Démission de Blaise Compaoré : Retour sur une journée controversée (31 octobre)

samedi 1er novembre 2014 à 03h17min

Le Burkina vient de tourner une page de son histoire. Après 27 ans de pouvoir, Blaise Compaoré est contraint d’annoncer sa démission, ce 31 octobre 2014. Mais, que de flou, de contradictions, de controverses et de spéculations avant l’annonce officielle de cette décision. Et même après.

Démission de Blaise Compaoré : Retour sur une journée controversée (31 octobre)

Malgré la fatigue de la veille déjà, des milliers de manifestants ont pris d’assaut la Place de la Nation ce 31 octobre. Et, toute la matinée, les spéculations sur le successeur de Blaise Compaoré allaient bon train. Avant même que celui-ci ait annoncé sa démission. Les va-et-vient des populations entre la Place de la Nation et l’Etat-major de l’armée se faisaient de plus en plus pressants et de plus en plus réguliers. L’attente semble longue. Et la tension montait crescendo. Certains commencent à demander de lancer l’assaut sur Kossyam. Aux environs de 11h 30, enfin une voie officielle vient calmer les uns et les autres. L’animateur-chanteur Sams’K le Jah annonce que « Blaise Compaoré n’est plus le président du Faso, mais les concertations se poursuivent pour désigner son successeur ».

Des manifestants préviennent : « on ne veut pas d’un homme de Blaise ». Une trentaine de minute plus tard, le lieutenant-colonel Zida est accompagné depuis l’Etat-major de l’armée jusqu’à la Place de Nation pour une déclaration dite de l’armée. D’abord, il soutient que l’armée a compris le message du peuple et qu’à partir de maintenant, Blaise Compaoré n’est plus Président du Faso. Puis, il précise que la place de la nation est le siège de l’organe de transition. « C’est ici que vont se mener les négociations pour désigner les membres de l’organe de transition », assure-t-il. Sur ce, il appelle les manifestants à rester mobilisés.

Au moment de cette déclaration, on annonce la tenue d’une conférence de presse à l’Etat-major de l’armée. Du coup, plusieurs journalistes ont préféré rester dans la salle de conférence de l’Etat-major de l’armée plutôt que de rallier la Place de la Nation.
Au cours de sa déclaration, le colonel Zida s’est refusé à prononcer le nom du chef de la transition. Laissant aux manifestants un goût d’inachevé. Puis, il entre au Camp Guillaume Ouédraogo, juste à quelques mètres de la Place de la Nation, rebaptisée « Place de la Révolution ». Il avait à ses côtés, au moment de la déclaration, les responsables du Balai Citoyen ainsi que des leaders politiques tels que Roch Marc Christian Kaboré du MPP.

Dans ce flou, nous retournons à l’Etat-major. Là, plusieurs dizaines de journalistes y attendaient déjà. Aux environs de 13h, le chef d’Etat-major de l’armée, le Général de division, Honoré Nabéré Traoré fait son entrée, accompagnée de quelques autres militaires. Dans sa déclaration, il dit abroger toutes les dispositions antérieures et dit assumer les fonctions de chef de l’Etat. Il précise par ailleurs que le Président du Faso a rendu sa démission, quelques heures plus tôt.

Mais, à l’entrée de l’Etat-major, était massée une foule impressionnante de manifestants. Tous scandaient en cœur « Lougué Président », « Nabéré, on n’en veut pas ». Pendant ce temps, à une vingtaine de mètres plus loin, quelques manifestants estimaient que l’essentiel est fait, on peut rentrer chez nous. Parlant d’essentiel, ils faisaient allusion au départ précipité de Blaise Compaoré.

Jusqu’à 16h00, l’entrée de l’Etat-major était occupée par ces ‘’fous de Lougué’’. Mais, les différentes artères de la ville se vidaient progressivement.
Quelques heures plus tard, dans l’après-midi, le lieutenant-colonel fait une autre déclaration, annonçant la suspension de la constitution. Et, il signe de son nom, sans autre précision. Plongeant les populations dans un autre flou.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Messages

  • C’est domange, la rue sera encore a la population si les responsables civil ne prennent leur responsabilite.

  • Ce n’est que le debut des problemes du Burkina "l’apres Blaise". Et comme le disait si bien le chanteur Ivoirien en langue Bambara : On a quitter le "caca" pour rentrer dans "l’anus". La souffrance du Peuple ne fait que commencer. Que Dieu beniss le Faso !!!

  • Comment peut-on suspendre la Constitution du Burkina pendant que le Chef de l’Etat démissionnaire a inscrit sa démission dans ce cadre précis. Un coup d’Etat est intidémocratique. Le peuple burkinabè ne mérite pas cette mascarade.

  • je pense que le Balai citoyen a trahi la lutte du peuple en ramenant le RSP au pouvoir. Quand on sait le passif du RSP dans l’histoire politique de notre pays ! Je pense qu’il y a eu deal entre KAM et le groupe de militaires auto proclamé.

  • « QUAND LE PEUPLE DIT NON, C’EST NON.NOUS LUTTONS FAROUCHEMENT CONTRE LE PSEUDO REGIME DEMOCRATIQUE DU CLAN COMPAORE DEPUIS L’ASSASSINAT DU CAPITAINE PRESIDENT THOMAS ISIDORE SANKARA.LE PEUPLE A VOMIS BLAISE COMPAORE DEPUIS LONGTEMPS.
    ON RETIENDRA A JAMAIS QUE LE BURKINA FASO RESTE,DEMEURE,MAIS BLAISE COMPAORE VA.
    VISE LE BURKINA FASO »

  • Démission de Blaise Compaoré : Retour sur une journée controversée (31 octobre) Comment puise-je faire confiance au deuxième responsable de la sécurité de Blaise Compaoré

  • Dites moi ce que peut bien faire Tankoano (M21) à Kossyam à 2h du matin avec le Lt colonel Zida ? Il vient de le dire sur RFI. Il y a une confusion terrible de genre. la socité civile doit rester en dehors d ela gestion du pouvoir. Les militaires vont noyauter les civils et les utiliser les uns contre les autres. Vous verrez dans quelques semaines que la division va régner dans la société civile (balai citoyen M21, collectif divers, etc.). Certains civils seront apatés (avantages du pouvoir) et utilisés contre les autres. Ensuite, ils seront les piliers du régime pour soutenir le pouvoir (comité de soutien à Zida) et après ce pouvoir ne voudra plus partir (retour à la case départ : Blaise reviendra !). Il revient aux partis politiques et aux leaders politiques aguéris de prendre les choses en main. La société civile n’est pas faite pour la gestion du pouvoir. Préparons nous pour une autre manche de lutte contre le pouvoir militaire. J’espère me tromper mais j’invite les bonnes volontés et la population à ne pas se laisser surpasser par les véilléités de récupération. Attention au cheval de Troie nommé Zida. il pourrait bien cacher BC ou Golf. On doit rester vigilant et prêt à ressortir das les rues.

  • Cher camarades en lutte.
    Il faudrait garder son sang froid. Il s’agit d’une lutte de classe entre les bourgeois et le peuple. Au niveau du RSP il y a 2 tendances. Il y a un groupe qui a pris cause pour le peuple en nous laissant passer du côté de l’hôtel indépendance pour casser l’assemblée nationale et l’hôtel indépendance et l’autre groupe à Kosyam qui a tiré sur la population. Ce qui s’est passé entre les chefs militaires prouvent qu’il y a une indiscipline au sein de l’armée. S’ils ne peuvent pas s’entendre, les partis de gauche doivent prendre le pouvoir. Il ne faut plus à l’issue de la transition qu’un président soit militaire comme après le 3 janvier 1966.
    La lutte continue

  • Monsieur COMPAORE il est déja trop tard de rendre votre démission.ces les conséquences de se croire plus malin et plus intelligent.Tous les burkinabés de par ma voix ne vous pardonnera jamais d’avoir jouer à la tête dure et mis le pays dans ce drame. Nous vous réclamerons dans les jours qui suive devant la justice pour les affaires que vous connaissiez bien que nous !!!!

  • Monsieur COMPAORE il est déja trop tard de rendre votre démission.ces les conséquences de se croire plus malin et plus intelligent.Tous les burkinabés de par ma voix ne vous pardonnera jamais d’avoir jouer à la tête dure et mis le pays dans ce drame. Nous vous réclamerons dans les jours qui suive devant la justice pour les affaires que vous connaissiez bien que nous !!!!

  • Qu’on arrête la confusion et les calculs nauséabonds qui nous ont, du reste, conduit là où nous sommes. Ni TRAORE ni ZIDA à défaut de LOUGUE, trouvez-nous quelqu’un de plus neutre, de plus consensuel où ne vous étonnez pas des développements fâcheux. Entre ZIDA et TRAORE qui est plus proche de BLaise ? Dans de cas je suggère que notre future constitution soit inspirée de la constitution libanaise car Blaise a fini d’ethnicisé et de confessionnalisé le pays par son laisser faire et son laisser aller.

  • je suis déçu d’avoir pris part activemement aux marches de 28,29,30 et 31 afin de chasser BC et remis le pouvoir à un autre BC voire même pire que BC. Ce sont eux qui ont tué les manifestants en tant que N*2 de la sécurité de Blaise.

  • je suis déçu d’avoir pris part activemement aux marches de 28,29,30 et 31 afin de chasser BC et remis le pouvoir à un autre BC voire même pire que BC. Ce sont eux qui ont tué les manifestants en tant que N*2 de la sécurité de Blaise.

  • Qui a arranger la fuite du President en Cote DIvoire ? Le Colonel Yacouba Isaac avait qu il etait en lieu sur. N est- ce pas une duperie qu il soit le Leader de la transition ? Ou se trouvent Gilbert Diendere le bras droit et les Ministres de Blaise ?

  • Le sage. Vous paraphrasez ce chanteur Ivoirien qui chantait que "on a quitter le caca pour rentrer dan l anus" Je dirais que la traversee du desert que notre peuple a vecu depuis les travaux forces a nos jours ne peut pas lui l arreter cette marche de longue haleine qui continuera de generations en generations sans la volonte d un tyran qui sest emparer de ses richesses avec clan.
    Le Burkina Restera mais ses mauvais dirigeants partiront par la volonte du peuple.
    C est le peuple qui est producteur de notre richesse. NOn Blaise.

  • Bise compare mon président !!!!!!! Vous serrez surpris d’être étonné de. La. Suite des évènement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés