Meeting MPP à Banfora : Le défi de la mobilisation relevé dans les Cascades

mardi 4 mars 2014 à 23h48min

Dimanche 2 mars, le Mouvement du Peuple pour le Progrès(M.P.P), a tenu à Banfora, son deuxième grand meeting régional depuis sa création. Les militants sont venus nombreux des 17 communes de la Région des Cascades afin d’écouter ceux avec qui ils ont choisi de lutter désormais pour une alternance démocratique au Burkina Faso en 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Meeting MPP à Banfora : Le défi de la mobilisation relevé dans les Cascades

Presque tous étaient présents à Banfora pour ce deuxième grand meeting régional depuis la création du nouveau parti d’opposition : Roch, Salif, Simon, le Larlé Naba Tigré, Bassihé Hema, le représentant du MPP dans la région des Cascades, Bénoît Ouattara ainsi que la plupart des membres du Bureau Exécutif National du parti. Invités à parler devant l’assistance, chacun a su trouver, au fond de son cœur, les mots idoines afin de galvaniser les troupes pour les batailles futures.

« Barrer la route au pouvoir à vie »

Une nouvelle fois, Bassihé a rappelé que Banfora est une cité politique parce qu’annonciatrice des grands changements nationaux. En effet, c’est d’ici que serait parti le déclin du CDP le 21 juillet 2012, lors de la recomposition de la section provinciale de la Comoé, aux lendemains immédiats du Ve Congrès de mars 2012. Selon lui, cette recomposition aurait été faite de façon autoritaire par le Secrétariat Exécutif National (SEN) en violation des statuts qui renvoient cette compétence au Bureau Politique National(BPN). C’est, a-t-il ajouté, autant de dysfonctionnements dans le CDP qui l’auraient conduit à cet état d’agonie. Le coordonnateur du comité d’organisation a pris l’engagement solennel, au nom de ses camarades, de faire de la région des Cascades, le terreau vivifiant d’où pousseront des victoires éclatantes du MPP. Et de les inviter à se mettre en ordre de bataille afin de barrer à jamais la route au pouvoir à vie, à la patrimonialisation du pouvoir, à la modification de l’article 37 de la Constitution et à la mise en place du Sénat.

Les femmes derrière le MPP

Le représentant des jeunes a invité ses camarades à se mobiliser derrière le MPP pour mettre fin à la désindustrialisation organisée de notre région depuis que le CDP est aux affaires. Quant à la représentante des femmes, elle a rassuré les responsables du MPP quant à la mobilisation de l’autre moitié du ciel derrière les idéaux du parti. Le Larlé Naba Tigré a expliqué qu’en tant que gardien de la tradition, il se doit de respecter sa hiérarchie parce que le jour où les chefs traditionnels ont été reçus par le Président Blaise COMPAORE, c’est le Mogho Naba, son supérieur hiérarchique à lui, qui a, au nom des chefs, demandé au Président de respecter la volonté de son peuple et de ne pas engager les réformes politiques qu’il envisageait . Alors, le Mogho Naba ne peut pas être opposé à quelque chose que lui, son ministre, défend.

« Le train à grande vitesse baptisé MPP est entré en gare de Banfora qu’on disait cité imprenable », a déclaré Simon Compaoré. « Désormais », a-t-il promis, « plus rien ne sera comme avant ».

« Pas de kalaboulé politique »

Quant à Salif DIALLO, il a salué le courage et la détermination des populations de la Région des Cascades à bâtir avec eux un Burkina démocratique et prospère. Il a ajouté que les populations de la Région des Cascades, dans ses villes et ses villages, ont toujours fait preuve de courage aussi bien dans la production que dans la défense de la liberté et de la démocratie. Aujourd’hui donc, la liberté et la démocratie sont menacées, c’est pourquoi les Cascades se mettent debout pour dire « non ». Salif a salué l’action des jeunes et des femmes de « ce terroir d’engagement » dont le développement a été « sapé » par certains pour des intérêts purement égoïstes. Salif DIALLO a fait comprendre aux militants des Cascades que le MPP a été créé par le peuple burkinabé pour le peuple burkinabé. « Ce n’est pas le parti de Rock, ni de Salif, ni de Simon, ni de Bénoît, ni de Bissiri. C’est le parti des jeunes et des femmes », a- t-il déclaré avant de conclure : « Il n’y aura pas de kalaboulé politique ».

Bouclant la série des discours, Rock Marc Christian KABORE a expliqué que l’histoire du MPP a commencé le 04 janvier 2014 avec la démission d’un certain nombre de militants membres du Bureau Politique National du CDP. A l’époque, les responsables du CDP ont dit que les démissions et les démissionnaires étaient des non-événements, que c’était une tempête dans un verre d’eau. Aujourd’hui, le verre s’est brisé et a inondé le Burkina Faso. Selon Rock, lui et ses camarades ont créé le Mouvement du Peuple pour le Progrès sur la base de leur volonté de changement, conformément aux aspirations des jeunes, des femmes et des anciens. Ce changement, a-t-il expliqué, est nécessaire pour plusieurs raisons :

1-Après 28 ans de pouvoir du CDP, nous pouvons constater qu’à Banfora, il n’ya pas eu de progrès notable pour les populations ;

2-Des promesses ont été faites, des réunions ont été tenues pour le développement de Banfora et de Bobo-Dioulasso. Mais tout ça, c’est des papiers dans des tiroirs ;

3- Quoi qu’on dise, le pouvoir du CDP est usé.

Pour le président du MPP, son parti dit « non » à la modification de l’article 37 de la Constitution parce que lorsqu’après la mort du journaliste Norbert ZONGO on a mis en place le Collège de Sages pour rechercher la paix au Burkina Faso, devant les religieux, les coutumiers et les anciens Chefs d’Etat, nous avons pris l’engagement que le mandat présidentiel sera limité, qu’il sera de 5 ans renouvelable une seule fois. Pourquoi aller au référendum alors qu’on déjà choisi l’option, si ce n’est de la duperie, de la tromperie ? De quel référendum parle-t-on ?

Sur toutes ces positions Rock a invité les militants de la Région des Cascades à sensibiliser les populations pour s’opposer fermement à toutes ces forfaitures.

Golleau Isidore TRAORE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés