Yagma : les élèves et étudiants de Bissighin ont prié pour une année pleine de succès

lundi 17 février 2014 à 00h04min

Les élèves et étudiants de la paroisse de Bissighin ont effectué, le samedi 15 février 2014, un pèlerinage sur la colline de Yagma. Formation sur la santé de la sexualité et le danger des stupéfiants et prières ont rythmé la journée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Yagma : les élèves et étudiants de Bissighin ont prié pour une année pleine de succès

C’est maintenant une tradition. Chaque année, les élèves et étudiants de la Paroisse de Bissighin, sous l’égide de leur aumônerie, effectuent un pèlerinage au Sanctuaire marial de Yagma. Cette année encore, ils ont été plusieurs milliers à répondre à l’appel de l’aumônier, le père Achille Lingani. Durant une journée, ils ont été formés sur la santé de la sexualité et le danger des stupéfiants. Ils ont aussi demandé le succès dans leurs prières.

Pour une jeunesse responsable

L’une des grandes activités de la journée a été le panel sur le thème : « la santé de la sexualité, le danger des stupéfiants ». Comme panélistes, il y avait le père François Sedego, premier père camélien du Burkina, Théophile Moné et le Dr W. Casimir Sawadogo, membre du comité national de lutte contre la drogue.

Tous les intervenants ont plaidé pour une jeunesse responsable. Théophile Moné a prodigué aux jeunes qui avaient pris d’assaut la colline de Yagma des conseils pour une sexualité saine. Pour lui, il faut absolument opter pour l’abstinence jusqu’au mariage. Pour ce faire, il faut développer la maîtrise de soi, lire les saintes écritures, éviter les comportements provocateurs, avoir un code sexuel personnel, bien choisir son ou sa partenaire, avoir des projets et surtout éviter l’oisiveté. « Evitez de rester à ne rien faire sinon le Satan vous trouvera du travail », a-t-il lancé à l’endroit des jeunes.

Troisième et dernier intervenant, le Dr W. Casimir Sawadogo a exposé sur les dangers des stupéfiants. Selon le conférencier, les drogues sont de plusieurs ordres dont des médicaments, l’alcool (les frelatés) et le tabac. « La prise de ces drogues vise à se mettre dans un second état soit pour mieux travailler soit pour dominer une situation », a expliqué le Dr Sawadogo. Seulement, voilà que ces drogues consommées souvent par les plus jeunes ont des effets néfastes sur la santé. « Elles rendent même souvent fous et à la longue, le sujet meurt », a indiqué le panéliste.

La formation a été très appréciée par les participants. C’est le cas de Odilon GUIGMA élève au lycée privée Arc-en-ciel qui trouve que « c’est une bonne initiative. » « Ça aide à sensibiliser la jeunesse. J’ai appris des choses néfastes sur la sexualité et les stupéfiants ».

Pour le parrain des élèves et étudiants, le Dr Cyriaque Paré, l’initiative permet de former les jeunes au-delà du cadre religieux. « La formation vise à les aider non seulement à grandir dans la foi mais aussi dans la vie de façon générale. Il s’agit de leur donner de bons repères, de les interpeller sur ce qui se passe autour d’eux pour qu’ils puissent se déterminer en bons citoyens »

Confier l’année scolaire et académique au Seigneur

A l’issue du panel, les participants ont convergé vers l’église pour une messe. Célébrée par l’Abbé Jonas Zoungrana, aumônier diocésain de la jeunesse, représentant le cardinal Philippe Ouédraogo, c’était l’occasion d’inviter les élèves et étudiants, comme l’indique l’évangile, à porter au Seigneur les pains pour la multiplication. Pour le célébrant, ces pains sont la prière, le pardon, la pureté de cœur et d’intentions, la patience, la persévérance, le partage et la paix. « Tout cela conduit inéluctablement au succès », a insisté l’abbé Zoungrana.

Initié par l’aumônier de la paroisse de Bissighin, le pèlerinage avait aussi pour but de confier l’année au Seigneur. « Ce rassemblement est avant tout un pèlerinage à l’Eglise catholique de Yagma pour confier notre année scolaire au seigneur. Et aussi nous avons profité de cette journée qui rassemble les élèves et les étudiants pour des formations sur la santé de la sexualité et les stupéfiants », a indiqué le père Achille Lingani.

Au cours de la célébration eucharistique, le vainqueur de la 1ère édition du Grand Tournoi de football inter-établissements, le lycée les Elites, a reçu sa récompense. Il s’agit notamment d’un trophée, d’une attestation, de la somme de 25 000 FCFA. Le finaliste malheureux, les Cracks, a reçu une attestation et la somme de 15 mille francs. Arrivé 3e, le lycée privé Wend Denda est reparti avec une attestation et la somme de 10 000 FCFA.

Débuté le 9 janvier 2014, le tournoi s’est achevé le 8 février dernier. Il a enregistré la participation de 14 établissements de Ouagadougou. Une expérience que voudrait rééditer le père Achille Lingani.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés