Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Chronique du gouvernement : 2014, une année de défis pour le Burkina Faso

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 7 janvier 2014 à 18h59min
Chronique du gouvernement : 2014, une année de défis pour le Burkina Faso

C’est la première chronique du gouvernement de l’année 2014. Le Service d’information du gouvernement qui pilote cette rubrique en partenariat avec les organes de presse écrite et en ligne, voudrait saisir cette occasion pour souhaiter à tous les lecteurs une bonne et heureuse année. Puisse 2014 être, à tous points de vue, l’année qui comblera les attentes des Burkinabè !

Car les défis à relever sont énormes. Politiquement, économiquement, socialement…, ce sont de grands chantiers qui attendent les Burkinabè dans leur ensemble. Mais comme on aime à le dire, « impossible n’est pas burkinabè ». L’année 2013 qui vient de s’achever a justifié cet adage. Mieux, elle a donné aux Burkinabè par moment de rêver surtout sur le plan sportif.

Le brillant parcours des uns et des autres dans les différentes disciplines a contribué au rayonnement du pays aux plans africain et mondial. Au niveau du football, le 11 national au niveau des locaux a remporté le trophée du tournoi de l’UEMOA et s’est qualifié pour le CHAN 2013 tandis que l’équipe A terminait vice championne de la CAN 2013 et faisait montre d’un parcours exceptionnel en matches de barrage pour la Coupe du monde 2014. Alexis Kaboré dit Yoyo remportait au même moment la ceinture mondiale WBC des supers coqs en boxe. Aziz Nikiéma pour sa part a fait la fierté du cyclisme burkinabè en remportant le Tour du Faso et le trophée du cycliste africain 2013. En tous les cas, la mobilisation nationale a permis de montrer de belles performances.
La vie politique en 2013 a été on ne peu plus animée. C’est le moins que l’on puisse dire avec la mise en place de nouveaux Conseils municipaux, le démarrage effectif des activités de la 5ème législature de l’Assemblée nationale, sans oublier les marches et contre marches des anti et pro Sénat. A travers ces mouvements l’on a pu mesurer le niveau de liberté d’expression et de manifestation qui caractérise la démocratie au Burkina Faso.

On n’oublie pas l’engagement du gouvernement qui, dans sa volonté de faire profiter à tous, des fruits de la croissance et lutter contre la pauvreté a pris la décision d’injecter 64 milliards de nos francs dans les différents secteurs sociaux au cours du dernier trimestre de l’année 2013.

Que dire de la magnifique célébration du 11 décembre à Dori ? Elle a donné la preuve que lorsque gouvernants et gouvernés se donnent la main, sans clivage ni parti pris, de grandes choses peuvent être réalisées.

L’année 2013 est passée, mais elle a posé les jalons pour les prochains douze mois. Les avancées accomplies par le Burkina Faso dans la construction des fondements de l’émergence vont certainement se poursuivre. C’est dans ce sens que s’inscrivent pour 2014 les grandes initiatives telles que les aménagements indemnitaires, le soutien à la prise en charge sanitaire des personnes du troisième âge, l’accélération du Programme spécial de création d’emplois pour les femmes et les jeunes.

Apporter des solutions adaptées aux contraintes des universités publiques, est aussi l’une des priorités de l’enseignement en 2014. Dans ce sens, conformément aux résultats des travaux issus des états généraux sur l’enseignement supérieur, il sera procédé à une planification stratégique couvrant la période 2014-2023.

Tout comme 2013, 2014 présente donc des défis à relever. Mais il est clair que sans la paix et la cohésion sociale, toutes entreprises de construction du pays est vaine. Dans son adresse à l’occasion du nouvel an, le Président du Faso a insisté sur l’importance de préserver ce précieux patrimoine « afin de maintenir notre nation dans le cercle des pays dont l’image s’impose sur la scène internationale, et inspire respect, confiance et admiration ». Aussi a-t-il invité les burkinabè à dépasser toutes considérations pour faire de la société une concentration de forces et d’intelligences.

Gageons que 2014 soit une année utile pour tous les burkinabè. Une année où encore la raison va l’emporter sur la passion pour que se construise notre cher Faso.

Le Service d’Information du Gouvernement

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés