Faso Action Renouveau (FAR) : Une nouvelle association pour servir de phare à la démocratie burkinabè

lundi 1er décembre 2014 à 01h14min

Le monde associatif burkinabè s’agrandit. Faso action renouveau (FAR) qui vient d’être mis sur les fonts baptismaux a officiellement lancé ses activités le 29 novembre 2014 à Ouagadougou. Cette association se veut un phare afin de permettre au Burkina de se doter d’institutions fortes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Faso Action Renouveau (FAR) : Une nouvelle association pour servir de phare à la démocratie burkinabè

Un groupe de personnes ayant pris part à la lutte populaire qui a abouti à la démission de Blaise Compaoré entendent rester vigilants. Car, ce n’est qu’une bataille de gagner, pas la guerre. C’est pourquoi, ils ont décidé de mettre en place le FAR (Faso action renouveau). « Les évènements des 30 et 31 octobre 2014 et la victoire obtenue ne sont que le parachèvement d’une longue, difficile, risquée et périlleuse lutte et ne constituent qu’une étape de notre combat. La seconde étape de notre combat s’annonce donc plus longue, plus fastidieuse, plus redoutable, tant les défis sont immenses », estime Augustin Bambara, le président du FAR. M Bambara est l’un des trois manifestants reçus par l’ex-président Blaise Compaoré le 30 octobre dernier. C’est d’ailleurs lui qui aurait pris la parole pour dire à Blaise Compaoré qu’il était temps de quitter le pouvoir.

Le FAR est donc né de la volonté de contribuer aux côtés de ses devancières, à la réalisation de la seconde partie de la lutte commune du peuple burkinabè. Et cette étape, c’est la consolidation de la démocratie. « Après avoir exprimé ce que nous ne voulions pas sous la 4e république, nous allons mettre en place les idées de ce que nous souhaitons. Nous souhaitons que la démocratie soit consolidée à travers des institutions fortes », explique-t-il.

Déjà, cette nouvelle venue dans le monde associatif prévoit des activités et non des moindres. Ce 1er décembre, elle va manifester sa solidarité auprès des parents des ayant droits des martyrs tombés sur le champ de l’honneur, à travers la remise d’un chèque de 6 millions de francs CFA au gouvernement. Le 18 décembre prochain, elle prévoit organiser un colloque autour du thème « quelle constitution pour la 5e république ? ». Ce, en vue de prendre les devants et commencer à réfléchir sur ce qui peut être notre prochaine constitution puisque le débat ne manquera pas de survenir. Comme son nom l’indique, « Le FAR entend jouer le rôle d’un phare qui éclaire et oriente les navigateurs de notre peuple en quête d’un bon et nouveau départ, et c’est en fanfare que nous entendons hisser ce nouvel étendard », a expliqué son président, Augustin Bambara.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés