Les maires face au Président du Faso : Voici leurs avis

dimanche 11 mai 2014 à 21h46min

A l’issue de leur face-à-face avec le Chef de l’Etat qui s’est tenu le 9 mai à Koudougou à la faveur de la 14e édition des journées de la commune burkinabè, les maires apprécient diversement le contenu des échanges.

Les maires face au Président du Faso : Voici leurs avis

Mariam FOFANA, Maire de Nouna :

« Personnellement, je suis très satisfaite. Ne serait-ce que le fait que le Président veuille bien assister à toutes les rencontres des journées des communes, c’est déjà un grand pas. Depuis 2006, on cherchait à le rencontrer on n’a pas pu le faire. C’est aujourd’hui qu’on a pu le rencontrer c’est très important.

Les doléances qui ont été posées, donnons du temps au temps. Le temps qu’il nous a accordé montre l’importance qu’il accorde aux maires. Ce sont les maires qui sont à la base. Tout repose politiquement sur les maires. Je ne peux pas dire que tout baigne dans l’huile. ».

Hama Arba DIALLO, député Maire de Dori :

« J’ai le sentiment que le chef de l’Etat a bien compris les défis auxquels les maires sont confrontés. On dit qu’il n y a pas eu suffisamment de ressources transférées pour transformer des compétences transférées. On n’en a eu. S’il ne tenait qu’à moi, on n’allait plus transférer les compétences jusqu’à ce que nous arrivions à maîtriser le peu qui a été transféré. Et pour le maîtriser, on a besoin de cadres et on a besoin de ressources financières.

Tout cela, il n y a que le gouvernement qui peut nous aider à avoir accès à ces ressources. Tant que ce n’est pas fait, c’est difficile. Maintenant, la bonne fois semble y être.

Mais la bonne fois ne suffit pas. Au lieu de prendre de l’argent gaspiller à des référendums bidons, ils n’ont qu’à donner, nous on a du travail à faire. Ne cherchez pas le referendum sur l’article 37, ne cherchez pas la mise en place du sénat. Les milliards-là, on n’en a besoin pour travailler maintenant. »

Adama ZONGO, Maire de Tanghin Dassouri :

« Quand les maires se rencontrent, c’est pour chercher des voies et moyens pour l’avancée des communes dont ils ont la charge. C’est pour également promouvoir la décentralisation qui a été inscrite dans la constitution du pays.

Depuis le début de nos journées de la commune, nous n’avons pas encore pu rencontrer le président Blaise COMPAORE. C’est cette année qu’il a bien voulu nous rencontrer. Nous en sommes très reconnaissants. Les maires des communes ont des préoccupations qu’ils ont transmises au Chef de l’Etat. Il a pris l’engagement de rencontrer les maires tous les ans. »

Josiane ZOUNGRANA/KABRE, Maire de Saaba :

« On est vraiment très satisfait du fait même qu’il ait accepté de venir rencontrer la communauté des maires. En plus de cela, il a institutionnalisé cette rencontre. Chaque fois que l’AMBF va tenir les journées de la commune, le Président sera là pour écouter les maires. C’est vraiment un grand honneur pour les maires.

Au niveau de la commune de Saaba, j’ai les mêmes difficultés que les autres maires. Mais, à l’instar des autres communes, la commune de Saaba a ses difficultés propres à elles. La modicité des moyens pour les investissements ; Vous savez, nous sommes une commune très proche de Ouagadougou et cela a des avantages comme des inconvénients. Le développement doit suivre le niveau d’évolution de tous ceux qui quittent Ouagadougou pour venir habiter à Saaba. Donc cela nécessite forcément un grand effort de la commune pour satisfaire les besoins de ces populations-là en assainissement, en besoins sociaux. »

Propos recueillis par Harouna MARE

RTB

Vos commentaires

  • Le 12 mai 2014 à 04:48, par BEN En réponse à : Les maires face au Président du Faso : Voici leurs avis

    Merci mon frère Diallo. Tu es un vrai républicain . En effet, pour ce qui conserne les ressources il y en eu et même suffisamment. Seulement , la gestion a été très mauvaise et cela est dû en partie au manque de ressources humaines pour gérer ces fonds et aussi la cupidité de ceratins Maires. Une évatuation de ces transferts pourraient donner des éléments plus scientifiques pour une ameliorationde la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai 2014 à 08:37 En réponse à : Les maires face au Président du Faso : Voici leurs avis

    C’est en fin de mandat que le Président rencontre les maires pour echanger. Quelle honte !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai 2014 à 09:02, par Cellou En réponse à : Les maires face au Président du Faso : Voici leurs avis

    Pourquoi les maires portent ils à nouveau leurs écharpes comme les députés ? Pour entretenir la confusion ou pour cacher les bedaines ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2014 à 08:27, par Au nom du peuple En réponse à : Les maires face au Président du Faso : Voici leurs avis

    A la quinzième journée, ce sera encore les mêmes chansons, les mêmes problèmes, les mêmes réponses. Le président n’a pas votre temps, il sait ce qu’il veut que vous ne savez pas, dommage !

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai 2014 à 19:37, par tiiga En réponse à : Les maires face au Président du Faso : Voici leurs avis

      vaillant peuple du burkina, si vous êtes des fils dignes de vos géniteurs vous devrez vous lever et barrer la route à l’imposture et au forcing pour un référendum qui n’a pas sa raison d’être, juste pour un individu et son clan. Si depuis 27 ans il n’a pas trouver quelqu’un qui puisse le remplacer, c’est que son leadership tant crié par ses partisans est à revoir. Regardez autour de nous ( Sénégal, Mali, Ghana, Niger, Bénin, Côte d’ivoire, etc.) y a eu l’alternance mais leurs pays n’ont pas pris feu. Pourquoi on pense au pire si Blaise n’est plus au pouvoir ? nul n’est indispensable et il n’est pas non plus immortel. Le CDP doit avoir honte de penser que seul un individu peut faire leur bonheur. En tout cas les vrais fils de ce pays n’accepteront pas un pouvoir à vie. Nous sommes dans une république et pas dans une monarchie.Je suis sur que y a des gens compétents qui auraient mieux fait pour le BF en 27 ans, donc permettez que d’autres personnes viennent apporter du nouveau pour qu’on puisse les apprécier par rapport au président sortant, c’est ça la démocratie

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés