Animation de l’institution judiciaire : Les greffiers entendent améliorer leurs prestations

mardi 24 décembre 2013 à 01h15min

La troisième conférence des greffiers en chef s’est ouverte ce matin, 23 décembre 2013 à Ouagadougou, sous le thème « L’état de fonctionnement des différents greffes ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Animation de l’institution judiciaire : Les greffiers entendent améliorer leurs prestations

Le greffe constitue la porte d’entrée des juridictions. Et à l’intérieur de ces dernières, non seulement les greffiers assistent les juges – sous peine de nullité de leurs actes ou décisions - dans toutes les instances, mais aussi ils formalisent et délivrent divers actes et décisions de justice. Le service de greffe constitue ainsi un maillon essentiel de la chaîne judiciaire.

Et dans le cadre de la conférence du jour, ce maillon entend faire l’état des lieux quant au fonctionnement des services de greffe au sein des différentes juridictions, à partir d’un thème qui, relève Jeanne Marie Sankara, directrice des greffes, a un « aspect pratique ».

En clair, il est question pour les différents greffes qui, à en croire leur directrice, entretiennent une « collaboration parfaite », de partager leurs pratiques, acquis et difficultés. L’objectif étant de « voir comment améliorer leur travail au sein des juridictions », a-t-elle précisé. Et d’espérer que beaucoup de choses vont changer, en précisant que les résolutions qui vont sortir de cette conférence, « vont orienter l’autorité » dans la prise de ses décisions futures, bien sûr dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et de travail des greffiers. En tout cas, le garde des sceaux, Dramane Yaméogo, les a rassurés que les conclusions de cette conférence seront examinées minutieusement par les services techniques du ministère de la Justice et prises en compte.

Déjà, ils peuvent se frotter les mains quant à la satisfaction de leur doléance relative au statut particulier. Dans ce sens, une loi est effective depuis le 18 décembre 2012. Et à en croire le ministre Dramane Yaméogo, les décrets d’application de cette loi sont en cours de traitement par les services compétents du ministère de l’Economie et des finances.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 décembre 2013 à 17:37
    En réponse à : Animation de l’institution judiciaire : Les greffiers entendent améliorer leurs prestations

    Le decret d’ application va prendre encore 10 ans. C’est ca le gouvernement roublard de Blaise Compaore.

    Un Greffier - en- Chef qui Doute

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2013 à 06:00, par OUEDAPH
    En réponse à : Animation de l’institution judiciaire : Les greffiers entendent améliorer leurs prestations

    Les Ensignants(toute catégorie confondue)méritent aussi un statut particulier.D’ailleur même ils doivent être les premier à en avoir.Que le conseil de Ministres songe à eux car ils deviennent aigris de plus en plus.Dans cette situation ils n’ont plus l’esprit de sacrifice.C’est la principale raison de la baisse du niveau des élèves et etudiants au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 24 décembre 2013 à 09:25, par Tiéfotiè
      En réponse à : Animation de l’institution judiciaire : Les greffiers entendent améliorer leurs prestations

      Sans être contre le fait que vous ayez un statut particulier, mais sachez monsieur que celui des greffiers a un fondement constitutionnel donc tiré de la constitution du Burkina Faso en son article 101. Si vous pouvez justifier de la source légale qui fonde votre reclamation, alors, soulevez la et élaborer un avant projet de loi que vous soumettez à votre chancellerie pour examen et étude. sans rancune.

      Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2013 à 08:34, par sagesse
    En réponse à : Animation de l’institution judiciaire : Les greffiers entendent améliorer leurs prestations

    ce que veulent les greffiers du burkina n’est pas du tout un luxe. C’est juste que le ministère de la justice apprécie leur travail à sa juste valeur et leur accorde la considération à la hauteur de leur mérite. Ce qu’il faut louer chez les greffiers burkinabè c’est que Malgré les brimades et le mépris qu’ils subissent de la part de certains de leurs collaborateurs directs, ceux ci ont toujours fait leur travail en plaçant la satisfaction des justiciables au dessus de tout. Les greffiers ont assez attendu. pourquoi quand il s’agit d’une question concernant les greffiers le MJ traine les pas. Le travail juridictionnel est une chaine et chaque corps est indispensable pour un fonctionnement effectif des juridictions. Le MJ doit savoir qu’on ne peut pas faire avancer ce département en maintenant ce système de gestion de type apartheid du personnel. Si les populations savaient le rôle que jouent les greffiers dans les juridictions et le traitement qu’on leur inflige, elles seront mécontentes . merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés