Djibrill Bassolé échange avec des Elèves Officiers sur l’architecture africaine de paix et de sécurité

mercredi 18 juin 2014 à 16h18min

A l’invitation du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, SEM Yipènè Djibrill BASSOLE, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, a animé, le 5 juin 2014 au Mess des Sous-Officiers, une conférence à l’intention de la 13ème promotion des Elèves Officiers d’Active de l’Académie Militaire Georges Namoano (AMGN), sur le thème « l’architecture africaine de paix et de sécurité : enjeux, forces et faiblesses ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Djibrill Bassolé échange avec des Elèves Officiers sur l’architecture africaine de paix et de sécurité

D’entrée, le Ministre d’Etat a salué cette initiative des autorités du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants qui participe au renforcement des capacités des futurs cadres de l’armée.

Abordant le sujet du jour, il a souligné la pertinence du thème, au regard des défis en matière de paix et de sécurité sur le continent africain.
Partant des défis multiformes, d’ordre sécuritaire en particulier, qui sapent les efforts de développement en Afrique, le Ministre d’Etat a donné un aperçu de l’architecture africaine de paix et de sécurité, en mettant en exergue ses atouts mais aussi ses faiblesses.

Le communicateur du jour a instauré un débat interactif avec son auditoire, qui a permis des échanges fructueux sur les principales articulations du thème. De la typologie des conflits en Afrique, aux nouveaux défis en matière de sécurité (terrorisme, narco-trafic, extrémisme religieux), en passant par les faiblesses de l’architecture africaine de paix et de sécurité, le Ministre d’Etat a partagé son expérience et sa vision sur les voies et moyens à privilégier pour instaurer et préserver une paix durable en Afrique, aussi bien par les moyens militaires que diplomatiques. Il n’a pas manqué, sur ce dernier point, de relever le rôle joué par les plus hautes autorités burkinabè en matière de médiation et de règlement pacifique des différends en Afrique et particulièrement dans la sous-région ouest africaine.
Le Communicateur du jour a attiré l’attention des futurs Officiers sur un certain nombre de problématiques relatives à leurs responsabilités en tant que futurs cadres de l’armée. Il les a exhortés, pour ce faire, à toujours cultiver l’excellence, la loyauté et la rigueur dans le travail.

La 13ème promotion de l’Académie Militaire Georges Namoano, a un effectif de 43 Elèves Officiers, venant de plusieurs pays (Bénin, Niger, Côte d’Ivoire, Sénégal, Centrafrique, Gabon, Guinée, Mali, Tchad, Togo, Burkina). Trois jeunes filles burkinabè font partie de cette 13ème promotion qui bouclera son cycle de formation en septembre prochain.

Notons que la conférence a connu la participation du Chef d’Etat-major Général des Armées, le Général de Division Nabéré Honoré TRAORE, du Chef d’Etat-major Général Adjoint des Armées, le Général de Brigade Pingrénoma ZAGRE, les cadres de l’école, ainsi que des responsables du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale.

DCPM MAECR

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés