Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

lundi 10 novembre 2014 à 10h40min

Sur la base d’un « avant-projet de charte », des représentants de l’opposition politique, des organisations de la société civile, des autorités coutumières et religieuses, ont entrepris de convenir de propositions qu’ils souhaitent voir intégrer dans la Charte devant régir la transition. Nous vous proposons aussi l’intégralité du document.

Charte de la transition :  Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

Ils sont une centaine, ces acteurs politiques, coutumiers et religieux, ainsi que ceux de la société civile, en conclave depuis la matinée du samedi 08 novembre 2014 à Ouagadougou. L’exercice consiste à examiner et à retenir ou non, des propositions déjà faites dans un « avant-projet de charte » élaboré par une instance de techniciens. Cet exercice a été suspendu en fin de matinée et a repris en début d’après-midi où une délégation des Forces armées nationales conduite par le Colonel Auguste Barry, est venue les « encourager ». Après une trentaine de minutes d’échanges, la délégation de la ‘’grande muette’’ a pris congé d’eux.

Ils ont à élaborer de façon consensuelle, un document contenant des propositions précises communes à toutes les composantes ainsi représentées. Et c’est ce document, fruit de consensus, qui devra être confronté à d’autres documents de propositions, celui de l’Armée et éventuellement celui de l’ex-majorité, pour enfin adopter la Charte de la transition. Cette séance de confrontation aura lieu le mardi ou mercredi prochain. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre le Colonel Barry.

En attendant, l’avant-projet de charte soumis au consensus des représentants réunis de l’opposition politique, des coutumiers et religieux, et de ceux de la société civile, comporte 24 articles précédés d’un préambule qui marque l’attachement de ses auteurs à « la nécessité d’une transition politique, démocratique, civile et apaisée ». A cet effet, les valeurs de « patriotisme, d’ « inclusion », du « sens de la responsabilité », de « tolérance » et de « dialogue », de « probité », de « dignité », de « discipline », de « solidarité », de « fraternité », d’ « esprit de consensus et de discernement », ont été émises pour guider les personnalités qui seraient appelées à conduire la transition.

Un schéma institutionnel prévu

Spécifiquement, le président de la transition qui « ne saurait être une personne des Forces de défense et de sécurité à la retraite », et qui ne doit pas avoir « soutenu le régime déchu, et plus particulièrement le projet de révision de l’article 37 de la Constitution », doit être « de bonne moralité et ne pas être concerné par une instance judiciaire en cours ». Il doit également « jouir d’une bonne notoriété nationale », « avoir une parfaite connaissance du fonctionnement des institutions ».

Après tout, il « doit renoncer à se présenter aux élections présidentielles mettant terme à la transition ». Ce sont autant de conditions que pose l’avant-projet en son articles 3, et qu’il faut réunir pour prétendre à être choisi par « un collège de désignation » qui devra procéder par deux phases, l’une de « présélection » et l’autre, de « sélection » (article 8).

Ne peuvent aussi être candidats aux élections présidentielles et législatives annoncées, les membres du gouvernement de transition, ainsi que ceux de l’Assemblée nationale de transition. Des élections auxquelles ne pourront pas prendre part les Burkinabè de l’étranger (article 22).

Le gouvernement de transition est envisagé pour être fort « de vingt- cinq membres au plus, dont la répartition doit prendre en compte les femmes, la jeunesse, les syndicats et les Burkinabè de l’étranger » (article 10). Quant à l’Assemblée nationale de transition, elle est annoncée pour être « composée de quatre-vingt-dix (90) membres », à désigner à raison de « 50% pour les partis politiques et, 50% pour la société civile ».

Sécurité et réconciliation, encadrées

Un « Conseil de défense et de sécurité nationale » devant être constitué du Président de la transition, du Premier ministre, des ministres en charge de la défense, des affaires étrangères, de l’administration territoriale, de la justice, de l’économie et des finances, et la haute hiérarchie militaire, est également prévu par ledit avant-projet de charte (article 15).

En sus, une « commission de la réconciliation nationale et des réformes », subdivisée en « sous-commission vérité, justice et réconciliation nationale », « sous-commission constitutionnelle », « sous-commission réformes politiques et institutionnelles », « sous-commission réforme électorale », « sous-commission finances publiques et respect du bien public », et en « sous-commission gestion des médias et de l’information », est prévue pour faire partie intégrante de l’architecture institutionnelle de cette période transitoire. Une période dont la durée « est de douze (12) mois à dater de la validation de la charte par le Conseil constitutionnel » (article 21). C’est ainsi que se présente en grandes lignes, l’avant-projet de charte soumis au consensus des composantes opposition politique, société civile, autorités coutumières et religieuses.

Le conclave a duré jusque dans la nuit. Et contacté au téléphone peu avant 22h, Ablassé Ouédraogo de l’opposition politique, a confié que tous les 24 articles de l’avant-projet ont emporté le consensus des participants. Mais, précise-t-il, rendez-vous a été pris de se retrouver ce dimanche 09 novembre 2014 à 16h, pour l’adoption dudit projet.

Fulbert Paré
Lefaso.net


Avant Projet de la charte de la transition

PREAMBULE

Nous, peuple souverain du Burkina Faso, nous fondant sur la constitution du 2 juin 1991,

Considérant le caractère populaire de l’insurrection ayant conduit à la démission du Président Compaoré ;

Considérant le lourd tribut payé par les filles et les fils du Burkina Faso ;

Considérant le combat pour la remise du pouvoir au peuple ;

Considérant la nécessité d’une transition politique, démocratique, civile et apaisée ;

Considérant notre attachement aux valeurs et principes démocratiques tels qu’inscrits dans la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance et dans le protocole A/SP1/12/01 de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance ;

Tirant leçon de notre expérience politique et engagés à construire un véritable Etat de droit démocratique ;
Conscients de l’urgence de doter le Burkina Faso d’organes de transition afin de combler le vide institutionnel dans la conduite des affaires publiques ;
Approuvons et adoptons la présente Charte de la transition qui complète la constitution et dont le présent préambule est partie intégrante.

TITRE I : VALEURS DE REFERENCE

Article 1
Outre les valeurs affirmées par la Constitution en son préambule, la présente Charte consacre les valeurs suivantes pour guider la transition, ses organes et l’ensemble des personnalités appelées à la conduire : le patriotisme, l’inclusion, le sens de la responsabilité, la tolérance et le dialogue, la probité, la dignité, la discipline, la solidarité, la fraternité, l’esprit de consensus et de discernement.

TITRE II : LES ORGANES DE LA TRANSITION

Chapitre 1 : Du Président de la transition

Article 2
Le Président de la transition occupe les fonctions de Président du Faso et de Chef de l’Etat. Il veille au respect de la constitution et de la charte de la transition.
Ses pouvoirs et prérogatives sont ceux définis au Titre III de la Constitution.
Son mandat prend fin avec la transition.

Article 3
Outre les conditions fixées par la constitution en son Titre III, tout candidat aux fonctions de Président de la transition doit être un civil et ne saurait être une personne des Forces de défense et de sécurité à la retraite. Il doit renoncer à se présenter aux élections présidentielles mettant terme à la transition.

Il doit satisfaire aux exigences suivantes :
- Etre de bonne moralité et ne pas être concerné par une instance judiciaire en cours ;
- Jouir d’une bonne notoriété nationale ;
- Etre reconnu pour son engagement pour la défense des intérêts nationaux ;
- Avoir une parfaite connaissance du fonctionnement des institutions ;
- N’avoir pas soutenu le régime déchu, et plus particulièrement le projet de révision de l’article 37 de la Constitution.

Article 4
Le Président de la transition n’est pas éligible aux élections présidentielles et législatives qui seront organisées à la fin de la transition.

Article 5
Le Président de la transition est choisi par un collège de désignation sur une liste de personnalités proposées par les différentes composantes à raison de trois personnalités au plus par composante.

Article 6
La liste des candidats de chaque composante est déposée en trois exemplaires dont l’original au siège du Collège de désignation sous pli fermé.

Article 7
La désignation du Président de la transition se fait sur la base des critères ci-après :
- Le caractère consensuel de la personnalité au niveau national ;
- Le charisme ;
- La capacité à conduire une nation et à gérer des situations de crise ;
- La capacité à conduire avec neutralité et objectivité les élections présidentielles et législatives ;
- La bonne connaissance des relations internationales.

Article 8
La procédure de désignation comporte deux phases : une phase de présélection et une phase de sélection.
La présélection est opérée par le Collège de désignation en vue de ne retenir que trois personnalités.
La sélection est précédée d’un entretien avec chacune des trois personnalités présélectionnées sur les motivations de leur candidature.
La sélection définitive se fait par un vote à bulletin secret. Le candidat ayant obtenu la majorité absolue dès le premier tour est retenue pour être investi comme président de la transition par le Conseil constitutionnel.
Si aucun candidat ne recueille la majorité absolue, celui qui obtient la majorité simple au second tour est retenu pour être investi comme président de la transition par le Conseil constitutionnel.

Article 9
Le collège de désignation, qui prend en compte les femmes et la jeunesse, se compose comme suit :
- Quinze membres représentant les partis politiques
- Quinze membres représentant les forces de défense et de sécurité ;
- Quinze membres représentant la société civile.

Excepté les représentants des partis politiques, les autres membres du collège de désignation ne doivent pas être membres de l’organe dirigeant d’un parti politique.

Chapitre II : Du gouvernement de la transition

Article 10
Le gouvernement de la transition est constitué de vingt-cinq membres au plus dont la répartition doit prendre en compte les femmes, la jeunesse, les syndicats et les Burkinabè de l’étranger.
Il exerce les prérogatives prévues au Titre IV de la Constitution. Les portefeuilles ministériels de l’administration territoriale, des finances, de la justice, de l’économie, des affaires étrangères, des mines ainsi que les ministères de la défense et de la sécurité ne peuvent être occupés par des membres actifs des instances dirigeantes des partis politiques.

Article 11
Les membres du gouvernement doivent avoir la majorité civile et satisfaire aux conditions prévues pour la candidature à la fonction de président de transition ainsi que celles inscrits à l’article 9, alinéa 2 ci-dessus.

Article 12
Les membres du gouvernement de transition ne sont pas éligibles aux élections présidentielles et législatives qui seront organisées à la fin de la transition.
Chapitre III : De l’Assemblée nationale de la transition

Article 13
L’Assemblée nationale de la transition est composée de quatre vint dix (90) membres désignés par les partis politiques et la société civile selon la clé de répartition suivante :
• 50% pour les partis politiques et,
• 50% pour la société civile.

L’Assemblée nationale de la transition exerce les prérogatives prévues au Titre Y de la constitution. Son président est élu par ses pairs.
Le principe de large inclusion prévaut à la mise en place de l’Assemblée nationale de la Transition.

Article 14
Les membres de l’Assemblée nationale de la transition ne sont pas éligibles aux élections présidentielles et législatives qui seront organisés à la fin de la transition.

TITRE III : DES STRUCTURES TECHNIQUES DE LA TRANSITION

Chapitre 1 : Du Conseil de défense et de sécurité nationale

Article 15
• Le Conseil de défense et de sécurité nationale est constitué ainsi qu’il suit :
• Le Président de la transition ;
• Le Premier ministre ;
• Les ministres en charge e la défense, des affaires étrangères, de l’administration territoriale, de la justice, de l’économie et des finances ;
• La haute hiérarchie militaire.

Article 16
Le Conseil de défense et de sécurité nationale définit les orientations ci-après : la sécurité économique et énergétique, la programmation militaire, la dissuasion, la conduite des opérations extérieures, la planification des réponses aux crises majeures, le renseignement, la programmation de sécurité intérieure et lutte contre le grand banditisme, le terrorisme.
Il propose les réponses aux défis auxquelles les forces de défense et de sécurité sont confrontées.

Chapitre 2 : De la Commission de la réconciliation nationale et des réformes

Article 17
La commission de la réconciliation nationale et des réformes a pour but de restaurer et de renforcer la cohésion sociale et l’unité nationale.

Article 18
Elle est composée de sous-commissions dont notamment :
La sous-commission vérité, justice et réconciliation nationale :
La sous-commission constitutionnelle ;
La sous-commission réformes politiques et institutionnelles ;
La sous-commission réforme électorale ;
La sous-commission finances publiques et respect du bien public ;
La sous-commission gestion des médis et de l’information.

TITRE IV : DU ROLE DE LA COMMUNAUTE INTERNATINALE

Article 19
La communauté internationale accompagne le Burkina Faso tout au long de la période transition en lui apportant son aide et son soutien politiques et financiers pour une transition démocratique, civile, apaisée et inclusive.

TITRE V : DE LA REVISION DE LA CHARTE DE LA TRANSITION

Article 20
L’initiative de la révision de la présente Charte appartient concurremment au gouvernement de la transition et au tiers (1/3) des membres de l’Assemblée nationale de transition, à raison de 15 membres par composante.
Le projet ou la proposition de révision est adoptée à la majorité des 4/5e des membres de l’Assemblée nationale de transition.
Le Président de la transition procède à la promulgation de l’acte de révision conformément à l’article 48 de la Constitution.

TITRE VI : DISPOSITIONS TRANSITOIRES ET FINALES

Article 21
La durée de la transition est de douze (12) mois à dater de la validation de la présente charte par le Conseil constitutionnel.

Article 22
Les autorités de la transition mettent en place un ministère en charge des Burkinabè de l’étranger.
Eu égard aux difficultés techniques et matérielles et des contraintes inhérentes à la période, la participation aux élections législatives et présidentielles de novembre 2015 est réservée exclusivement aux Burkinabè résidant sur le territoire national.

Article 23
Les institutions de la période de la transition fonctionnent jusqu’à l’installation effective des institutions correspondantes de la Ve République.

Article 24
Les dispositions constitutionnelles légales et règlementaires contraires à la présente Charte de la transition sont abrogées.

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2014 à 07:34 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    VOILA DEJA VOUS EXCLUER LES BURKINABE DE L’ETRANGER APRES AVOIR DEMANDER LEURS PARTICIPATION AUX ELECTIONS DEPUIS TEND D’ANNEE VOUS COMMENCER BIEN

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:01, par MOUSSA En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    C"est L’opposition même qui exclut le vote des burkinabè de l’etranger ???pourtant c’est un droit constitutionnel ,c’est quoi on fait au pays ,
    si on vas respecter la constitution que l’armé garde le pouvoir
    ha laa ,je vois des calculs politiciens mais pas l’interet national ni le respect de la constitution
    l’armée au pouvoir au pouvoir
    Diaspora pas content que dit le Tocsin de ALBERT
    .

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:05, par don caputcho En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je propose : Sayouba Traore (grandeur) à RFI

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:08, par Abdoul Karim Rodrigue Nakoulma En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations à tous les acteurs pour le sérieux avec lequel ils travaillent pour la mise en place des organes de la transition.
    Sans être un fin connaisseur du fonctionnement des institutions de l’état, à la lecture de cette charte, je suis de plus en plus convaincu que nous arriverons à tourner la page aux années blaise...Même si tous les points ne font pas consensus à la fin, je suis sûr que la majorité trouve déjà l’assentiment de l’armée et du conseil constitutionnel. Les institutions fortes dont nous rêvions sont en bonne marche. Je prie Dieu maintenant que les prochaines décisions se fassent dans les meilleurs délais et que surtout nous fassions véritablement de bonnes pioches pour ces gens qui vont gérer cette transition..
    mais une chose est certaine, même si nous soutenons ces choix, il n’en demeure pas que notre combat et le sacrifice de nos héros nous imposent de rester permanemment en alerte pour surveiller le fonctionnement de cette transition. Retenez donc que nous vous supportons certes mais nous surveillons également.

    bonne chance et que Dieu protège le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:13, par Dle roi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Suis d’accord avec la majeure partie du contenu du projet . Cependant j’aurai souhaité un verrouillage de l’ensemble des articles . En effet quoiqu’on dise nous sommes en politique et tout est question de rapports de forces à en moment donné ; Question ! Que se passerait-il si un groupuscule venait à proposer le déverrouillage de l’article portant statut du président de la transition par exemple ? Par ailleurs disons nous la vérité aucune personne n’est vraiment apolitique à 100% y compris les 15 militaires qui composeront la commission , cela m’inquiète.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:16, par ok En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Ouf. Enfin le bout du tunnel.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:20, par Ka En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    OUI l’alternance politique et économique est en marche avec tout ce qui vient d’être proposé par des acteurs politique, coutumiers et religieux avertis. Désormais rien ne sera comme avant, car la jeunesse du 21e siècle sera au volant de cette alternance avec leurs objectifs compatibles à celui de leur siècle. Vive le Burkina que nous aimons tous. Que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, bénisse le peuple Burkinabé en liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:24, par Ka En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    OUI l’alternance politique et économique est en marche avec tout ce qui vient d’être proposé par des acteurs politique, coutumiers et religieux avertis. Désormais rien ne sera comme avant, car la jeunesse du 21e siècle sera au volant de cette alternance avec leurs objectifs compatibles à celui de leur siècle. Vive le Burkina que nous aimons tous. Que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, bénisse le peuple Burkinabé en liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:24 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bien dit. Courage à tous les acteurs et que vivement la paix et la justice reviennent au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:25, par good biiga En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Simplement félicitation à la commission qui a proposé cet projet de charte. Si cette proposition venait à être accepté il s’agira que son application soit bien faite pour qu’ en un an nous avancions(pas économiquement) plus que les 27 ans de Blaise compaoré. Que les uns et les autres dépassent simplement les intérêts personnels et voir l’intérêt supérieur de la nation. DIEU BÉNISSE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:29 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bravo les vrais patriotes. C’est du propre. C’est cela la véritable démocratie naissante. La réconciliation doit passer nécessairement par la vérité et la justice. Tous les crimes de sang et économique doivent être jugés et punis selon la loi par des vrais juges honnêtes, intègres et digne. Libre au peuple de décider d’une remise de peine par le pardon en fonction de la situation. Surtout pas de magistrats lèche-culs comme les Dramane Yameogo et al. Ces personnes doivent faire objet de poursuites judiciaires pour torpillage de dossiers et de dossiers classés sans suite. Ces corrompus doivent rendre compte au peuple et lui rendre les pots de vin reçu pour le traitement malhonnête des dossier.
    Nan Lara an Sara.
    Vive la jeunesse consciente du Faso,
    A bas la jeunesse corrompue avec comme têtes d’affiche Alpha Yago, Salam Derme et al., honte a eux. C’est une bande de jeunes prostitués intellectuellement depuis l’université.
    Vive mon peuple, vive la justice, vive la démocratie.
    La patrie ou la mort, le peuple a vaincu et vaincra toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:32 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Qu’est que les representats de la FAIB a dit conconcretement ; elle qui s’est fendu d’un communiqué soutenant et le referendum et le senat et de surcroit qui clamait leur ecrasante majorité, Sauf l’AEEMB et le CERFi qui à l’époque s’était desolidariser d’eux. A mon avis ces gens devraient aussi exlu de la table de negociationcomme l’ex majorité des pourparlers.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:33, par Idrissa En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Felicitations.pourvu ke ce beau boulot soit mis en execution pour ke ma chère patrie. avance. Courage à tous. Yes we can, we are able and will do it. God bless the Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:34 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Les Burkinabe de l etranger pourront voter mais ne pouuront pas etre elus deputes ou president. Dans tous les pays le depute doit avoir resider dans son pays pendant 1 an au moins. Le president du Faso doit avoir reside pendant les *5 dernieres annees. C est normal je ne comprends pas pourquoi les Burkinabe de l etranger se plaignent. Venez vivre les realites du pays avec nous avant de vouloir nous diriger.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:42, par Jeanne Debo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Le terrorisme est né de l’exclusion des personnes ayant eu des responsabilités dans les gouvernements passés.
    Prendre des décisions en excluant les CDP Upr RDA..et les dispos. .. c’est dangereux .
    Ainsi naissent les révolutions qui ne finissent pas...

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:42, par doudouno le cobra En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je vous met en garde parce que vous parlez au nom de la nation.Vous excluez les membres de la majorité parce que vous êtes intolérants et égoïste .
    Même en Afrique du sud ou les blancs ont fait subir les pires atrocités aux noirs, Mandela a inclut les blancs dans tout le processus de normalisation.
    Tous les Ablassé et autres Zéphyrin Diabré jadis valet locaux et s’étant enrichie sur le dos du peuple parle aujourd’hui comme s’ils sont des anges.
    Je tiens à vous dire une chose sans l’ancienne majorité aucune paix n’est possible dans ce pays.Si vous refusez de défendre les militants de ce parti ils se défendront eux mêmes.
    Et aussi 25 ministres c’est trop pour un pays pauvre comme le notre.Vous etes allez partagé un gâteau et je ne voit aucuna difference entre vous et les anciens fossoyeurs de la nation comme Salif Diallo, Simon Compaoré, Roch Marc et consorts.
    Vous venez de décevoir une nouvelle fois le peuple à cause de vos intérêts

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:42, par albert sene En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Vraiment les burkinabe on ne peut pas vous aider : dans quel pays au monde on reserve dans la charte , amorce de future constitution , Un tiers du gouvernement aux militaires et 10 postes de deputes ! C’est qu’elle democratie ca ??
    Je crois que le specter de Compaore est toujours dans vos esprits !!!

    pauvres de vous !! Bon enfin , c’est votre pays aussi !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:44, par Idrissa En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Soyons objectif : pouvons nous en une annee faire participer les burkinabé de l ’etranger ã ces élections ?? Non ce n ’est pas une exclusion.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:44, par LE DIGNE En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Un travail salutaire . tout ce qui se fait pour sauver la paix et la stabilité est à saluer. Je salue une fois de plus ceux qui ont essuyé la sueur pour ce document cadre. Ensemble, nous vaincrons, nous gagnerons.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:49 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Ca m’ira très bien si à la fin de la transition :
    - On arrête les criminels afin qu’ils puissent répondre devant le peuple leurs crimes de sang et économiques et pêle mêle ça concerne blaise compaoré,françois compaoré,alizeta ouédraogo,gilbert diendéré,yé bognessan,assimi kouanda,alain yoda,achille tapsoba,hermann yaméogo,gilbert noel ouédraogo,marie noel bembamba,apollinaire soungalo ouattara,alain edouard traoré,salia sanou,dermé salam,luc adolphe tiao,paramanga ernerst yonli,maxime kaboré etc etc.....!
    - Que le RSP soit dissout
    - Que le conseil économique et social soit dissout,ce qui permettra à la nouvelle assemblée de transition de siéger dans les locaux de cette institution inutile.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 08:53, par Frank En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Assemblee de transition designee ?autant d,aller vers une assemblee constituante et remettre a plat toute la macchine.En effet,le soulevement dit populaire cache en realite le mal de la societe Burkinabe l,article 37 est seulement l,element detonnateur.Notre mal date des annees 80 depuis le putsch des colonels et qui s,est prolonge a nos jours jamais mais les vraies solutions consensuelles n,ont ete avancees.A vrai dire,les journees du 30/31 ont ete l,aboutissement d,un reglement de compte entre l,establishment politique"elite ouagalaise"la jeunesse a ete associe comme alibi tant que le fond du malaise n,est pas regle le meme phenomene reviendra d,une maniere ou d,une autre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:02, par le visionnaire En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations aux acteurs,mais question aux juristes : Comment la charte dont le fondement est la constitution puisse en abroger les dispositions contraires ? Aussi les lois et règlements contraires sont abrogés, pourquoi pas les SUSPENDRE ? eclairez-moi

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:08, par Passeck En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bonjour à tous et merci à ceux qui ont contribuer de quelques manières à cette mouture,qui est la preuve d’une hauteur de vue des burkinabè. J’ai quelques points de vue que j’aimerais partager avec tous qui concernent les articles 9 et 15 de la présente charte :

    Article 9 : pourquoi exception faite aux partis politiques pour la participation de leurs représentants membres du collège de désignation au gouvernementil serait plus sage d’éviter les traitements différentiels à cause des précédents que cela pourraient créer. Je pense que les partis politiques peuvent bien mandatés des camarades pour siéger dans ce collège et qui ne pourront pas faire partie d’éventuel gouvernement. Cela à l’avantage d’éviter les #deux poids deux mesures # et renforcerait la cohésion de la transition, du moment où les différentes composantes se sentiraient traitées au même pied d’égalité.

    Article 15. Comment se désigner le premier ministre de transition ? Des précisions manquent sur ce point. Les critères que devraient remplir ce dernier ? Qui le désignera ? Afin d’éviter tout blocage ou quiproquo, des détails concernant la désignation de cette personnalité, non des moindres de la transition aura l’avantage de faciliter la tâche du président de la transition et du coup évitera des remises en cause des différentes composantes. On pourra imaginer que ce dernier est proposer :
    1. Par le président de la transition et il passera devant l’Assemblée de transition qui pourra l’accepter ou le refuser.
    2. Par le collège de désignation qui soumet trois noms au président de la transition, qui à sontour prpropose un nom à l’Assemblée de transition qui peut l’accepter ou le refuser.

    Enfin toujours sur l’article 15. La haute hiérarchie militaire est composée de qui ? Je suppose qui s’agit des postes de responsabilités et non de personnes. N’est-ce pas mieux de les préciser ?
    Juste une modeste contribution d’un combattant. Merci de votre indulgence

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:10, par Tapsoba®(de H) En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Un bon document s il venait à franchir le cap de la confrontation avec ceux de l armée et/ou de l ex majorité  ? Pourquoi ne pas exclure cette ex majorité en attendant que chacun(e) de ses membres s explique devant la commission vérité et réconciliation à venir ?Pour ce qui est l exclusion de la diaspora des élections à venir dans un an,d aucun verront cela comme des calculs politiques,soit ! Mais reconnaissons que ceux qui sont motivés par ce calcul qu autre chose sont aidés par la situation ,non négligeable,dans laquelle s est retrouvé le pays actuellement et qui aura des conséquences financières et économiques marquées par un manque inévitable de recettes de l Etat ,sans oublier les dommages subits qu il sera obligé de réhabiliter ,la suspension de l aide direct budgetaire par certains pays dont le Canada,entre autres.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:13, par LE VIEUX En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Article 22
    "Les autorités de la transition mettent en place un ministère en charge des Burkinabè de l’étranger..." Monsieur Sayouba TRAORE de RFI est bien placé pour occuper ce poste. Il a produit un vingtaine d’articles pour soutenir le mouvement. J’ai pu télécharger douze (12) de ses articles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:16 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je propose une relecture concordante des articles 21 et 22. Si la charte doit rentrer en vigueur à compter de son adoption, rien n’indique que des élections puissent être programmer en novembre 2015. Tous les mandats contenus dans la Charte durent un an pourtant elle n’est pas encore adoptée pour rentrer en vigueur. Il se présage une course contre la montre qui risque de nous ramener à une révision prochaine de la charte au motif qu’il faut accorder du temps aux différents organnes de finir leur job.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:24, par rapugumpanga En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    “félicitation aux partis politiques membres du CFOP , a la société civile, a la chefferie coutumière et aux responsable religieux. ils ont le mérite d’avoir mis les intérêts du pays au dessus de tout intérêt partisan.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:33, par soumpougdou En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    On verra sinon c’est de la merde

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:36, par laloi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Soyons serieux mes frères de l’etranger, vous n’êtes pas exclus, les opposants et la société civile font avec leur moyen de bord, celui qui a les moyens, Il prend son vol et rentre au pays, pour participer aux elections. Personne NE exclue.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:36 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Quel travail de fourmis !!!Le Burkina Avance et avancera. Soyons fiers de nous car nous allons réussir un bel exemple pour tous les peuples opprimés du monde. Ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on n’est pas intelligent. Mais notons juste qu’il y a un silence sur les conditions d’éligibilités et de désignation du Premier ministre. Il ne peut être désigné conformément à l’article 46 de la constitution actuelle. Il sera donc préférable de définir clairement les conditions d’éligibilité pour éviter une éventuelle remise en cause de la personne qui sera désignée. Aussi, il est préférable de régler les modalités de sa démission, peut-il être demis à tout moment ou bien doit-il rester jusqu’à la fin de la transition, il en est de même pour le gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:40, par Figo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Les Burkinabè de l’étranger ne sont nullement exclus des élections. Ni les délais, ni les moyens actuels ne peuvent permettre d’organiser d’ici 2015 des élections dans nos ambassades à l’étranger. Cependant, en attendant les prochaines consultations, le Burkinabè de l’étranger qui souhaite participer aux élections de 2015 pourrait bien faire le déplacement au pays et y participer. Je crois que la CENI, à leur demande, a au moins les moyens de se faire communiquer les listes des burkinabés de l’extérieur (déjà enregistrés dans leur pays d’accueil) qui voudraient bien venir voter.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 09:58, par bany En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations pour ce projet de texte. La femme la jeunesse n’est pas oublié une premiere,ainsi que le ministère des Burkinabe de l’étranger. Par leur vote, c’est raisonnable qu’il ne participent pas a ces consultations la CENI n’avait pas fini leur enronlement. Mais si la ceni peut reprendre dans les délais partout leur inscriptions n’eqitons pas !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:02, par pep En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Mon avis par rapport à ceux qui commence à parler d’exclusion des burkinabé à l’étranger
    noter que le texte par bien de contraintes technique et non de volonté délibérer. Sachant faire preuve de discernement en cherchant à bien comprendre quel problème de confiance se pose par rapport aux votes à l’étranger avant de prononcer un jugement definitif.
    Pep

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:04, par king En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    "Article 3
    Outre les conditions fixées par la constitution en son Titre III, tout candidat aux fonctions de Président de la transition doit être un civil et ne saurait être une personne des Forces de défense et de sécurité à la retraite...".Je souhaite que cet article soit réformé pour qu’il n’y ait pas d’amalgames possibles.Je souhaite qu’on le reforme ainsi "..Tout candidat aux fonctions de Président doit être un civil et ne saurait être une personne des Forces de défense et de sécurité" ou mieux "qu’il soit un civil ". Là les militaires ne peuvent pas venir dire autre chose comme ces interprétations "un militaire en positon de détachement,en activité,en position de SND,.. peut être Président de la transition étant donné qu’il n’est pas en retraite.Là le verrouillage est parfait et sans équivoque.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:04 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    N’oubliez pas l’éducation.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:11, par Dr Lankoandé En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    BurkinaFaso
    Quelques fautes dans la charte.

    Article 14
    Les membres de l’Assemblée nationale de la transition ne sont pas éligibles aux élections présidentielles et législatives qui seront organisés (organisées ???) à la fin de la transition.

    Article 18 (denier tiret). La sous-commission gestion des médis (médias ???) et de l’information.

    Article 18
    La sous-commission finances publiques et respect du bien public (J’allais proposer "Sous commission économie, finances et respect du publics

    Article 21
    La durée de la transition est de douze (12) mois à dater (à compter ???) de la validation de la présente charte par le Conseil constitutionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:20, par king En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations à tous ceux qui ont participé à cet travail dans ce bref délai pour nous sortir ces bonnes propositions malgré certaines reformulations que nous souhaitons voir prises en compte. Mais restons vigilants pour ne pas que notre insurrection populaire soit récupérée par qui que ce soit ou par quelques manœuvres de tout genre qui se feraient "en pensées,par paroles ,par actions et par omissions".

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:26, par lompobadandi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    je ne supporterai pas une equipe de transition composéé des membres de l’ex-regime.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:27, par burkinbila En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Très bon travail. Vous montrez ainsi aux yeux du monde que le Burkina Faso est un pays d’ hommes et de femmes responsables et conscients. Que la grande organisation de ce peuple n ’ a rien a voir un certain BC que des mendiants ont passé le temps a flatter.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:44, par N’dabi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Voilà une esquisse de sortie de crise. Merci pour la rapidité du boulot que vous abattez. Le monde entier vous observe, entrez dans l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:47, par David YOUGBARE En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Impressionnant travail, mais l’exclusion des burkinabe de l’exterieur me parait discriminatoire, d’autant plus qu’ils ont de leur maniere participe a la revolution, et qu’ils sont fils de la mere patrie, et qu’ils doivent contribuer au renouveau de la nation. Vive le BURKINA FASO, et que l’integrite, la sagesse supreme, l’interet commun absolu prime sur l’individualisme segregationniste. Que tous les fils et filles quelqu’en soient arrivent a manger dans le meme plat de beinga. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:48, par manegre En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    quelqu’un pourrait me dire pourquoi la presente charte exclut le vote des Burkinabè à l’etranger ? de quel danger craignent ils en les integrant ? là vraiment je ne crois pas qu’on ait avancé dans nos efforts d’integration de nos patriotes à l’exterieur.pourtant c’etait un acquis déjà gagné.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:52, par Amade En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Very good job !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:52, par vigilant En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Apres leur putch , les opposants et la societe dite civile procedent à un second putch en excluant les burkinabe de letrangers quils ne maitrisent pas. Qre*uelle credibilite pour un president qui sera elu sur la base de calculs opportinustes et dexclusion.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:52, par Paul Sawadogo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations pour ce draft qui est pour moi déjà pas mal.
    Des balises ont été posées pour un choix consensuel et devant répondre aux aspirations du Peuple Burkinabé qui s’est battu aux prix de grands sacrifices pour une démocratie vraie.
    Concernant le vote des Burkinabés de l’étranger, je pense que c’est plus une question pratique et de moyens que de l’exclusion !
    Mes frères de l’Etranger, ayez confiance en nous, nous avons pu prendre nos responsabilités devant l’adversité pour défendre nos intérêts commun aux prix de vies humaines. Nous saurons poursuivre à bon escient le combat, préserver les acquis engrangés et faire les bons choix pour le future.
    Mettons en prière le choix des responsables et des membres des organes de la transition. Puisse le Tout Puissant, le Dieu Miséricordieux, notre Seigneur et notre Dieu, nous accorder la Grâce de filles et fils patriotes ; ayant le sens de la responsabilité, de la tolérance du dialogue, de la probité, de la dignité, de la discipline, de la solidarité, de la fraternité, de l’esprit de consensus et de discernement ; de filles et fils ayant la crainte de Dieu, pour diriger la transition.
    AMEN !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:54 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pourquoi l’opposition ne veut-elle pas des votes des burkinabés de l"étranger ?
    C’est anticonstitutionnel !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 10:58, par Paisible En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je félicite tous ces acteurs qui ont pris part à l’accouchement de ce document. Notre prière est l’espérance d’un Burkina de paix, de solidarité, de travail, d’éthique, de compassion et de progrès. Dans toute oeuvre humaine y a toujours de l’imperfection mais l’essentiel est de savoir ce que l’on cherche. Qui n’a jamais dit oh bon Dieu pour koi se fait-il que ceci ou celà soit arrivé dans cette parole on n’oublie de facto l’amour de Dieu pour ses créatures. Pensons beaucoup aux enfants comme nos parents et nos ancêtres se sont souciés de nous. De nos actes et comportements feront l’espérance du développement durable. Bonne et heureuse issue de transition pour le Burkina Faso !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:02, par Lallé En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Après la mise en place effective des organes de transition, la première mission que le peuple attend de vous est d’inscrire l’article 37(1mandat de 5ans rééligible 1fois) parmi les articles intangibles de notre constitution et ce pour éviter que cela ne soit fait en cours de mandat par le président qui sera élu en 2015. on sera là à parler de rétroactivité et ce dernier fera 15ans au pouvoir. Quand aux burkinabé de l’étranger, vous devez comprendre qu’au regard de la situation(temps et moyens et peut-être la proximité de beaucoup d’entre vous avec le CDP), il serait difficile que votre participation soit effective et accepté par tous les membres de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:08, par citoyen En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Chers frères et soeurs de la diaspora !
    je ne suis ne politicien, ni militant de la société cicile ! Je suis simplement un citoyen burkinabè vivant en France !
    Moi je soutiens que le vote des Burkinabè de l’étranger soit reporté ! En effet, vu la situation intérieure du pays, il faut une accalmie, et des ressources pour d’abord se remettre sur pied !
    Aussi, le régime déchu, lorsqu’il a parlé du vote de l’étranger, il n’a pas mis les moyens en oeuvre, pour permettre un bon enrôlement. Par exemple il fallait avoir la carte consulaire pour s’inscrire. Or cette carte consulaire se faisait attendre et paraissait chère pour beaucoup de gens !
    Il ne faut pas d’abord voir le mal partout ! Laissons ces élections de novembre 2015 passées ; et une fois le pays remis sur la vraie démocratie, je suis sûr que les Burkinabè de l’étranger en 2020 pourront bien voter !!
    Vous critiquez le fait qu’on ne puisse pas voter en 2015, mais vous ne supportez pas la proposition d’un ministère des Burkinabè de l’étranger ??? Il faut être cohérent !!! Je pense même que ce ministère nous apporte plus que voter !!!
    Par ce ministère, nos préoccupations seront mieux prises en compte (comme au Sénégal, au Mali) !
    Même la CENI reconnait que pour que les burkinabè de l’étranger votent en 2015, le travail fait n’est pas reluisant !! Alors soyons patients !!

    En tout cas un ministère des burkinabè de l’étranger, en attendant qu’on puisse voter en 2020 est une très bonne chose !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:14, par Karl En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Merci pour vos propositions, le futur gouvernement doit travailler à éradiquer le banditisme au Burkina Faso, à promouvoir la transparence dans les marchés publics et assurer une meilleure gestion et une meilleure répartition des ressources naturelles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:21, par pablo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    écarter les burkinabés de l’exterieur, une bonne strategie pour déjouer l’infiltration de la cia et ses acolytes. mais n’oublions pas que le militaire qui est actuellement là est un produit de africom donc de la cia qui a su invincer le general, chef supreme des armées avec surement l’aide la cia.
    la charte ne prévoit pas d’éventuel infiltrer de la cia. et c’est ce qui va ce passer. le but, c’est d’empêcher un sankariste au pouvoir. pour reveiller les vérités dormantes. la revolution est né-mort.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:25 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    c’est ne pas mal tout ça, mais il faut voir quel mecanisme pour permetre
    nous compatriotes a l’étranger de voter

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:30, par wendinmi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Cette charte n’est ni plus ni moins qu’un coup ,d’Etat à la Constitution. Si Soungalo n’est pas là, il pouvait être remplacé par un de ses suppléants de l’opposition, en l’occurrence Denis NIKIEMA qui est un des vice-présidents. On voulait le pouvoir au sein de la société civile, suivez mon regard, et on s’empresse de le confisquer. Quelle stratégie pour d’éminents constitutionnalistes !
    Moi en tant que membre actif de l(opposition républicaine, je désapprouve ce coup d’Etat à la Constitution que nous avons énergiquement rejeté.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:31, par Gongoni En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Il faut exclure d’office et de manière très claire ,de la présidence de la transition et du gouvernement les responsables des partis politiques officiellement reconnus .Vous savez, nous nous connaissons dans ce pays .Un responsable d’un parti politique qui deviendrait membre de ce gouvernement, va tout de suite chercher plutôt à préparer les élections avec les moyens de son ministère. Il va donc se livrer à des pratiques diverses dolosives pour amasser des moyens financiers et /ou matériels en prévision des élections de 2015 .
    Par ailleurs, oui pour le respect du genre(femmes ,jeunes) .Pour autant , la fonction d’homme d’Etat du niveau ministre ne peut être confiée à des personnes qui n’ont aucune expérience de l’Administration publique .Il faut maintenant redonner à la fonction ministérielle toute sa noblesse et son sérieux, sous peine de tomber dans les mêmes pratiques que le pouvoir de Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:32, par Kiema En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bravo et félicitations pour le travail abattu. Cependant il faudra revoir la charte en ce qui concerne le vote des burkinbès à l’étranger. Je pense qu’il est quand même possible de faire quelque chose

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:36, par wendinmi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Le Burkina n’appartient dorénavant seulement qu’à l’opposition que nous constituons ? Si non, pourquoi exclure dès les préparation de la transition toute la majorité jusqu’à ses éléments modérés ? Du reste s’il n’y plus de majorité, il n’y a plus non plus d’opposition. Il n’y désormais plus que des ex majorité et ex opposition au pouvoir de Blaise Compoaré. Recadrons les choses avant qu’il ne soit tard.
    Vive la lutte des peuples !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:39, par Boronga En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    N’écartons pas systématiquement l’ex-majorité présidentielle ,notamment le CDP du gouvernement .Il y a de bonnes personnes dans ce parti qui subissaient plutôt la situation
    qu’elles ne l’approuvaient .En revanche, il faut écarter sans complaisance des tristes individus comme YODA ,Assimi ,bref tous les membres du SEN du CDP et tous ceux qui ont contribué par des actes, et des paroles à exacerber la tension et à entrainer notre pays dans cette crise .

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:41, par Boronga En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Il faut accorder un statut d’ancien chef d’Etat au colonel ZIDA avec tous les avantages qui vont avec .Pourquoi cet aspect a été omis ? A rattraper vite .

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:42, par ATTENTION En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Visiblement, l’espoir qui se dessinait à l’horizon pour un consensus réel dans la mise en place d’une transition démocratique au Burkina, semble se brouiller par les velléités de prise en otage de la transition par un groupuscule d’acteurs de la société civile. En effet, cette tendance clanique voire de secte de ces éléments de la société civile à se prétendre comme des anges ,s’engage dans une option sectaire et ostracisée qui vise à exclure une grande partie des composantes sociales sous prétexte qu’elles ont collaboré ou eu des accointances avec le régime du président Compaoré. Si l’on devrait appliquer strictement ce principe, l’on aurait pratiquement plus de personnes au Burkina qui n’ont jamais suivi ou subi l’impact du régime déchu. La plupart des opposants actuels qui s’activent pour contrôler la transition sont des anciens ministres ou cadres en activité ou à la retraite du régime Compaoré. En réalité les prétendus anges de la société civile qui véhiculent cette pensée unique et dictatoriale, sont des alliés déguisés d’un groupe de politiciens dont ils font tactiquement le jeu afin de contribuer à les protéger ou de promouvoir leur accession au pouvoir. La société civile burkinabè est fortement politisée entre partisans de l’ancien régime et ceux de l’opposition. C’est l’aile radicale de la société civile de l’extrême gauche qui tente de tirer les ficelles dans l’élaboration du contenu de la charte de la transition. Ce n’est pas l’extrémisme qui peut sortir le Burkina de l’imbroglio socio-politique actuel, mais le consensus pour un gouvernement inclusif et une assemblée nationale inclusive de transition. Il appartient au Chef d’Etat de la transition et aux autorités coutumières et religieuses de démasquer ce plan machiavélique d’une société civile politiquement partisane qui avance à visage masqué.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:43, par isco En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Tous les points ne sont pas consensuels mais toutes mes félicitations !!! mais on reste vigilant cas même.

    Que DIEU bénisse le FASO !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:44, par AROUNA GANEMTORE En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    JUSTE DIRE QUE NOUS BURKINABE DE L EXTERIEUR SOUHAITIONS PARTICIPER A CETTE ELECTION,MAIS JE FAIS CONFIANCE A TOUTES CES COMPOSANTES DE LA NATION QUI CHERCHENT A SORTIR LE PAYS DE CETTE CRISE.J APPELLE MES FRERES AU CALME QUE MEME SI ON NE VOTE PAS CETTE FOIS-CI,INCHALLA ON VOTERA POUR 2020.L ESSENTIELLE POUR NOUS C EST DE REVOIR NOTRE BEAU PAYS SUR LE DROIT CHEMIN ET QU ALLAH NOUS DONNE DES DIRIGEANTS DIGNES DE FOI .
    QUE DIEU TOUT PUISSANT BENISSE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 11:58 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Très bon projet pour une transition luicide, franche...bien de chose a la formation transitoire a venir

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:01, par Belco En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    suggestion , l’article 21 du titre 6 : je pense qu’il est mal formulé ; la transition doit prendre fin au plutard fin novembre. Pour une transition qui n’a pas encore débuté je pense qu i n’est pas juste de dire qu’elle dure douze mois. Il faut simplement dire qu’elle prend fin en fin novembre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:06, par jonassan En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Ce n’est pas de plein gré que la Transition nous exclut. LA CENI N’EST PAS PRETE. L’objectif précédemment annoncé par le regime Compaoré n’avait pour unique but que de voler les urnes.
    Même à l’intérieur-là ce n’est pas 100%. Le système biométrique contient tellement de tares que je trouve sage leurs propositions. Vous vous imaginez qu’il n’y a aucun lien entre les résultats et le fichier des enrollés.? Du fichier des enrollés on liste les électeurs par bureau de vote et puis c’est tout. Aux membres de ces bureaux de s’occuper de ses votes sur "la base des listes". Donc il suffit de s’entendre avec un bureau de vote et vous bourrez comme vous voulez. LE RISQUE PEUT ETRE CIRCONSCRIT A L’INTERIEUR DU PAYS MAIS AU-DELA LE RISQUE EST REEL. Il y’aura un ministère des Burkinabé de l’Etranger ; nous devons travailler avec ce ministère pour bien asseoir la gestion des étrangers. Préparons-nous.
    NOS PREOCCUPATIONS SONT ENORMES (conditions de séjour à l’étranger, conditions de retour et d’investissement au pays, abandons quand ca chauffe comme en Centrafrique, en Libye, .... ) ET CE N’EST PAS DES ELECTIONS QUI NOUS LES RESOUDRONS.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:06, par dodowil En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    On exclut personne de l’étranger, c’est Blaise Compaoré l’article vise.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:07 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Salut merci pour l’effort que vous faite en nous partageant ces informations,mais je voulais faire comprendre a certains qui commencent a dire qu’on eccarte les burkinabe de l’etranger,non il en est pas ainsi.on a bel et bien evoque des contraintes d’ordre materiel financieres et autres.pour celui qui se sent vrai patriote il peut venir s’inscrire sur les listes electorales ,la veille des elections on vient voter et on repart pour ceux qui sont en Afrique,voila.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:18, par baaba En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    je propose le général Marc Garango.
    Vu son age avancé et l’expérience qu’il a et surtout l’opportunité pour lui de corriger l’IUTS qu’il avait mi en place.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:28, par Le divin africain En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bravo ! toutes mes félicitations que le Tout Puissant continue à vous inspirer afin que le pays soit désormais dirigé avec esprit de vérité, de justice, de probité et de paix pour le peuple burkinabè en quête de la voix de l’intégrité de ses fils

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:33, par Thé de paris En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bonne chance à tous et toutes, pour le progrès et le développement du burkina faso tous en avant merci camarades surtout le respect des institutions.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:35, par Ayouba MAIGA En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations aux composantes pour cette proposition. C’est déjà une avancée significative. Vivement que sa validation soit prompte. Que Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:46, par A.Thiorno En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitation d’avance ; je vis en France le vote sans les burkinabé de l’extérieur, c’est pas un problème très grave pour l’instant car la situation est exceptionnelle ceux du pays connaissent mieux les gens que nous à l’extérieur nous souhaitons la bonne marche du pays qui nous tient à cœur vive le Burkina, vive l’Afrique, vive le Monde démocratie .

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 12:53, par Kini En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    C’est du sérieux ça ! La charte est tellement sérieuse que je me demande s’il y aura des candidats, notamment les politiciens, qui voudront participer à cette transition. Toutefois, elle est limitée en ce qu’elle exclue une partie des burkinabè, ceux de l’étranger, qui ne pourront pas participer/voter aux élections présidentielles et législatives. Pourtant, il est fondamental que ces derniers soient pris en compte pour la bonne marche de la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:03 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bonjour à tous ! très humblement je voudrais proposer la personne de BARRO DAMO Justin à la présidence de la transition. Je ne le connais pas bien qu’on veuille m’excuser je si je me trompe sur la personne.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:07 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    je constate que la question du genre n’est pas pris en compte. en effet, le projet ne parle que "le président" mais ne dit pas "ou la présidente de transition". Merci d’en tenir compte sinon on dirait que la gente féminine a été excluse de faite.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:18 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Nos frères de l’étranger, faites pardon ! Nous vous comprenons, nous nous sommes battus ensemble mais le contexte est tel qu’il est pratiquement difficile que ce gouvernement de transition puisse objectivement organiser des élections propres dans vos pays d’accueil respectifs. On sait dans quelles conditions Blaise voulait le faire. Voyant qu’il avait perdu la légitimité et la majorité au pays, il voulait profiter de la distance pour frauder. Avec l’ampleur des dégâts actuels causés par les pillages, s’il faut y ajouter le coût des élections à l’étranger, je ne vois vraiment pas comment on tiendra. Je propose que ceux qui tiennent à participer aux prochains scrutins puissent effectuer le déplacement en attendant que l’on mette en place de meilleures conditions de participation pour les échéances électorales de 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:27, par le gouverneur En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Quand il s’agit d’intérêt commun nous devons mettre nos sentiments personnels de côté et oeuvrer au respect scrupuleux de nos engagements au profit de tous les burkinabes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:31, par YIRMOAGA En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Le vote des Burkinabè de l’étranger est une machination du pouvoir déchu ? Il comptait avoir une facilité pour augmenter les suffrages ? On avait pas les moyens d’organiser des élections transparentes dans ces pays ? Pardon, on en a pas besoin pour le moment .Pas la peine de s’attarder sur cette proposition.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:31, par soumpougdou En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    C’est le titre V qui va vous créer des problèmes

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:46, par Ombrax En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    je soutiens de toutes mes forces ces propositions. bon vent. vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 13:50, par David ROVIS En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pas mal comme projet de charte, Félicitations à tous les acteurs. Cependant je pense qu’il ne faut d’office exclure les burkinabè de l’extérieur. Cela peut être une cause de frustration. Bon courage et beaucoup de chance à ceux auront la charge de cette transition d’une année. Rappelez vous que vous êtes là pour servir le peuple et non pour le brimer et vous enrichir. Et surtout soyez à l’écoute du peuple et non de vos intérêts. Que Dieu bénisse le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 14:11, par DERRA En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations, je suis parfaitement d’accord avec cette charte et nous vous encourageons à la mettre rapidement en oeuvre. Et c’est tres bien vu et dit pour les Burkinabès de l’étranger. Ce n’est pas une exclusion , mais un réalisme. Je souhaite vivement la correction de quelques fautes comme internationale, en charge de la defense.... Tres bon travail et veiller surtout à ce que les commissions fonctionnent correctement pour que les responsabilités de ceux qui ont incité à la revision de la fameuse article 37 repondent des morts qu’ils ont occasionnés. On ne fera pas une reconciliation au rabais.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 14:22, par Miséricorde En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bonsoir à tous les participants et au vaillants peuple du Burkina,

    Félicitations pour le gigantesque travail abattu. Toutefois, je trouve les articles évasifs sans aucune fermeté dans le ton. J’ai l’impression à la lecture du projet que les erreurs qui ont conduits à cette crise ne vont pas servir : la légitimité et une claire prise en compte de certaines circonstances susceptibles de se produire au cours de la transition ne sont pas évoquées. Je ne vois aucun article parlé de l’action de régime COMPAORE en terme de rapport afin que toutes les responsabilités soient situées avant la fin de la transition. Pour moi, si la charte n’en parle pas, le gouvernement de la transition peut être taxé de partialité et de vouloir en découdre avec les dignitaires de ce régime.

    Je ne voie pas non plus la prise en compte du lieutenant : qu’adviendra -t-il de lui et ses frères d’armes ? Je reste convaincu que c’est maintenant qu’il faille chercher les solutions sur son retrait du pouvoir, son statut, pourquoi pas ses futures fonctions ? Héi, Héi ne nous amusons pas avec le feu. Il faut même prévoir dans la future constitution un statut pour le Président du Faso sortant. Ce sont des résolutions pour la paix et la cohésion de notre vivre ensemble.

    Pour finir, je souhaite être renseigné le pourquoi de l’ouverture rapide des frontières, avoir des précisions sur les infos relatives au trésor et au ministère des finances. Es ce que le nerf de la guerre est disponible pour assurer les salaires de novembre et de décembre 2014.

    Bonne suite et veillons à ne pas oublier dans les travaux de sorite de crise le noyau de ce que tous les Fasodemw ont convenu de dénoncer avec fermeté : le refus de tenir compte de toutes les sensibilités et de l’intérêt particulier et général de chacun de Burkinabè. Fraternellement. Dieu bénisse, éclaire vos efforts de réflexions et couvre notre pays de sécurité et de paix.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 14:39 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    C’est bien d’avoir exclu les Burkinabé de l’Étranger. On voudrait même pas que Blaise mette un bulletin dans une urne jusqu’à sa mort.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 14:48, par Madi Oued Libanais noir En réponse à : felicitation o fils d c pays qi se donne e ame pr ntr partrie retrouv la qietud e des instutitions fortes e non des hommes forfs coe le president dcu

    Felicitation o fils d c pays

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 14:59, par jonassan En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    1/3 pour l’armee me parait excessif meme si l’esprit est de ne pas heurter une quelconque composante. Dans tous les gouvernements du monde, les postes specialises de l’armee ne depassent guere 2 : SECURITE et DEFENSE. J’ai peur que les civils aient peur de leur armee. Peut-etre c’est a l’armee par un rectificatif de ne RETENIR que ce qui lui est du, mais le pourrait-elle helas ? BONNE CHANCE TOUT DE MEME.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:00 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Vous aussi chers Burkinabè de l’étranger, si vous avez pu attendre pendant 54 ans sans prendre part aux votes, attendez encore 06 ans seulement. Ça va vous faire quoi ??? C’est en période de crise que vous réclamer votre droit au vote ? De quel temps dispose-t-on pour l’enrôlement des burkinabé de l’étranger en 1 an ? Si vous voulez que ça soit sérieux attendez encore 6 ans pour une meilleure prise en compte. Du moins, c’est mon humble avis. Quand je pense que certains demandent que l’armée reste au pouvoir à cause de ça, c’est à se demander s’ils savent ce qu’il veulent et ce qu’ils disent. Fraternellement votre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:01, par SAXE En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    A la lecture de la charte de la transition je ne peux que l’approuver surtout quant à la forme. Mais ce que je voudrais ajouter, c’est que le président de la transition doit être un homme providentiel. Il ne doit pas être un homme récemment impliqué de prêt à la lutte de libération du peuple pour qu’on ne parle pas plus tard de récompense. Ainsi, les grands acteurs de la société civile et de l’opposition qui se sont brillamment illustrés ces derniers temps ne devraient pas se porter candidats. C’est pourquoi je proposerai par exemple : 1- kadré Désire OUEDRAOGO pour son charisme, son expérience dans la gouvernance , ses connaissances des relations extérieurs mais aussi sa capacité à faire l’unanimité la plus large y compris l’ex-majorité.2- jean -baptiste NATAMA pourrait également jouer le jeu pour ses divers compétences. Ce militaro-civile de la société civile a tous les atouts pour conduire la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:01 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je trouve que 25 ministres c’est trop pour un petit pays comme le Burkina. Il faut un gouvernement restreint pour concentrer les moyens et être plus efficace et moins budgétivore. Pour exemple, à la date d’aujourd’hui, le nombre de ministres (Secretary) aux USA est de 15. En Allemagne, le cabinet (gouvernement) du premier ministre Merkel comprend 16 ministres, dont 14 ministres avec portefeuille, 1 ministre sans, et la chancelière elle-même. Comme d’habitude, nous prenons toujours le mauvais exemple sur l’ancienne puissance colonisatrice la France, dont le gouvernement actuel comporte un effectif pléthorique de 37 ministres (20 ministres et 17 ministres délégués). A mon humble avis, un gouvernement de 18 ministres sera plus efficace, et moins budgétivore pour notre pays. Je suggère que l’on inscrive dans la future constitution du pays une limitation du nombre de ministères à 18 au maximum pour contrer l’appétit vorace de certains politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:12 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Le plus dur c’est vraiment la période après Blaise Compaoré. Qui peut être membre de vos sous-commissions ? On ne sent aucune volonté ou capacité de sortir de cette situation avec l’armée au pouvoir. Toutes ces structures sont inopportunes car elles viennent alourdir le processus de retour à une vie constitutionnelle normale. Il faut rétablir la constitution et faire fonctionner les institutions qui doivent régir la vie de la nation. On ne parle pas de vos vérités, réconciliations, dialogue dans le désordre. Or aucune disposition ne fait cas du rétablissement de la Constitution à laquelle vous vous êtes maintes fois référés.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:17 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je trouve cette charte de transition trop exclusive. Qui veut t’on pour notre transition ? Des personnes sans ambitions et sans expériences politiques !!!. Pour bien mener notre transition il nous faut un savant dosage de politiciens intègres actifs et ambitieux de tous les bords, et de personnages de la société civile. J’espère aussi cette assemblé de transition ne vas pas s’accorder des avantages financiers pour cette année de transition surtout que nous aurons besoin d’argent pour reconstruire notre assemblée nationale. Toutes ces commissions pour quoi faire ? J’espère qu’on ne vas pas se lancer dans des reformes politique, constitutionnelle,
    institutionnelles et électorale. Je crois qu’on n’a le temps pour tout ça. Qu’on laisse cela aux vrais élus du peuple qui le seront en 2015, ils auront 5ans pour le faire. Pour le moment le conseil constitutionnel et la Ceni feront bien l’affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:26, par Henri_Sebgo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Les Burkinabè de l’étranger, c’est sûr, vont toute de suite crier à l’exclusion certes, mais il faudra qu’ils comprennent qu’à l’étape actuelle de notre processus électoral, beaucoup doit être encore fait pour permettre leur participation aux élections. Combien ont été enrôlés lors des récentes révisions des listes électorales et dans combien de pays ?
    Chers compatriotes à l’étranger, il faut donc comprendre que nous ne devons pas mettre les charrues avant les bœufs si nous voulons réussir dans ce processus de reconstruction de notre Burkina nouveau ! Voter est votre droit ! Mais, il ya un mais... Acceptons faire des sacrifices, des concessions et soutenons, la transition vers un Burkina prospère qui profite à tous femmes, enfants, hommes, vieux,....

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:29, par jeunesse2015 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Madame Saran SEREME SERE ferait l’affaire pour que les hommes s’affrontent pendant les élections de 2015, elle le mérite après son combat pour le départ de Blaise. Elle le mérite ! Elle a fait ce que certains hommes opposants comme comme Ablassé ou Zeph n’ont pas pu faire. La jeunesse est témoin et veut assumer sa victoire avec elle

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:46 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    La Constitution proscrit toute discrimination fondée sur l’appartenance politique. Que cela n’échappe à la vigilance des institutions sous régionales, régionales et internationales. Cette charte en plus de violer plusieurs dispositions de la Constitution, comporte les germes d’une crise profonde.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:50, par YAO TOBIGNARE LEOPOLD En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je ne comprends pas les concepteurs de la présente charte à exclure les membres de la transition mème aux élections législatives.Pouvez vous m’éclairer ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 15:54, par element404 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pour quelle raison les Burkinabes de l’etranger ne peuvent pas voter. Voyez vous comment les opposants commencent a devoler leurs faces ? Ce sont ces memes opposants qui demandaient le soutient de ces Burkinabes de l’etranger et voila qu’ils les excluent de voter, Sont-ils pas des Citoyens eux aussi ? Revoyez vos propositions sinon on risque une division tres grave. N’ouliez pas que la diaspora burkinabe a fortement vehiculer la revolution burkianbe sur les reseaux sociaux comme san precedent, ceci a permit a beaucoup de gens de faire alliance au peuple burkinabe et le soutenir a l’echelle international.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:06, par Jonas En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Dans tous les cas je ne vois pas l’importance des Burkinabes de l’Etranger dans la Politique du Burkina-Faso. Meme les acteurs Principaux residants n’y voient rien !! Nous notre solicitation de part et d’autre et ce qu’on attend de nous c’est juste nous accepter comme des exclaves et des contribuants financiers !! Salut a tous !! La paix regnera un jour !!! Le Soleil meme va dans un someil profond après une longue traversee dans la journee !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:14, par Jonas En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Burkinabe qu’il soit de l’Etranger ou pas ! Il restera Burkinabe !! Ma piece d’Identitee qui date du 21/08/1995 No4920931 et mon permi de conduire K 5425 du 04/04/1997 ne sont pas encore perimees. Je vis aux USA depuis 14 ans !! Rigolos !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:15, par dabs En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitation pour cette proposition de charte. En attendant sa validation par les instances ad’hoc habilitées, ce projet de charte suscite les remarques ci-après ;
    Au niveau de l’article 4 "Le Président de la transition n’est pas éligible aux élections présidentielles et législatives qui seront organisées à la fin de la transition" . Cette disposition si elle est adoptée comme telle permet au futur président de la transition de se voir élire comme maire d’une commune. Alors, imaginer le en tant que maire d’une grande ville comme ouaga ou Bobo !! Mais, ce mandat est politiquement et financièrement plus stratégique que celui de député. Car le pouvoir du maire de commune est semblable à celui d’un président à l’échelle communale. Donc, il importe d’étendre l’inéligibilité aux élections municipales.
    Au niveau des articles 10 et 22 sur les burkinabé de l’étranger ; c’est tout à fait légitime qu’ils aient des représentants dans les instances de transition, c’est leur droit en tant que citoyens. D’ailleurs, la diaspora compte au minimum plus de la moitié de la population totale. En plus, elle contribue énormément à l’équilibre économique et budgétaire du pays de part ses investissements directs et ses transferts financiers. Mais, il convient de faire des amendements aux dits articles pour faire ajouter une obligation de résidence temporaire pendant les sessions gouvernementales et parlementaires pour les burkinabè de la diaspora qui seront membres du gouvernement ou du parlement de transition.
    Cela permettra d’éviter l’obligation de financer sur fonds publics les dépenses de transports et d’hébergements des représentants de la diaspora. Certains me diront que cette obligation de résidence est une évidence, mais je rappel que c’est en mathématiques que l’évidence vaut, en droit elle ne vaut rien, elle doit se prouver.
    Ensemble pour la patrie !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:15 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Lettre ouverte aux rédacteurs de la charte de la transition.

    La charte telle que rédigée c’est bien, mais ce n’est pas arrivé parce que :

    - 1. Hervé Kam et Albert Ouédraogo sont les deux principaux "fossoyeurs" de la diaspora burkinabè dans le processus actuel de la transition apaisée après Luc Ibriga, qui a refusé arrogamment que les membres de l’ancienne majorité ne participent aux discussions.

    - 2. Le comportement de ces trois personnes sont pires que les anciens dignitaires du CDP.

    - Et pourtant, l’article 12 de la constitution est ainsi rédigée : "Tous les burkinabè SANS DISTINCTION AUCUNE ont le droit de participer à la gestion des affaires de l’Etat et de la société.
    A ce titre, il sont électeurs et éligibles dans les conditions prévues par la loi."

    - A la lecture de l’article 12 de la Constitution (qui devrait être repris sans aucune difficulté dans la nouvelle constitution), on constate que le projet de charte concocté viole délibérément le droit des burkinabè de l’étranger en les excluant même pendant une année aux élections populaires. C’est également, (au cas où vous ne le savez pas), une forme de coup d’Etat constitutionnel. Comment Zeph peut-il accepter une telle ignominie ? Espérons que la diaspora ne va pas bientôt préférer l’ancien Président, Blaise Compaoré, puisque ça commence "bien". A moins que la diaspora ne fasse sa propre insurrection populaire contre ces mesures discriminatoires. Un citoyen burkinabè de la diaspora.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:23, par Le Vigilent En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je constate que la proposition ne fixe pas des objectifs précis assortis de délais pour chacune des différentes structures de la transition. De tels objectifs pourraient servir de repères pour le choix des animateurs et des membres desdites structures.
    La proposition ne pipe pas mot sur la CENI. Doit-on conserver la composition actuelle de la CENI ?
    La motivation de la non participation des burkinabè de l’étranger aux consultations électorales de 2015 est insuffisante.
    N’est-ce pas mieux de profiter de la transition pour amorcer la reforme de l’armée et la réorganisation de la sécurité du chef de l’Etat ?
    Les partis de la majorité et du Front républicains qui partagent avec l’ex président la responsabilité de la situation ayant conduit a l’insurrection doivent-ils faire partie des différentes structures de la transition ? Si oui, comment ?
    En résume, je pense qu’il y a des précisions importantes a apporter a la proposition pour permettre une appréciation objective et en connaissance de cause.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:38 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Chers forumistes, ceux qui continuent à prôner l’exclusion des burkinabè de l’étranger aux élections législatives et présidentielle de 2015 ne sont, ni plus, ni moins que les fossoyeurs du peuple burkinabè qui demeure un et indivisible. Ce sont des ennemis du peuple qu’il convient de démasquer et de combattre avec la dernière énergie. Vous ne l’emporterez pas car votre discrimination est injuste. Apprenez des leçons de la démission de Blaise Compaoré qui se prenait pour "l’homme fort". Aujourd’hui vous croyez que vous êtes forts, mais demain, vous ne serez que des tigres en papier selon Laurent Bado.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:42, par Laagm taaba En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bonjour ;

    Après avoir passé en revu le projet de charte, je m’apperçois qu’il ya quelques incoherences et coquilles.
    Au niveau du préambule, la date du referendum du 2 juin 1991 ne peut être retenue, mais plutot celle de la promulgation du 11 juin 1991


    En lieu et place du point suivant,
    (Considérant le caractère populaire de l’insurrection ayant conduit à la démission du Président Compaoré) ;
    Il faut être plus explicite et dire Clairement les choses.
    " Considérant le caractère populaire de l’insurrection ayant conduit à la demission du Président du Faso, Monsieur Blaise COMPAORE, le 31 Octobre 2014"

    Merci de tenir de ces amendements qui ont leur importance sur le plan juridique et historique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 16:55, par Siza En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    il me semble qu’il y’a incohérence entre les dispositions des articles 21 et 22 précisement sur la durée de la transition qui débouche sur les élections. En effet le premier stipule que :« La durée de la transition est de douze (12) mois à dater de la validation de la présente charte par le Conseil constitutionnel » alors que la seconde dit ceci :« Les autorités de la transition mettent en place un ministère en charge des Burkinabè de l’étranger.
    Eu égard aux difficultés techniques et matérielles et des contraintes inhérentes à la période, la participation aux élections législatives et présidentielles de novembre 2015 est réservée exclusivement aux Burkinabè résidant sur le territoire national ». Dans l’hypothèse où la charte n’est pas validée à tant de sorte que le délais ne soit plus égal à 12 mois en novembre 2015, il y’a problème. je propose qu’on reformule l’article 21 en ne précisant pas le nombre de mois.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:00 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Venir dire que les burkinabè de l’étranger (Diaspora) doit être exclue parce qu’elle était très proche du CDP est une vraie ignorance et une insulte pour quelqu’un comme Tapsoba de Hollande H@. Mais bientôt ce coup d’Etat constitutionnel va dévorer ses propres auteurs du complot gauchiste. Qui vivra, verra.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:01, par tenga En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Nous comprenons cette situation difficile du pays en ce moment. Ceux d’entre nous à l’etranger qui aurons la possibilité, nous viendrons nous inscrire et voter. C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour une première qu’on votera un civil PF. On va se préparer pour ces 12 mois à venir.
    Good job.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:05, par Lallé 2 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je voudrais répondre à l’auteur du post n° 21.
    Si je puis être d’accord avec lui sur le fait que l’article 37 de la Constitution doit maintenant faire partie des dispositions intangibles compte tenu du sacrifice humain qui a abouti à la victoire du peuple héroïque du Burkina Faso, je ne puis accepter que M. Lallé (pine-pinailleur) puisse dire que la diaspora doit être exclue du jeu politique parce qu’une grande partie était proche du CDP. Quels sont les preuves qui peuvent être apportées par Lallé pour justifier une telle affirmation gratuite ? Si ce n’est une affirmation de cabaret. Continuez ainsi, vous allez battre le record de la discrimination sous le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:09, par Sanon En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Belle prestation pour ce travail riche de fond ! Gouvernement de Transition(GT).POUQUOI NE PAS MAINTENIR CE GT PR 5 ANS et le bulget alouer à ce miserable scrutin de 2015 pourai servir à ratraper un peu les retards cumulés de 27ans de reigne du demon Conpaoré et ces diciples .Un vote n,a jamais fait l,unanimité surtout avec le multipartisme. Si les candidats designés sont tous competants à diriger la transition Je propose un tirage au Sort ! ceci pour eviter des pré-campagnes de nature à manipuler le colectif de designation et eventuelement mettre en cause son inpartialité,sa credibilité en fin son objetif ! Vive le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:11, par zeba issa En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    ARTICLE 3 DE LA CHARTE. JE PROPOSE : TOUT CANDIDAT AUX FONCTIONS DE PRÉSIDENT DE LA TRANSITION DOIT ÊTRE UN CIVIL ET NE SAURAIT ÊTRE UNE PERSONNALITÉ DES FORCES DE DÉFENSE ET OU DE SÉCURITÉ EN FONCTION OU A LA RETRAITE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:14, par Proust En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Nous saluons déjà cette avancée et nous esperons que le Burkina est bien partie pour avoir des institutions fortes. Les différents points sont à mon avis très clairs. Peut être qu’il faut établir les critères de désignation des membres du collèges de sages et de l’assemblée national. Il appartiendra à chaque partie de désigner des hommes de valeurs. La révion de la charte m’effraie un peu, il faudra aussi prévoir ce qui n’est pas révisable au risque que juste après la mise en place de la charte on ne perde du temps dans la révision. J’aurai même souhaiter qu’on ne la revise pas (étant donné la durée de la transition).

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:23, par hehe !!! En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Revoir l’article 13 alinea2 que vé dire "Titre Y" ? De la constitution.
    Revoir l’ article 18 , dernière ligne...."gestion des medis...? Média plutôt ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:26 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Article 15
    • Le Conseil de défense et de sécurité nationale est constitué ainsi qu’il suit :
    • Le Président de la transition ;
    • Le Premier ministre ;
    • Les ministres en charge de la défense, des affaires étrangères, de l’administration territoriale, de la justice, de l’économie et des finances ;
    • La haute hiérarchie militaire.
    CECI VIENS DE MON OPINION PERSONNEL ET JE PENSE QUE JE DEVRAIS LE SOULIGNER ICI. A MON AVIS, IL Y A DEUX POSTES TRES IMPORTANT QUI MANQUE A CE CONSEIL. LES POSTES DE MINISTRE DE LA SANTER ET DE MINISTRE DE L’EDUCATION SONT D’UNE TRES HAUTE IMPORTANCE A TEL POINT QUE LEUR OMISSION (volontaire ou pas) POURRAIT SUSCITER LES CRITIQUES SUIVANTES :

    1- LE MANQUE DE CONSIDERATION DU BIEN ETRE DES POPULATIONS (SUR LE PLAN DE L’EDUCATION ET AUSSI DE LA SANTER) PAR LES ORGANES DECISIONNEL DE LA NATION.

    2- LE MANQUE DE VISIONS FUTURISTES BASEES ESSENTIELLEMENT SUR LE FAIT QUE : AUCUNE NATION EN CE 21 SIECLE NE POURRA PRETENDRE AU DEVELOPPEMENT (meme avec sa propre definition, vision, et action) QUE SI ELLE FAIT UNE INTROSPECTION SUR LES PRIORITER SUIVANTES :

    1 - TROUVER UNE FORMULE ET UN SYSTEM ADEQUATE POUR INNOVER LE SYSTEM EDUCATIF ET AMELIORER L’ EDUCATION

    2 - TROUVER UNE FORMULE ET UN SYSTEM ADEQUATE POUR INNOVER ET AMELIORER LA SANTER DES POPULATIONS, ET LES UTILISER COMME FRONT DE BATAILLE POUR SON DEVELOPPEMENT.

    L’EDUCATION EST LE MOTEUR DES PEUPLES QUI ASPIRE AUX BIEN ETRE, LE BIEN ETRE NOURRIS LA CREATIVITE INTELLECTUELLE QUI, A SON TOUR PERMET LE CHANGEMENT DES MENTALITES ET COMPORTEMENTS ; MENTALITES ET COMPORTEMENTS DANS LESQUELLES, DEPUIS TANT D’ANNEES, NOUS STAGNONS AVEC TRISTESSE ET DESEMPAREMENT. A QUI LA FAUTE ?

    1 - A TOUT LES PARENTS QUI EUX MEMES N’EN N’ONT PAS BENEFICIER, DONC NE LE REVENDIQUE NI POUR EUX MEME, NI POUR LEUR ENFANTS.

    2 - A LA JEUNESSE ELLE MEME QUI SE LAISSE MOURRIR DANS L’ALCOOL, LES STUPEFIANTS, LE SEX, ET LES GAINS TEMPORELS. CES MAUX SONT LES CLES DE DOMINATION ET DE CONTROLE DES POPULATIONS PAR LES POUVOIR DICTATORIAUX DEPUIS DES SIECLES. ALORS JEUNESSE OUVRE TON ESPRIT CRITIQUE ET REVENDIQUE TON DROIT ELEMENTAIRE QUI EST TON EDUCATION, CELLE DE TES ENFANTS, DE LEUR ENFANTS ET TOUTE LES GENERATIONS QUI VIENDRONS APRES TOI.

    3- AUX DECIDEURS QUI, DEPUIS 1960 A 1982 ET DE 1987 A 2014, N’ONT PAS PUT FAIRE CE QUI AVAIT ETE FAITE ENTRE 1983 A 1987.

    4- ENFIN, A TOUT LE PEUPLE QUI DEVRA DESORMAIS SAVOIR QUE C’EST EN ETANT EDUQUER QUE L’ON SAURA ANALYSER LES PROPOS DE CEUX DONT ON SERA APPELER A CHOISIR POUR DIRIGER LE DEVENIR DE NOTRE NATION. LE DEVENIR DE NOS FILS ET FILLES.

    NB : SANS RANCUNE
    KHEOP KOONY

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:27, par TENE Zakaria En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    j’adresse mes vifs compliments à tous les Burkinabès pour toute la sagesse et la grandeur d’esprit dont ils ont fait preuves. Je souhaite seulement que mon beau pays retrouve la paix et se pencher sur les grands axes de développement durable.
    Bon courage et plus d’abnégation au gouvernement de la transition qui nous sera proposé dans les prochains jours.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:29, par ARACHIDE En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Le travail abattu est acceptable.Cependant il faut revoir la formulation de la charte notamment en son article 3.Je propose la formulation suivante : Tout candidat aux fonctions de Président de la transition doit être un civil et ne saurait être une personnalité des forces de défense et ou de la sécurité en fonction ,en disponibilité ou à la retraite.
    MERCI.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:42, par CK En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Faite attention pour éviter la candidature de l’ancien président démissionnaire aux futures élections. J’attache du prix à cela car on parle de 5ème république et ainsi tout est mis à zéro.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:44, par Somda En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations ! Mais des insuffisances sont à noter sur le mode de désignation du Premier Ministre. Est ce qu’il est désigné par le président ?
    En outre, il y a des limites au niveau de la révision de la Charte. il faut prévoir expressément que les dispositions sur l’impossibilité de prendre part aux élections à venir pour les membres des organes de transition ne peuvent en aucun cas faire l’objet de révision.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:52, par Mr Coulibaly En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Mes amis, soyez responsables ! Evitez la fuite en avant !!! VOUS DITES NON AU COUP D’ETAT MILITAIRE MAIS CE QUE VOUS FAITES ICI, N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN COUP D’ETAT... DES POLITICIENS ET DE LA SOCIETE’ CIVILE !
    LA CONSTITUTION EXISTE ET IL FAUT LA RETABLIR IMMEDIATEMENT ! CEUX QUI VEULENT LA PRESIDENCE DOIVENT SE PREPARER POUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE ! POUR LE MOMENT, SOYONS SAGES, NE TENTONS PAS DE CREER UNE NOUVELLE "CONSTITUTION" ! UNE ASSEMBLE’E DE TRANSITION N’AURA AUCUN MANDAT DU PEUPLE ! SERA T-ELLE DIFFERENTE D’UNE JUNTE MILITAIRE ? I DOUBT !
    SOYONS PRUDENTS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:58 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Au final, vous faites exactement la même chose que l’ancien régime et vous risquerez de finir comme tel ! Profitez-en bien avant que le peuple ne se réveille à nouveau.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:58, par Sougrenoma KABORE En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Tout d’abord je tiens à féliciter tous les acteurs politiques et ceux de la société civile dont les travaux ont accouché de cette proposition de charte. Je salue surtout la prise en compte du volet justice dans la Commission de réconciliation nationale qui sera instaurée. Il reste maintenant à mettre tous les moyens à la disposition de cette commission pour qu’elle travaille en toute indépendance et en toute sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 17:59, par Ka En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    OUI l’alternance politique et économique est en marche avec tout ce qui vient d’être proposé par des acteurs politique, coutumiers et religieux avertis. Désormais rien ne sera comme avant, car la jeunesse du 21e siècle sera au volant de cette alternance avec leurs objectifs compatibles à celui de leur siècle. Vive le Burkina que nous aimons tous. Que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, bénisse le peuple Burkinabé en liberté

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 18:13 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    L’espoir des gens armer reside dans l’arme qu’ils tiennent mais pas dans les mains qui tienne cette arme.
    Kheop Koony

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 18:24, par diaspora En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    DIASPORA NE VOTESEN 2015 .PAS NORMAL L’article 22 dit qu’un ministère chargé des burkinabè de l’étranger devra être mis en place. Mais ajoute qu’il n’y aura pas de vote de la diaspora aux elections de 2015. Mais pourquoi un tel ministere alors ? Le ministere des affaires étrangères ne peut-il pas continuer à assurer pleinement cette fonction de ministère de tutel de la diaspora burkinabè ? Aussi avec les avancés que la CENI avait déjà réalisées, on peut vraimen permettre à la diaspora d voter en 2015 la. Exclusion .Les élections de 2015 les concernait .c’est écrit dans la constitution .

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 18:51, par franscesco En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Rien que des Ouagalais pour décider pour tout le pays !
    pas d’exclusion ni des cd pistes et RDA ni des diasporas !
    Équilibre régional , ethnique et religieux !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 18:58 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Surtout pas vous qui voulez exclure le CDP comme le CDP excluait les autres. Donc blanc bonnet, bonnet blanc. Il faut quitter dans ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 19:04, par Moussa ouedraogo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    En lisant cette charte je constate que le Burkina a reculé de plus de 30 ans .comment un groupe de délinquants vandales peut de façon unilatérale décider de l avenir de tout le Burkina en excluant plus de 70% de la population. Ce que vous avez fait n a rien de démocratique. C est du pur ganguisterisme. Si Blaise avait agi comme vous aucun de votre bande ne serait là aujourd’hui. La justice des vainqueurs.j ai honte pour ces nouveaux dirigeants qui ont été surpris par le pouvoir. Peuple du Burkina vous venez de trocker votre chat sous prétexte qu il gâte les affaires contre un singe ( l opposition). Je vous donne 6mois pour regretter le départ de Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 19:13, par WEND-BARKA En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je ne vois apparaître nulle part dans la charte quelques valeurs fondamentales du Burkinlum comme "intégrité " "éthique " "honneur de la parole donnée " etc. De même il faudrait mentionner clairement des dispositions portant sur la suite judiciaire à réserver et dans un délai raisonnable aux dossiers des dignitaires du régime déchu et surtout de leur gestion mafieuse et chaotique de la chose publique. Ceci aura pour avantage d’une part d’apaiser les cœurs meurtris des gens et de les rassurer qu’aucune impunité ne sera permise et d’autre part de mettre en garde les nouveaux responsables aux affaires publiques qu’aucun manquement ne sera toléré à l’avenir !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 19:25, par WEND-BARKA En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    A mon avis si les militaires sont d’une certaine humilité et objectivité ils devraient demander à ce qu’on révise leur quota de participation en baisse au regard de leur rôle de neutralité et de garant de la légalité républicaine ( peut-être 5 à 7 participants au Max) ; à la limite jouer le rôle d’arbitre en cas de besoin mais pas une forte implication à un tel niveau

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 19:37 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    LA LETTRE DU CONTINENT DU 5 NOVEMBRE PARLE DE MANOEUVRES QUE DIENDERE AURAIT FAITES POUR IMPOSER ZIDA. EST CE VRAI. ON EST UN PEU PERDU

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 19:39, par Mag’da minga En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Au risque de répéter ce que d’autres intervenants ont déjà souligné, les dispositions de la transitions ne sont valables que pour douze mois. L’impatience de nos concitoyens à vouloir tout et tout de suite risque de nous faire perdre le bénéfice de notre révolution.
    Franchement, comment voulez vous que les dirigeants de la transition :
    1) Rencontrent tout le monde, rédigent une charte de transition consensuelle, rassurent nos partenaires extérieurs, remettent le pays en marche, s’occupent des blessés...
    mais en même temps :
    2) Fassent la chasse aux anciens dignitaires, Fassent le point financier de 27 ans de pouvoir, organisent le vote des burkinabè de l’étranger qui est en souffrance depuis 24 ans, ...
    Et tout cela en dix jours !!! Faites pardon ?
    Seul un cadre bien pensé et des règles restrictives permettrons de contrer d’avance les "projets machiavéliques" dont certains ont peur. Par exemple, quelqu’un qui a l’ambition de se présenter aux élections de 2015 peut utiliser sa position au gouvernement ou à l’assemblée de transition pour faire campagne avant l’heure, favoriser des lois qui l’avantagent ou amasser un trésor de guerre. Quand au vote de Burkinabè de l’étranger, son coût et le besoin préalable d’immatriculation de nos ressortissants à l’étranger rendent sa faisabilité impossible dans les 12 prochains mois. De plus, le précédent régime avait opté pour conditionner la carte d’électeur à la possession de la carte de résident, laquelle coutait un prix exorbitant et écartait de fait la majorité des électeurs, pendant que certains "heureux élus" se voyaient "pris en charge" pour l’obtenir. Plus grave, le recensement et la confection des cartes d’électeurs étaient faits en dehors de la CENI, avec toutes les fraudes qu’on peut imaginer.
    Quand à l’après transition, toute proposition actuellement sur les acteurs comme le Lt-col Zida pourrait être perçue comme une volonté de se servir avant de servir la nation en crise. Ce n’est donc pas le moment, et ce n’est pas à eux de le proposer.

    Alors cherchons à comprendre avant de jeter le bébé avec l’eau du bain... Rien ne sera plus comme avant et rien ne sera oublié, mais il faut du temps et de la concertation, mes frères. Soyons vigilants mais confiants.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 19:49, par John En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je suis moi-même à l’étranger mais je souscris à l’idée d’exclure la participation des burkinabè de l’étranger. Les défis sont grands dans l’organisation pour une participation transparente des Burkinabè de l’étranger. Le gros de la troupe est du côté de la Côte d’Ivoire. Est-on sûr de garantir une participation transparente de millions de Burkinabè en CI ? Je ne rentre pas dans les détails. De plus, il y a un coup ! Dieu seul sait combien la CENI a déjà dépensé dans les missions à l’étranger alors que les ressources sont précieuses pour développer le pays après tant d’années où une minorité a fait main basse sur ces ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 20:00, par BOUBAKAR En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    FÉLICITATIONS AU COMITÉ DE RÉDACTION DE L’AVANT PROJET. LA JEUNESSE A ETE L’ARTISAN DE CETTE VICTOIRE SI ELLE EST EXCLUT DES SPHÈRES DE DÉCISION COMME SOUS LE RÉGIME COMPAORE SOYEZ PRÊT A LES CROISES. JE PENSE A MON HUMBLE AVIS QU’ IL FALLAIT FAIRE PLUS CONFIANCE A LA JEUNESSE QU’ A CETTE CLASSE DE VIEUX LOUP TOUJOURS PRÊT A SE SERVIR.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 20:29 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Slt. Tres bon travail de par sa seule initiative et sa finalité:construire et sauvegarder la paix et la croissance.
    Cette charte exclu ceux qui ont soutenu le régime déchu. Est-ce pour dire que le chef de l’UPC et le trio-directeur du MPP sont exclu ?
    Pour le PM de la transition, puisque rien n’est dit sur le mode de sa désignation, je propose que la charte définitive stipule que est premier ministre celui ou celle qui arrivra deuxième lors de l’élection du président de la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 20:48, par PAREZO En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    bonsoir,
    Nos frères de l’extérieur doivent comprendre que la situation est grave au pays.
    Il y a pas de l’argent pour assurer les votes a l’étranger c’est le seul problème sinon vous savez bien que vous avez les mêmes droits que ceux qui sont au pays.
    les hommes de Blaise sont tous des milliardaires pourtant ils sont tous enfants de pauvres comme nous mais je pense que les autorités qui viendrons vont vraiment songé a cela pour qu’ils ramène l’argent du peule.
    Merci a mes frères et sœurs de l’étranger

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 20:55, par tim En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je ne comprend pas pourquoi inclure les militaires dans l’assemblée de transition ?Il faut absolument les ecarter si non quand ils prennent goût ils veulent plus quitter.Pourquoi ne pas associer les policiers qui font le maintient d’ordre ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 21:18, par Ka En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    OUI l’alternance politique et économique est en marche avec tout ce qui vient d’être proposé par des acteurs politique, coutumiers et religieux avertis. Désormais rien ne sera comme avant, car la jeunesse du 21e siècle sera au volant de cette alternance avec leurs objectifs compatibles à celui de leur siècle. Vive le Burkina que nous aimons tous. Que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, bénisse le peuple Burkinabé en liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 21:22, par fromUSA En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pas de vote des burkinabe de l’exterieur !!! Dire cela a cette etape du processus pue des calculs politiciens, meme si ce n’est peut-etre pas le cas.
    Il est possible que les conditions materielles permettant la participation des burkinabes de l’exterieur ne soient pas reunies. Cependant, mentionner cela dans 1 projet de charte de transition est mal indique. D’ou toute cette polemique et les supputations de toute sorte.
    Il faut laisser le soin aux organes/structures de la transition et la CENI, charges d’organiser les elections, de le dire en tant opportun avec des arguments clairs a la cle.
    Je ne pense pas qu’il revient aux reprensants de l’opposition/societe civil a ces pourparlers de "decreter" de facon aussi peremptoire que cela n’est pas possible.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 21:39, par Ka En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    OUI l’alternance politique et économique est en marche avec tout ce qui vient d’être proposé par des acteurs politique, coutumiers et religieux avertis. Désormais rien ne sera comme avant, car la jeunesse du 21e siècle sera au volant de cette alternance avec leurs objectifs compatibles à celui de leur siècle. Vive le Burkina que nous aimons tous. Que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, bénisse le peuple Burkinabé en liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 21:45, par Ngolo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Ces propositions sont au fond bien muries. Surtout pour le vote des compatriotes. Avec un KOUTABA en RCI par exemple ? Cest le CDP et le clan. Pas delections avant davoir mis un peu de salubrite ds certaines ambasades !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 22:08, par pep En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    pour moi il s’agit, sur la base de ce travail qui n’est pas du tout mal, d’avancer très vite pour éviter que les militaires prennent gout au pouvoir et refusent de la céder. Faut conclure quelque chose vite pendant que le peuple est encore chaud prêt a ressortir si ça ne va pas

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 22:14, par Ka En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    NGOLO, le cousin de blaise Compaoré qui est Koutaba doit faire un profil bas, vu tout ce qui passé : D’ailleurs le groupe de la transition à venir saura que Koutaba sera un danger pour la bonne marche du dit la même transition, il sera rappelé avant qu’il ne foute pas les troubles faits avec la diaspora. Déjà il manipule les parents des pauvres enfants né en cote pour qu’ils soutiennent son pauvre cousin Blaise Compaoré, malheureusement le peuple Burkinabé en a décidé autrement. Koutaba comme Blaise, ne feront pas des vieux os en Cot d’Ivoire, le CDP est désormais un parti fantôme dans le pays d’ADO.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 22:35 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je suis d’accord avec beaucoup de points de ce document cadre. Mais il ne faudrait pas oublier les actions en justice à mener contre les détournements et les crimes de sang du pouvoir de Blaise. Je ne suis pas d’accord qu’on dise qu’il y avait des gens bien dans le gouvernement de Blaise et pourquoi n’ont-ils rien dit ? On reste très vigilant et si on joue avec notre révolution, on va encore descendre dans la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 23:08, par yamame En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pourquoi exclure les militaires de la présidence de la transition ? Ne sont ils pas burkinabè au même titre que les civils ?
    Quelle reculade avec l’exclusion des burkinabè de l’étranger ?
    La gestion inclusive nécessaire de la transition ne devrait exclure personne. Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 23:26, par Abdoul En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bonsoir. Je félicite l’ensemble des acteurs qui ont élaboré ce document. A présente, je ne comprends pas pourquoi il appartient à l’armée et à l’ex majorité de l’enrichir . Le dernier mot ne doit aucunement revenir à l’armée et surtout à l’ex - majorité . Je crois que l’armée pouvait se joindre aux autres acteurs pour son élaboration. Le risque dans tout ca est de permettre à l’ex majorité et à l’armée de pouvoir manipuler( tripatouiller) le document à leur guise. Ou bien y aura t-il une dernière rencontre de validation après les soi disant apports de l’armée et de l’ex - majorité ? En tout cas, le CFOP et la société civile doivent rester vigilants et donneur leur point de vue final après les apports de l’ex majorité et de l’armée. Ensuite, quand je vois tout le temps que ce processus de remise du pouvoir au civil est entrain de prendre, véritablement, je reste pessimiste quant au désir de l’armée de céder le pouvoir au civil. Compte tenu du contexte, j’estime que la démarche devrait consister à trouver par consensus un président civil. Et ce ne sont pas les hommes d’envergure qui manquent au Burkina au point que nous sommes en train de tourner en rond. Certes l’élaboration d’un document pour encadrer la transition est une bonne chose. Mais véritablement, nous devons hâter le pas car plus le temps passe, plus l’envie de s’accrocher au pouvoir nait. Les mossé aiment dire que Le Pouvoir est bon au point qu’il est parfois difficile de s’en défaire. Et les exemples pour attester cet état de fait existent. La société civile( balai citoyen , Front de Résistance Citoyenne, Collectif Anti Referendum) et l’opposition politique doivent redoubler de vigilance du fait que le document que vous avez produit doit encore une fois être apprécié par l’ ex majorité, celle là même qui est à l’origine de la crise.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2014 à 23:39, par MALICK En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    De grace n’escluez pas les burkinabe de l’etranger aux elections.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 00:11, par Amguid... En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pourquoi ne pas exclure cette ex majorité en attendant que chacun(e) de ses membres s explique devant la commission vérité et réconciliation à venir ?Car pour que justice soit faite faudra commencer par ça d’abord...

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 01:00, par Burkindnoma En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Avec l’urgence de la situation,le document ainsi conçu peut répondre aux aspirations du peuple.Beaucoup qui étaient avec BLAISE aux instances ont participé directement ou indirectement à la mort des vaillants BURKINABE.Quand on parle du pays des "HOMMES INTEGRES",Peuple travailleur,Parenté à plaisanterie,Pays de pardon,croyez-vous que c’est BLAISE ?Ce sont ¨nos ANCETRES qui ont légué ces qualifications à la postérité.Donc quand BLAISE s’entêtait à modifier la Constitution,ces gens pouvaient démissionner et éviter ce drame.Ils ont deshonoré le Peuple BURKINABE et DIEU les a déshonorés.Il y a urgence de les exclure de la transition et retirer leur certificat de Nationalité.Mais par contre certains étaient doux et avaient la crainte de DIEU.Ces gens ne sont pas à exclure forcement.Ce n’était pas permis à n’importe qui de désavouer le régime de BLAISE et il faut être tolérant à leur égard.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 01:08, par Mr Coulibaly En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Ce que les partis politiques et la societe’ civile presentent ici, n’est point different d’un acte fondamental qui est execute’ comme la constitution de l’etat, que nous voyons toujours au lendemain des prises de pouvoir par les juntes militaires a’ travers le monde !
    Je pense que la determination a’ prendre le pouvoir qui existe chez certains dirigeants politique, fait qu’ils commencent a’ oublier les interets superieurs du Burkina au profit de leurs propres interets personnels.
    IL FAUT RETABLIR LA CONSTITUTION !!!! ELLE EST BIEN ECRITE !
    POUVEZ-VOUS ME DIRE CE QUI NE VA PAS DANS LA CONSTITUTION ?
    AVEZ-VOUS DEJA OUBLIE’ QUE VOUS ETES DESCENDU DANS LES RUES DU BURKINA ET VOUS AVEZ BRULE’ LE PARLEMENT POUR EMPECHER LES DEPUTE’S DE CHANGER LA CONSTITUTION ? JE NE COMPRENDS PAS QUE LES MEMES DIRIGEANTS PUISSENT DIRE QU’IL FAUT METTRE TOUTE LA CONSTITUTION ENTRE PARENTHSE POUR LES BESOINS DE LA TRANSITION ! WHAT ARE YOU THINKING ?
    RETABLISSEZ LA CONSTITUTION IMMEDIATEMENT !
    NOMMEZ LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLE’E COMME PRESIDENT PAR INTERIM !
    NOMMEZ UN PREMIER MINISTRE QUI AURA DES POUVOIRS ETENDUS !
    QUE LES MILITAIRES RESTENT DANS LEURS CASERNES ET JOUENT LE ROLE D’ARBITRE A’ DISTANCE !
    ALLONS DIRECTEMENT AU BUT ET CESSONS DE TOURNER AUTOUR DU POT !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 02:33, par Elmi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Il faudrait songer à corriger les fautes sinon cela fait un peu ’pas sérieux’... Sinon, c’est du bon travail ! Il va seulement falloir expliquer en détail, l’exclusion des burkinabés de l’étranger...

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 06:08, par Yankadi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    La transition ne doit pas contribuer à dilapider nos maigres ressources.Un gouvernement restreint de 15 membres et 67 députés seront plus que suffisants.Que ceux qui se nourrissent de la politique attendent de se faire élire en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 06:09, par Didier Emmanuel En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Au camarade qui soulève déjà cette affaire des burkinabé de l’étranger qui serait d’or et déjà exclus selon sa vision des choses, j’aimerai très fraternellement le faire comprendre qu’à la lecture du projet de la Charte, qu’il se s’agit pas du tout d’exclusion. Il y a été fait ressortir des problèmes de coût et de temps pour une organisation conséquence de ces consultations. En effet, si l’on s’en tient stricto-sensu à la durée de vie retenue pour la transition (1 an), ce sera objectivement difficile pour la Commission d’organisation de pouvoir respecter ce souhait de la part de nos frères vivant hors du pays. A ce que je sache, il n’y a pas été envisagé une l’exclusion, sinon l’absence des parents à l’étranger dans les futures consultations. Donc ! du calme mes frères.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 07:07, par siidnoma En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    comme c’est une période de transition, je propose les mesures suivantes :
    - que les futurs membres du gouvernement et de l’assemblée nationale fasse la déclaration de leurs biens et que cela soit rendue publique.
    - Que chaque membre du gouvernement de transition et député garde le salaire de sa profession. Si tu es entré au gouvernement comme professeur, médecin, journaliste, tu garde ton traitement antérieur. Notre sommes dans une période exceptionnelle et de rigueur. Cela s’est fait sous Thomas SANKARA.
    - Que les futurs membres du gouvernement et de l’assemblée nationale fasse l’objet d’enquête de moralité de la part de la gendarmerie ou de la police. Pour ce faire, on doit permettre aux citoyens de témoigner au besoin sous couvert de l’anonymat sur ces gens là.
    - Que chaque membre du gouvernement ou députés jure sur le livre sacré de sa religion d’exercer en toute intégrité et honnêteté le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 07:10, par Excellent est mon nom En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    tous ceux qui sont a l’etranger, peuvent voyager pour venir voter.
    you are welcome,
    Ne vous excluez pas vous meme !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 07:35, par génération future En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    je soutiens un gouvernement et assemblée plus resserrés respectivement 15 et 50 membres. entre 90 députés et 127 pour l’assemblée défunte il y a quelle différence ? nous ne voulons plus d’institution pléthorique et budgétivore où certains membres confondent leur fauteuil de travail à leur lit. il y a aussi leur rémunération qui doit déjà être arrêtée.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 07:35, par Sidpawalmdé En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Mes félicitations à toutes et tous les acteurs qui ont élaboré la charte de la transition actuelle ;
    je souhaite qu’il est un consensus pour son amendement .
    Ma remarque c’est le profil du Premier ministre de la transition. C’est un politicien ou neutre ?
    J’espère que l’on tiendra compte de son profil.Vive les forces vives de l’armée qui ont pris le risque de limité les dégâts et qui a permit la matérialisation de l’insurrection populaire dans notre pays.Unissons nos forces pour accompagner la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 07:56, par Loé En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bravo ! Nous avons des cerveaux au Burkina Faso. Le travail est très sérieux et les dirigeants de la transition doivent travailler sérieusement aussi. Nous ne pouvons que prier pour les dirigeants de la transition ; que Dieu leur accorde la sagesse nécessaire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:11, par siidnoma En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    1-Vraiment, je ne comprends pas qu’on veuille exclure les partis politiques du processus de la transition ? Qui a conduit et organisé les manifestions contre la modification de l’article 37 depuis juin 2013 jusqu’au 30 octobre 2014 ? C’est le CFOP. La société civile s’est jointe après au mouvement. Du reste, la société civile n’a jamais conduit elle même une manifestation contre le référendum. Les syndicats ont refusé de se joindre aux partis politiques comme au temps du Collectif. Donc rendons à César, ce qui est à César.
    2- On tente de faire croire que les partis politiques sont corrompus et par conséquent les hommes politiques aussi. Ce n’est pas juste de parer de vertu les OSC et de couvrir d’opprobre les partis politiques. Dans les partis politiques, il y a des hommes corrompus comme dans les OSC, il y a des hommes corrompus. I’Histoire nous montre qu’il y a des Hommes politiques vertueux. On peut citer Thomas SANKARA, Arba DIALLO, Amirou THIOMBIANO, Nelson MANDELA, Barack OBAMA......Dans la société civile, il y a également des hommes vertueux. On peut citer Norbert ZONGO, Halidou OUEDRAOGO, Tollé SAGNON, Me Guy Hervé KAM, Luc Marius IBRIGA, Augustin LOADA, Mère Téresa.......
    3- Le problème, ce n’est ni la société civile, ni les partis politiques, le problème ce sont les hommes. Dans toutes les sociétés humaines, il y a des hommes corrompus et des hommes vertueux. La différence entre les pays réside dans le système de sélection des candidats. On ne peut pas empêcher un politicien corrompus de militer dans un parti politique. Mais On doit pouvoir empêcher un homme politique corrompu de devenir maire, député, ministre, président..... Il faut ensuite, un second système qui encadre la gouvernance de telle sorte qu’à la tête d’une fonction, on ne puisse pas nuire aux intérêts de la société.
    4- DES PROPOSITIONS CONCRETES :
    - Faire une enquête de moralité, sur tous les candidats. Une vraie enquête de moralité.
    - Permettre aux citoyens de participer à cette enquête, en donnant des informations précises, vérifiables.
    - Pendant l’année de la transition, créer un organe qui va former les citoyens burkinabé sur la démocratie, le sens vote, le controle citoyen. Cet organe pourrait être piloté par le Centre pour la Gouvernance Démocratique. Ceci doit permettre de lutter contre la fraude et la corruption électorale. Il faut des émissions télé, radios, des conférences publiques dans les village pour ça. il faut expliquer la différence entre le pouvoir traditionnel et le pouvoir moderne.
    - Obliger les différents candidats aux postes électifs à faire la déclaration de leurs biens. Même les conseillers municipaux. Quand on veut faire la politique, on accepte d’être un homme public. On doit donc accepter la transparence totale.
    - Diminuer les Honneurs qui sont accordés aux officiels. Si on est élu, c’est pour travailler et non pour ’’bouffer le naam’’. Dans notre pays, il ya trop de protocole, de salamalec. Excellence, son Eminence. ...j’ai participé à une réunion ou des participants se plaint auprès du ministre qui présidait la cérémonie de n’avoir pas été cité dans le discours. Alors que le temps pour citer les invités dans l’introduction a pris 20 minutes. Le ministre de répondre que dans les conférence internationales, on dit mesdames et messieurs et on va à l’essentiel.
    - avant tout lotissement, amener les membres de la commission ainsi que le Maire devant le Chef de terre de la localité, pour qu’ils jurent de travailler avec honnêteté et probité. ’’ que celui qui vend indument une parcelle, soit bouffée par la terre sacrée de nos ancêtres.’’ sinon les prestations de serment n’ont aucun effet sur ces gens là, du moment que la Justice est corrompu. Mais la terre de nos ancêtres n’est pas corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:15, par SERVAL En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Jeanne Debo, achetez-vous des verres de lecture.

    Chacun vient commenter sans bien lire le texte.

    Est-ce qu’on a exclu la diaspora des élections ? Non, en dehors de celles de 2015. Cela est logique, puisqu’on ne peut pas vouloir faire une transition et en même temps ratisser loin. Mais après 2015, la diaspora participera aux votes à venir.

    L’ancienne majorité n’est pas exclue de la transition, même si le peuple qui a fait sa révolution aurait voulu qu’elle le soit. N’avait-elle pas refuser d’écouter ce même peuple qui grondait dans les rues ? N’a-t-elle pas appeler à brûler les maisons de ce peuple ? Malgré tout cela, on les accepte à la table. Qu’elle soit reconnaissante au peuple.

    Quoi qu’on dise, on trouvera rarement cette personne qui rencontre l’assentiment de tous : c’est comme la Tour de Babel. Et ce ne sont pas les détails qui doivent nous divertir.

    Dans tous les cas, rien ne sera comme avant.

    Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:17 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    le professeur Laurent BADO ferait un bon président de transition. reste à savoir si l homme est intéressé. c est un homme de courage, de franchise et assez rodé intellectuellement pour les questions actuelles du pays. il a déjà dirigé avec probité l’ ENAM et une autre structure de l Etat avant de rendre sa démission. il peut bien être l homme de la situation puisqu’ il est à la retraite.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:17 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    le professeur Laurent BADO ferait un bon président de transition. reste à savoir si l homme est intéressé. c est un homme de courage, de franchise et assez rodé intellectuellement pour les questions actuelles du pays. il a déjà dirigé avec probité l’ ENAM et une autre structure de l Etat avant de rendre sa démission. il peut bien être l homme de la situation puisqu’ il est à la retraite.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:21, par Kertchi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    1 : Que le RSP soit dissout et affecté au Ministère de la Défense (afin que tout les hommes de tenus soit logé au même enseigne)
    2 : Que le Camp de RSP soit parcellé et distribué à la population car il semble que c’est des hectares, surtout qu’il ya manque de parcelle.
    3 : Que la fichier électorale soit reprise.
    3 : Que tous ceux qui feront partie du future gouvernement de transition soit exclus à la course de la présidentielle, législatives, et autres pendant au moins 5 ans.
    4. Que l’article 37 soit bétonné NON MODIFIABLE.
    5. Que le Président soit élu pour un mandat de 4 ans renouvelable 1 Fois.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:26 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Il faut dès maintenant prendre les précautions pour éviter les fuites de capitaux !
    Si vous n’aviez pas d’argent on est cuit !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:48, par christ En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    je salut le travail qui a été sérieusement abattu et je vs encourage a continuer dans ce sens.cependant je souhaite qu’on nous explique clairement pourquoi les Burkinabè de l’étranger ne pourront pas participer aux votes.que Dieu benisse le Burkina Faso et nous guide dans nos choix

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 08:58, par MAM TASEGO En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    les gas ii faudrait comprendre qu’au stade actuellement,on ne pourra parler d’ex majorité sans parler de ex opposition.C’est la même constitution qui encadre tout.Donc vous dire tout simplement que envisagé la transition sans ex majorité est anticonstitutionnelle.Et nous retrouverons les opposants à la place de majorité d’hier.De g^race Blaise est partie,tendons la main pour construire notre chère partrie.N’excluez personne,nous sommes tous des Burkinabès

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 09:04, par fasobiga En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Compatriote de l’extérieur ne vous inquiété pas, votre nombre est votre force. ils vous excluent à cause de votre clairvoyance, vous avez à chaque fois appréciez les efforts consentis par le président Blaise compaoré lorsque vous faites un tour au faso, c’est simplement pour cette raison qu’ils ont peur de vous, de votre force. comme on le dit quand tu vis sous le même toi avec une personne, tu ne te rends pas compte qu’elle grandit.
    c’est purement et simplement une exclusion pas une question de moyens.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 09:08, par Heiiiiiiiiiii En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Acceptons les militaires dans le futur gouvernement de la transition mais pas à l’assemblée Le risque de déchirement entre eux d’abord et entre eux et les autres institutions est grand et mettrait en péril l’institution et la nouvelle démocratie. Il est grand temps que l’armée réfléchisse sur son devenir pour que l’Afrique n’ait plus besoin de faire appel à des étrangers pour sa défense.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 09:23, par mouzoué En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    ha ha le SENA est encore là, cette assemblée de la transition, des gens qui ne seront pas élus pas le peuple vous représenter le peuple jusqu’a 90 personnes ; qu’on nous dise combien ils seront payés. il faut qu’on publie leur salaire au peuple si non des gens qui étais dans leurs bureaux vont venir bénéficier des efforts de libération du peuple. il faut réduire le nombre et publier leur salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 09:29, par Généralvictor6 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je remercie l’opposition politique et la société civile burkinabè pour leur clairvoyance en proposant l’exclusion du vote des burkinabés de l’étranger. Je m’adresse à ceux qui ne savent rien du pseudo-déroulement du recensement, par exemple des burkinabés de la Côte d’Ivoire, de se taire. Si ce qu’une personne veut écrire n’est pas plus importante qu’une page vierge, ça sera mieux pour cette personne de s’abstenir. Dites-moi qui allait organiser les élections en Côte d’Ivoire, sachant bien que SEM Alassane Ouattara est redevable vis-à-vis de l’ex-président Blaise Compaoré. Ne cherchons pas à créer des polémiques inutiles au pays "que nous aimons si tant".

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 09:33 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bienvenue au partage du gâteau. Que c’est dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 09:46, par wendmi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Cette charte est bien dangereuse à cause de son esprit d’exclusion. Le président de la transition ne doit pas avoir soutenu l’ancien régime. Tout le MPP est donc out. Il doit pas être un militaire à la retraite. Un militaire à la retraite ne possède plus de troupe donc il est à la vie civile. Vous voyez comment votre logique est porteuse de trouble. Ne faites pas aux autres ce que vous avez refusé qu’on vous fasse.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 09:48 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    merci à la classe politique et à la société civile y compri tous ceux qui de loin ou de prêt ont contibué à elaborer un document dit charte dans lequel est contenu les textes devant regir notre transition.Toute fois je tiens etant qu’il s’agit une œuvre humaine,le document comporte des insuffisances qui risquent d’entretenir la division au sein de la classe politique notamment l’exclusion de l’ex-majorité et ben d’autres choses que je ne saurai citer.Pour ma part sans prendre partie et rester dans la logique des choses, c’est à dire objectivement il faudrait leur inviter à prendre part à l’adoption du document. Plus loin surement le document sera présent au colonel ZIDA qui pourrait trouver le document insuffisant du fait de l’influence qu’exerce l’ex majorité sur ce dernier. Ce que le peuple ne sait pas encore est que ZIDA tire son origine sur l’ancien régime ou lui même a été fortement impliquer pour soit déstabiliser un régime soit accomplir des missions secrètes de l’ex président BC et de la France. Donc ayez l’œil sur lui.il s’agit d’un loup au pelage d’agnelle.s’il y a commission justice et vérité beaucoup ne seront épargnés.Et pour que la charte passe, il faudrait promettre à Zida de ne pas être poursuivi après la mise en place d’un gouvernement de transition Par ilyon.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:00, par YZ En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bon travail à parfaire !
    1. corriger coquille sur "medias" à l’article 18
    2. Titre sur communauté internationale me semble assez deliquat. C’est un souhait ça. Il faudrait s’en passer et le gouverment et le president et l’ensemble des organes manageront cet aspect !
    3. La composition du college de designation (article 9) semble déséquilibré au profit de l’armée et des forces de securité (1/3). Faudrait se pencher plus sur la société civile.
    3. article 17 : la commission et ses sous commissions méritent plus de précisions sur leur composition ou au moins sur le dispositif qui va contribuer à la designation de leur membres (Qui la met en place et quelle orientation sur la designation de ses membres (nombre, qualité, etc.). Il me semble que y a un vide à ce niveau.

    Bon courage !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:01, par Rimwaogdo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    OUI l’alternance politique et économique est en marche avec tout ce qui vient d’être proposé par des acteurs politique, coutumiers et religieux avertis. Désormais rien ne sera comme avant, car la jeunesse du 21e siècle sera au volant de cette alternance avec leurs objectifs compatibles à celui de leur siècle. Vive le Burkina que nous aimons tous. Que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible, bénisse le peuple Burkinabé en liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:07, par burkinité En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Toutes mes félicitations à l’équipe patriote qui a élaboré cette charte que je nommerai"charte de la paix". Avec ces conditions, je vois bien deux personnalités peut-être trois.
    - Pr BADO Laurent.
    - Pr loada
    - Général Marc Garango (mais militaire)

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:08, par BURKINDI En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je pense bien qu’il est nécessaire de compter l’ancienne majorité dans toute décision pour faciliter la réconciliation au Burkina Faso.Ceci est vraiment nécessaire pour un Burkina Nouveau et pacifique

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:27, par koutou.fr En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Dieu aime le Burkina Faso. Pardonnons ceux qui nous tué ; volé ;nargué. Pardonons les.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:35, par Burkinabé En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je pense aussi que Laurent BADO peut conduire cette transition car il est l’homme qui peut encore réveiller en nous l’intégrité et notre patriotisme. Il semble être désintéressé et il connait bien l’administration.Il aime être en contact avec la population. La période de transition doit être celle de la construction de la fondation de notre démocratie et la bonne gouvernance.
    Dieu bénisse le BURKINA.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:36, par djibril Boundi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Voici mes propositions :
    - concernant la charte ; 1 supprimer le critère de charisme qui est abstrait
    2 cumuler le rôle du président et du premier ministre. autrement dit il serait trop lourd de gérer une transition (1 an seulement) avec 2 chefs de l’exécutif. le 1er ministre pourrait être contesté par des parties. Or c’est ce qu’il faut éviter en choisissant une bonne fois une personne qui cumule ses 2fonctions. n’oublions pas que nous sommes dans une transition.
    - concernant la personne à diriger la transition je propose le choix d’une Femme pour 2 raisons : 1 par fidélité à notre histoire. nous sommes dans le pays de la princesse Yennega.
    2 une femme à la tête de la transition permettrait de calmer, un tant soit peu, les ardeurs des hommes politiques afin d’une transition apaisée.
    qu’Allah sauve notre cher Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:48, par Sié-Daniel En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Soyons vigilants ! Le peuple a lutté pour que plus jamais aucune fille et aucun fils de ce pays, ne soit exclu de la gestion des affaires publiques. Nous avons dit non au monopole du pouvoir, à la politique d’exclusion, et maintenant ceux à qui nous avons fait confiance, semblent suivre cette politique en excluant de la table de négociation une partie du peuple. N’y a t-il pas des modérés parmi ceux qui ont été chassés du pouvoir ? Soyons vigilants ! Ils nous parlent d’inclusion, de fraternité, de dialogue ... mais ils nous démontrent le contraire dans leurs actions. Le peuple a dit non à un régime, à une manière de gérer le pays, et à tous ceux qui tiennent des propos à mettre en danger la cohésion et la paix sociales. La charte reflète d’une certaine manière la volonté du peuple, mais soyons vigilants vis-à-vis de certains auteurs de cette charte en particulier les extrémistes. Si ces derniers nous sont utiles pour nous faire réfléchir, en ce moment précis de notre histoire, il est urgent qu’ils comprennent, que les conditions d’un apaisement, exige un tant soit peu, de la modération. Restons sur nos gardes !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 10:49, par ali baba En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Merci à l’ensemble des acteurs pour le travail abattu. Mais le plus dur reste à venir : le choix du président pour diriger la transition. Je pressent que la perle sera rare. Tant il y aura beaucoup de propositions de tout bord et au finish aucun consensus sur un individu type. Si d’aventure vous ne trouvez pas un homme de consensus au niveau du Burkina (ce qui sera bien dommage) n’hésitez pas à capter une personnalité de l’extérieur. Rappelez-vous du cas de la Guinée où l’oiseau rare est venu du Mali pour faire l’unanimité. Pour ma part je vous propose John Rawling du Ghana.
    En attendant, travaillez bien pour qu’on en arrive pas à ce stade. Tous nos vœux vous accompagnent, y compris les bénédictions de nos ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:04, par ib En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitation !!!! Je trouve cette charte très clair et limpide. La question de deadline se pose. A mon avis, il faut lier la fin de la charte et des institutions transitoires qui seront mise en place à la prise de pouvoir du président élut et à l’élection des députés. Sinon, à un moment donné, les institutions républicaines qui seront issu des élections fonctionneront sous une constitution et une charte transitoire. Alors que la charte devra laisser place à la constitution actuelle ou à une nouvelle constitution donnant lieu à une cinquième république. Donc, pour ne pas que les autorités et instances élues en 2015 ne fonctionnent sur l’ancienne constitution annexé de cette charte, il va falloir préciser clairement la question de la révision constitutionnelle par voie référendaire avec les dates probables et définir le chrono des différentes élections. Il est préférable d’avoir des élections législatives et référendaire d’abord avant les élections présidentielles. Cela permettra à coût sûr d’avoir un cadre électorale sain et responsable !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:09, par YES WE CAN En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations et bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:09, par C’est clair En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    La charte n’a pas exclu la Majorité des élections de 2015 !
    Ignards que sont quelques internautes, comment peut-on être juge et partie à la fois ?
    La majorité-minorité a créée la merde avec Blaise. La Transition est une réparation de cette merde ! La majorité-minorité devra se mettre de côté de cette TRANSITION !

    Que la Charte convienne ou pas n’est pas un problème !
    LE POUVOIR EST DANS LES MAINS DES BURKINABE QUI NE SE LAISSERONT PLUS JAMAIS PIETIENES ! A bon entendeur !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:21, par dao En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    mes vives félicitations aux patriotes qui élaboré cette chartes. il est peut-être trop tard sinon j’allais proposer que pour le poste de Président de la transition, un militaire Officier) pouvait être candidat, mais à condition qu’il soit à la retraite depuis 1980 ; c’est à dire appartenir à cette génération d’officiers qui n’ont pas du tout travaillé avec les régimes militaires qui se sont succedés après le très sage et intègre feu Président Lamizana ! des officiers de cette generations sont toujours en vie et physiquement aptes.
    comme civil je propose Mr Albert Patoin Ouedraogo ancien professeur à l’université de Ouaga ; je pense que maintenant il est chef coutumier dans son village. C’est un grand intellecyuel, un sage te pardessus tout intègre !!
    en tout cas il faut un homme ou une femme qui a son avenir politique derrière lui ou elle et donc qui n’aura que l’intérêt superieur de la nation en tête ! (Webmaster publiez SVP !!!!!)

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:24, par Justicierrrrr En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Merci à l’ensemble des acteurs pour ces propositions intéressantes.
    Cependant j’aimerais me joindre aux forumistes qui pensent que la place accordée aux forces de défense et de sécurité dans cette histoire est quand même excessive ; jusqu’à 15 ministères, aba aba ya ya boin ??? Sans sous estimer leurs compétences, je me demande même si on pourra trouver les personnes qu’il faut -au nombre des plus compétents au Faso- à ces postes au sein de ces forces au cas où la proposition venait à passée.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:24, par Poète fou foutu En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Il s’agit de propositions....

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:29, par ELKABOR En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Chers frères et soeurs, nous devons avouer que cette charte de la transition bien qu’imparfaite constitue une avancée majeure pour plusieurs raisons :
    1. Nous devons faire vite et c’est déjà mieux de trouver un minimum de consensus sur les principes devant régir la transition avant d’en désigner le personnel,
    2. comme son nom l’indique ce n’est qu’une période de transition. Elle n’a donc pas vocation à résoudre les problèmes de fonds. Soyons objectifs,12 mois suffisent-ils à gérer tous les problèmes de 324 mois (27 ans) de pouvoir de Blaise Compaoré ?
    3. Il faut faire en sorte que les personnes appelées à jouer un rôle dans la transition ne soient mues que par des intérêts de mettre le pays sur les rails, afin de laisser place aux compétitions électorales à venir pour se tenir dans la transparence et l’équité. Ceux qui l’emporteront aborderont les questions de fonds en s’attaquant aux pistes déblayées par la transition. Pour ce faire, les questions concernant le vote des Burkinabès de l’étranger sont d’une importance tellement capitale qu’elles ne peuvent pas etre traitées par la transition. En effet, une évaluation en bonne et due forme de cette question a été entreprise et il se trouve qu’au vu du travail déjà fait par la CENI, de ce qui reste à faire, des ressources disponibles (financièrement il n’y a pas d’argent !) et du temps de la transition (12 mois), il était sage de ne pas précipiter les choses à ce niveau. Sinon, ceux qui se plaignent aujourd’hui de leur supposée exclusion seront les mêmes qui vont se plaindre amèrement de la qualité du travail.
    Par ailleurs, faites confiance à la lutte que nous avons engagée de l’intérieur pour assainir toutes les composantes de la gouvernance de notre pays de sorte à ce que celui-ci soit cité comme exemple d’ardeur au travail, de dignité, d’intégrité et de justice sociale. Ne vous en faites pas, à la longue les gens auront peur des responsibilités dans ce pays car ils viendront pour servir et rendre compte et non pour se servir, car nous restons très vigilants pour éviter le népotisme, le clientélisme et la médiocrité, toutes choses qui ont permis à des gens de se maintenir au pouvoir pendant 27 ans et de vouloir malgré tout continuer à se maintenir au pouvoir sous le falacieux prétexte d’etre des batisseurs, des indispensables etc, avec le soutien de tous ceux qui pouvaient tirer un bénéfice personnel quelconque. Ces temps sont révolus à jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:42 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je voudrais ici ma satisfactiond’avance sur le contenu de cette charte.je souhaite bon courage a toute les parties prenante et partculierement son excellence le president zida ’les partis politique’la societe civile ainsi qu’a toute la jeunesse du burkia.etant de ladiaspora je suis surtout persuade que bcp des problemes des burkinabe de l’etranger seront en fin regler.vivement que vous songiez inclure la diaspora a traver les conseils superieurs des burkinabe de l’etranger eux meme parceque c’est sont eux qui connaissent tres bien les problemes que notre communaute vie dans les pays.bon vent a cette equipe pour le onheur du burkina et le monde entier. Merci bien. OAdama ouedraogo.ancien secretaire generale a l’animation de la federation des jeunes citoyens burkinabe de la commune de koumssi(fjcbk).

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 11:44, par ibrahimo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    l’article 10 alinéa 2 de la charte doit être revu, car ces ministères stratégiques ne sauraient être la seule chasse gardée des partis politiques, en l’occurrence les ministères de la défense ou de l’administration du territoire qui sont spécifiques

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 12:01, par Les faits sont têtus En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bjr. Pourquoi ne pas gouverner par ordonnance plutôt que de mettre en place une assemblée qui pourrait être à l’origine de bcp de problèmes. je me demande dejà comment les partis pourraient s’accorder sur le partage des siège, le sort de l’ex majorité, de l’armée etc.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 12:25, par HAMADOU OUMAROU En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    pas d’exclusion mais pour le vote des burkinabe de l’etranger suis d’accord qu’ils ne participent pas aux votes car ils sont deconnectés des réalités du pays et sont l’objet d’une mauvaise campagne orchestrée par l’administration dans les pays d’accueil

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 13:00, par Gandi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Risque de politisation de la société civile en intégrant l’assemblée nationale. Pareil pour les militaires

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 13:07, par Gandi En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Risque de politisation de la société civile en intégrant l’assemblée nationale. Pareil pour les militaires

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 13:25, par Lamby En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pourquoi exclure la diaspora ?Pourquoi accorder une place de choix aux militaires ?Au nom de quelle paix ?Ils savent ce qu’ils ont fait,certains dignitaires ont pu quitter le pays grace a eux.Mais ns n’avons pas oublie et ns n’oublierons jamais.Ns pardonnerons dans la justice.Que Dieu benisse le peuple burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 13:41 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Burkinité, de quel Pr Bado vous parlez ? On ne va pas sacrifier la lutte du peuple burkinabé. Je pense qu’il n’a pas su attendre. Il s’est laissé avoir avec son OBUS. Vous ne méritez votre nom de burkinité.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 14:03, par kalifa En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Tout ça s’appelle coup d’état.
    Moi j’ai marché le 28 à Bobo pour qu’on respecte la constitution. Blaise à démissionné le 31. Je ne comprend pas que les même opposants et société civils qui étaient devant soient entrain de vouloir mettre la constitution de côté. La charte de la transition n’est pas au déçu de la constitution. Il faut que l’opposition ai le courage de rire que c’est un coup d’état et assumé les conséquences au lieu d’essayer de rouler le peuple dans la farine.
    La résolution de cette situation est dans la constitution de 1991.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 14:09 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Pourquoi pas Président et Vice-Président avec l’un Civil et l’autre Militaire ?

    Il faut en finir avec les systèmes dont le Président devient un Monarque. La Tunisie vient d’adopter un régime parlementaire. C’est aussi important pour le Burkina Faso.

    C’est l’avis de certains commentaires sur fb.

    Donc pour la Transition, il faut un Président Civil et un Vice Président Militaire !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 15:40, par CISSE En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Je suis heureux de voir des burkinabè ensemble réfléchir pour élaborer des règles consensuelles de gouvernance démocratique en toute indépendance, en toute impartialité, sans favoritisme. 27 ans après, on a enfin l’occasion de voir nos intellectuels de tout bord (partis politiques, société civile, religieux et coutumiers) échanger sans crainte, sans pression, en toute conscience et sagesse pour un Burkina démocratique. Combien de cadres de ce genre ont échoué par le passé puisque des gens avaient l’obligation de réfléchir pour servir un homme. Camarades, vive l’indépendance, vive le Burkina. Seule la lutte libère.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 15:58, par Der le Pamphlet En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bravo aux forces vives pour le travail abattu, même s’il est un peu superficiel à mon avis.Pour ceux qui pensent qu’il faut composer avec les ennemis du peuple(ex-majorité),je n’ai pas à leur adresser la parole.Quel que soit le charisme de Kader Désiré OUEDRAOGO il n’a pas sa place dans cette transition même si du haut ma modestie je ne nie point sa diplomatie et son expérience.Soyez vigilant dans vos propos les amis !!!Je souhaite que le président de transition soit accepté de tous les burkinabè et qu’il sache conduire le navire à bon port.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 19:05, par kambiré En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Le texte est d’une médiocrité déconcertante. Il invite à des hommes médiocres à rôles médiocres. Ibriga, Loada ont démontré leurs limites intellectuelles. Comment dans un pays où l’on veut une paix durable, des apprentis constitutionnalistes arrivent à diviser d’emblée les citoyens. Ils ne s’occupent pas dans le préambule de proclamer les valeurs communes de la nation, ne définissent pas les principes fondamentaux, ce qui les intéressent la partage du pouvoir entre amis. Quelle honte.. Ibriga, Loada, honte à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 19:16, par Bernard Luther King En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Bravo pour cette charte. Mais veillons a ce que cette transition au lieu d’être apaisée ne devienne BIAISEE. Ne profanons pas cette victoire du peuple qui a été oblige de s’engager dans une logique de rapport de FORCE avec le système ancien. Soyons homme, je m’adresse au CDP, ne transmuons pas ce rapport de force en un rapport de CHARITE et de de représentativité par PITIE. Il est hors de question que l’ex-majorité se mêlent de cette transition, eux qui ont eu 27ans pour faire leur preuve et qui souffrent honteusement d’attendre une année encore pour se faire voir. Construire le Burkina, c’est pas course de vitesse, c’est fonds !

    Un vrai burkinabé c’est dans la rectitude qu’on le reconnait et c’est dans l’erreur commise qu’on le reconnaît. Il s’en repent, et farouchement.
    Enfin, ne demandez pas a une victime de présumer de la bonne foi de son agresseur et ses assimilés. Qu’il en fasse la preuve. ZIDA, ça seulement la, c’est erreur !
    Vivement que cette ne devienne pas une transition-KOLKOZE, du Ko-ti-d-pui !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2014 à 23:26, par Ouédraogo En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    félicitation...
    Mais attention à ne pas penser que Défense nationale égale sécurité intérieure. Je constate que la charte à prévue un "Conseil de défense et de sécurité nationale" dans lequel le ministre de la défense et la haute hiérarchie militaire... je n’y trouve pas le Ministre de la sécurité mais aussi les hommes de la sécurité telle que la police, la douane, la GSP, les eaux et forets les paramilitaires. C’est eux les hommes de sécurité nationale en première position.
    Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de l’armée au point de dire que la haute hiérarchie militaire doit siéger dans ce conseil là. à vouloir donner des postes à l’armée on tombera encore dans des travers. Qui est haute hiérarchie dans l’armée ? à partie de quel grade peut on considérer qu’un de l’armée est de la haute hiérarchie ? commandant, lieutenant-colonel, colonel, général ? ... pas besoin de faire siéger une soit disant haute hiérarchie. soyez claire et précis. on peut dire tout simplement les chefs d’état-major des armes et des services de sécurité. là c’est claire et précis.
    Bonne chance et courage...
    Dieu protège notre cher patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre 2014 à 00:03, par l’Errant En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    j’ai comme l’impression que l’on veut l’homme parfait pour diriger cette transition ! alors si on l’a et qu’il arrive à gérer la transition à la perfection, pourquoi devront-nous élire un autre président en 2015 ? mettons l’accent sur le groupe, autrement on se retrouvera avec un président fondateur tout parfait !

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre 2014 à 06:53, par pardon En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    ZIDA BRAVO ET COURAGE
    Vous de la société civile du Burkina, société politisée civilement, vous devez être aveuglé par la soif du pouvoir, dans aucun pays normal, un appel à candidature pour assurer une transition n’est faisable. Votre rôle a-t-il été inversé ?le rôle de contre pouvoir veut le pouvoir ?
    Vos volontaires doivent attendre en 2015 ou la candidature indépendante est admise.
    Nous voulons un civil capable pour nous sortir de la crise et selon notre culture, si c’est un vieux sage expérimenté, il ne vous suivra pas dans votre appel fou de candidature comme c’était un concours
    Si nous l’identifions c’est à nous d’aller vers cette personne la supplier pour qu’il aide notre nation.
    Soyez sérieux 21 candidats pour diriger une transition.
    Vos contractions internes 4 jours 4 présidents ,Appel à candidature ridicule ,6 ou 21 candidats pour un président de transition ,votre volonté d’exclusion des acteurs nationaux et surtout de la diaspora ,un droit constitutionnel ,vos tergiversations ,me permettent de dire au lieutenant Isaac ZIDA de s’entourer des sages et nous choisir un bon président civil et laisser ces calculateurs .Je suis avec un coopérant actuellement qui rit de nous ,et à moi de poser une question ,les organisations civiles divisées d’ailleurs de OUAGA seules , peuvent elles imposer leur vue à tout le BURKINA ?ZIDA COURAGE .

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre 2014 à 10:48 En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Merci à Dr LANKOANDE d’avoir remarqué les fautes contenues dans ce projet de charte de la transition et d’avoir proposé les corrections . J’espère que le groupe qui a travaillé à l’élaboration du document voudra bien le relire et corriger les autres fautes qu’on y trouve. En outre je pense que l’expression "Haute hiérarchie militaire" n’est pas très précise ; il serait bon que l’on précise son contenu.

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre 2014 à 12:57, par Cheick Omar En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Ne peuvent aussi être candidats aux élections présidentielles et législatives annoncées, les membres du gouvernement de transition, ainsi que ceux de l’Assemblée nationale de transition. Des élections auxquelles ne pourront pas prendre part les Burkinabè de l’étranger (article 22).
    Les parties prenante aux différentes concertations ont-il consultées consultés les responsables de la CENI ? Je la pose cette question, pour en savoir si c’est une question de manque de compétence ou de moyens. Et, je pense qu’il faut exclure cet article 22 de la charte de transition.
    A vous les responsables des parties prenante, faites preuve de sagesse, éviter les calcules politicien, si non vous risquer aussi de prendre un coup tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre 2014 à 17:18, par Benoré En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    Félicitations à tous ceux qui ont contribué à faire tomber le "mur de Kossyam". Pour le partage du gâteau, je propose que toutes les forces vives de 50 ans et plus soient retenues dans la transition pour 3/4 (CNT, Parlement et Gouvernement) pour 15 mois maximum ; A l’issue des élections, elles laissent la place à la jeunesse (3/4) au niveau de toutes les instances qui seront mises en place ; l’expérience du Faso ne doit pas se limiter au départ de Blaise ! elle doit être originale ! Ensembles, Innovons au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre 2014 à 14:42, par olivier En réponse à : Charte de la transition : Voici les propositions des partis politiques et de la société civile

    bravo a tous les membres de la redaction. le burkina faso est redevenu le pays des hommes integres. gloire a Dieu de nous avoir libere vraiment du joug de la compaorose.

    oui pour le maintien du conseil de defense et de securite nationale qui est un des articles clefs de cette charte.

    non pour l’assemblee nationale de transition.
    restons vigilents. ne permettons pas aux amis du regime compaoré de manipuler notre chartre revolutionnaire democratique et interne...

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2014 à 02:03, par name En réponse à : kFdfONTNMiFR

    yRg554 A big thank you for your blog article.Really looking forward to read more. Want more.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés