Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Jean-Baptiste Natama à propos de la transition : « Que chacun donne le meilleur de lui-même en plaçant les intérêts de la Nation au-dessus de ses intérêts égoïstes ! »

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 2 décembre 2014 à 22h30min
Jean-Baptiste Natama à propos de la transition : « Que chacun donne le meilleur de lui-même en plaçant les intérêts de la Nation au-dessus de ses intérêts égoïstes ! »

Jean-Baptiste Natama que l’on ne présente plus fait figure de valeur sûre du rayonnement de la diplomatie burkinabè à l’international. Ancien secrétaire permanent du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP), il est depuis deux ans le directeur de cabinet de la présidente de la Commission de l’Union africaine. Après l’insurrection populaire des 30-31 Octobre, il était cité parmi ceux qui pouvaient jouer un rôle dans la transition du pays. De cette transition ainsi que de ses ambitions pour le Burkina, M. Natama en parle dans cet entretien à nous accorder à l’occasion de sa visite, ce lundi 1er Décembre 2014, au réseau Africain d’Expertise en Biosécurité (ABNE).

Lefaso.net : Dans quel cadre êtes-vous au pays ?
Jean-Baptiste Natama :
J’ai pris quelques jours de congé, pour venir marquer ma solidarité avec mon peuple qui vit un moment particulier de son histoire. Ce peuple que j’aime et que j’ai toujours servi avec dévouement et patriotisme. Mes compatriotes ne m’ont peut-être pas entendu ou vu pendant les temps forts de la crise mais je puis vous assurer que j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt ce qui s’est passé et apporté de manière plutôt assez discrète ma contribution, comme à mon habitude, pour que notre pays retrouve la stabilité et reprenne une vie normale.

Est-ce à dire que vous faites partie de ceux qui agissent selon le principe de l’efficacité dans la discrétion ?

Si vous le voulez. Mais aussi de cohérence. Mon attitude a été dictée d’une part par la volonté de ne pas m’ingérer dans l’accomplissement de la mission officielle conjointe UA, CEDEAO et ONU et d’autre part par le fait que je n’ai jamais été dans la démonstration quant à mes actions et initiatives. Toutefois, souvenez-vous qu’en dépit du devoir de réserve auquel mes fonctions au sein de l’UA m’astreignent, j’ai dénoncé sans ambages la modification de la loi fondamentale dans une interview accordée à vos confrères de Burkina 24 en janvier dernier.

Pensez-vous que vos avis après les événements de 2011 n’ont pas été pris en compte par le Président Compaoré, puisque dans une autre interview à ‘’Notre Afrique’’ vous disiez également en guise de commentaires aux pancartes « Blaise dégage » qu’aucun message n’était à mépriser en politique…

A mon humble avis, je crois qu’il faut toujours avoir le courage d’affirmer ses opinions avec un sens élevé de responsabilité, dans le sens des intérêts de la nation. C’est cette cohérence là que je m’évertue à cultiver dans la vie.

Comment avez-vous vécu ces événements qui ont chamboulé en l’espace de quelques jours la donne politique ?

Vous me conviez à un exercice de schizophrénie ! Puisque là je vais devoir m’exprimer en tant que compatriote burkinabè et non fonctionnaire de l’UA.

Vous êtes en congé et donc non soumis au devoir de réserve…

Soit et j’y viens sans détour ! J’ai vécu cela comme tous les Burkinabè avec appréhension mais aussi avec fierté de voir que notre peuple a fait montre de responsabilité en prenant en main son destin pour imposer sa volonté au cours des événements. Pour une révolution, c’en était une. C’est une leçon, pour tous les Burkinabè, mais aussi pour les Africains et le reste du monde, qui permet de comprendre cette vérité de toujours qui est que lorsque le peuple se met débout, rien ne lui est impossible. En clair, cela devrait nous amener, surtout pour ceux qui l’auraient oublié, à ne jamais perdre de vue le fait que nous sommes chacun de nous, en sa capacité individuelle ou collective, une émanation du peuple à l’écoute duquel nous devons permanemment rester. Et ce peuple qui a voix au chapitre n’est pas un peuple auquel nous devons nous imposer mais nous devons plutôt lui donner plus de possibilité de s’exprimer et de choisir le chemin qui lui sied en fonction de ses légitimes aspirations. A ce propos, permettez-moi de vous rappeler aussi ce que je disais, toujours dans la même interview accordée à Notre Afrik, en 2011 : « Les causes de la crise qui secoue le Burkina sont multiples mais, la principale, à mon avis, réside dans le fait que la gouvernance du pays est marquée par un déficit de dialogue social couplé d’un déficit social. C’est, en effet, l’absence de mécanismes appropriés de dialogue ouvert et inclusif, à la fois, sur les plans vertical et horizontal, qui a progressivement conduit à la rupture de confiance entre les gouvernés et les gouvernants de sorte que le citoyen se sent obligé d’utiliser aujourd’hui des moyens de revendication et d’expression qui constituent une menace à l’ordre public, à la paix et à la stabilité sociales. De même, les gouvernants, à presque tous les niveaux de responsabilités, ont fini par être isolés du peuple dont ils ignorent les dures conditions de vie et n’ont pas vu eux aussi venir la crise. La question du déficit social lié au faible accès des populations aux services sociaux de base, quant à elle, a cultivé chez les citoyens issus des couches sociales les plus défavorisées de la population un sentiment de révolte justifié à leur sens par ce qu’ils considèrent comme une injustice économique et sociale dans le partage du fruit de la croissance accentué par le phénomène de la vie chère. » Pour en revenir aux derniers évènements, je voudrais saisir la présente occasion pour rendre un hommage appuyé à ces nombreux héros anonymes, à cette vaillante jeunesse, à ces courageuses femmes, à ces valeureux paysans et paysannes, à ces ouvriers et travailleurs des villes et des campagnes, à ces agents des forces de défense et de sécurité dont l’engagement et l’action ont été déterminants dans le dénouement de la crise. Je m’incline devant la mémoire des martyrs tombés les armes à la main et à qui la patrie devra être éternellement reconnaissante. Je sais qu’ils et elles sont les véritables artisans et artisanes de cette révolution même si c’est d’autres qui sont actuellement sous les feux des projecteurs à leur place. Mais il en a toujours été ainsi malheureusement du destin des grandes âmes qui donnent beaucoup et reçoivent peu en retour. Je remercie aussi tous les amis et partenaires du Burkina Faso pour leurs soutiens multiformes dans la gestion de la crise et les exhorte à rester à nos côtés au nom du principe de solidarité entre les peuples.

Comment appréciez-vous la suite des événements, la gestion du processus de transition jusqu’à maintenant ?

Il y a un processus qui suit son cours. Ce processus, je l’espère, nous permettra de mesurer le degré de sincérité des différents acteurs. Les uns et les autres se disent représentants des différentes composantes de notre société. J’ose espérer que c’est de façon sincère que les uns et les autres vont apporter leurs contributions à la gestion de cette transition afin de nous permettre d’identifier les meilleures voies par lesquelles nous pouvons passer pour faire avancer notre pays. En tout état de cause, je souhaite que chacun donne le meilleur de lui-même en plaçant les intérêts de la Nation au-dessus de ses intérêts égoïstes. Je le dis parce que nous avons remarqué, dans la mise en place des institutions devant gérer la transition, la manifestation de quelques relents d’intérêts égoïstes et individuels. Tout en me gardant de porter un jugement de valeur sur les différents acteurs, j’insiste sur le fait que, et je pèse mes mots, le danger en pareils cas c’est de privilégier l’intérêt égoïste à l’intérêt national. Et cela ne devrait pas être acceptable. Si le peuple s’est mis debout, c’est justement parce qu’il voulait remettre en cause ce système d’exclusion où l’intérêt national avait été bafoué au profit de l’intérêt individuel ou d’intérêt de groupe ou de clan. Dans tous les cas, notre peuple restera vigilant.

D’aucuns estiment que les militaires n’ont pas véritablement remis le pouvoir aux civils. Qu’en pensez-vous ?

Il me semble évident que les militaires restent au cœur du pouvoir. Et ça, tout le monde le voit, le sent et le sait. Mais, c’est une décision qui a été prise, dit-on, de manière consensuelle entre les acteurs qui s’étaient assis autour de la table des concertations au lendemain de la chute du régime de la 4ème république. En ce qui me concerne, je n’en connais pas les tenants et les aboutissants mais, le plus important, c’est que chacun joue franc jeu dans le processus afin que la transition arrive à son terme dans les meilleures conditions et que le pays puisse reprendre une vie constitutionnelle normale. Pour le reste l’avenir dira et l’histoire jugera.

Il est prévu à la fin du processus des élections libres, transparentes et démocratiques. Peut-on s’attendre à votre candidature à l’élection présidentielle comme le souhaitent vos partisans ?

C’est vrai que l’on cite mon nom depuis environ un an maintenant et je me sens tout aussi prêt et capable mais, j’aviserai le moment venu, dans la mesure où nous ne connaissons même pas encore le calendrier électoral. En attendant, je saisis l’occasion pour exprimer mon immense et profonde gratitude à tous ces nombreux Burkinabè de l’intérieur et de la diaspora pour la confiance qu’ils témoignent à ma modeste personne.

Certains laissaient entendre que vous étiez disposé à jouer un rôle dans cette transition. Finalement, on ne vous a pas vu à l’arrivée. Est-ce à dire que vous n’avez pas été consulté ?

Non. Je n’ai pas été consulté pour jouer un rôle dans la transition, ni dans la constitution du gouvernement, ni dans la mise en place du Conseil National de Transition, ni dans la mise en place des sous-commissions. Ceci étant, je remercie très sincèrement toutes celles et tous ceux qui me portent dans leurs cœurs et qui, ouvertement ou secrètement, ont souhaité me voir apporter mon expérience dans la gestion de la transition. J’ai ressenti cela comme un immense honneur qui m’a été fait par des hommes et des femmes patriotes et sincères et qui pensaient que je pouvais porter leurs aspirations à ce moment crucial et délicat de la vie de la nation. Tout en leur donnant rendez-vous à d’autres occasions, je forme à l’endroit de ceux de mes compatriotes qui ont été appelés à la tâche des vœux de succès dans l’exercice de leurs fonctions.

Etes-vous frustré pour cela ?

Non, je ne me sens aucunement frustré, ni n’éprouve aucun ressenti. J’estime qu’on ne s’impose pas ou on n’impose pas ses services. Si je n’ai pas été consulté, c’est que l’on estime que mes services ne sont pas nécessaires. Ceci dans la mesure où il ne s’agissait pas de se déclarer candidat ou volontaire. Servir son pays ce n’est pas seulement occuper des postes politiques. Souvenez-vous que sous le régime de la 4ème république je n’ai jamais été ministre ou élu politique mais mes compatriotes m’ont vu à l’œuvre, au service de la patrie, accomplir des missions techniques sans état d’âme dans l’intérêt exclusif de la nation. Et c’est ce qui m’a toujours valu l’estime et la reconnaissance de mes compatriotes. Enfin, j’imagine que je fais partie de ces nombreux Burkinabè qui n’ont pas été consultés et je présume que vous aussi vous n’avez pas été consulté (rire).

Entretien réalisé par Grégoire B. BAZIE
Lefaso.net

Messages

  • Ce petit a de l’avenir je vous dis !!!!!cher politicien attention a lui :

  • PETIT, TA PLACE N’EST PAS AVEC LA FAUNE . TU GRANDIRAS EN ÉTANT HORS DE LA BERGERIE DE LA FAUNE. A L4INTERNATIONAL POUR LES INTELECT QUE TU ES POUR LE BURKINA ÉMERGENT ET RAYONNANT.A TRAVERS TA PERSONNE ON VA CONSIDÉRER LE FASO

  • Sincerement JB Natama aurait pu jouer un role important dans cette transition mais la charte etait tres claire n’avoir pas ete de l’armee. Mais Mr Natama est l’une des personalites que le peuple burkinabe pourra et devra compter avec. Nous sommes tous epris du service que nous devrons rendre a notre vaillant peuple. Mais la jeunesse doit etre au coeur de tout developpment. Il faut restrcuturer notre universite d’ou j’en suis sorti pour etre compoetitif au plan international. Je le dis parce que pour moi et c ;est connu le Burkinabe est une "Marque deposee comme Nike. Addidas..." Preservons la car au plan international les Fasois sont envies au point de susciter des jalousies et meme des inimites. Je rends gloire a mes petits fres de l’UO jadis baptises les diplomes de de Zogona mais nous sommes tres competitifs et tres apprecies au plan international. Marque deposee le "Burkinabe":Et Natama en est une illustration y compris moi meme

  • Vraiment voila un homme que j’ai admiré beaucoup de par son franc parlé. En tout cas j’aurais souhaiter que ce soit lui qui assure la présidence de la transition mais on m’a fait savoir que c’est un militaire. Monsieur NATAMA, j’ai du respect pour vous, de toutes les façons, fini le regime barbarre de cette 4ème Republique, vous serez un élu en 2015 et je ne saurai voous dire quel poste, mais vous le serez parce que vous integre. Que DIEU vous benisse.

  • Monsieur Natama,

    Toutes mes félicitations pour cette sincérité intellectuelle. En vous lisant on découvre une personnalité capable de jouer un rôle important dans le futur immédiat du Burkina. Votre modestie est un atout majeur. Votre parcours de militaire et d’intellectuel avisé pourrait contribuer à l’avancée politique, économique et sociale de notre pays. La Nation vous tend une perche, saisissez-là !!! Bon vent à vous Monsieur Natama !

  • Excellence rassurez-vous, même n’ayant jamais été dans un gouvernement, vos compatriotes, la jeunesse notamment, notent avec beaucoup d’attention vos actions pour le BF. Nul ne vous accusera de n’avoir pas exprimé ouvertement l’inopportunité de la modification. Votre dernier rapport au MAEP en dit long, dommage que les recommandations qui y ont été formulées ont été mises aux placard comme pour beaucoup d’autres (les Sages par exemple). Vive la nouvelle génération burkinabé !!!

  • Natama n’est pas un homme dont la parole a une quelconque valeur. Un veritable opportuniste qui ne qui ne va que là où il trouve ses interets. Exemple : Chantal Compaoré fut son temoin de mariage, toute honte bue.

  • balle à terr UNION BURKINABE ou GRIOT FO TE RESAISIR CAR NOU SOMMES TOUS O FASO . ON SE SAIT

  • Héi mes chers amis laissez Mr Natama là où il est pour qu’il fasse rayonner le Burkina par la diplomatie. Vous commencez à dire il serait bien ceci il serait bien cela et vous serez les mêmes qui allez ternir son image dès qu’il va commencer à faire la politique ; on vous connaît maintenant, éternels insatisfaits. Laissez le Monsieur faire sa carrière internationale et ce sera mieux et pour lui et pour le Burkina. Sans rancune !

  • Je vois qu’on fait trop de pro dada autour de M. Jean-Baptiste Natama. J’ai bien peur quand c’est comme ça.

  • Le doyen Natama veut être Président depuis quelques années, surtout que tu as réussi à te décrocher du pays en allant à UA. De là-bas tu t’exprimes de plus en plus aisément et l’insurrection est venue te donner des ailes et aiguiser les ambitions de beaucoup.
    Malgré ta camaraderie avec Blaise et certains bronzes et ex... je pense que tu as beaucoup à apporter au Burkina. Reste à trouver comment ?
    Si tu veux être Président, lance toi et arrête de vouloir te faire porter ou appeler par la "jeunesse".
    Le temps est compté et il est temps pour toi ! Avec ton background, tu pourrais toujours trouver un job pour des vieux jours paisibles.
    Bon vent

  • vivement que les candidatures indépendantes soient permises. J’ai pensé à M. NATAMA pour la transition mais le meilleur reste à venir.

  • Beaucoup d courage a toi et sache garder ta tète sur les épaules l’avenir est prometteur pourvu que les candidatures indépendantes soient instaurées

  • cher frère Natama nous la jeunesse sommes avec toi et en lisant ce article ; il me viens tout de suite en tête les fameuses candidature indépendantes dont le clan Compaoré avait toujours réfuté car ils étaient au courant de leurs incapacité a faire de notre nation une nation une nation émergente dont ils aimaient fanfaronner dans tous leurs faux discours. alors a vos marques les commissions chargées des reformes on veut voir enfin les candidature indépendantes

  • Mr NATAMA vous faites partir de ce cercle fermé de Burkinabè intègres au vrai sens du mot et beaucoup de jeunes le savent ou le saurons dans les mois à voir. wait and see Novembre 2015 nous réserve des surprises de taille (agréable j’espère) !

  • Mes respects NATAMA. Il me faut un jour vous rencontrer pour vous dire de vive voix toute l’admiration que j’ai pour vous. Chacun a pu remarquer votre passage de façon positive au MAEP. Dieu vous bénisse et continue de guider vos pas !

  • tu es bon mais pardon ne viens pas metenant, il y a pleins d’opportunistes qui vont te "mélangé". laisse on va finir aussi avec eux et en 2020 le terrain sera propre, là tu viens et on te met devant.

  • être ignorant c’est pas bon. militaire de carrière ce monsieur en complicité avec le commandant Lingani à été à l’origine d’injustices dans dans cette armée. il est détesté par ces camarades. .il a défendu avec d’autres personnes l’assassinat de Toma sankara. imposteur tu ne passera pas

  • éhhh les vuvuzélas,qui était le témoin de mariage de ce colonel déguisé en faso dafani ? c’est bien chatou compaoré. en plus sur sa page facebook il avait écrit noir sur blanc sa vénération pour le dictateur blaise compaoré et d’ailleurs là où il est maintenant,c’était grâce à la bénédiction de son dieu sur terre compaoré blaise. en plus quand jean baptiste natama croit que le peuple le réclame,c’est se foutre des gens. On connait les machinations qui se passent sur internet. moi mon souhait est de ne plus voir des milo même déguisés comme natama jean baptiste sur la scène politique burkinabè. trop c’est trop car ils ne sont pas les plus compétents ou les plus diplômés.

  • Bonjour cher lecteur. Juste pour vous apportez une information que JB Natama est militaire pour ceux qui ne le savent pas et oui comme quoi il ya bcoup de surprise dans ce beau BF

  • Il est bien mais militaire. On ne veut plus de militaires comme president. Comme il l a si bien dit on peut servir son pays sans etre president.

  • C’est bien lui le gendre de Alizèt Gando ou c’est un autre Natama ?

  • C’est propre NATAMA. Dans tous les cas, le politicien doit compter avec vous. Bon vent

  • Je peux me tromper mais je ne vois pas ce qu"il a fait pour mériter une consultation pour participer au projet du nouveau pouvoir. Si quelqu’un le sait, mon mail est el_brunto@yahoo.fr. Merci d’avance

  • Que ceux qui s’expriment le fassent à leur nom au lieu de dire la jeunesse ! on peut être très ambitieux et ne pas être à un moment à la hauteur de cette ambition. Je voudrais savoir, MAEP et directeur de cabinet de la présidente de la Commission de l’Union africaine sont soumis à quel test ? j’espère que ce ne sont pas des postes de cooptation ? si tel est le cas, il n’ y a aucun mérite particulier à s’enorgueillir.

  • Chantal Compaore est le temoins de mariage du Colonel Jean Baptiste Natama. Le devoir de reserve vous a empeche de parler, continuez a observer ce meme devoir de reserve. La victoire a mille peres, malheureusement. Ne venez pas insulter ceux qui ont pris des initiatives osees et ouvertes. Ils ne l’ ont pas fait poiour avoir le nom.

  • Une valeur sûre pour le Faso.

  • Pour m’être entretenu à plusieurs reprises avec Jean Baptiste Natama sur les questions les plus diverses sur l’Afrique et la politique internationale, je dois dire qu’il est vraiment au dessus du lot si on veut le comparer à ses collègues politiciens Burkinabés.
    Il a une véritable vision et des projets pour son pays qui vont, bien au delà des petits arrangements que pourront réaliser ceux de la "transition". N’oublions pas qu’il a été un lieutenant de Sankara et j’ai comme l’impression qu’il est dans son genre, un atypique parce que essentiellement humaniste et que l’enrichissement personnel ne l’intéresse vraiment pas. Ses expériences à l’ONU et à l’Union Africaine font de lui l’homme providentiel pour le Burkina Faso, qu’on se le dise !

  • Pour moi SEM Jean-Baptiste NATAMA fait montre de patriotisme d’intégrité et de constante disponibilité au service de notre chère patrie le Burkina Faso. Je lui félicite pour son parcours et lui souhaite le plein succès à chaque fois qu’il sera sollicité par la nation. Je salue sa forte personnalité et l’intérêt qu’il porte à la vraie alternance et je lui souhaite plein de courage et chance.
    Cordialement

  • Je pense que ce Monsieur à bcp a donné. wait and see !!!!!!

  • Pourquoi ne lui avez vous pas demande ses relations avec la famille Compaore ? Pensez vous que Chantal Compaore est temoin de mariage de n’ importe qui ? Savez vous au moins qu’il est Colonel de l’ armee ? pensez vous que tout le monde epouse la fille de Alizet Gando ? demnadez lui ou se trouvent sa belle mere, so co-beau et sa belle soeur ? Pensez vous qu’ on passe un test pour etre directeur de cabinet a l’ UA ? quelle valeur sure ? Meme au MAEP, qui est quand meme une structure dependante de la Presidence, il fallait faire les memes constats que le Renlac, le Comite d’ ethique pour faire diversion. Les internautes s’emeuvent pour peu. Renseignez vous d’abord, ce gars la est un opportuniste. Pourquoi le consulterait-on ? quelle a été sa contribution ?

  • He Burkina Faso est tombé. Même le mythomane Natama pretend etre president. Qu’il aille le dire à ses promotionaires du PMK et vous verez l’hilarité generale que cela provoquera. Son parcours chaotique dans l’armée et les nations unies sont connus car les témoins sont là et s’exprimeront en temps opportun.

  • en 2010 jb battait la campagne dans la region de l’est pour le cdp dont il est membre.Il faudra d’abord démissionner du cdp. jb ne sait servir que les puissants. Parler du peuple ça oui.

  • Mr NATAMA, vous êtes ma personnalité de rêve. Il me faut un jour vous rencontrer pour vous dire de vive voix toute l’admiration que j’ai pour vous. Chacun a pu remarquer votre passage de façon positive au MAEP. Dieu vous bénisse et continue de guider vos pas. continuer à œuvrer pour le pays des hommes intègres.

  • Pourquoi il ne veut pas qu’on sache qu’il est militaire ? Pourtant c’est grace a cette tenue et aux bons offices du regime COMPAORE qu’il est aujourd’hui plus instruit que d’autres et qu’il est bien place que d’autres.
    ...aucun message n’était à mépriser en politique… C’est ce qu’il a pu dire a Blaise. C’EST GENTIL, NON ? Il ne pouvait risquer sa carriere encore moins sa vie comme ceux qui sont tombes.
    ATTENTION : ETRE JEUNE AVEC BAGAGE INTELLECTUEL N’EST PAS UN ARGUMENT POUR DIRIGER UN PEUPLE. SI VOUS L’AVIEZ SUIVI SUR FACEBOOK, VOUS AURIEZ APPREHENDEZ LA NATURE DE L’INDIVIDU. EN VAIN IL A VOULU RIVALISE AVEC ZIDA ET AUJOURD’HUI IL PRETEND AVOIR OBSERVE UN DEVOIR DE RESERVE. MON OEIL !

  • Il rêve ou quoi NATAMA ! le Faso n’est plus ce laboratoire oû n’importe qui peut venir s’expérimenter à la présidence, cette époque est terminée depuis fin octobre. C’est d’ailleurs grâces au conseils d’apprentis politiciens courtisans que Blaise Compaoré s’est cassé le nez.De grâce laissez nous envisager l’avenir dans la tranquillité. C’est mieux de revenir porter la tenue et nous aider à gérer les djihadistes et autres coupeurs de route, c’est pour ça que vous avez été enseigné, nourri et habillé depuis l’enfance au PMK. Quittez dans ça d’après nos frères de l’autre côté.

  • - A tous ceux qui traitent NATAMA de ’’Petit’’, je vous dit que vous ignorez totalement qui est ce monsieur !

    Il est âgé et est Colonel, et était Responsable du MAEP (Mécanisme d’Evaluation par les Pairs) ! Et depuis qu’il dirigeait cette boîte de l’UA, malgré toute la gabébégie, les détournements et autres crimes économiques sous le Régime de Blaise COMPAORÉ, les rapports sur le Burkina ont toujours été corrects et même cités en exemple pour l’Afrique ! C’est maintenant, sinon c’est un proche de Blaise COMPAORÉ. Et après le MAEP, il a attérrit comme Conseiller au Cabinet de Dlamini ZUMA, Présidente en exercice de l’UA.

    Et vous croyez que sans les bonnes grâces de Blaise COMPAORÉ, il ira dans ces coins ! Vous parlez !!!

    Par Kôrô Yamyélé

  • Au temps fort de la crise politique, Natama a contribué à diviser l’opposition.De sources dignes de foi, il a conseillé la dame Saran Seremé lors d’une de ses visites au Burkina, de ne pas s’ associer aux demissionaires du CDP qui venaient de creer le MPP, car disait-il, les choses pouvaient tourner tres mal pour ces derniers. La dame a donc pris peur et s’ en est eloigné. Pendant ce temps, Mr Natama n’hesitait pas à envoyer des coucous et de petits cadeaux à certains dirigeants du MPP pour essayer de rentrer dans leur graces au cas où. Ça c’est quoi si ce n’est de l’opportunisme ?

  • Tous ceus qui chantent les eloges de Natama sur le forum sont des jeunes qui vivent aux frais de ce Natama et qui en retour sont censé faire sa promotion. Ensuite Natama passe le temps à raconter partout que les jeunes le reclament. A part ce groupe de jeunes qui ne depasse meme pas la cinquantaine, qui connait ce monsieur ? Un vrai forceur tout simplement.

  • Quand on veut se presenter en tant qu’homme responsable, ça doit se sentir dans la vie quotidienne. Ce Mr n’a aucune parole et ne mene pas une vie responsable. Demandez-lui combien de fois il a divorcé et combien d’enfants il a eu hors-mariage. Et s’ il se croit être une quelconque autorité, qu’il vous dise quelle autorité etait a son dernier mariage au jardin Yampouitin. Aucun. Ce Mr fait trop de bruit tout simplement. Rien que du vantardisme.

  • PARDON LAISSEZ JB IL VA GRANDIR. NE LE SALISSEZ PAS.

  • Laissez le rêver svp ! il avait des pions (ses supporters) lors de la concertation au CAMP Guillaume Ouedraogo le vendredi 31 octobre 2014 pour la désignation de ceux qui allaient gérer le pouvoir. J’en sais car j’y étais ! il paie des gens à deux balles pour cela. ce sont les memes qui postent des messages élogieux en ce moment sur lui. Certains des interlocuteurs de ce soir (31/10/2014) lors des échanges ont affirmé revenir d’Addis-Abeba depuis moins de 10 jrs et n’ont pas nié défendre l’homme. Certains membres de la JCI. ils ont pensé que JBN était un joker, mais que neni. Je ne citerai pas de noms, mais je publierai un long récit sur événements un jour ! Observez bien et vous saurez qu’il est là pour deux raisons : 1) il y a mouvement de la société civile qui le soutien est en mal avec ses leaders (il ne s’agit pas du balai citoyen mais d’un autre mouvement) , et 2, il vient tâter inutilement le terrain, remercier ses ouailles et remettre quelques billets de banques). JBN on peut sortir ton dossier, alors fait gaffe et rejoint l’UA c’est mieux pour toi ! Si Blaise t’a demander d’essayer de récupérer le CDP, c’est vain ! meme François Compaoré ne pourra pas !

  • De l’humilité. De la sagesse. Attention, le peuple ne saura accepter des oportunistes.

  • SVP ne nous prenez pas pour bête. A part le fait d’avoir été militaire sous la revolution de Sankara, ce Mr Natama est un pur produit de l’ancien Ministre des Affaires etrangeres. Que ce soit au MAEP ou à l’UA, ce sont tous des postes nominatifs. Qu’est-ce que ce Monsieur a deja pu faire de lui même pour prouver sa competence à part ecrire des bouquins ? Rien. Le combat se mene ici dans les rues de Ouaga et non dans les bureaux climatisés de l’UA. Sankara est respecté parcequ’il a galéré avec son peuple, il a prouvé son integrité. On ne parachute directement d’Addis à Kosyam sans passer par la galère de la revolution. Où etait-il quand on respirait les gaz de Compaoré, son parrain ? Etait-il là quand on netoyait les rues après le combat ? Non. Petit, prouve-nous ta competence au lieu de parler. C’est dans les actes qu’on te jugera, pas dans les parole. A bas les opportunistes !

  • Il faut que les "cocos" ou "DJs" de Natama trouvent autre activité plutot que de nous embeter sur ce forum. Parceque les choses ont changé. Bassolé n’est plus là pour lui trouver un point de chute. Donc à la fin du mandat de Dlamani Zuma, Natama va devoir competir pour un poste pour la premiere fois dans sa vie, et bonjour donc les deceptions. Donc les gars, arretez le prodada inutile et cherchez-vous.

  • Ce Monsieur semble être tres arrogant. En plus on ne veut plus de militaires. Les années Compaoré sont terminées. A la fin de la transition, les militaires retournent à la caserne.

  •  "Et c’est ce qui m’a toujours valu l’estime et la reconnaissance de mes compatriotes". Moi je ne te connais meme pas. Et pourtant je suis tres impliqué depuis de longues années. Ne serait-il pas mieux pour toi de remplacer "mes compatriotes" par "ma famille" ?

  • Monsieur Natama, que voulez-vous dire par "Souvenez-vous que sous le régime de la 4ème république je n’ai jamais été ministre ou élu politique mais mes compatriotes m’ont vu à l’œuvre, au service de la patrie, accomplir des missions techniques sans état d’âme dans l’intérêt exclusif de la nation" ?
    Parceque Je ne me souviens absolument de rien vous concernant.

  • Toi tu es trop petit et tres mal placé pour venir coneiller les gens apres leur sacrifices. Nous on a lutté seul. Les militaires (pas les corrompus du syteme comme toi) nous ont evité un bain de sang. Et toi tu etais où ? Et tu viens nous dire ce que nous devons faire ? Repars à Addis et sois toujours grateful envers Djibril, Blaise et Chantal la marraine d’un de tes multiples mariages. Colles-nous la paix. On ne te reclame pas.

  • Je me trompe ou quoi ? Quand Natama affirme "il me semble évident que les militaires restent au cœur du pouvoir", mais lui-meme il est militaire non ? Eclairez-moi svp.

  • Voici un digne fils qui pourrait conduire ce pays très loin, avec un ancrage aux valeurs intrinsèques que le peuple souhaite reconquérir, et qui ont fait défaut sous le règne dogmatique de Blaise Compaoré. Autant le peuple voit en lui un digne représentant (notamment la frange jeune) autant il provoque de la frayeur chez certains politiques soucieux de leur avenir personnel. Mais vous conviendrez avec moi que c’est cette même peur du renouveau doublée du souci de préservation d’intérêt égoïste qui a assis de façon confortable la monarchie de Blaise Compaoré. Aujourd’hui le Burkina Faso va au-devant d’une démocratie qui sera conditionnée par la réussite de la transition actuelle qui se voulait inclusive qui pourtant ne semble pas l’avoir totalement été. Alors ne retombons pas dans ce que nous avons ardemment combattu. Si nous avons soif de changement, alors il nous incombe de savoir choisir entre la bon grain et l’ivraie. Bon vent Mr NATAMA. J’oubliais, si votre peuple vous réclame, alors je pense que vous avez le devoir de répondre à cet appel qui n’est peut-être rien d’autre qu’un cri de désespoir....

  • Rien que le simple fait d’avoir choisi Chantal Compaoré comme son temoin de mariage nous dit tout de lui. C’est ainsi qu’on reconnait les vrais opportunites.

  • felicitation et tout mes encouragements tiens bon ton tour viendra car tu le merite bravo.......

  • Pourquoi les gens aiment accrocher leur serviette là où leur main n’atteind pas ? J’aime pas ça.

  • Son histoire de "convergence citoyennne" tenait ses reunions à son domicile et à ses frais. Et ensuite il faisait publier que la jeunesse le reclame. Rien que de l’amateurisme.

  • Aucun mérite particulier que d’avoir été nommé Directeur de cabinet d’une Dame fût-elle Président de la Commission de l’UA par la seule volonté du Président Compaoré déchu et son épouse témoin de son mariage. Voici quelqu’un qui tente de prendre le sens du vent pour se positionner et continuer de sucer le peuple Burkinabè et tenter de réhabiliter son mentor déchu Blaise Compaoré. Restons très vigilants surtout les actuels dirigeants de la transition. Il ne peut rien apporter à cette transition plus que nos leaders actuels qui ont combattu sont mentor déchu jusqu’à sa fuite. Qu’il retourne d’où il est venu bande d’opportuniste usurpateur de lutte.

  • Mr Natama, quel peuple vous reclame ? Vous n’etes meme pas connu. Arretez de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas. A votre dernier fiançaille vous ne pouviez faire venir que 20 personnes pour demander la main de la fille. Après que la fille vous ait supplié de ne pas lui mettre la honte, vous avez dû payer un groupe de jeunes (vos cocos qui chantent vos louanges sur ce forum) pour qu’une cinquantaine de personnes vous accompagne. Natama, learn to cut your coat according to your size !

  • g me trompe ou bien ? qui fut le leader de canpagne de blaise et son cdp en 2010 DANS LA R2GION DE L’EST ? SOYONS SERIEUX

  • Hum hum, Norbert Zongo disait "le risque dans le paraître est qu’on peut disparaître"...les opportunistes entrent en jeu !

  • Je confirme le commentaire no 39. Certain de ces jeunes ( des volontaires) sont tres actif a la commission de l’Union Africaine.

  • La première fois que ce monsieur de NATAMA a forcé mon admiration c’était en 2011 dans un chef lieu de province où il était venu faire le bilan du MAEP. répondant à une question, NATAMA avait laissé entendre que les autorités burkinabè lui mettaient les batons dans les roues pour empecher la publication du rapport du MAEP sur l’état de la démocratie au Faso.

  • Merci excellence pour votre contribution au rayonnement du Burkina à l’international qu’à l’interne. J’ai parcouru les différentes réactions et je tiens à signaler, si ma mémoire est bonne, que Natama a été radié de l’armée depuis mai 1990. C’est vrai qu’il a été réhabilité à un certain moment mais il a refusé d’intégrer l’armée et il a plutôt opté de poursuivre une carrière diplomatique (Civile). Il doit avoir une trentaine d’années de carrière dont 24 ans de carrière diplomatique en tant que civil au ministère des Affaires étrangères. Connaissant les mauvaises relations entre l’Afrique du Sud et Burkina Faso, vous conviendrez avec moi que Mme ZUMA n’allait jamais accepter nommer une personne recommandée par Blaise. En rappel, le Burkina avait soutenu la candidature du Gabonais. Natama doit son poste à son attachement aux idéologies de Sankara et peut-être à Mariam Sankara avec qui, il entretient de très belles relations. Oui, Chantou Compaoré a été son témoin de mariage mais je pense que ce mariage a été consommé d’il y a bien longtemps (Pour ça, la famille Compaoré le voulait à mort). Loin de soutenir les ambitions politiques mais seulement reconnaissons que SEM Natama est un digne Burkinabè et peut beaucoup apporter au pays. Juste un avis !

  • ce monsieur n’inspire pas confiance. voilà un monsieur qui a joué avec l’hypocrisie comme mode opératoire. Qui ta emmene a LUA ? c,est blaise. Il n’est quun opportuniste doublé d’un comportement rentier. N’as tu pas conseillé l’UA de dire a Blaise que c’est trop. Je demande au peuple burkinabe de se mefier des gens qui ont travaillé dans les Institutions internationales : ils ont tous un point commun la langue de bois, le mensonge, la roublardise. Peut on etre conseille de lUA une organisation bidon et etre independant à fortiori donneur de lecons. Natama peut aller dormir a lUA nous n’avons pas besoin d’eux. Les vrais patriotes sont d’abord ceux qui sont au Burkina et qui luttent chaque jour sous le soleil ardent, la poussiere et les moustiques, pas ceux des ONG et des organisations internationales qui sont largement inféodées et corrompues.

  • heeeeeeeeeeeeeeeeee les Burkinabès c’est Blaise qui a construit ce Monsieur

  • Bado affirmait que le burkinabè est mauvais, mesquin, bête et méchant. Je n’insulterai pas tous les burkinabè mais certains dans ce forum en donnent la preuve. Pourquoi un tel déchainement d’aigreur et de haine contre ce monsieur ? Quelles sont les motivations réelles de ceux qui se déchainent contre lui. Avouons que ceux qui prétendent en savoir beaucoup sur Natama ne sont pas des mécaniciens du quartier, encore moins la dolotière. Sans doute ont-ils aussi été trempé dans ce système. Natama, comme tout burkinabè, a le droit d’avoir des ambitions. Faire ainsi étalage de sa vie privée, n’a aucun intérêt pour l’avenir de ce pays. Discutez de ses idées. ça vous grandira davantage que de lui passer des coups sous la ceinture.

  • C’est la démocratie et la liberté d’expression ..Mais de grâce épargner nous de ces gens

  • On connaît ZIDA, BARRY, KAFANDO mais qui est NATAMA ?

  • Pour être complet : sachez que vous récoltez toujours ce que vous avez semé et que l’intégrité est profitable à toute chose

  • Laissez Kafando et Zida travailler en toute quiétude. Natama est né de parents modestes comme nous. Si Chantou a été son témoin de mariage, vous comprenez qu’il entretient des rapports privilégiés avec le couple Compaoré et ses oligarques. Personne ne va récupérer ce sacrifice de la jeunesse pour se hisser au sommet. Sinon autant laisser Zida démissionner de l’armée et se présenter en 2020. Les gens ne savent que Natama est plus vieux que Zida

  • Il y a des gens qui n’existent que pour dénigrer, salir. Ils ne savent pas construire, sinon détruire. Ils n’ont jamais rien fait pour réussir mais ils sont les premiers à jalouser ceux qui se sont construits à la sueur de leur front. Heureusement qu’il existe des forums pour servir de défouloir, sinon certains serait inondés par leur propre haine morbide. M. Natama, ne portez pas attention à ces gens. Leur existence n’a de sens que lorsqu’ils détruisent, piétinent, salissent. Vous êtes à un autre niveau et ils savent qu’ils ne peuvent pas vous atteindre.

  • bon franchement je ne connais pas ce Mr seulement je sais qu’il était responsable du MAEP. je ne peux orter de jugement de valeur sur sa ppersonne. je sais aussi que les jeunes qui sont dans certaines sectes l’admirent (lions club, JCI, etc.) il a apparemment une bouche mielleuse. il sait parler. diriger un parti ou un pays c’est une autre dimension. je ne sais pas s’il a atteint cette dimension. s’il veut diriger ce pays il faudra qu’il s’engage véritablement et se faire connaitre par le peuple et pas seulement les jeunes intellectuels. c’est comme dans le football, il y’a des gens qui sont des as de la jonglerie, ils savent maitriser le ballon mais sur un terrain de foot ils ne valent absolument rien. savoir jongler et savoir jouer fait deux !!

  • - PRO PATRIA, qui es-tu pour nous raconter ces bobars-scandales ? Si tu ne connais pas NATAMA, nous, nous le connaissons ! Alors la ferme !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Le Winnien, pardon , ne racontez pas des choses incohérentes. Même si le Burkina n’avait pas de bons rapports avec l’Afrique du Sud, cela ne veut pas dire que la présidente de la commission peut toute seule, du fait, d’être sud africaine refuser le poste de directeur de cabinet à Natama. Blaise aussi avait ses réseaux et cette dame n’est pas toute puissante.Tout le monde sait comment on rentre dans ces genres d’organisme. Par ailleurs vous dites que Natama doit son entrée à Sankara ou à Mariam, là vous avez franchi le rubicon, Natama même ne sera pas d’accord avec vous. Pensez-vous que des trucs pourris comme l’UA ont le temps des gens de valeur comme Mariam Sankara ? En outre, vous dites que Natama a de bons rapports avec Mariam Sankara et en même temps, son témoin de mariage était Chantale Comapoaré : donc chez vous la logique n’existe pas hein ? Qui avait dit avant la mort de Sankara que "maintenant c’est le pouvoir personnel de Sankara" ? C’était bien Chantale. Donc si tout ce que vous dites sur Natama est vrai cela prouve que le mec est un opportuniste qu’il faut fuir à toute jambe. Je ne le connais pas, mais j’ai horreur de ses méthodes : confondre ses sbires avec la jeunesse burkinabè est un vilain jeu et une insulte à notre intelligence. Pour finir, j’insiste que ce sont les réseaux de Blaise qui ont mis ce monsieur à son poste. Dibril Bassolé a eu à dire qu’il était du CDP lors d’une de leurs journées parlementaires. L’aveu vaut ce qu’il vaut.

  • Particulièrement moi j’admire l’éloquence de ce monsieur NATAMA et de son rayonnement sur le plan diplomatique à l’honneur du Burkina.Si Monsieur n’est pas qualifiable de part ses alliances,je crois que dans ce cas le seul de mon point de vue a être sans reproche est Maître Bénéwendé mais là encore d’aucuns diront qu’il n’a pas la carrure et la prestance pour être président.

  • A ce rythme Kader CISSE conseiller spécial à la présidence en Guinée Bissau pourrait se prévaloir d’une carrière internationale et venir se pointer dire que son expérience est indispensable pour l’émergence immédiate du Faso. Mr NATAMA, travaillez beaucoup, beaucoup, beaucoup avant de revenir voir si c’est arrivé.

  • Ahh. Mr Natama , pardon mon colonel, il faut être claire. "Rasta p zinked Noag in wuka gêl yé ".
    Moi personellement, la politique m’ennuie et me dégoute( ce qui ne signifie pas que je m en désintéresse ) même si je consent le droit à ceux qui en aspirent d’en jouir pleinement aussi longtemps qu’ils ne se prennent pas pour plus intelligents que le peuple.
    Que vous rêviez d’être président un jour tant mieux , que vos partisans vous encouragent tant mieux pour vous.
    Mais c’est facile de sortir maintenant de votre trou pour vouloir nous démontrer oh combien vous avez été contre cette forfaiture de Blaise et sa bande. Vous et votre mâchin d’union africaine , ce bidon d’appareil budgétivore inutile et dépassé qu’on a jamais entendu défendre les peuples africains,vous avez eu la latitude de prendre position sur la tentative de Blaise et de ses farfelus comme Hermann, Maxime, Gilbert etc. Mais on ne vous a pas entendu. L’heure n’était pas aux positions équilibriste à la Juliette Bonkoungou mais à des prises de position claire. Je me souviens de prises de position du Doyen le général Tiémoko Marc Garango contre la modification de l’article 37. Mais excusez moi ; De vous je ne me souviens pas vraiment avoir pris clairement position. Qu’a cela ne tienne déclarez votre candidature, ce serait votre droit. Mais puisque nous ne sommes pas dupes nous saurons trier les bonnes graines des mauvaises graines. Mais pardon ; ne tournez pas autour du pot. On vous connait les militaires déguisés en costumes.

    Passakziri

  • Kôrô Yamyélé tu ne connais pas NATAMA, de toute façon Zida le Connait Auguste aussi, pour avoir été de la dernière promotion du PMK sorti élève officier en 1985, donc laisse nous tranquille pour une fois

  • Kôrô Yamyélé tu ne connais pas NATAMA, de toute façon Zida le Connait Auguste aussi, pour avoir été de la dernière promotion du PMK sorti élève officier en 1985, donc laisse nous tranquille pour une fois

  • Webmaster laisse passer le premier commentaire de Kron-Yadal. Ou bien tu as peur de quelque chose ?

  • Je trouve cette interview comme un publi reportage. Pour ce qui est du bénéficiaire de la publicité, les observateurs avertis savent que Natama est friand du pouvoir d’Etat seulement il a tendence à conquérir ce pouvoir par la perfidie.

    Cette perfidie a commencé depuis un certain temps par la page facebook crée intitulé "Jean Baptiste Natama : Ton peuple te reclame". N’est pas trop ambitieux pour un illustre inconnu de la scène politique national. A part les quelques intelectuels qui ont suivi les travaux du MAEP qui d’autres connaît Natama ?

    Je l’ai dis et je le repète, on ne sort pas du néant pour conquérir le pouvoir d’Etat. Des gens qui ne peuvent même pas se faire elire comme conseillier de leur secteur ou leur village veulent du coup gouverner tout un pays. Le Burkina est certes un pays pauvre mais c’est pas une raison de le confier à un aventurier.

  • Apparemment certaines personnes semblent vraiment etre nées après la honte. Sinon comment ce Jean-Baptiste Natama grand griot parmi les plus grands griots de Blaise, peut vouloir se présenter en donneur de leçons aujourd’hui. Ce gars n’est qu’un pur opportuniste situationniste. Si ya bien quelqu’un qui ne connait que ses intérêts personnels, c’est bien ce Natama. C’est ceux qui ne le connaissent pas qui disent qu’il aurait pu occuper un poste dans notre transition.

  • En fait, il s’agit d’une prise de pouvoir par les gauchistes burkinabè. Alors je voyais mal ces gauchos consulter JB NATAMA. Celui qui vivra verra. Pensez-vous que l’insurrection populaire est un mode démocratique d’accession au pouvoir. Ma réponse c’est NON. Ceux qui se pavannent aujourd’hui devraient avoir honte de leur coup de force. Le Citoyen.

  • Les burkinabès ne lisent pas. Les rapports du MAEP et les prises de positions périlleuses contre le régime déchu auraient permis à certains de faire la part entre sa vie sociale ou privée et sa vie politique et professionnelle pleine d’objectivité, de rigueur et d’honnêteté intellectuelle. C’est un valeureux monsieur et devrait être épargné de jugements de valeur. Qui peut, même sans preuve, le citer parmi ceux qui ont eu à soutenir des réformes contestées dans ce pays ? Il est préférable à Simon, Salif et Rock. Clément O. et autres, attention ! J’en connais qui sont derrière ce dénigrement

  • Kôrô Yamyélé tu es trop imbue de ta personne et de ce que tu représentes. Comme le disait Socrates à ses étudiants "connais-toi toi même". Tu n’es rien et tu ne seras rien d’autre qu’un barbouze qui se répand sur le net, flattant son ego surdimensionné d’un sachant. Je te le dis, les attaques sur la personne, qu’il s’agisse de Natama ou d’une autre, s’appelle de la mesquinerie et de la petite politique. Tu as des idées ? Fais-nous les savoir. Je suis prêt à la confrontation pour te montrer que tu n’es rien d’autre qu’un oiseux.

  • Vive la Nouvelle Generation Burkinabe N.G.B
    Vive le Peuple Burkinabe
    Vive la democratie
    Vive le Burkina Faso

  • Hummm le gars là va se dire ...mais qui m’a envoyé me vendre moins chère conhan..voilà mon nom est dans bouche des gens on dirait bonjour..pouatate tous les rienneux m’insultent cado on dirait on a dragué les mêmes gos tchiééé..Mdrrrr @internaute 76 pardonn dèh faut laisser mon koro kader cissé là où il est...tant que son stock de nonomougou n’est pas fini on est toujours tranquille surtout qu’à bissau les brésiliennes (transexuels) coutent moins chères et qui connait mon koro sait qu’il est friand de brésiliennes depuis un certain temps...c’est mieux que pédé hoo mdrrrrrr

  • #85 ou soit- disant MegaVision, Natama lui- meme en fait, tu nous remoplis les ventres. Tu es un opportuniste sans scrupule. Pourquoi tu veux tarder a comprendre ce que tu es ?Zida n’est pas oppor et on ne le dit pas. Pourquoi on dit ca de toi ? C’est parce qu’ on te connait depuis le PMK.Depuis le jour ou tu as dit que tu etais premier au Bac de toute la Haute Volta, j’ ai comence a me mefier de toi.

  • D8D8, tu as quoi contre les homos ? Ils t’ ont fait quoi ? Est-ce qu’ ils t’ empechent de bander ou de gerber ? Ils ont enfreint a quelles lois ? C’est leur trou de cul qu’ ils potassent, non ? Ou est ton pronbleme ? Ils sont majeurs, non ? Ils ont fait ca a ton jeune garcon ? Ne vous trompez pas de combat au nom d’ une morale ? Moi - meme je suis heterosexuel, ce qui est mon droit. Laissez les homosexuels aussi vivre leur sexualite tant qu’ ils ne vivent pas leur sexualite avec des mineurs. Je suis fatigue des exclusions inutiles. Il y a des voleurs de la republique qui subornent nos petites filles de 12 ans dans les quartiers et ca ne vous derange pas. C’ est des homos votre probleme ? Kittez dans ca.

  • J’ai lu tous les commentaires précédents et je me permets de réagir à la suite. Pour information, et sans vouloir défendre le concerné, je voudrais juste apporter ce que je sais et qui est vérifiable ! Natama a été radié de l’armée e 1990 par simple coup de fil alors qu’il était à Gaoua et ce, sans motif. Si donc il était un officier acquis à Blaise, comment expliquer cette radiation ? De surcroît, s’il était le chouchou de la famille COMPAORE, comment comprendre cette radiation ? C’est curieux quand même non ? Contradictoire même, du moins, rationnellement ! Il a été réhabilité en 2008 mais avec détachement rétroactif aux affaires étrangères. Depuis 1990, il mène sa carrière de diplomate. Pourtant, tous les officiers restés fidèles à Blaise ont prospéré sous lui dans l’armée. Je ne voudrais pas ici m’étaler sur la vie privée mais chacun se regardera dans la glace et nous dira s’il est lui-même un modèle en toute sincérité. Côté MAEP, je signale que Natama a été effectivement nommé par Blaise. Mais le rapport qu’il a produit est disponible et en ligne. Lisez SVP ! Ce n’est rien d’autre qu’un réquisitoire accablant contre la gouvernance COMPAORE ! Si je mens, dites-moi, pourquoi à la mise en place du CCRP, tous les acteurs opposés avaient crié au scandale indiquant que les rapports du MAEP et du Collège des sages avaient tout dit ? Nous n’avons pas la mémoire courte. Sur Google, cherchez et vous retrouverez les interviews de nombreux acteurs qui recommandaient purement et simplement l’application des recommandations du rapport du MAEP. Aussi, Natama était en poste à l’UA au Darfour avec tous les privilèges et avantages quand on l’a appelé pour le MAEP. Par patriotisme, il a renoncé à tout ça pour rentrer servir son pays. Allez voir la grille salariale de l’UA et du MAEP SVP ! Pour l’article 37, Natama a bel et bien donné sa position le 8 janvier 2014 dans Burkina24 où il exige que la Constitution soit respectée et dans la lettre et dans l’esprit. L’article est disponible sur Google. Pour la nomination à l’UA, et en tant que Burkinabè ayant évolué dans le système international sans avoir été pistonné comme vous dites, je puis vous dire qu’il ya 3 modes de recrutement : la nomination, l’élection et le recrutement. Natama a été nommé un peu comme chaque ministre propose son SG ou DAF, c’est ZUMA qui l’a nommé. D’ailleurs, le Burkina a voté pour PING hein ! Compatriotes, arrêtons de penser que toute réussite individuelle dans ce pays doit être due à Blaise svp ! NON ! D’ailleurs, je vais plus loi pour dire une chose. Même si par extraordinaire Natama avait été proposé par Blaise, reconnaissons que Blaise n’a fait que son devoir. Au Sénégal, il existe tout un service rattaché à la Présidence pour la promotion des cadres à l’international sans distinction. Donc, nous aussi, n’acceptons pas qu’on bloque nos cadres. En fait, je sais que ce Natama a souffert d’ostracisme sous Compaoré et très peu d’entre nous supporteraient cela. Je signale qu’il n’a jamais été ministre de Blaise. Il est Commandeur de l’Ordre National à 21 ans, décoration reçue de Thomas SANKARA à titre exceptionnel. Blaise l’a décoré où ? Or on sait quand même que Blaise a décoré tous ceux qui l’ont servi. Enfin, je suis d’avis que des gens ne soient pas favorables à une candidature de Natama à la présidentielle. Mais pour que le débat avance et soit constructif, tout en rejetant Natama, proposez SVP des noms et on verra bien. En clair, si on doit comparer ce Natama avec beaucoup de nos politiciens actuels, je vous jure que beaucoup se rallieront à Natama. Je ne critique pas nos politiciens. Je ne souhaite pas tomber dans ce jeu. Mais comme ont dit, on se sait ici au Faso. Enfin, Natama, s’il vient, il sera soutenu par des citoyens qui, comme vus, ont aussi été de la lutte d’octobre de bout en bout. Concédez donc à ces combattants leur droit de s’aligner derrière qui ils veulent. Et je termine pour préciser ! Natama est humain et donc avec ses défauts mais aussi des qualités. Loin de moi l’idée de lui attribuer la perfection ou l’infaillibilité. J’ai choisi simplement de parler de ses mérites et qualités car pour moi, c’est ce qui a le plus d’intérêt. Du reste, on peut rejeter Natama mais on ne pourra non plus proposer personne de parfait. A chacun sa liberté de choix. Vive le Faso nouveau ! Ensemble, reconnaissons les mérites les uns des autres et arrêtons de nous renier nous-mêmes, comme ce fut le cas, hélas longtemps dans ce pays

  • En réaction aux commentaires 39 et 60, je suis un peu surpris quoi ! Si Natama a vraiment pu faire entrer des jeunes burkinabè à l’UA, il faut le féliciter au lieu de voir ça d’un mauvais œil. Pardonnez SVP ! Ils sont combien, ceux de nos compatriotes qui ont passé le temps à torpiller leurs propres frères et sœurs à l’international ? NON, pardonnez woo ! Quand quelqu’un a bien agi, si on ne le félicite pas, on n’est pas obligé de parler. Ou bien, c’est pour dire que tous ceux qui aident des gens à avoir des postes aussi bien à l’interne qu’à l’international sont mauvais ou que ce sont des réseaux de courtisans ? Burkinabè, changeons un peu de mentalité. Soyons fiers quand nos frères brillent ! Bon, Natama, continue à faire rentrer les jeunes donc à l’UA. N’écoute pas ce que les gens disent

  • Natama, courage ! Nul n’est parfait. Tu as tes défauts mais aussi tes qualités. Je suis fier de toi parce que quand je te lis et quand je lis les commentaires, je me rends compte que les gens parlent de tout sauf de ta compétence. ça veut dire que là-bas au moins, c’est du RAS ! Et comme dans ce pays le médiocre a toujours pensé que les autres sont comme lui, voilà ! En tout cas, ceux qui ne sont pas d’accord avec Natama, qu’ils proposent pour eux on va voir aussi et choisir !

  • Excellence,ne tardez pas, nous vous attendons impatiemment.

  • #90 repondant a D8D8, c’est bien Natama. D’ ailleurs ce meme individu utilise plusieurs noms pour se defendre. Tu dis que tu as choisi de t’apesantir sur les qualites de Natama parce que c’est plus important, tu dis ? Pourquoi les qualites seraient plus importantes ? Biais, biais, biais. Je suis un dialectiien et c’est quand + et - sont ensemble dans la meme balance qu’ on comprend la portee des choses. En attendant, tu es un petit pretentieux pret a vendre meme ta famile pour arriver. La preuve, tu as rampe pour prendre Chantal comme ton temoin de mariage. Pouaaaah. Quelle honte. Voila des mariages condamnes avant d’ avoir ete scelles.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
CDP section USA : Les militants mobilisés pour la reconquête du pouvoir
Commune de Tchériba (Mouhoun) : Des militants du MPP menacent de quitter le parti
Assemblée nationale : Une première conférence sur les grandes questions de la nation
Député Nicolas Koumbaterssour Dah : « Ma retraite politique ne tardera pas »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés