Délinquance au Burkina : Il se faisait passer pour un gouverneur, un commissaire de police…

mardi 28 octobre 2014 à 16h02min

Le commissariat de police de l’arrondissement de Boulmiougou (Ouagadougou) a mis aux arrêts deux présumés malfrats. L’un pour détention et usage de faux dollars et l’autre pour escroquerie et usurpation de titre. Ils ont été présentés à la presse le vendredi 24 octobre 2014.

Délinquance au Burkina : Il se faisait passer pour un gouverneur, un commissaire de police…

Le sieur Tounkara Ibrahim alias IB avait en sa possession quatre passeports différents, trois d’un même pays et le quatrième d’un autre pays. De nationalité étrangère, il a été interpelé par la brigade de recherches suite à une plainte anonyme. Il avait entre les mains :
- 105 faux billets de dollars US en coupure de 100, soit un total de 10500 dollars, ce qui équivaut à 5, 250 millions de francs CFA ;
- 4 passeports dont trois gambiens et un guinéen ;
- 12 puces de téléphone portable ;
- 5 boules de cannabis.
Installé au Burkina depuis 2010, il faisait venir des faux billets de dollars US d’un pays voisin. Sur place, l’intéressé les écoule auprès de certains commerçants et des citoyens à la recherche de devises étrangères pour leurs voyages. Pour ce faire, il échangeait 300 faux billets de dollars contre la somme de 5000f CFA.

Très peu coopératif avec la police, il dit opérer seul

Le second présumé délinquant présenté à la presse est, lui, de nationalité burkinabè, récidiviste notoire. Biyen Abdoul Fatao a déjà été condamné à des peines d’emprisonnement ferme pour escroquerie par les tribunaux de grande instance de Léo et de Tenkodogo. Il serait auteur d’une cinquantaine de cas d’escroquerie et usurpation de titre.
En effet, depuis mai 2014, plusieurs plaintes pour escroquerie contre l’utilisateur du numéro de téléphone portable 76 90 67 89, se présentant sous divers titres ont été enregistrées par les services de police. Les recherches entreprises ont abouti à l’interpellation du nommé Biyen Abdoul Fatao.

Son mode opératoire s’articule en trois temps :
- usant de faux titres, il appelle les secrétariats des autorités cibles afin d’obtenir leurs numéros de téléphone ;
- une fois les numéros obtenus, il appelle les intéressés en usant de faux titres, en l’espèce, il se fait passer pour le Commissaire de police ou le Commandant de brigade de gendarmerie d’une localité, soit pour un gouverneur, un maire, un proviseur de lycée…, qui serait en difficulté avec son véhicule au cours d’un voyage. Il demande aux intéressés de lui transférer de l’argent par le moyen des compagnies de téléphonie mobile, afin de lui permettre de se tirer d’affaire ;
- une fois que les victimes lui ont transféré de l’argent, il filtre immédiatement leurs numéros de téléphone.

Ces genres de délinquants ont mille et un tours dans leur sac et savent jouer sur la sensibilité de leurs victimes qui se comptent par dizaines. C’est pourquoi, le commissaire central du commissariat central de Ouagadougou, Jean Alexandre Darga et ses différents services en appellent à la vigilance de la population.
« Aux secrétaires des autorités administratives et judiciaires, il leur est demandé d’être plus prudents dans la communication des numéros de téléphone de leurs patrons à de tierces personnes.

Aux commerçants et autres voyageurs qui recherchent des devises étrangères pour leurs voyages, nous leur recommandons de s’adresser aux structures habilitées, notamment les banques, les caisses et les autres structures de change de monnaie », a-t-il lancé.

Tout en remerciant les populations pour leur franche collaboration, les forces de sécurité souhaitent un renforcement de cette collaboration.
« L’implication, l’engagement et la collaboration de tous est requis afin de permettre aux forces de sécurité de mettre rapidement hors d’état de nuire ces individus malintentionnés et toujours à la recherche du gain facile », a conseillé le commissaire Darga.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Messages

  • Merci encore aux forces de l’ordre, des individus de tels façon, on doit les abattre en meme etant..

  • UNE FOIS ENCORE MERCI A NOS FORCES DE L’ORDRE, TRAQUEZ LES

  • Tout cela c’est grâce a l’opposition avec des marches de des désobéissance civil choses que la population ne comprend pas la criminalité ne peut être que grandissante sur le territoire. Ils sont sur que quelque soit alpha Blaise passera et veulent maintenant foutre la merder au maximum pour que sont dernier mandats ne soit pas à la hauteur de son images

  • - Mes amis, y a pas de boulot pour eux, vous voulez qu’ils vivent comment ? S’ils coupent les routent, vous dites waayi ! S’ils attaquent les banquent, vous criez wooyi !! S’ils escroquent aussi vous les empêchez de respirer ! Alors dites à Blaise de leur trouver du boulot au lieu de rebelloter à n’en pas finir !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Félicitation au commissariat de police de l’arrondissement de Boulmiougou vous êtes digne et des vrai Burkinabé. c’est le meilleurs commissariat au faso.

  • Bravo à vous Monsieurs et Madames de la police !

  • bravo mes freres grace a vous les citoyens savent qu’ils vivent dans la quietude

  • Vous croyez que ces voyous agissent seuls ?ils ont certainement des complices pour leur filer des faux billets des faux passeports c’est toute une mafia donc il faut couper le mal à la racine sinon vous allez les enfermer 2jours et après ils sont libres comme l’air et auront eu le temps de murir aux futurs coups bas qu’ils vont exécuter ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés