Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

mercredi 22 octobre 2014 à 03h21min

L’annonce de la tenue du referendum par le Conseil extraordinaire des ministres ce mardi, 21 octobre, a enclenché de « grands mouvements de concertation au sein des différentes parties, « pro-referendum » ou « anti-referendum et « leurs » entités affiliées. Ainsi, « dès » 15 h, 13 organisations de la société civile opposées au referendum donnaient le ton à travers une conférence de presse. Un peu plus tard, à 18 h 30, le CDP, parti au pouvoir, réunissait au CBC, les membres de son Bureau politique national pour « Information sur la situation nationale ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

Pendant ce temps, venait de démarrer à 18 h, au siège du chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), un tête-à-tête entre les leaders de l’opposition politique. Une déclaration serait en gestation de ce côté et sera portée à la connaissance de l’opinion dans les heures qui suivent. Une conférence de presse est prévue ce mercredi, 22 octobre à 10 heures au siège de l’institution. Les leaders de l’opposition, après plus de 3 h d’échanges hors des oreilles indiscrètes, se sont abstenus de toute déclaration à leur sortie, donnant simplement rendez-vous à la conférence de presse.

L’UNIR/PS « prend acte d’une décision d’une extrême gravité », selon Me Sankara

Pour Bénéwendé Stanislas Sankara, président de l’UNIR/PS, la position de son parti est connue depuis décembre 2013. « Par quel que procédé que ce soit, si le pouvoir veut modifier l’article 37, nous allons appeler nos militants à la désobéissance civile. C’est clair, limpide et sans ambages », a-t-il rappelé la position de son parti, UNIR/PS. Pour Me Sankara, il s’agira, « dès lors », de préparer les militants, de leur expliquer ce que c’est que la désobéissance civile, sa une feuille de route et son contenu. A l’en croire, le pouvoir leur a déclaré la guerre et ils devraient aller en rang serré, ensemble.

Regard sur le projet de loi ?

« Nous ne savons pas si le projet est déjà déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale. Nous prenons acte d’une décision d’une extrême gravité du conseil extraordinaire des ministres qui dit que le gouvernement a décidé de demander à l’Assemblée nationale, si oui ou non, il faut aller en referendum pour modifier l’article 37 », a commenté le président de l’UNIR/PS. Selon lui, une telle décision est très dangereuse, un péril pour la démocratie, la jugeant « impopulaire » et « même illégitime ». « Et dans ces conditions-là, le peuple burkinabè va certainement faire bloc avec l’opposition politique dans sa lutte », a-t-il affirmé avant d’ajouter que l’article 168 dit que le pouvoir personnel est proscrit. Donc « il est tout à fait normal que la désobéissance civile qui est prévue à l’article 167 de la constitution soit effectivement appliquée ; elle est légale ».

Oumar L. OUEDRAOGO

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 octobre 2014 à 03:51, par dabadi
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Benewende, saran, Roch et Zéphirin, votre deal est reporté dans dix ans. Vous trompez le peuple. Celui qui s’amuse sera rasé, coffré et déshabillé, surtout que la barbichette de benewende ne l’a pas été il y a longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 08:05, par Lechlarstin72
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Que dieu nous préserve.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 08:24, par somé placide
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    nous attendons le mot d’ordre. Que tous ce lèvent pour bouter ce régime dictatoriale hors de nos frontière. L’Afrique ne veux plus de dictateurs. Je me demande comment ce monsieur au milieu de ses pairs peut-il prêcher la "bonne gouvernance". Il nous faut l’alternance à tout prix en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 09:23, par Le citoyen
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    L’ONU, la communauté internationale et en particulier la France en somme autant responsable que monsieur Blaise. Vous avez sévèrement condamné ce pays en parlant pas clairement, en étant très flou dans vos propos. C’EST TRISTE ET C’EST HONTEUX. Vous aviez une fois de plus montré que la vie des pauvres africains ne signifie rien pour vous, seul compte vos intérêt. Nous ne sommes pas surpris. Regardez-vous dans un miroir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 09:57, par Maï YOUGBARE
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Ne me dite pas que l’ADF/RDA a monnayé sa position contre de postes ministériels. Si c’est le cas alors beaucoup avaient raison sur Gilbert OUEDRAOGO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:29, par Ivresse du Pouvoir
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    A l’internaute N°1, je dis que dans les conditions normales de la lutte, on ne peut pas acceder au pouvoir sans être arrêté, deshabillé et rasé. Le plus important, c’est la noblesse et la justesse de la lutte.Nous faisons bloc derrère la société civile et l’opposition pour cette longue marche vers la liberté. nan lara ansara

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:31, par Femme Intègre
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    la constitution n’interdit pas sa propre modification. chers leader d’opposition , arrêtez donc de vouloir passer par la courte échelle pour étancher votre soif de pouvoir. arrêter de laver l’esprit du peuple et les inciter à la désobéissance

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:39, par d’accord pour le changement
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    je crois que le peuple Burkinabè doit montrer que c’est lui le plus fort et que c’est sa volonté qui triomphera. Nous devons montrer au régime de la famille compaoré qu’il n’est pas plus intelligent que nous et qu’il cesse d’insulter notre intelligence et de nous prendre pour des idiot en modifiant à tout moment la constitution à sa guise et selon ses humeurs, et selon ce qui les arrange. j’invite les burkinabè à suivre l’exemple des Nigériens, hommes valeureux et admirables qui ont empêché Tandja de faire de la sorte. Nous ne pouvons pas laisser triturer ainsi chaque fois la constitution par un homme assoiffé du pouvoir à vie pour lui et pour sa famille.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:40, par Amimata Zida
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    le référendum est le seul moyen pour que le peuple s’exprime librement et démocratiquement sur cette question. chers leader de l’opposition arrêter de lavez l’esprit du peuple et les inciter a la désobéissance car le président est dans ces droits.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:47, par zephirin DIABRE
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Après avoir proposer le dialogue et toute sorte d’alternative qui sont soldés tous par un échec la mouvance une fois de plus met de l’eau dans son vin et invite à la consultation populaire. Le non catégorique de l’opposition sans pour autant apport des solutions pour palier a cela nous témoigne de son ignorance. Le reste de la constitution n’exclut pas la tenu du référendum vu que le référendum est permis par la constitution. Vive la mouvance Vive le référendum

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:49, par Zena Zena
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    le président a le droit de demander la modification de cette article et la mise en place du senat qui est dans la constitution. ce serait donc de la dictature que de l’empêche de jouir de la liberté de faire ce que les loi permettent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:50, par BLUCO
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    que le peuple s’en prend aux députés du CDP et de tout autres parties qui seront impliqués dans l’acceptation du projet de loi. cette forme de lutte à payer au Bénin

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:53, par Roberto
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    c’est déplorable cette décision du Président. Monsieur le Président, messieurs les responsables du CDP, le temps vous rattrapera et vous condamnera pour toujours. rappelez vous de cette phrases se Martin Luther King dans sa lettre de Birmingham écrite en prison en 1963 : "On pourrait fort bien nous demander : Comment pouvez-vous recommander de violer certaines lois et d’en respecter certaines autres ? La réponse repose sur le fait qu’il existe deux catégories de lois : celles qui sont justes et celles qui sont injustes. Je suis le premier à prêcher l’obéissance aux lois justes. L’obéissance aux lois justes n’est pas seulement un devoir juridique, c’est aussi un devoir moral. Inversement, chacun est moralement tenu de désobéir aux lois injustes. J’abonderais dans le sens de saint Augustin pour qui une loi injuste n’est pas une loi." Et si vous tripatouillez la constitution vous serez à votre tour être tripatouillé par le temps. je comprend fort bien maintenant ce que BADO disais que le PF est capables de cuisiner son propre peuple pour sa propre guise. que DIEU sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 10:56, par aaa
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Quand les intérêt guide le ventre on ne peut qu’arriver a cela ! Quand on exige le respect de la constitution l’on doit être le premier à la respecter. Le respect a moitié de la constitution aussi n’est pas chose louable n’en parlons pas ceux qui veulent que la constitution s’applique à eux. Ce fameux référendum dont vous parlez tant est permis par la constitution et refuser d’y aller serait le non respect de la constitution. Soit l’article 37 est modifier soit c’est la constitution toute entière

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:00, par yeux ouvert
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Toujours les mêmes sont de cloche,cela ne pourra empêcher la tenue du référendum qu’il faut le dire est déjà annoncé,ce projet de loi sera adopter a l’assemblée nationale si non que si ce n’est pas le cas actuellement.Restons serein enfin de ne pas permettre a ces quelques individus de semer la panique,il vous appartient de vous décider.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:10, par Laurentine
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Certains se met maintenant a menacer d’autres ! Le refus d’aller au référendum témoigne non seulement la mauvaise fois de l’opposition mais aussi un manque de maturité au niveau de ses partisans a prendre en mains leur destin. Mais cela n’est pas étonnant vue que leur mère l’opposition ne sait pas que le référendum est permis par la constitution !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:12, par réciproque fausse
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Encore Me Benewende Sankara,un révolutionnaire a tout pris qui ne cherche qu’a mettre le feu dans nos maisons,comprenez donc que nul n’a le droit de mettre en péril l’unité et la paix nationale,tout ceux qui tenteront de le faire seront vites neutraliser et mis hors état de nuire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:13, par le terrible
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    OUI REFERENDUM !!!oui referendum !!!!!oui referendum !!!!!oui referendum !!!!oui referndum !!!!oui referendum !!!!!!!!!!!oui referendum !!!!!!!oui referendum !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:15, par Voix de la vérité
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    L’opposition burkinabè serait un enfant gâté de la démocratie, qu’elle n’agirait pas autrement. Elle passe le plus clair de son temps à crier, à gesticuler, à insulter, à récriminer contre le pouvoir avec des exigences à satisfaire, ici et maintenant, un point c’est tout. et voila que le référendum est lancé. Que va t’elle faire

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:16, par Zampata
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Référendum sur l’article 37 de la Constitution
    Le recours au constituant originel n’est pas illégitime

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:17, par electron 1er
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    On ne peut s’en prendre aux députés ni a personne d’autre,ils sont là pour représenter le peuple et ils ont bien le droit de prendre une décision dans ce cas de figure,c’est tout a fait normal.Cessez donc de parler comme si vous n’étiez pas aller a l’école !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:28, par pamela
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Qui est le plus concerner par cette question de référendum ? Blaise me dirai vous et oui mais vous n’avez pas totalement tort car tout comme le palais de Kosyam Blaise est actuellement le seul locataire. Je dis bien locataire car le palais de Kosyam est un bien nationale a son départ son successeur viendra y élire domicile. Mais pourquoi le référendum concerne t il Blaise actuellement tout simple parce que Blaise est le président du Faso. La question de l’article 37 part au delà même de la propre personne de Blaise pour toucher tout personne élu président du Faso. Etre président du Faso n’est pas une tâche aisé mais cela vous le savez déjà ce que vous ne savez pas c’est que ce n’est pas parce que votre pays a un président que la Banque mondiale va vous accorder des prêt ou que le pays va avancer mais cela dépend de qui est à la tête du pays. Il ne faut jamais oublier cela

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:30, par cogito ergo sum
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Quel que soit la longueur de la nuit le jour se lèvera toujours,un jour nouveau va bientôt se lever au Burkina,le clef de la réussite de ce peuple sera bientôt de nouveau placé a nouveau dans les mains du président Compaore.Le peuple a tout a fait pris position,il s’agi de soutenir le président du Faso dans sa quête de pouvoir en 2015.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:33
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Pourquoi le président du Faso peut modifier l’article 37 de la constitution parce qu’elle le lui permet et les opposants ne pourraient t-ils pas jouir des droits que leur confère cette même constitution ?ceux qui disent que le peuple décidera,faudrait savoir si les résultats reflèteront la volonté du peuple.comme a dit un dirigeant Africain aujourd’hui disparu : On organise pas des élections pour les perdre.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:37, par renardeau 2fw rusé
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Vous pouvez donc manifester,c’est votre droit car tout le monde ne peut pas être d’accord sur un même point surtout quand il s’agi de la politique cependant il faut que tout cela se passe dans un cadre républicain,ni casse ni brûlure d’où les auteurs seront punis comme il se doit par la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:43, par la fille du capo
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Tout ce qu’on te demande monsieur Benewende c’est de faire preuve de sagesse pour n’est pas a payer grand prix ce qui pourrait advenir par votre faute,il ne faut pas que vous induisez vos militants en erreur,peu de gens aujourd’hui savent ce que vous appeler désobéissance civile et combien les comprendront suite a vos explication,n’oubliez pas qu’il y’a des bandits cachés qui ne cherche que la moindre faille pour semer la zizanie.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 11:57, par gros bras mince
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Comprenez donc qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer Me Sankara,on vous avaient prévenus de vous préparez pour le référendum et vous avez fermé l’œil dessus maintenant il faudra subir les conséquence.Vous avez décider de prendre en bras de fer le pouvoir en décidant de quitter le dialogue politique,il faudra bien se réunir pour aller dans les bureaux de votes it êt nûc(ici et maintenant).

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 12:00, par Bédjou
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    La libération ne s’octroie pas, elle se conquiert. Alors, il nous appartient de nous mobiliser davantage et de nous lever pour dire assez. Trop c’est trop. Nul n’est indispensable. Chacun mène son parcours et s’en va ; Alors d’où nous viens cette idée de vouloir par des subterfuges s’accrocher au pouvoir. le pouvoir d’état n’est pas une chefferie qu’on hérite.Naan laraa, an saraa.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 12:06, par pila
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Vue que l’on ne peut pas être totalement d’accord sur un sujet le droit de grevés se doit être respecter. Cependant il appartient à l’opposition de braver le non et de trouver de vrai argument pour amener la mouvance a reconsidéré sa position. Pour l’instant nos yeux sont tournés vers le peuple qui doit prendre en main ses responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 12:30, par Raina la paix
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    l’alternance ne se décrète pas y compris par la constitution même dans les démocraties les plus avancées. Elle est la résultante d’un rapport de forces électorales qui indique quelle formation politique ou quel groupe de formations politiques a la confiance de la majorité de la population pour gouverner.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 12:33, par Henri Konan Bédier
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Méfions nous des turiféreaire titurenbique qui frise vainement la tartuferie. Bien vrai que grever c’est un droit mais cela ne doit pas être utiliser pour faire des règlements de comptes. Nul ne doute de la sagesse incontestable de l’UPC, UNIR le Faso autrement a revenir sur leurs décisions pour le bien de la nation mais cela est autre quand on regarde le cas des arriviste comme le MPP. Au regard du passé de Salif Diallo se voit rancoeurgnard

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 12:35, par la fille du capo
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Ce qui se trouve dans la constitution se doit d’être appliqué,le référendum se trouve dans la constitution et on ne peut en aucun cas parler de tripatouillage de la constitution car ce n’est pas une violation.Faisons un effort de réflexion pour n’est pas prendre une décision qui nous ferra regretter par la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 12:37, par kabore panimba
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Nul ne doit s’étonner de la persistance de BLAISE, il n’est pas libre de ses actes. La peur est trop grande et la mort et le déshonneur sont à sa porte. Mais rappelons que la vie de l’homme est sacrée et dieu puni celui qui se réjouis de la mort atroce de son prochain voir même son frère.
    QUE DIEU SAUVE NOTRE BEAU PAYS LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 12:44, par Raina la paix
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    l’alternance ne se décrète pas y compris par la constitution même dans les démocraties les plus avancées. Elle est la résultante d’un rapport de forces électorales qui indique quelle formation politique ou quel groupe de formations politiques a la confiance de la majorité de la population pour gouverner.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 13:14, par le Forgeron
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Bonjour,
    Je ne connais pas la politique mais j’aimerais intervenir.
    Pourquoi maintenir une constitution qu’on ne respecte pas ? Je pense que le référendum devrait porter sur le maintien ou non de notre constitution car le président lui-même a prêté serment pour le respect de la constitution. Or en la modifiant, le président ne l’a pas respectée. Donc la constitution ne sert pas pour le président qui est censé être le garant de la constitution. Alors retournons à la révolution .

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 13:17, par Voix de la vérité
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Dans la situation présente du Burkina, c’est connu, la clause limitative des mandats à la présidence du Faso n’est pas interdite de révision. Il se trouve que des Burkinabè sont pour que cette clause soit levée et d’autres Burkinabè sont contre. Arrive alors le moment des décisions et c’est le président qui a la légitimité pour prendre cette décision. c’est ainsi que la décision est prise hier et on doit aller au référendum. L’opposition va manifester c’est normal puisque la décision est contraire à ce qu’elle veut. Mais le CFOP est une institution républicaine et je suis sur qu’elle va finir par prendre une décision républicaine pour préserver la république et la paix. On sait que Zeph est un républicain, et il ne ferra rien contre la république, d’autant plus que le référendum est inscrit dans la constitution. Mais ce sont les RSS qui veulent brûler le pays pour satisfaire leur ego surdimensionné. Mais le MPP est mort depuis hier avec cette prise de décision d’aller au référendum puis que le MPP ne veut pas passer par des voies républicaines et démocratiques.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 13:48, par yssouf
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    les militants du CDP me font pitié. et il doivent savoir que Blaise Compaoré ne fera plus plus de 10 ans avec nous si jusqu’à aujourd’hui il n’a pas un successeur dans son parti il ne représente qu’un arbre sans fruit car il ne sera pas éternel sur cette terre. M. Blaise s’il vous plait vous devriez appeler Wade pour prendre conseil.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 14:07, par WENIGDOU
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Le président Egyptien déchu avait été démocratiquement élu par son peuple. Avant la fin de son mandat, c’est le même peuple qui s’est levé qui a demandé son départ du pouvoir et le Secrétaire d’Etat Américain en son temps (pendant les mouvements de protestation) avait dit ceci : "le peuple Egyptien ne peut pas continué d’être opprimé, il faut que le président écoute le peuple et respecte la volonté du peuple".
    Nous pensons qu’il est grand temps que la communauté internationale agisse pour l’amorçage du feu au lieu d’attendre pour venir jouer aux sapeurs pompiers !
    La démocratie ne saurait être la dictature. La France, les Etats Unis qui défendent ces valeurs démocratiques se doivent de réagir et de stopper cette dictature imposée au peuple Burkinabé depuis le 15 octobre 1987 car tout le monde le sait, Blaise n’a jamais été élu par le peuple Burkinabé.
    1. Coup d’Etat en 1987
    2. Elections en 1991 où il était seul candidat
    3. Mascarades électorales des années 1998, 2005 et 2010 où il n’a jamais pu réunir 15% de la population pour aller aux élections.

    Après 28 ans de pouvoir, le Burkina Faso est toujours classé 181ème pays sur 187 pays concernés. L’analphabétisme, la pauvreté, un système sanitaire ridicule, la corruption et les détournements au haut niveau de l’Etat en marche, .... Qu’est-ce que Blaise n’a pas eu en 28 ans pour apporter un changement positif à ce pays ? Pourra-t-il l’avoir dans ses derniers jours de vie ? NON et NON.
    Qu’il accepte de libérer son peuple car le peuple est opprimé !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 14:14, par Laure
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    le référendum n’est pas seulement légal, il est légitime. Il peut difficilement être interprété comme un coup d’Etat. L’illégitimité, le coup d’Etat, consisterait à ne pas consulter le peuple sur une question aussi cruciale, passant en perte et profit ses aspirations pour se contenter des récriminations d’un camp, celui des opposants ici, en l’occurrence. De ce fait, le refus du référendum est anti-démocratique et contraire aux lois et à la logique républicaine.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 14:57, par Boud23
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    c’est désolant. Comment peut-on prêcher la paix dans les autres pays et en même inciter ton peuple à la rébellion. 37 ans au pouvoir ne lui a pas suffi et il veut modifier la constitution de son pays pour pouvoir régner à vie. Il n’est plus au service de son pays, il ne sert qu’à assouvir les desseins inavoués de son entourage et de certaines multinationales. On verra la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 14:57, par Boud23
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    c’est désolant. Comment peut-on prêcher la paix dans les autres pays et en même inciter ton peuple à la rébellion. 37 ans au pouvoir ne lui a pas suffi et il veut modifier la constitution de son pays pour pouvoir régner à vie. Il n’est plus au service de son pays, il ne sert qu’à assouvir les desseins inavoués de son entourage et de certaines multinationales. On verra la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 15:22, par THOMAS SANKARA
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    TU ME REJOINDRAS BIENTOT !

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 18:00, par BASSAN JUSTE
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    J’ ai toujours apprécié NICOLAS SARKOZY, s’il était toujours président toutes ses bêtises n’allaient pas se passé. Surtout avec la complicité de l’Union Africaine, de la France et autres j’en passe.Ne laisser pas la case prendre feu avant de crier au secours. Un homme prévenu en vos deux. Que dieu libère notre Faso..................................................................................

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 18:12, par Verdad
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    L’opposition burkinabè  : la mise en place du Sénat, elle n’en veut pas. Le référendum sur l’article 37, elle n’en veut pas. Que veut-elle  ? Descendre dans la rue. Que Blaise Compaoré et son parti leur offre le pouvoir en 2015 sans discuter en aucune façon sur leurs chances de la conserver. Et le peuple des électeurs  ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 19:44, par NARCIS
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Chers compatriotes vous devez comprendre que le président tient à rester. Vous devez choisir entre un BURKINA en paix avec BLaise et un BURKINA en feux et en sang avant son départ. IL EST DANS LA LEGALITE. Si ceux qui veulent marcher sont sûrs d’être plus nombreux que ceux qui veulent le référendum, qu’ils aient le courage d’aller l’exprimer dans les urnes, c’est plus SAGE. Organiser une marche meeting c’est plus facile que de pouvoir la contrôler de sorte à eviter que des individus malveillants ne profitent commettre des crimes. Et si toutefois la marché n’est pas contrôler, le président serait en droit t’autoriser une riposte musclée, ce qui va produire des conséquences déplorables dont la réparation pourrait mettre plus de temps que les 27 ans de pouvoir reprochés au président.
    CHERS COMPATRIOTES AGISSEZ AVEC SAGESSE. NE VOUS LAISSER PAS ENTRAINER PAR CES OPPOSANTS QUI VOUS CACHENT LEURS VRAIES PRETENTIONS.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 20:17, par CAVANOUARRIVER
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Il faut qu’il est morts d’homme dans cette histoire pour qu’on puisse décanter la situation.
    Il y a un prix à payer des deux cotés et qui va l’accepter ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 20:43, par LA DIGNITE
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Que le mot d’ordre tombe rapidement ; nous devons nous préparer à toutes les options possibles. Il paraitrait que les forces de l’ordre ont été biens équipées et bien entrainées ces derniers temps. J’imagine que c’est pour les besoins de la cause. Dans tous les cas le peuple est plus fort que tout le reste. Ces dernières ne sont elles pas une composante de la société ? Ne subissent-elles pas les conséquences socio-économiques de cette pseudo-démocratie que le président et ses affidés nous servent depuis des lustres maintenant au même titre que les autres composantes ? A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2014 à 22:55, par Ka
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Laure tu es tres menteuse plus que Blaise. La parole du président menteur, du pays ces hommes intègres : il disait ceci le 07 juillet 1997 dans Sidwaya, le n°3296 : « Je vais vous dire franchement, là où je suis, ce qui me ferait le plus plaisir, ce n’est pas de rester éternellement à la tête du Burkina Faso. Mais c’est plutôt de voir un jour après moi que les structures fonctionnent, que la constitution est respectée et appliquée. Je crois que cela serait pour moi le plus grand plaisir. Ce qui me préoccupe, c’est de voir comment le système auquel je crois peut fonctionner avec des Burkinabè sans moi. » C’est une affirmation du Président Compaoré en 1997.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2014 à 12:10, par le gourou AKAB
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Si les uns et les autres ne reconsidèrent pas leurs positions le pays va sombrer dans un chaos indescriptible, chose que je ne souhaite pas pour mon cher pays.J’en appelle au sens élevé de responsabilité des différents protagonistes pour qu’un dialogue puisse être relancé afin de trouver une solution.Je propose que le vote de cette loi puisse être reporté et que la classe politique, les responsables religieux et coutumiers ainsi que les OSC puisse s’asseoir et concilier les points de vue afin de trouver une sortie honorable au président. Cela pour préserver le pays du trouble qui se profile à l’horizon.
    Que Dieu guide le Faso.Amen

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2014 à 22:28, par ledoux
    En réponse à : Projet de convocation du referendum : les rencontres se multiplient dans les états-majors

    Blaise et son clan (CDP, MOUVENCE, ADF/RDA, Pantins de l’UNDD) ont décidé de brûler le BURKINA FASO à travers cette décision suicidaire ; mais qu’ils sachent que dieu même a programmé la fin de leur truandise pour 2015 incha alla. Que le seigneur nous débarrasse de tout dirigeant qui bâillonne son peuple.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés