Le Chef de file de l’opposition à la Fédération des églises évangéliques : « Nous sommes prêts à échanger et dialoguer si… »

samedi 23 août 2014 à 14h27min

Le chef de file de l’opposition burkinabè a rendu visite à la fédération des églises et missions évangélique dans la soirée de 22 aout 2014. A quelques heures de la marche meeting que son institution organise, Zéphirin Diabré, accompagné de certains chefs de partis et formations politiques est allé expliquer la position de l’opposition sur la situation nationale et demandé aux protestants de prier pour la paix au Burkina.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Chef de file de l’opposition à la Fédération des églises évangéliques : « Nous sommes prêts à échanger et dialoguer si… »

La rencontre a duré une heure entre la délégation du chef de file de l’opposition amenée par son premier responsable et la fédération des églises et missions évangéliques(FEME) dirigée par le pasteur Samuel Yaméogo. La délégation est venue recueillir des conseils « très avisés » et demander des prières pour le succès de ses actions et pour l’avenir du pays. A sa sortie, Zéphirin Diabré a expliqué qu’il s’est agi de montrer l’engagement politique de l’opposition qui se fait dans un esprit de paix et pacifique. « Nous n’avons aucune attitude belliqueuse, nous ne sommes pas fermés à quel que dialogue que ce soit, nous sommes ouverts à toute forme de dialogue qu’il pourrait y avoir, de ce point de vue. Il faut qu’elle (Ndlr. FEME) soit rassurée de notre état d’esprit », a affirmé le chef de file de l’opposition politique. En réaffirmant sa disponibilité au dialogue, il a aussi fait état des convictions politiques de son institution. « Nous croyons à un certain nombre de choses que nous voyons malmenées par ceux de la majorité qui gouvernent le pays actuellement. Parmi ces questions, il y a celle de l’article 37 de la Constitution qui de notre point de vue, gagnerait à être respecté tel quel, pour assurer une transition pacifique, la première dans notre pays et permettre au pays de commencer à faire l’apprentissage d’une vraie démocratie », a-t-il a ajouté.

Le président de la fédération des églises et missions évangéliques a indiqué que le souhait absolu de sa structure, c’est la paix et le dialogue. « Même dans une famille, il y a des points de vue divergents, mais tant qu’il n’y pas de dialogue, on ne trouve pas de solution », a précisé le pasteur Samuel Yaméogo pour qui, il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas. Zéphirin Diabré et sa délégation est venu demander de prier pour la paix et pour le pasteur, « nous sommes une nation famille, nous avons dit que nous prierons pour le pays et pour la paix ».

Cette rencontre a eu lieu à quelques heures de la marche meeting que l’opposition politique organise pour protester contre la modification de l’article 37 de la constitution. De l’avis du chef de file de l’opposition, tout se passera dans le respect de la loi et des règlements et la porte n’est pas fermée à toute idée de dialogue avec la majorité. « Nous allons manifester pour dire notre opposition de modifier l’article 37 pour permettre à une seule personne de continuer à gérer ce pays…. si demain ou après-demain ceux qui sont en face souhaitent rencontrer l’opposition pour échanger et dialoguer, notre porte ne sera jamais fermée », a-t-il conclu.

Tiga Cheick Ouédraogo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés