SYNATIC:mobilisation pour les batailles futures

vendredi 14 novembre 2014 à 02h15min

Le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) a tenu une assemblée générale, le mercredi 12 novembre 2014 à Ouagadougou. Ce conclave entre dans le cadre du 26e anniversaire de la naissance de la structure syndicale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
SYNATIC:mobilisation pour les batailles futures

C’est par une minute de silence en la mémoire des victimes de "l’insurrection populaire" des 30 et 31 octobre 2014 que les militants du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) ont débuté les travaux de l’assemblée générale qui marquait les 26 ans de son existence, le 12 novembre dernier à Ouagadougou. Pour le secrétaire général du SYNATIC, Justin Coulibaly, le peule burkinabè a entraîné la chute du régime de Blaise Compaoré au prix de l’héroïsme et du sacrifice de sa jeunesse. « Cette jeunesse qui a payé un lourd tribut avec des dizaines de morts et des centaines de blessés, voulait à travers cette lutte, un changement profond pour la conquête de la liberté, du progrès social véritable et de l’indépendance réelle pour notre peuple », a- t-il soutenu. Il a salué le dévouement des travailleurs des médias publics et privés, « qui, tout en participant massivement et activement à ces journées mémorables, ont assuré un travail professionnel remarquable qui a permis à l’opinion publique nationale et internationale de vivre ce tournant historique de l’histoire de notre vaillant peuple ».

Quant à l’attaque des locaux de la Télévision nationale du Burkina lors du mouvement populaire, Justin Coulibaly a déclaré qu’elle est consécutive à l’immixtion des autorités dans le traitement de l’information au niveau des médias publics.

Appel à plus de mobilisation

Avec la nouvelle page du Burkina Faso qui est en train de s’écrire après l’insurrection populaire, le secrétaire général du SYNATIC a invité les travailleurs des médias publics à se mobiliser davantage pour mieux défendre leurs intérêts. Selon lui, c’est au prix d’une lutte collective qu’ils pourront exiger, entre autres, « l’arrêt de l’immixtion des autorités dans la collecte et le traitement de l’information au niveau des médias publics, l’annulation pure et simple des mesures arbitraires d’affectation et de brimades de toutes sortes prises à l’encontre des travailleurs qui se sont battus pour l’équilibre de l’information, l’amélioration conséquente des conditions de vie et de travail des travailleurs de la culture, des médias publics et privés, par l’adoption d’un statut particulier”.

Karim BADOLO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 novembre 2014 à 10:17, par HYPOC
    En réponse à : SYNATIC:mobilisation pour les batailles futures

    Nous souhaitons revoir Caroline W à l’antenne.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:23, par sogossira sanou
    En réponse à : SYNATIC:mobilisation pour les batailles futures

    Je croyais que vous nous rehabilitiez Caroline Ouanre pour le peuple burkinabé ; nous ne voulons plus voire sur le petit ecran de la nouvelle chaîne du Burkina reel (à laquelle il faudra trouver un autre slogan que celui antérieur qui doit être enterré), des visages comme celui de ali compaore, adjima david thiombiano ou d’une certaine marguerite douanio ! ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 11:55, par jhon camara
    En réponse à : SYNATIC:mobilisation pour les batailles futures

    voilà qui est bien dit il ne suffit pas de convoyer à longeur de journé, les autorités et que sais je encore pour se lamenter sur le sort que le peuple à décider de la télévision de la famille Compaoré ou la teneubreuse du burkina et occulter les causes réelles de cette furie populaire

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2014 à 16:28, par wendyam
    En réponse à : SYNATIC:mobilisation pour les batailles futures

    Il faut d’abord le mangeur Justin Coulibaly il est à la retraite mais refuse de partir parce qu’il y a l’argent du MBDHP, du CGD, et autres OSC financées par les blancs à manger. on se connaît très très bien. Si les gars du SYNATIC ils peuvent dire qu’ils ont sauté le champagne après le saccage de la RTB. c’est pas bien de verser des larmes de crocodiles ;alors que vous vous êtes acharné sur la dépouille

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés