Quartier Belleville de Bobo : Avantages et inconvénients d’un déplacement présidentiel tant attendu

mercredi 27 novembre 2013 à 23h35min

Le quartier Belle-ville de Bobo-Dioulasso est en chantier. De la voie partant de l’aéroport international de la ville à l’Institut des sciences de la santé (IN.S.SA), des machines s’activent pour apporter de la terre aux voies dégradées, cela dans le cadre des préparatifs de la venue du Président du Faso à Sya. Nous avons fait le constat ce mardi 26 novembre 2013.

Quartier Belleville de Bobo : Avantages et inconvénients d’un déplacement présidentiel tant attendu

Quand le président bouge, les choses bouges. Et le quartier Belle-ville de Bobo-Dioulasso est en train de bouger. En effet, à la faveur de la venue du président Blaise Compaoré pour la sortie de la première promotion de l’Institut supérieur des sciences de la santé (IN.S.SA), les habitants du quartier Belleville bénéficient actuellement d’un apport massif en terre pleine sur des voies dégradées. A quelques heures de l’évènement, les tracteurs et autres engins sont actifs. L’on semble tout faire pour permettre aux invités d’être dans les meilleures conditions. Preuve encore que quand le président du Faso bouge, ça fait bouger. En tout cas, Belleville est en train de se « relooker » pour le 29 novembre 2013.

Quelques désagréments tout de même

Ce qui se passe actuellement à Belleville est souhaité dans plusieurs quartiers de la ville. Les habitants de Sarfalao, Dogona, Saint-Etienne, etc. aimeraient voir la même chose dans leurs cadres de vie. Mais, comme on le dit, « on ne fait pas des omelettes sans casser des œufs  ». Et actuellement, Belleville est un quartier envahi par de la poussière, résultante des travaux. Parmi les victimes, les femmes du petit marché de ce secteur subissent bien de désagréments. Pour Assétou Drabo, on devrait mettre l’accent sur l’arrosage de la voie tout au long des travaux. Tandis que sa voisine Mariam Sanou se plaint des conséquences : « Je suis vendeuses de beignets et dans de telles conditions on ne peut pas acheter mes produits. Mais, comme c’est pour la bonne cause, on peut comprendre ».

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Messages

  • Si c’est cela l’émergence donc les flèches indicateurs de progrès au Faso sont rouges et indiquent vers le bas, il faut toujours des événements tels que le 11 décembre a Bobo, le 11 décembre a Dori etc...et cet(IN.S.S.A) encore à Bobo pour que mon pays connaisse un semblant de décollage telle que routes par là villas par ci salles de conférence,hôtels, caniveaux etc... Ce qui veut dire que le fric est bien là pour construire le Faso mais on l’utilise uniquement quant le président du Faso bouge pour que les choses bougent. Quel gâchis, pauvre de mon Faso.

  • Parce que le président vient à SYA qu’il faut réparer les routes , ??????????????? donc les habitants de sya ne méritent pas de bonnes routes alors ??????? FRANCHEMENT LE BURKINA FASO ..............N’IMPORTE QUOI

  • C’est honteux ces mentalites africaines.On n’arrange les choses que quand le president arrive.C’est trop retrograde.Mais a chaque peuple,son president.

  • c’est kel pays ca il fo attendre l arrivée du president dans une localité du pays pour penser au bien etre de la population alors je dis non et merde presi...........ou allons nous avec cette mamière de faire

    • ne vous acharner pas sur le presi car nous sommes tous complices de tout ce qui se passe dans notre pays.Puisque nous voyons mais nous préférons les laisser faire. Chaque peuple mérite son gouvernement.

  • Les habitants de ce quartier devaient exiger que ces travaux attendent après le passage de Blaise. Ainsi il se rendrait compte de l’état de son pays qu’il ne connait que par les villas huppées et les voies bien faites de wagda 2000. Il saurait aussi ce que font ses maires dans nos villes pour se rendre compte de l’éccart entre le discours qu’on lui tient et la réalité du vécu quotidien au Faso.

  • C’est une bonne chose certes mais le hic est que on fait tout pour cacher la réalité des choses au président du Faso. je souhaite tout simplement que l président fasse 24 h en sillonnant les rues de sa capitale économique pour se rendre compte qu’il n’a que des vendeurs de parcelles. quelle honte pour un Burkina émergent !!!!!!!!!

  • Ceux qui prétendent nous diriger nous méprisent. C’est une fois encore un bel exemple de ce mépris. Toutes les rues de Belle ville, et même de tous les quartiers de Bobo, voire le centre ville sont fortement dégradées. Juste parce que le PF doit passer quelques minutes là-bas, on se met à tout refaire. Chers soit-dirigeants, vous nous méprissez, mais Dieu vous voit.

  • Il ne passe pas par le centre ville ? Il faudrait penser à cela aussi...

    • C’est incroyable, ainsi donc nos élus locaux veulent faire croirent qu’ils pensent à la population, depuis combien de temps nous habitants de Belle ville, plaidons pour la cause de cette unique grande voie qui permet de rallier belle ville au centre ville, on nous a tant fait croire qu’il y’avait des difficultés de tresorerie, et on nous a fait croire aussi pendant les travaux de l’independance que cette voie faisait partie des routes a butimer tellement il y’a eu tant de levées topographiques alors l’on est en droit de se poser la question de savoir quel fond subite a eté trouvé pour apporter de la terre à cette voie tant degradée parceque le President se deplace ; Messieurs les Maires et conseillers de bobo ; s’il vous plait faites vous respecter !!!!

  • En tout cas,qand le president bouge tout bouge:bien dit mn cher journaliste.S’il se mettais à bouger dan tou le pays,cela contribuerait au developmen d certaine localité,a l’image de l’organisation des 11 decembre.

  • j’espère qu’il va a bobo par la national n° 1

    • Mr les autorités de la ville de Bobo Dioulasso ; nous vous prions de bien vouloir vous pencher sur le cas très alarmant des jeunes qui s’adonnent aux accrobaties sur la voie publique ; sur le goudron qui passe devant le lycée National avant que l’irréparable ne se produise un jour s’i vous plait !!!!!!!!
      le dimanche encore un éme accident sur un innocent citoyent avec cas de blessures, les mots me manquent pour vous decrirent l’indignation qui m’annime face a cette situation qui n’a que trop durée.
      Merci au journal "l’EXPRESSE DU FASO" qui a fait assez de reportage la dessus et que jusque la aucune action d grande envergure pour y mettre fin s’il vous plait, si il est tant vrai que nous pronons pour un comportement citoyen et aspirons a un meilleur vivre ensemble s’il vous plait mettez fin a cette situation avant que l’irreparable ne se produise.

    • Et oui, il faudrait bien que le Presi passe par la NATIONALE N°1 pour comprendre la galère que rencontrent les citoyens pour BOUGER ET FAIRE BOUGER les choses sur l’axe Ouaga-Bobo... N’importe quoi !!! L’état de cette route tant emprunté par les usagers dénote de la "Bonne Gouvernance" au Faso... Merde

    • Il va faire quoi avec la nationale 1 ; en fait , il faut qu’on comprenne quelque chose : ce monsieur n’a rien à voir avec nos petites misères de route pas bonne, de quartiers inaccessibles, de développement local et que je sais encore.... Eux ils sont dans la mondialisation. Et si nous pensons qu’il y a encore un grain de sentiment en eux pour nous apporter le progrès on se trompe énormément. Il faut se lever pour les bouter hors du pouvoir seulement, il n’y a pas autre alternative ; si on dort, on meurt.

    • mais la nationale est en pleine construction non

  • Oui le pire c’est que le président lui même sait que cela ne correponds pas à la réalité de son pays mais il s’en fout.

  • C’est donc super ! c’est génial ! Alors il faut faire circuler le PF dans toutes les rues de Bobo. Ainsi les habitants auront la chance avoir des voies après son passage ! Pauvre du Burkina

  • Le somboyaya de Bobo -Dioulasso. On n en finira jamais. Le defunt President Maurice Yameogo qui aimait Bobo-Dioulasso. La preuve, le boulevard Eboue,les jardins publiques, le Zoo. Mais les politicards de Bobo ont mis les batons dns ses roues avec leurs mauvaises langues. J ai vu comment le siege de ces entreprises coloniales ont pris chemin pour la Capitale pendant ce temps nos politicards a l epoque du RDA luttaient que pour leurs interets prives inassouvis. La mairie a cette epoque etait miserable du a une politique ethnique sans vision de developpement. A quatres decennie les grands axes ne sont restes tels pas de butimes. L aspect ecologique,sanitaire est laisse a la nature elle meme. Il faudrait la visite du president pourque l arbre cache la foret est une entreprise politico-malsaine. Il est grand temps que les Bobolais se levent et reclame leurs droits au developpement.

  • Quand le président bouge, les choses "bouges"... Bouger est un verbe, mon cher journaliste.

  • C’est tout ça qu fait qu’on ne peut avancer. On fait croire au PF que est pour le mieux dans le meilleur des mondes, alors que ça ne va pas. Quelle hypocrisie !

  • Les étudiants empruntaient cette voie depuis des années ; et ces a l’arrivée du président qu’ il faut la réparer ; quelle honte ! preuve que nos autorités ne s’en foutent pas de notre bien être. Il faut pensé un jour au changement de ce régime

  • Les étudiants empruntaient cette voie depuis des années ; et ces a l’arrivée du président qu’ il faut la réparer ; quelle honte ! preuve que nos autorités ne s’en foutent pas de notre bien être. Il faut pensé un jour au changement de ce régime

  • J’avoue que des la première pluie toute cette terre partira car ils n’ont pas tenu compte de l’écoulement des eaux

  • Foutaise pour le peuple. Ceux qui font ca sont indignes et meritent le mepris du peuple. S’il y a une pomotion qui sort c’est que l’INSSA existe il y a longtemeps avec cette route degradée. Le president doit vivre la dure réalité au moins une fois pour se rendre compte que ceux qui critiquent la gestion du pays faite de mensonge sont souvent réalistes

  • Foutaise !!! Voyez comment le journaleux traite l’événement ; Tu as fini de nous convaincre que t’es à la solde du pouvoir. un vrai journaliste aurait critiquer cette manière de faire d’un maire incompétent. Il faut attendre que le président viennent pour réparer une route ? à cette allure vous n’aurez aucune route praticable car le président n’y reviendra pas de si peu. Il a des dossiers a gerer a l’exterieur.
    .

  • sa fait honte de la par de salia quelle commune

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés