Situation nationale : Le commandement opérationnel fait le point de la situation sécuritaire

dimanche 9 novembre 2014 à 23h47min

La sécurité revient progressivement dans la capitale et le couvre-feu instauré à cet effet depuis le 31 octobre sur toute l’entendu du territoire est globalement respecté par les populations. C’est le constat fait par le commandement opérationnel regroupant des équipes de la gendarmerie, de la police et de l’armée qui veille à sa mise en œuvre. Chaque jour, le point sécuritaire est dressé. Dans la matinée du 8 novembre, la presse a été invitée à suivre les travaux à l’Etat-major de la gendarmerie nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Situation nationale : Le commandement opérationnel fait le point de la situation sécuritaire

La mission de commandement a reçu les missions d’effectuer des patrouilles de sécurisation dans la partie nord de la ville de Ouagadougou (depuis Saaba jusqu’à la sortie ouest de Ouagadougou en passant par l’hôpital Yalagado Ouédraogo jusqu’à l’échangeur de l’ouest). Composé de trois corps (gendarmerie, police, armée,) le commandement opérationnel sensibilise les populations sur le strict respect de la mesure du couvre-feu. Il a aussi le rôle de contrôler, fouiller les personnes qui seraient auteurs ou complices d’infractions. En plus de cela, les hommes qui le composent portent secours, aide et assistance aux personnes qui sont dans le besoin. 166 personnes composent le commandement opérationnel.

14 personnes interpellées dans la nuit du 7 au 8 novembre

Selon le chef d’opération pour la journée du 07 au 8, le lieutenant Lewis Toé, 14 citoyens dont 9 femmes ont été interpellés. Un fusil et un véhicule ont été également saisis. Généralement les personnes interpelées sont en état d’ébriété. Comme cela est de coutume, ces derniers ont été conduits à la gendarmerie où ils ont passé la nuit. Et les procédures de police judiciaire sont en cours pour identifier les intéressés avant qu’ils ne soient relâchés.

Dans sa mission d’aide et d’assistance, l’équipe qui était sous la coordination du lieutenant Lewis Toé a aidé 2 femmes enceinte dans la zone de l’hôpital Yalgado et de saint Camille.

Des cas de violences des équipes de patrouilles n’ont pas été avérés. Mais selon le commandement toute personne disposant de preuves qu’il a été violenté peut porter plainte. Aussi tout citoyen qui craint pour sa sécurité peut appeler la gendarmerie ou s’y rendre pour demander protection.

Les médias ont également été invités à sensibiliser les populations afin que le couvre-feu soit scrupuleusement respecté et à toujours vérifier l’information avant de la publier en cette période où la situation sécuritaire est fébrile. « Ce sont des mesures prises, pas pour faire du mal à quelqu’un, mais pour protéger les personnes et leurs biens », a relevé le lieutenant Lewis Toé.

Cependant le colonel Serge Alain Ouédraogo, chef d’Etat-major adjoint de la gendarmerie nationale a regretté certains actes de pillage qui continuent. Il s’agit notamment du pillage de minerais de personnes qui ont des permis d’exploiter et des permis d’exploitation de l’or. C’est l’œuvre de vandales mais les forces de l’ordre et de sécurité travaillent à mettre fin à ces actes répréhensibles.

La sécurité revient donc progressivement sur l’ensemble du territoire national. Le couvre-feu pourrait donc être levé dans les jours à venir. Mais en attendant, tous ceux qui ont pillé et qui détiennent par devers eux, des objets qui ne leur appartiennent pas, sont priés de les remettre dans les commissariats ou à la gendarmerie. Dans quelques semaines ou mois, quand la situation redeviendra normale, celui qui les gardera sera considéré comme un voleur et sera traité comme tel.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Encadré
Le programme du commandement opérationnel pour le respect du couvre-feu
-  22h : Rassemblement, briefing, rappel de consignes établies, vérification de matériel, des effectifs et contrôle radio
-  23h30 : Départ pour occuper des positions
-  00h : Veiller à ce que la mesure du couvre-feu soit respectée
-  5h 30 : Retour à la base, vérification du matériel, débriefing, bilan de la mission et suggestion

TCS

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés