Fonction publique : Déclaration du Syndicat des Agents du Ministère des Affaires Etrangères (SAMAE) sur la nouvelle grille indemnitaire.

mardi 1er avril 2014 à 22h55min

Dans la déclaration ci-après, le Syndicat des Agents du Ministère des Affaires Etrangères (SAMAE) attire l’attention sur le fait que l’une de ses revendications phares, l’indemnité vestimentaire, n’a pas été prise en compte dans la nouvelle grille indemnitaire des agents de la Fonction publique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Déclaration de Presse du Syndicat des Agents du Ministère des Affaires Etrangères (SAMAE) sur la nouvelle grille indemnitaire de la Fonction Publique

Les négociations entre le Gouvernement et les Syndicats de la Fonction Publique sur la relecture de la grille indemnitaire ont pris fin le 28 février 2014, après une longue période de concertation. Le Syndicat Autonome des Agents du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale (SAMAE) a participé activement à ces négociations avec l’espoir de voir réglée une bonne fois pour toutes, la question des indemnités spécifiques que les agents dudit Ministère revendiquent depuis 2005, notamment l’indemnité de représentation et l’indemnité vestimentaire.

En rappel, jusqu’en 2011, les agents du Ministère des Affaires Etrangères ne bénéficiaient d’aucune indemnité. Le SAMAE avait donc fait de l’obtention des indemnités sus-citées pour les diplomates, l’objet principal de sa lutte. Bien que la justesse de ces indemnités spécifiques propres au corps de la diplomatie n’ait jamais été remise en cause par les autorités du Ministère, aucune réponse favorable n’a été apportée à cette revendication.

Pis, le SAMAE souffrira le martyr lorsqu’en 2007 ses militants ont mené en toute légalité une marche de protestation pour attirer l’attention du Gouvernement sur cette question indemnitaire. Cent cinq (105) de ces militants seront soit avertis, soit blâmés avant d’être redéployés dans d’autres départements ministériels.

Loin de faiblir, le SAMAE, poursuivant la défense des intérêts moraux et matériels de ses militants, a obtenu du Gouvernement le retour des camarades reversés tout en réaffirmant sa détermination à lutter pour l’obtention de l’indemnité de représentation et de l’indemnité vestimentaire pour les agents.

C’est ainsi que courant 2013, le SAMAE a multiplié les concertations et le dialogue avec l’Administration et est parvenu à obtenir le principe de la relecture des textes d’organisation des emplois spécifiques du Ministère. Un projet de décret portant organisation des emplois spécifiques du Ministère des Affaires Etrangères a été alors élaboré et prévoyait l’indemnité de représentation et l’indemnité vestimentaire pour le personnel du cadre diplomatique et consulaire. Ce projet de décret sera bloqué au niveau du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale au motif que ses dispositions indemnitaires devraient être reversées dans les négociations globales sur la relecture de la grille indemnitaire de la Fonction Publique.

Lors des négociations, lorsque le SAMAE a évoqué la question des indemnités spécifiques des agents du Ministère des Affaires Etrangères, notamment l’indemnité de représentation et l’indemnité vestimentaire, le Gouvernement, tout en reconnaissant la légitimité et la pertinence de cette revendication, a répondu que les spécificités des emplois ont déjà été prises en compte dans l’élaboration des référentiels d’allocation. Cette réponse n’était ni plus ni moins qu’un refus d’accéder à la revendication indemnitaire du SAMAE.

En outre, au cours des négociations sur la relecture de la grille indemnitaire, le SAMAE a également soutenu, avec d’autres organisations syndicales, la création d’une cinquième catégorie d’indemnité pour prendre en compte certaines spécificités, dont l’indemnité vestimentaire. C’est avec stupéfaction que le SAMAE a constaté que cette cinquième catégorie d’indemnité, appelée indemnité spécifique, dont le Gouvernement a accepté la création, ne comprenait pas l’indemnité vestimentaire des agents du Ministère des Affaires Etrangères.

En d’autres termes, le Gouvernement a refusé encore une fois d’accorder l’indemnité vestimentaire aux agents du Ministère des Affaires Etrangères, ces mêmes agents qui, en 2007, se sont vus sanctionnés par le Gouvernement pour avoir porté des ‘’jeans’’ lors d’une manifestation (la marche de protestation ci-dessus mentionnée).

Le SAMAE estime que l’indemnité vestimentaire et l’indemnité de représentation sont inhérentes à la fonction du diplomate. C’est pour cette même raison qu’il en a fait sa lutte constante et ferme. Le diplomate est la vitrine de notre pays à l’extérieur. Il est la personnalité qui incarne et défend l’image du pays et cela passe d’abord et avant tout par l’apparence physique et vestimentaire que le diplomate présente à son ou ses interlocuteurs. C’est pourquoi, il est plus que nécessaire de donner les moyens adéquats aux diplomates burkinabè pour représenter dignement le Burkina Faso partout dans le monde car "la posture du misérabilisme" ne paie pas dans les relations internationales.

En tout état de cause, le SAMAE n’entend pas baisser les bras tant que l’une des préoccupations essentielles du personnel, en l’occurrence l’obtention de l’indemnité vestimentaire, ne sera pas satisfaite et la spécificité du Ministère reconnue. A cet effet, il appelle tous les agents du Ministère des Affaires Etrangères à la mobilisation et à soutenir toutes les démarches et actions de leur syndicat pour que l’indemnité vestimentaire soit et reste un acquis incontestable pour les diplomates du Burkina Faso.

Ni partisan, ni courtisan, la cause est commune !

Ouagadougou, le 02 avril 2014

Le SAMAE

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés