une alternance apaisée dans le pays des hommes intègre. La preuve est qu’un ministre truand fait la loi de son côté sans que le pouvoir lève un doigt. Un premier ministre qui se permet comme Kadhafi de satisfaire les exigences d’une église avec le denier public : Combien de chemin mène a Golgotha ou le christ à verser son sang pour sauver l’humanité ? Un seul chemin sans bitumer. Qui est le premier ministre du Burkina pour avoir un Bd pour aller prier ? Il est comme nous, peuple Burkinabé. S’il était plus que le peuple, pourquoi ne dissout pas le RSP qui est un poison mortel pour l’alternance politique et économique au Burkina et la mission de la transition ? Mr. Zida le peuple vous regarde, ne vous laissez pas influencé, le RSP, Gueguiemdé, et autres ne sont pas au-dessus du pouvoir que le peuple a eu confiance à vous et à notre représentant, en vous le confiant. Sachiez que les traitres du peuple sont plus pires que les criminels, et risquent beaucoup. J’ai toujours été à vos côtés, les responsables du balai citoyen et le CAR, ne sont plus des enfants ni des agneaux, remerciez les et faites honnêtement ce que la transition vous demande, ils sont des sentinelles fidèles du peuple. Fils faites votre travail en appui avec le pouvoir offert en prime. Le RSP et Gueguiemdé doivent êtres écartés du chemin de la transition. J’ai averti a Blaise Compaoré du danger qu’il courait en voulant tripatouiller l’article 37 car le peuple a mûri. Il lisait secrètement mes messages en dehors de ses punaises qui sont les Assimi, les Yoda, et autres. A vous et Diendiéré que je côtoie a tout moment, je vous dis que le peuple vous regarde. Le temps des trahisons sont résolus, et Dieu que vous allez prier tous les dimanches ne vous permettra pas, car le peuple Burkinabé reste Blanc comme de la neige.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 23:43, par Medio En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Blaise a transformé le palais en poudrière en y stockant des armes de guerre.
    Je propose qu’on déplace toutes les armes lourdes qui sont à Kosyam et qu’on désarme ces soldats.Ensuite on renvoie les 3/4 dans les différentes régions militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2014 à 23:47 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Papa Blaise, s’il te plait reviens parmi nous car on n’a tant besoin de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 00:00, par Jamanatigui En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    RSP. Je ne dirai pas que Blaise n’a pas rendu service à la nation mais plutôt que nous avons mal géré l’après Blaise. En criant sur tous les toits qu’il faut dissoudre le RSP sans donner de garanties à ses éléments, on ne pouvait qu’aboutir à une telle situation. Qui d’entre nous est prêt à accepter une dégradation professionnelle qui aboutira à une détérioration de son niveau de vie ? Nous avons pris le RSP comme un nid de brigands au lieu d’une unité spéciale. Ce ne sont pas les éléments actuels du RSP qui sont à l’origine de la création de cette unité d’élite mais bien l’Etat. Pourquoi vont-ils accepter en payer les pots cassés ? Ne sont ils pas avant tout des citoyens comme vous et moi ? Gardez aussi à l’esprit que tous les éléments de cette unité n’étaient pas pour tout ce qu’ont y faisaient. Certains d’entre eux se sont opposé au régime COMPAORE et ont connu de ce fait tous les malheurs du monde. Je veux parler de NAON Babou, ce membre de la garde rapproché du président qui avait suggéré de livrer François COMPAORE à la justice. Ce sera une insulte à ce Monsieur de considéré le RSP comme des gens qui ne savent que tuer.

    Je suis pour la lutte qui aboutirait à l’arrestation des éléments qui se sont écartés de sa mission initiale en s’adonnant aux activités criminelles et non à la dislocation de cette unité. Il faut pet être revoir les missions qu’ils auront à assurer dans la nouvelle république et je reste convaincu qu’ils ont un rôle capital à jouer. Ceux qui les taxent de "tueurs" n’ont certainement pas compris leur importance dans le dispositif sécuritaire de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 00:05, par samspade En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Soutien a la presidence civil

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 00:25, par WAKATEPE En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Il faut dissoudre cette unité et disperser ses elements et son arsenal dans le reste de l’armée. Ils ont trop fait du mal dans ce pays. Si sa tarde nous allons encore sortir

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 00:37, par La joie En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Que fait du rsp si l blaiso n es plu au pouvoir il faut bien l disout !

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 00:50, par Peter En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    La revolution serait-elle réellement inachevée comme le disaient les mauvaises langues ? Faut-il qu’on sonne de nouveau la cloche de la mobilisation ? Ont-ils passé un test pour être traités comme des demi dieux ? Attendons de voir. Il viennent du peuple. Ils se trompent s’ils pensent pouvoir continuer ainsi. Cette fois, ils devront faire façon au peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 01:08, par kotigui En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    affaire là n’est pas si simple que vous le croyez dès les gars. si personne ne s’est opposé au 800 000F de pactole de ces soient disant CNT les militaires ont tout à fait raison et dans toutes les casernes ont doit revendiquer. Eux ne sont -il pas des Burkinabé pourquoi allons nous les payer à 800 000F et refuser 20 000F à un soldat. On vous soutien les gars. CNT wo premier ministère wo rien n’est clair.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 01:25, par MAX En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Hihihi ! Ne gatez pas notre fin dèh, sinon vous nous trouverez sur votre route, bande d’illetrés. Si on vous gratifie, que cela soit pour les autres aussi sinon ngaow !!!
    Nous allons tous sortir...
    Rien ne sera plus comme avant !

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 01:38, par L’éclaireur En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Et c’est ainsi que Gienguéré montre que c’est lui qui a encore autorité sur le RSP !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 01:38, par Le républicain En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    C’est bien ce que je craignait.

    Les amis, depuis les événements du 30 et 31 octobre, j’entends dislocation du RSP par-cis dissolution du RSP par la. Je tiens à rappeler aux uns et aux autres que notre armée est républicaine, une et indivisible et elle nous l’a bien démontré. Je ne comprends pas pourquoi les gens se mêlent des affaires militaires. Pourtant l’inverse est considéré comme un péché horrible. imaginer un seul instant ce que pourrait causer une mésentente entre les militaires !!!. Le pire a été évité , travaillons a consolidé cette cohésion nationale.

    Par rapport au revendications des soldats mêmes si l’intérêt de ces revendications est discutables à des moments pareils il faut noter que l’armée joue un rôle cruciale
    pour la bonne marche de notre pays. Aussi ne devient pas militaire ou mieux membre du RSP qui veut ! les travailleurs du public et du privé ont aussi plein de d’avantages que les militaires n’ont pas.

    J’invite tous le monde a faire preuve de sagesse, à éviter des revendications ou des commentaires qui créent de la frustration, car nous sommes tous des Burkinabés.

    DIEU BÉNISSE LE BURKINA !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 02:30, par Sidy M. OUEDRAOGO En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    de toutes les façons le processus de changement est inéluctable, n’en déplaise aux agitateurs. courage à Zida et à Kafando, le peuple vous soutient et vous soutiendra toujours

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 04:03, par Frustré En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Oh la la ! Chers amis militaires, ne nous faites pas réculer comme ça ! Après que tant de sang ait coulé et que tant de vies soient arrachées vous voulez nous ramener en arrière au temps des "privilèges" qu’on garde comme Golum garde son " précieux" ! Un peu de hauteur d’esprit. Nous avons besoin d’une armée unifiée où tout le monde est traité équitablement. Une balle sur le champ de bataille ne distingue pas qui est RSP de qui ne l’est pas. Souvenez vous que nous sommes tous dans un même navire en plein océan. Si vous le coulez, nous mourrons mais vous avec.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 04:36 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Atendez ,expliquez moi mr le journaliste afin que je comprenne qlqchose.vous avez termine avec une expression je cite#...avec la hierarchie#le Gal fait il partit de la hierarchie toujour non ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 06:12, par ABDOUL NAS1er En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Un corps d’elite dans une l’armée ne cause pas problème ,seulement ils doivent servir la nation pas un individu.pour cela il faut changer l’appelation RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 06:27 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Que ces delinquants comprennent que c’est le peuple qui donne mission à l’armée crée ses institutions. Si le peuple se rend compte qu’il ya des missions inutiles, on suprimr purement et simplement. Nous ne voulons plus du RSP au Burkina. Point barre

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 06:42 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Si, il le faut, nous prendrons des armes contre cette milice créée par Blaise. Comme dit l’autre nous n’ accepterons pas cette prise d’otage. Le peuple a clairement fait le choix de la liberté et de la démocratie. Ils doivent comprendre que la Compaorose est révolue(sur le point de l’être). Il faut être soldat pour penser qu’une gratification est un droit acquis ; chers soldats, cela s’appelle privilèges et vous n’êtes pas les seuls à devoir s’habituer avec ce type de sevrage. Demandez à tous les ex du régime déchu, à tous ceux qui ne sont plus DG, directeurs quelles ont été leurs stratagèmes pour vivre leur nouvelle situation. Vous êtes ridicules ; la faute à Zida de n’avoir pas dissout votre unité si tôt. Cela devrait être son premier décrêt !

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 06:53, par Laafi En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    C’était évident que cela allait arriver ;ces soldats n’allaient pas regarder s’envoler auusi facilement des avantages vieux de 20 ans. Il faut aller doucement et avec tact. Nous devrons faire confiance aux autorités militaires dans cette affaire. Cela prendra le temps qu’il faudra, mais la RSP doit être dissoute pour une bonne cohésion au sein de nos forces armées. A vouloir aller vite en besogne, l’irréparable peut se produire car pour le moment nous n’avons rien pour contrer cette unité.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 06:54, par vérité no1 mon dernier message En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Comme je l’avais dit, j’ai un dernier message avant mon départ. Je reviens sur les principaux points suivants à savoir, mes voeux de nouvel an, l’affaire Djiguimdé, l’ethnicisme, ma demande de pardon aux internautes amis et mes hommages aux héros du net. A l’aube du nouvel an, acceptez de tout coeur mes voeux les plus chaleureux pour une année exceptionnelle : Santé, bonheur, et prospérité. Puissiez vous retrouver, comme chaque habitant de la terre, grâce à la magie du nouvel an, l’étoile infaillible qui vous guidera vers la lumière, la paix, la vérité et l’amour universel. Personnellement, je pense que Mr Djiguimdé doit démissionner. Il n’est pas qualifié pour le poste de ministre suite à son emprisonnement aux USA. En droit pénal américain, il a été emprisonné pour un "felony" qui est une infraction très grave. Pour ceux qui connaissent les USA, une personne frappée d’un tel crime ne peut exercer aucune fonction administrative, même pas la fonction de gardien (Security officer). Un jour, je traversais l’Etat de Virginie en provenance d’Atlanta et je faisais une vitesse d’environ 190 km/h ou 120 mph et un policier me pousuivit et demanda mes informations. Il m’a fait savoir qu’en temps normal je devrais faire la prison mais j’ai un bon "driving record" ou l’historique de ma manière de conduire. Il decida de me donner 2 points sur le permis de conduire, alors je décidai de saisir la justice (procédure normale) et le jour du jugement, le policier ne s’est pas présenté et les 2 points ont été annulés. Si les 2 points n’étaient pas annulés sur le permis, il aurait été difficile pour moi par exemple de conduire un véhicule de transport commun comme boulot principal. Si une simple vitesse peut être préjudiciable à la capacité de quelqu’un à conduire, alors ce n’est pas un emprisonnement suite à une infraction grave qui permettra à Mr Djiguimdé d’occuper un poste de ministre. Le peuple n’acceptera pas cette compromission. Pour ce qui est de l’ethnicisme, le phénomène doit être pris au sérieux. L’ethnicisme et le régionalisme sont une réalité au Faso comme dans la plupart des pays africains. Il est bien vrai que l’on ne peut pas éradiquer ce fléau, nous exhortons tout de même les leaders politiques à éviter toute dérive langagière. Un dialogue franc entre les leaders lors de la campagne présidentielle pourrait limiter les conséquences de ce mal qui brûle l’Afrique à petit feu. Selon les psychologues, la trahison est très difficile à pardonner, par contre, les propos vexants sont plus facilement pardonnables. J’ai envoyés des messages vexants et je profite de l’occasion pour m’incliner et demander pardon à tout ceux d’une manière où d’une autre ont été touchés. Comme je l’avais dit, le pardon n’est pas un sentiment mais une décision et j’ai décidé de pardonner ceux qui m’ont offensé. Mes hommages à tous les héros du net à savoir une fois de plus le grand Ka qui m’a touché par sa sagesse et sa détermination dans la lutte pour le changement, le grand Kôrô, Tapsoba, Anta, le Citoyen, Raogo, le grand Zapata du MPP et les les autres héros qui ont mené la lutte des années et des années jusqu’à la victoire finale. Ils sont tous simplement des héros nationaux. Il ya le webmaster également qui est resté indifférent durant toute la ligne, je le félicite pour cette grandeur d’esprit. Il me serait difficile de laisser passer les messages du camp adverse tant bien même que cela soit contraire aux règles déontologiques. A tous les amis, sachez que je quitte le forum en emmenant votre image avec moi. Le Citoyen, il faudra m’écrire a l’adresse suivante : veriteno1@gmail.com pour que je puisse te communiquer mon numéro de téléphone. May God bless Burkina Faso, the land of upright people !!!!!! vérité no1.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:04 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Veulent-ils que l’on sorte main nues pour leur faire comprendre que le pays nous appartient à tous ? Si ces RSP ne se rangent pas et décident de nous pourrir la vie parce le Blaiso qui choyait n’est plus là nous leur montrerons de quel bois on se chauff. Ngaw

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:25, par le citoyen En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    on avait dit que la nomination d’un chef d’etat major particulier ne s’y etait pas.la dissolution du rsp devrait etre fait depuis les premiers instants de la trangition.les president les plus puissants du monde sont gardes par des policiers ce n’est pas le president d’un pauvre pays comme le burkina qui va s’entourer d’un camp militaire.que les militaires comprenent que cela ne peut pas se poursuivre et au president du faso de prendre ses responsabilites pour la dissolution obligatoire du rsp.il faut aussi remettre la garde nationale a sa place qui avait ete ecarte par blaise parcequ’ils avaient manifeste.vive le burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:26, par le citoyen En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    on avait dit que la nomination d’un chef d’etat major particulier ne s’y etait pas.la dissolution du rsp devrait etre fait depuis les premiers instants de la trangition.les president les plus puissants du monde sont gardes par des policiers ce n’est pas le president d’un pauvre pays comme le burkina qui va s’entourer d’un camp militaire.que les militaires comprenent que cela ne peut pas se poursuivre et au president du faso de prendre ses responsabilites pour la dissolution obligatoire du rsp.il faut aussi remettre la garde nationale a sa place qui avait ete ecarte par blaise parcequ’ils avaient manifeste.vive le burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:33, par torus En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je suis daccord que a cause de milles et quelques personnes onva pas compromettre la vie dune nation mais mes chers amis regardez ce qui se passe au tour de nous...exple en GAMBIE et certains pays ou presk chaque anne ya des coup detats...ZIDA lui meme connais ses elements ils etaient le numero 2 donc si il les satisfait pas il sora a quoi satendre de ses elements a lui...en ce qui concerne le cas du ministre franchement laisser le gas commencer dabord et si au bout de quelques temps sa ne vas pas MANIFESTER yapa de probleme...quil il est soit disant fait la prison sa le regarde du moment qui il es ministre il sait ce qui lattend si il fait pas son bulot on le chasse.... DONC FRANCHEMENT STOP TO PROTEST FOR NOTHING ET TRAVAILLER A CE QUE LE PAYS AVANCE ET NON RECULE....PEACE

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:36, par boblis En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    C’était prévisible la survivance du système compaore. Il faut que le président Kafando quitte kosyam sinon il pourrait être pris en otage par ces gens qui se croyaient au dessus des lois et règlements ; en attendant qu’on leur trouve un point de chute. c’est une milice qui n’a pas de place dans une république ; c’est maintenant ou jamais avant que ça se gangrène.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:50, par Paratsida USA En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    “Tant que les autres unites seront sans armes ces soldats se comporteront ainsi.Rappelez vous qu’ils ont ete les premiers a caffouiller dans la ville de Ouaga lors des evenements de 2011.Ils ont ete de ceux qui sont alles mater leurs freres d’armes de Bobo. Et comme cela a conduit a une redistribution ou a une relocalisation des armes ils font a leur tete et rien ne peut les arreter si ce n’est qu’une mise a egalite’ avec les autres corps militaires. Absolument rien.Rappelez vous encore de la dissolution du BIA SOUS LE FRONT POPULAIRE sous le front populaire et vous comprendrez mieux.Le mal est profond et Zida a du pain sur la planche.”

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:52, par L’Etalon Enragé En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ces militaires du RSP n’ont qu’à foutre le camp là-bas. Le palais de Kosyam ne saurait être un camp militaire. S’ils persistent dans leur folie, ce sont les civils à mains nue qui iront les déloger de là-bas. En 2015, on ne veut plus voir un seul militaire RSP à Kosyam. Dorenavent, ce sont les gerdarmes et policiers qui doivent assurer la securité à Kosyam. La place des militaires dans un Etat de droit, ce n’est pas dans un palais présidentiel. Ils n’ont qu’à aller se faire voir ailleurs ; ils pensent qu’ils sont superieurs aux militaires dans les provinces et dans les autres camps ou quoi ? Ils n’ont qu’à aller voir leur ancien locataire Blaise Compaoré qui va leur donner les 20000CFA pour leurs fêtes. Maintenant, c’est le changement tout azimut.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 07:58 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ahahahahi ! Ce qui était prévisible et à craindre pointe "nez". Au regard de certains comportements enregistrés dès le lendemain de l’insurrection et surtout de l’annonce de la réorganisation probable qu devait aboutir à la reconsidération de la supériorité de cette partie de l’Armée sur l’ensemble, de telles réactions avaient été estimées possibles par ceux qu’on avait qualifié de mauvaises langues. Eh bien voilà ! c’est ce qui semble s’amorcer dès la nomination d’un "nouveau" Commandant de ce Corps. Ce qui, avec la présence toujours sur scène de l’ancien et irréductible bien installé à coté, était prévisible. Je pense qu’il y a lieu pour tout un chacun d’entre ces "hommes" aussi burkinabé que tout le monde de prendre en considération les besoins légitimes de "Paix", de "Sécurité" et de "Développement" de tout un peuple pour se transcender et même, revenir sur certains acquis personnels, avantages financiers et matériels spécifiques s’entendent, pour permettre à notre pays d’avancer positivement. Loin d’une peur quelconque, ceci est un cri de coeur à tous ceux qui dans l’ombre, militent pour l’échec de cette Transition populairement voulue par les burkinabé. Et tout le monde y gagnerait. Tout le reste n’est que vanité, vanité et orgueil.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:02, par SAWAGER En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le RSP devrait, à mon avis, être transformé en régiment d’élite pour les missions spéciales, un peu comme la NAVY SEALS aux USA.
    C’est tout de même dommage qu’autant de compétences soit seulement au service d’un individu et de sa famille.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:03, par oran En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    ces gens doivent retenir que les temps ont changé. On n’a pas peur d’eux ! Ils ne pourront pas tuer tout le peuple même s’ils disposent d’armes. Ils divent négocier leur démantèlement et se faire oublier. Leur rôle est de défendre le territoire et non de se caserner derrière la présidence pour manger et boire. Qu’ils aillent au front (Mali, Centrafrique, Soudan, Somalie, etc.) s’ils ont des "couilles". On ne les craint plus ces plaisantins.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:08 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Sacré Gal DIENDERE toujours incontournable. normal tous les soldats du régiment apprécient leur suprême tant par sa proximité avec ses soldats, son humilité que par sa discrétion. il n’y a que vous réellement qui peut stabiliser ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:13, par BADR En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ces soldats sont-ils des patriotes ? il serait intéressant d’entendre leur version pour mieux comprendre. A mon avis il faut que la transition se dote d’une structure d’interpellation pour tout manquement à la discipline et autres troubles à l’ordre public. Les mis en cause viendront s’expliquer publiquement et cet organe décidera des suites à donner sans que cela ne passe par la voie judicaire. Il faut que le gouvernement puisse travailler dans la tranquillité pour réussir sa mission.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:34, par Lavoiser En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    A cette allure des choses les martyrs seraient mort pour rien,Cette élite a été crée par Mr Blaise dans l’unique but de protéger lui et son fauteuil, je me demande ce que le RSP fait encore de nos jours puisque son employeur n’est plus là alors que l’insécurité bat son plein dans ma région à l’Est du Burkina. on ns fait croire que c’est la gendarmerie qui assure la sécurité des autorités de la transition donc logiquement le RSP n’a plus sa raison d’être. Alors mes chers soldats du RSP, vous avez intérêts à demander votre reconversion en soldats républicaines et patriotiques au service de la nation.Si non sa va mal terminer ! Considérez vos frères d’armes des autres garnisons, vous pensez que vs servez la nation mieux qu’eux ? La grogne devrait venir d’eux puisque ils n’ont pas les memes traitement que vous,mais étant des patriotes et des républicains ils sont à la taches de leurs mission. Un petit conseil, on sait que vous êtes lourdement armé mais ne vous fiez aux armes, SERVEZ LE PEUPLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:38, par Tousida En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Comme on aime dire dans nous - nos bas -quartiers, non-lotis, kiosques etc, on s’en fou de l’humeur de certains petits réactionnaires militaires du RSP. Qu’ils sachent, ce n’est ni le PM ou PF qui demande la dissolution du RSP mais nous des gens des villages, des non- loties, bas quartier, etc. Si c’est nos cadres qu’ils veulent qu’ils continuent - parce que cette fois, on ne reculera pas.
    N’gaouuuu

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:43, par ZES En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Bonjour, je pense bien que le PM ZIDA doit prendre ces responsabilités face à la situation qui prévaut actuellement. par ce que juste qu’à présent Compaoré n’est pas parti.
    monsieur le PM comment on peut justifier la nomination de ministres contestés ? comment vous pouvez réduire le train de vie de l’état avec des députés qui n’ont pas été voté, mais qui perçoivent 800000 F sans compter les autres avantages. Que dire des ministres ? pendant ce temps des gents du ministère de la recherche recruté en 2013 et 2014 peinent pour prendre service ou nommé faut d’argent. Monsieur le Président, Monsieur le PM vous serez les artisans d’une autre frustration qui va accoucher d’une autre révolte. sagesse sagesse. SVP.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:44, par BD En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Bonjour ; personnellement je crois que se serrait une erreur de dissoudre se corps il faudrait l’affecter entièrement dans une province et leur attribuer la fonction de lutte anti terroriste car je crois que c’est le seul corps actualisée aux armements et technique modernes en activité les rebellions ne sont pas loin de nos frontières.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:51, par l’Homme En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Donnez à titre exceptionnel pour 2014, 20.000 cfa à tous les militaires et dissolvez immédiatement ce corps.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 08:51, par Sans Faute En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ça commence !!! Le peuple avait réclamé, à Zida pendant les 1ère heures de l’insurrection, la dissolution du RSP, et il a dit ok et le président Kafando a renchéri en disant qu’il ne peut pas y avoir 2 type d’armées dans un pays de démocratie ; cependant, rien n’est fait et je suis convaincu que rien ne sera fait avec ce duo peureux qui tente maintenant de rouler le peuple dans la farine.

    AU RSP : un adage de chez nous dit que : "la flèche qui a tué le buffle est toujours dans le carquois", fin de citation. Le peuple n’a peur de rien. Il veut sa liberté maintenant et tout de suite. Si les militaires du RSP ne veulent pas se mettre en rang dans notre révolution, nous allons les mettre en marge de notre révolution. Vous qui êtes éparpillés dans les secteurs et quartiers avec nous, vous croyez que le peuple ne sait ? Ou bien vous allez vous caserner indéfiniment ? Le peuple vous met en garde car, si vous touchez à un seul cheveux d’un citoyen parce que vous voulez garder votre position,vous verrez ce que e peuple burkinabé peut faire aussi.

    Au duo Kafando-Zida : la rupture avec l’ancien régime devait commencer par la dissolution du RSP, le changement de tous les présidents d’institutions, le changement de tous les SG des ministères et le changement de tous les DG des sociétés d’Etat. C’est en cela que le peuple allait sentir venir son soulagement.

    A bon entendeur, salut !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 09:08 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le changement dans les habitudes et dans les mentalités est une chose qu’il faut savoir conduire avec beaucoup tact. Évitons de faire les choses dans la précipitation.
    Le processus est irréversible mais acceptez de donner du temps aux gens de se réveiller au risque de nous retarder.
    Si toutes les reformes aboutissent et sont claires sur papier, et qu’on se rend compte que le RSP n’existe plus cela ira de soi.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 09:32, par Faso Kanu En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    C’est pourquoi il faudrait complètement dissoudre ce machin de RSP. Et il faut le faire vite ! Sinon, après deux mois, il y aura un coup d’Etat. Faut pas oublier que Diendéré est en liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 11:06, par Sidpayete En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je m´adresse au web Master, pourquw m´avez-vous censure´ ? J´ai simplement donne´ mon point de vue et j´ai rien dis de grossier. Cela fait plus de 2 ans que j´anime le forum de lefaso.net , meme si j´ai change´ de pseudo j´ai tjrs respecte´la deontologie et les regles du site et s´il se trouve que vous avez des internautes privilegies´qui peuvent donner leur point de vue permettez aussi que nous autres puissions donner les notres dans le respect des regles. Meilleurs comprehensions .et bonne fete de fin d´annee´ .

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 11:55, par tchiantigui En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    c’est la conséquence de la nonchalance du gouvernement dans ses manières de gérer l’après crise. On bat le fer lorsqu’il est chaud. Vous avez laissé les gens étudier vos forces et faiblesses. 27 ans de pouvoir c’est 27 ans de stratégie. Les anciens dignitaires cherchent les voies et moyens de revenir au pouvoir. Donc attention

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 12:31, par Stalinsky En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    La question de l’armée Burkinabê est une question posée et à résoudre depuis le 3 Janvier 1966. Il faudrait que l’armée n’intervienne plus dans les affaires politiques de ce pays comme le voulait le Médecin-commandant Jean-Baptiste quand il était président. On ne l’a pas écouté et nous pleurons nos morts comme Thomas, Lingani et autres. Aussi pour ce qui concerne le RSP qui a été constitué à la suite du Août 1983 par Sigué Askia Vincent qui est l’artisan du côté militaire du 4 Août 1983 (C’est lui qui a dirigé l’opérartion du 4 août 1983 et arrêté le Président JBO) et non Blaise Compaoré (qui est un peureux) comme on le laisse penser, il faudrait ramener ces militaires à Pô et qu’ils s’occupent de la défense du territoire comme le voulait Thomas Sankara. Nous n’avons pas une bonne politique de frontières et nos militaires ne connaissent pas les différents sentiers des villages frontaliers. Actuellement nous avons un problème frontalier avec le Bénin et nos militaires doivent être positionnés et des espions doivent être envoyés au Bénin. Ce n’est pas le travail qui manque. Il ne faut pas se faire surprendre par les béninois qui ont acheté du matériel de l’Afrique du Sud et envoyé des militaires en formation là-bas.
    La garde républicaine se chargera de la sécurité présidentielle et de la sécurité des institutions comme au . Ce sont ses tâches.
    D’autre part , il faudrait créer un Institut de Recherche Militaire près le Ministère de la Recherche et des innovations pour mener des activités de recherches militaires auxquels seront conviés les plus intelligents d’entre eux comme biologistes, chimistes,physiciens etc...Nous ne devons plus seulement nous contenter d’acheter des armes mais aussi les améliorer comme le font les chercheurs de l’INERA. Il faut être inventif, créatif et ce celà qui amènera le respect de la race noire.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 12:47, par LE GIRCK En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Tout cela prouve qu’il faut necessairement dissoudre le RSP une armée dans une armée cela va nous conduire tout droit vers le caos que le gouvernement se penche rapidement sur cette question

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 13:08, par Ka En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    A Verité No1, à la recherche de deux pintades pour ce soir que j’ai pu obtenir au marché de mon non loti, je viens de lire ton humble message à la sagesse d’une vérité sans tabou. Oui sans le savoir, les internautes qui luttent pour ce qui est mieux pour le peuple forment une bonne équipe avec des bonnes actions qui dépassent les objectifs d’un parti politique corrompu. Vérité no1, Körö, le citoyen Anta, Tapsoba de H, le sage, Ka et d’autres internautes, depuis des années ont soutenu pour une alternance politique apaisée dans notre pays, ensemble nous étions une bonne équipe avec des bonnes actions autour de nos objectifs qui n’était pas de soutenir un individu, mais un peuple assoiffé de justice, de démocratie, et de l’alternance politique et économique. La lutte ne fait que commencer afin que notre jeunesse puisse s’exprimer et faire avancer le pays. Encore une fois que Dieu tout puissant capable de faire l’impossible, t’accompagne et te protège aux USA. Dans quelques heures les chiffres 2015 reprendront nos agendas, et le Burkina va vivre pour la première fois une élection présidentiel sans les achats de conscience comme faisait le CDP et ça ne sera plus comme avant : ça aussi c’est Grace a notre entêtement de dire non a l’ex-président Blaise Compaoré et ses acolytes. Je n’ai rien a perdre ou a gagner, car mon âge le confirme, mais je continuerai a dire ce qui est mieux pour que la jeunesse avance avec le Burkina que nous aimons tous. Bon séjour aux Etats Unis dont je connais très bien. A toutes et tous les internautes, a tous les sites d’informations des réseaux sociaux en ligne du Burkina et les pays voisins, ‘’’’’Bonne Années 2015’’’’’ Que Dieu tout puissant vous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 13:19, par Le vigilant En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le peuple. Ne rêvez pas. Si on se lève pas faire partir le RSP, Alors oublions le mot paix ici au faso.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 13:19, par Yako En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    La plus part des intervenents sont des degeneres sinon au lieu de s,en prendre aux soldats pour 20000frs il faut denoncer les emoluments indus des membre s du CNT une vraie rapine 900000 des chomeurs eternels qui ont trouve l,occasion de se faire de pognons sans le moindre effort.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 13:40, par vrmmm En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    800 0000 cfa = 40 fois 20 000 cfa ;
    1 700 000 cfa= 85 fois 20 000cfa ;

    Voyez que un seul député du CNT coûte 40 à 85 RSP. Si le gouvernement, ni le président du CNT au nom du pays et du contexte n’ont pas renoncer à ce privilège que voulez vous encore ?
    Une chose est de donner l’argent des RSP une autre chose avec le temps est de dissoudre le RSP. Mais en attendant il faut donner leur argent. Tout ce qu’il demande ne vaut pas le salaire actuel de 5 députés du CNT. Ceux qui sont en dehors du pouvoir crie la dilapidation des bien du pays. Quand ils rentrent dans le pouvoir il deviennent silencieux et philosophes. Ils ont les argument pour tout justifier. Je ne dit pas de ne pas toucher de l’argent. Chaque boulot mérite un salaire. Mais que le salaire respecte le citoyen, le contribuable.
    Ne pensez pas que c’est le CNT qui vous rendra riche. "bien mal acquis ne profite jamais". Blaise a des milliards mais il ne peut pas acheter la paix intérieur avec ça.
    En vous accrochant à l’argent c’est ce qui montre que vous étiez pauvre à l’entrée et que vous chercher à sortir de la pauvreté rapidement avant la fin de la transition.
    Vraiment le pauvre est difficile à raisonner
    Gens du CNT n’ayez pas peur vous ne serez pas pauvre. Gardez votre âme, ne la vendez pas. Ne vous affolez pas même si vous n’avez peut-être pas encore vu 800 000 cfa du coup. ça va allez. Courage

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 14:51, par BOUBA En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Dans toute chose, il faut être logique, cohérent, et toujours pendre en compte le facteur "future" dans chaque propos ou décision. Il est clair que dans l’imaginaire collectif burkinabé le nom de ce régiment est associé à des crimes de sang qui ont endeuillé le pays. Aussi, plus d’un pensent que ce régiment a été crée dans le seul but de servir le régime Compaoré. Ces arguments sont difficelement contestables, car l’ancien régime a beaucoup instrumentalisé le militaire surtout le RSP à des fins personnelles.

    Aujourd’hui, beaucoup veulent la dissolution de ce corps. La colère dira oui. Mais le réalisme et les perspectives du futur diront non et parleront plus to de réformes. Car dissoudre le RSP, c’est priver notre Etat de droit d’une unité d’élite dotée de nombreuses qualités que le commun des burkinabé ignore. Les "barbus" s’entrainent au quotidient et ne sont pas loin de nos frontières. Ils sont tapis dans l’ombre et guettent nos failles pour mieux nous destabiliser. Une unité comme le RSP serait un véritable atout pour déceler et détruire ces individu funestes et macabres. C’est pour cette raison que le "réalisme" parlera plus to de reformes. En ce sens, il serait judicieux de faire de ce corps "le coeur du contre terrorisme et du renseignement burkinabé. Le BF est dans le G5 Sahel et en cas de mise en place d’unités spéciales pour aller chercher les terroristes dans leur différents retranchement, il faut que notre pays soit à la hauteur des attentes de ses partenaires. Et le RSP a largement les capacités et des officiers ressources pour imprimer cette logique. D’aucuns m’objecteront en arguant "pourquoi le RSP et pas d’autres corps" ? Le RSP car c’est une unité d’élite qui est formée pour des missions spéciales et commandos au delà des autres missions des armées. Il appartient aussi aux officiers et cadres de ce corps d’améliorer leur politique de communication et de montrer au contribuable burkinabé non seulement la nécessité de ce corps dans le cadre de la politique de défense et de sécurité du Faso, mais aussi qu’il n’y a pas de rupture entre ce corps et les autres entités de l’armée. Préparons nous moralement et financierement pour apporter une réponse éfficace à la menace que répresente les terroristes pour l’Afrique

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 15:40, par nongba En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Il faut faire attention à ces choses là ! Si nous ne dépassionnons pas les débats et bien gérer ces choses là, ça va nous amener loin.

    Si on supprime les avantages de ces soldats, il faut aussi supprimer les Fonds communs des inspecteurs des impôts et du trésor et aussi les avantages des magistrats et des diplomates. Ou encore supprimer les 13ème mois des agents des sociétés d’états.

    Attention, si on déshabille paul et laisser pierre, ça va être compliqué.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 16:34, par Yonyonga En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Merci à tous ces internautes pour ces différentes interventions. Pour ma part j’invite certains internautes à la retenue. Une information a été donnée sur mouvement d’humeur au RSP. La logique voudrait que l’on prenne un temps soit peu pour réfléchir et donner son point de vu. Pourquoi il y a eu mouvement d’humeur au RSP ? Quelles sont les vraies raisons de ce mouvement d’humeur ? Les militaires du RSP n’ont ils pas de préoccupations qu’il faudra prendre en compte ?
    La dissolution de ce corps d’élite n’est pas une priorité pour le moment. Ce qui est prioritaire pour moi c’est de chercher à résoudre les problèmes qu’ont ces militaires. Ce mouvement d’humeur au RSP pose la problématique des objectifs de la transition.
    Présentement au lieu de chercher à résoudre les vrais problèmes qu’est ce que nous observons au jour d’aujourd’hui sur la scène politique ? "Le libéralisme politique ; le laisser aller et le laisser faire" et y a rien. ya ya boin bala. Chers internautes arrêtez d’insulter ces militaires du RSP parce qu’ils sont aussi burkinabè comme vous. Je suis d’accord pour que ce corps soit utilisé pour lutter contre le terrorisme et le grand banditisme. Mais avant, je proposerai que le Président de la transition entreprenne des rencontres avec les militaires et civils en vue de prendre en compte les différentes préoccupations si nous voulons une transition réussie. Indemnités non payées, différences de traitement salarial dans une même administration publique entre contractuels et fonctionnaires, problème de reclassement etc. Aujourd’hui ce sont les militaires, demain les civils peut-être. vigilance

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 16:54, par Ka En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Bouba c’est vrais ce que vous dites : mais le régiment RSP est très politisé que la vraie politique que le peuple demande. Si vous saviez qu’est-ce que c’est un lavage de cerveau, Blaise Compaoré et Diendéré ont lavé les cerveaux du corps de ce régiment. Laisser ce régiment a la portée de la présidence c’est la continuité totale du régime Compaoré. Je les connais mieux que vous, et je puis vous dire que ce sont des robots avec un disque a commande numérique qui n’obéi qu’à son programmeur qui sont Diendéré et Zida. Diendéré et Zida ont le volant de la locomotive de l’état grâce à la confiance qu’ils ont a leur robots qui sont les hommes du RSP. Si nous voulons un vrai changement au Burkina, privons Zida et Diendéré de leurs robots, vous verrez qu’ils rentreront dans la danse avec le peuple pour un nouveau Burkina qui avance. Le Burkina ne changera jamais tant que Zida et diendéré aura la main sur l’actuel RSP a côté de l’appareil de l’état. Bouba à moins que vous fassiez partie de ce régiment, ne défendez pas ce qui est indéfendable. Depuis 1987 a nos jours je côtoie ce régiment d’scanderont de la mort, mais cette escadron ne pas compatible au Burkina qui a besoin de la paix et de la démocratie. Formé des élites avec une idée du Burkina du 21e siècle se fait en deux mois avec nos frères français et Américains qui sont maintenant nos partenaires fiables a cause du dit theorisme. Mettons ces robots hors de la présidence et formons une nouvelle équipe avec nos moyens de bord. L’équipe du RSP actuelle a des dents longues. Le RSP de Blaise Compaoré et de Zida diendéré doit disparaitre pour un nouveau Burkina. Je sais de quoi je parle.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 17:40, par waro Maguy En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    La première erreur du peuple burkinabe c’est d’avoir accepté ce jeu de chaises musicales à la Russe.Sa deuxième grosse erreur, c’est de s’etre laissé baratiner par Zida quand il promet confier d’autres tâches au RSP au lieu de le dissoudre.
    Le RSP servait à la sécurité d’un individu.Ce dernier n’est plus là. Alors pourquoi garder le RSP si sa raison d’être a disparu ? Comme l’a suggéré l’officier du camp Guillaume, pour une transition apaisée et un retour à la démocratie il faut dissoudre le RSP.La sécurité des autorités peut être confiée soit à la gendarmerie ou à la police comme dans toutes les démocraties du monde et particulierement la France dont nous sommes les pâles copies.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 18:34 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    A Mr Bouba, internaute 96. Nous ne refusons pas que notre armée puisse se doter d’une unité d’élite. Mais je refuse que cette unité d’élite soit le RSP ! En quoi est ce que le RSP est une unité d’élite ? parce qu’on a entassé toutes les armes en leur main ? parce qu’ils ont des tenu flambant neuf ? parce qu’ils ont des avantages salariales par rapport aux autres militaires ? En tout cas aucun fait d’armes à part les crimes contre le peuple burkinabé ne caractérise ses militaires du RSP au point de les prendre pour des soldats d’élites. C’est de la diversion que de les donner ce qualitatif et c’est ce qui les gonfle. Si la hiérarchie militaire estime qu’on a besoin d’une unité d’élite alors qu’on lance un test auquel tout militaire a le droit de compétir. Une formation adéquate et non des techniques d’assassinat sera fourni à ses militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 19:19 En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je l’ai toujours dit. Zida et Kafando risquent d’être balayés s’ils acceptent des ministres voyons et que les membres du CNT touchent le salaire qu’ils ont. Si vous n’êtes pas correctes, vous ne pouvez demander aucun sacrifice à personne. Il me semble que les partis politiques dorment et donc, il va falloir descendre de nouveau dans la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 20:51, par tampaalga chrysostome En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Vive le RSP ! Si Zida ne vous donne pas votre part, dégommez-le. C’est simple ....

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 22:27, par brama En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Qu’il aille se faire voir, cmbien il rapporte au budget du faso ?Qui il protège ? Rien de lascar ! des tarés cme sa laissez les manisfestez on ira les fesser ils vont cmprendre. Ils pensent être au dessus de leur frère d’arme ?
    Bande de corrompus et de lâches

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2014 à 22:36, par Le Patriote En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    RSP RSP !

    Juste quelques mots :

    1—Le RSP est un régiment de sécurité a statut spéciale, a ceux qui pense qu’on peut Supprimer un corps du jours au lendemain avec des mots sans garantie de suite bien étaler et approuvés par les intéressés, ils doivent revoir leur façon de penser.

    2—A ceux qui disent que s’il n’acceptent pas il faut les mater ou ... je ne sais quoi ? . Vous voyer comment les gens raisonnent. Le jour de la révolution , le 30 octobre, c’est les méme hommes aussi surarmées qui ont refusés l’option de tirer meme pas de tirer, de faire un carnage sur leur frères et sœurs et vous pensez que c’est comme qu’il faut leur faire a leur tour.???

    3— A ceux qui disent qu’il ont laver leur cerveau.................... vous le pensez réellement. Et vous êtes encore en vie ??? s’il avait laver leur cerveau, ils n’allaient pas jouer a la sourde oreille le jour du 30 octobre. ils allais au mois essayer de liquider un certain nombre avant de partir et peut être que vous en seriez parmi. Et Même si on lave le cerceau de ton frère Burkinabé , il faut pas le sauver quoi ? quelle solidarité ???
    Il y a en qui parle et si demain on leur dis que tel RSP est son frère, il va changer sa version d’aujourd’hui. Mais bien sur que ce sont des petits ou grands frères des burkinabés. qui ont des familles anourrir donc on peut pas s’asseoir sur sa chaise et écrire qu’il faut les faire disparaitre. Ils ne s’appelle pas tous COMPAORE. C’est l’etat qui les a mis en place.

    4—Ils faut leur donner leur 20.000. et a celui qui dis non...et qui rentre la nuit qui ronfle comme pas possible la. Tu pense que si AQMI rentre toute suite par le Mali, on va dire RSP est présidentielle, ils ne faut pas les laisser allez combattre ? Grâce a eux tu dors tranquille la nuit. tu va me dire non mais pourtant simplement indirectement par leur présences des choses s’évitent de se faire au Burkina, parce qu’il savent qu’il ya une unité d’élite qui est la et qui peut repousser n’importe quoi. (Pas seulement la protection du président.) Même au état Unis ils y a en, même plus !

    5- A ceux qui disent qu’ils sont fonctionnaire ou quoi, de ne pas les laisser revendiquer sinon eux aussi ils vont commencer a revendiquer ?? Non il faut replacer les choses. c’est pas aujourd’hui qu’ils ont commencer a réclamer cela. c’est un acquis. Et puis ne comparer pas ceux qui dorment a ceux qui ne dorment pas. Si BOKO HARAM pénètre toute suite dans ton quartier, toi tu va fuir avec ton bic de fonctionnaire. Est ce que tu sais utiliser un Python noir de 9 mm ou un Ak 47 ?? non, Donc il faut éviter les comparaison.

    6- Une transition va toujours avec des moyens de transition....!

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2015 à 00:57, par phoenix En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Un proverbe africain dit que le "LE VEAU NE CONNAÎT PAS LE LION, MAIS LA VACHE LE CONNAÎT". Le PM Zida connaît bien le RSP et a compris la ligne à ne pas franchir au regard de leur détermination.
    Ceux qui disent de faire plier le RSP par la contrainte vont fuir lorsque cela conduira à l’affrontement armé.
    A moins d’être un ignorant de la pire espèce, toute personne raisonnable sait que l’on ne peut pas retirer à une force d’élite ses prérogatives sans négociation et compensation.
    Mais en tout état de cause, la manière forte nous conduira au résultat que nous verrons. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2015 à 01:33, par phoenix En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Un proverbe africain dit que le "LE VEAU NE CONNAÎT PAS LE LION, MAIS LA VACHE LE CONNAÎT". Le PM Zida connaît bien le RSP et a compris la ligne à ne pas franchir au regard de leur détermination.
    Ceux qui disent de faire plier le RSP par la contrainte vont fuir lorsque cela conduira à l’affrontement armé.
    A moins d’être un ignorant de la pire espèce, toute personne raisonnable sait que l’on ne peut pas retirer à une force d’élite ses prérogatives sans négociation et compensation.
    Mais en tout état de cause, la manière forte nous conduira au résultat que nous verrons. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2015 à 02:08, par le koukay En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    HUM !!! on s’amuse avec le feu. Affaire à suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2015 à 11:51, par Passakziri En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Il est grand temps de mettre fin à ce désordre apellé RSP.
    On vous a dit que désormais la sécurité du président sera assurée par la gendarmerie . Alors un régiment de sécurité présidentielle composé de militaires pour quoi et pour qui ? Nous aspirons à une démocratie ou le président ne devrait pas se sentir obligé de se sursécuriser.
    Zida lui doit arrêter ses discours populistes et mettre de l’ordre dans l’ecurie. Une armée unie, digne, républicaine et intélligente, c’est de cette armée noble que mérite le grand peuple du Faso et non d’une armée à la gachette facile, mercantile et ne comprenant que le langage du biceps. Alors RSP, épargnez nous de vos agissements .

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2015 à 13:36, par waro Maguy En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je pense que si l’on n’y garde avec ce "monstre à tuer" créé par Blaise qui a tant seme la desolation et le malheur dans de nombreuses familles burkinabe, il ne nous resterais que nos yeux pour pleurer.Cette unité dite d’élite ne doit plus faire aux burkinabe.Si on continue à les laisser nous prendre en otages avec leurs chars et armes lourdes nous sommes foutus.C’est clair qu’ils se fondent sur leur arsenal pour continuer à defier l’autorité de l’état. Ils sequestrent leurs chefs et font venir le premier ministre pour lui demander des comptes.Et ce dernier s’ execute en abandonnant le conseil de ministres.On est où là ? Je crois qu’il faut que Zida et Kafando aient le courage de décapiter l’hydre avant qu’il n’en finisse avec la transition.L’analyse de cet officier du camp Guillaume est juste.Le monstre finit toujours par tuer son géniteur qui malheureusement nous a légué une patate chaude. Que font les généraux et le reste de l’armée ? Kosyam ne doit plus faire peur à Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 1er janvier 2015 à 20:51, par KABORE le sage En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    C’est la volonté qui manque. Si non on peut chasser quelqu’un sans le dire "part"

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 06:18, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    De grâce, essayons d’être justes et objectifs.

    Le ralliement des militaires, y compris le RSP au mouvement populaire a permis d’obtenir le départ de Blaise Compaoré. Vouloir les diaboliser aujourd’hui pendant qu’on défend les ténors du CDP est injuste et contreproductif.

    De nombreux corps de la fonction publique, militaires et paramilitaires reçoivent des primes. La somme annoncée de 20 000 F ne représente rien par rapport à ce que reçoit comme prime un agent des impôts par exemple. Descendre dans la rue pour réclamer la même chose comme le menace ou propose quelqu’un me parait peu réaliste. Vous ne pouvez pas réclamer le même salaire qu’un médecin sans être médecin, ni une indemnité de garde alors que vous ne prenez pas de garde ! Ce genre "d’égalitarisme" sans fondement n’a jamais marché nulle part dans le monde.

    Il est peut être nécessaire de rappeler que les membres du RSP ne sont pas des mercenaires étrangers à la solde de Blaise Compaoré. Ce sont nos frères et enfants, admis dans l’armée et affecté dans ce corps parce que parmi les meilleurs de leurs promotions respectives. Que l’ex président, obsédé par sa sécurité ait voulu tout un régiment pour y veiller, c’était une mauvaise chose qu’il faut corriger. Mais pourquoi voudrions-nous "punir" les membres du RSP pour cela ?

    Le RSP va changer de nom et être affecté à d’autres taches, c’est un acquis. Alors pourquoi cette précipitation à vouloir les disperser, dissoudre, chasser, rétrograder comme des malpropres, avec des insultes à la clé ? Est-il sage de vouloir d’abord menacer, puis brimer (injustement) des gens bien armés et bien entrainés ? Ou bien les "anarchistes" version Burkinabè veulent-ils que des coups de feu retentissent à Ouagadougou comme en 2011 ? Ou est-ce l’anonymat d’internet qui encourage les gens à ces écarts ? Pourquoi ne manifestons nous pas contre les primes dites de "13e mois" de certains privés et sociétés d’état ? Pourquoi pas contre les "fonds communs" des agents des finances ? Pourquoi pas contre les 3 mois de congés/vacances des enseignants, ou contre les indemnités de garde des agents de santé ? D’après les rumeurs, un député de transition gagnera plus qu’un député d’avant insurrection, plus que le premier ministre et le président ! Pourquoi cela n’indigne pas plus les gens que la "pauvre" prime de 20 000 F du RSP ??

    Magda Menga... Ne brulons pas notre pays par inconscience.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 09:35, par kaf En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Les commentaires des uns et des autres sont passionnants ;mais si on faisait des propositions concrètes ?Tenez,ces gars du RSP ne sont ni plus formés ni plus courageux que les autres militaires qui,eux avaient le courage de perpétrer des coups pour chasser les présidents véreux !seulement,ils sont mieux armés. A l’adresse donc de mr Michel kafando ;pourquoi ne pas s’adresser à une puissance étrangère ,et très vite,pour réarmer les autres camps ?car ainsi,vous verrez qu’en un seul jour,ces mafiosi vont déposer les armes et OBEIR au ORDRES !

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 10:10, par KASAR En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Vous voyez des histoires "bidons" de ce type...
    Depuis quand dans une armée digne de ce nom, un soldat peut contester un ordre de son supérieur hiérarchique... de surcroit un ordre venant du commandement. Le problème c’est que nos officiers ne valent même pas mieux que ces soldats. Ce sont des "officiers galons", sans aucune autorité, des affairistes et des vendus. Le commandement doit avoir honte de cette situation...
    Aux soldats de ce régiment je dits ceci, quand on vous octroyait ces 20000f chaque fins d’années, pensiez vous que les autres soldats étaient indignent des ces sommes ?
    Bref ! ce que ces gens doivent savoir c’est que Blaise n’avait rien quand il prenait ce pouvoir c’est avec nos taxes qu’on les paie, c’est avec nos taxes qu’on les habille, c’est avec nos taxes qu’on les arme, alors qu’ils arrêtent de nous emmerder...
    Je pense que pour des gens qui n’ont couru que 08 kilomètres pour être militaires c’est impoli de de votre part. Il faudra à l’avenir arrêter de recruter des " sans niveau" dans un corps aussi sensible que celui là.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 10:40, par le tchè En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    • "Aujourd’hui, beaucoup veulent la dissolution de ce corps. La colère dira oui. Mais le réalisme et les perspectives du futur diront non et parleront plus to de réformes. Car dissoudre le RSP, c’est priver notre Etat de droit d’une unité d’élite dotée de nombreuses qualités que le commun des burkinabé ignore. Les "barbus" s’entrainent au quotidient et ne sont pas loin de nos frontières. Ils sont tapis dans l’ombre et guettent nos failles pour mieux nous destabiliser. Une unité comme le RSP serait un véritable atout pour déceler et détruire ces individu funestes et macabres. C’est pour cette raison que le "réalisme" parlera plus to de reformes. En ce sens, il serait judicieux de faire de ce corps "le coeur du contre terrorisme et du renseignement burkinabé." voila une bonne reflexion, nous devons aller plus loin pour voir les choses. le RSP est à capitaliser et mettre au service du peuple burkinabé aujourd’hui. "si tu chasses ton chien de chez toi qu’il est mauvais, c’est la chèvre de quelqu’un qui va te mordre"

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 10:54, par vérité En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    s’il est unanimement reconnu que de façon générale les vaillants soldats oeuvre au quotidien pour assurer la sécurité de nos frontières et nous permettent de vivre dans la quiétude il est dans ces conditions important d’étendre cette bonification à l’ensemble des soldats. quant au RSP leur mission a pris fin dès lors que compaore est parti. son excellence Michel KAFANDO n’en a pas besoin par ce qu’il n’est pas venu pour s’éterniser au pouvoir. naturellement l’on rend service à quelqu’un que si le bénéficiaire en demande. les objectifs du pouvoir ne sont plus les même.S.E. M. le Président a besoin d’une autre forme de sécurité qui respect l’esprit de la constitution et de la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 11:01, par Tranquil En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Tous ceux qui insultent ces braves soldats sont des tarés !on vous parle de rhumeur et chacun se camoufle derrière son clavier pour les injurier !pour ceux qui les comparent aux autres,sachez qu’ils ne sont pas pareil !je vous signal qu’ils font la formation commune de base ensemble et à l’issu de ça,ceux du RSP subissent d’autres formations comme Commando,anti terroriste et j’en passe.ils ont bien d’autres missions de plus que la quotidienne.sachez que toutes les nuits ils sont privés de leur femmes et famille pour vous permètre de vous amusez avec les votre !renseignez vous sur ces braves gents avant d’ouvrir vos je ne sais pour les injurier !Dites moi s’ils ne st pas vos pères,frère,fils,cousins etc ?merde

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 11:24, par vérité En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Raisonnement juste. en toute chose il faut privilégier le dialogue. comprendre qui sont ses forces spéciales et quel rôle peuvent elle jouer et dans quelle mesure elles pourront être reconvertis pour apporter une plus value à notre nation. au lieu de prendre des mesure fondés sur le sentiments, sur l’émotion. disons nous avant d’être RSP de blaise il ont été instrumentalisé et placé à la place du centre de leur décision "la sécurité de blaise ou la mort" sans autres forme de discernement propre. l’heure actuelle doit être dévolu à leur conscientisation à leur formation pour ensuite leur trouver une place utile dans la défense de la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 13:28, par GM En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    PRIONS, frère et sœur pour notre beau pays le Burkina Faso. Que Dieu nous entende !

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 13:51, par Ka En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ceux qui ne veulent pas le changement ne voient pas loin que ce qui est sous leurs pieds : Le changement au Burkina ne se fait pas avec des assassins programmés comme le régiment RSP. Comme souvenir rappelons-nous de leurs actes de bravoure qui était de tuer le peuple. ‘’’’’Un régiment dont tout le groupe a un cerveau lavé et programmer pour des crimes d’un individu et sa famille : imaginez-vous qu’un frère d’un président n’aime pas un pauvre journaliste qui dit la vérité, le frère télécommande un groupe du RSP d’aller faire ce qui est impensable, et un matin on trouve ce journaliste carboniser dans son véhicule avec ses compagnons, le programmeur y passe sur les lieux et affirme mission accomplie, Norber Zongo ne gênera plus personne. Au milieu de Ouagadougou un humble citoyen Clément Ouédraogo au pensé divergente de celui du président Blaise Compaoré, reçoive une grenade venant du groupe de notre RSP, le programmeur arrive sur les lieux et sécurise le pourtour pour que la victime agonise et s’éteint, mission accompli. Jean-Baptiste Lingani, Henri Zongo Fusillés, Watamou Lamien piégé en accident par le RSP, Yacinte Kafando enlevé en France par notre gentille groupe, sans oublié leurs frères d’armes du camp de Koudougou, et au commencement des actions de ce groupe du RSP, leur mission la plus crapuleuses fut celle faite devant un pavillon du conseil de l’Entente le 15 Octobre 1987 dont les corps de Thomas Sankara et ses compagnons ont été ramassés en morceaux. D’autres crimes sur le peuple ont suivis jusqu’au 30 et 31 Octobre 2014. Le RSP ne fait pas l’honneur de notre peuple, ils ont été formés pour tuer le peuple.’’’’’’

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 14:37, par Anki A. En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je veux partager avec vous chers internautes ce que je sais de la vocation spécifique d’une unité telle que le "RSP du Burkina.C’est une unité de combat destinée normalement aux théâtres d’opération extérieurs.Elle ne devrait pas opérer à l’intérieur du Burkina sauf dans le cas d’une menace terroriste. C’est comme la Légion Étrangère de la France ou bien les Marines des Etats-Unis. Cette Unité a été détournée de sa vocation par Blaise Compaoré pour la mettre à son service essentiellement ; Donc il suffit de revenir en arrière et de lui confier sa vrai mission qui est de permettre au Burkina de se projeter promptement sur les théâtres d’opération extérieurs pour défendre les intérêts du Burkina ou-bien de l’Afrique .Elle devra pendre une autre dénomination bien sure et libérer le site actuel de tout casernement.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 16:54, par La sentinelle En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je me demande si l’internaute 117 par tranquille n’a pas besoin d’un Psy ! Parce qu’il gueule au hasard ! Relisez ce qu’il a écrit. Les soignants qui ne dorment pas ne se privent-ils pas de leurs femme ? Chacun a choisi son métier et s’assume !

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 17:12, par Ernesto Guevara de la Cerna En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Ce pays va bruler ça c’est sure surtout avec ses fascistes de protestants au pouvoir. Ce n’est pas une opinion mais une prophétie et croyez moi les signes avant coureur apparaissent

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2015 à 18:04, par burnbabylon En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Le RSP doit(et ça m’étonnerait qu’ils s’y opposent)changer de nom et de mission c’est clair !

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier 2015 à 22:39, par Monfaso En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Laissez les rêveurs rêvés. Le RSP ne se laissera pas dissoudre pendantcette transition. Zida même le sais bien et bel. On ne scie pas pas la branche de l arbre sur laquelle on est assis sinon la chute est fatale et très douloureux. Laissez le soins au gouvernement démocratique qui sera elu de reformer le RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 15:51, par john,bf En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Nous n’avons besoin que d’armes pour déloger ces pourfendeurs de la république qui ne raisonent que sur leurs intérêts personnels. Qu’ils sachent que ce n’est pas ZIDA qui demande leur dissolution mais le peuple qui a connu tant de supplices de leur part. Si la sécurité présidentielle rime avec trucider les honnêtes citoyens, c’est le comble. Vos ménaces contre ZIDA n’y feront rien. Il est temps pour vous d’écouter la voix de votre peuple. YA N’YA BOIN ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2015 à 19:59, par Tegwendé En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    je salue ces braves soldats du RSP pour tous ce qu’ils font pour le pays. en meme temps ces freres doivent savoir que leur RSP est actuellement dans un vide juridique car le pays n’a plus besoin de toute garnison pour protéger son président. faite preuve de patriotisme.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février 2015 à 12:22, par Contre RSP et Djédjéré En réponse à : Présidence du Faso : Mouvement d’humeur au Régiment de sécurité présidentielle (RSP)

    Je pense que le problème est simple à résoudre, reculons en arrière en 1990 au BF, si quelque disait que c’est possible de chasser Blaise du pouvoir un jour, on dira tout simplement que tu es fou !!!! Mais par contre le 30 et 31 Décembre dernier, si quelqu’un disait devant le société civil burkinabè que chasser Blaise du pouvoir est impossible, on dira également que tu es plus que fou !!!!
    Donc, à l’heure où nous sommes, 1èrement on a besoin de RSP et de Djédjéré dans notre Burkina Faso car non seulement la jeunesse burkinabè ne veulent pas vivre avec les anciens idées de Blaise, mais aussi la RSP ne travaille pour BF mais plutôt pour Blaise.
    Les présidents Burkinabès ne sont pas obligés d’être à Kosyam pour diriger le pays, parce que le président doit être au milieu du peuple (Ancien présidence) et non à l’écart. Sinon rester au Kosyam à l’écart voudrait dire que tu n’es pas président du peuple, mais président des étrangers, les français et autres....
    "Nous ne pouvons laisser à nos ennemis d’hier et d’aujourd’hui le monopole de la pensée, de l’imagination et de la créativité !" Comptons sur nos propres forces !
    Sans la France on aura une vie meilleure, mais avec la France on aura une vie misérable.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés