Quartier Belleville de Bobo : Avantages et inconvénients d’un déplacement présidentiel tant attendu

mercredi 27 novembre 2013 à 23h35min

Le quartier Belle-ville de Bobo-Dioulasso est en chantier. De la voie partant de l’aéroport international de la ville à l’Institut des sciences de la santé (IN.S.SA), des machines s’activent pour apporter de la terre aux voies dégradées, cela dans le cadre des préparatifs de la venue du Président du Faso à Sya. Nous avons fait le constat ce mardi 26 novembre 2013.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Quartier Belleville de Bobo : Avantages et inconvénients d’un déplacement présidentiel tant attendu

Quand le président bouge, les choses bouges. Et le quartier Belle-ville de Bobo-Dioulasso est en train de bouger. En effet, à la faveur de la venue du président Blaise Compaoré pour la sortie de la première promotion de l’Institut supérieur des sciences de la santé (IN.S.SA), les habitants du quartier Belleville bénéficient actuellement d’un apport massif en terre pleine sur des voies dégradées. A quelques heures de l’évènement, les tracteurs et autres engins sont actifs. L’on semble tout faire pour permettre aux invités d’être dans les meilleures conditions. Preuve encore que quand le président du Faso bouge, ça fait bouger. En tout cas, Belleville est en train de se « relooker » pour le 29 novembre 2013.

Quelques désagréments tout de même

Ce qui se passe actuellement à Belleville est souhaité dans plusieurs quartiers de la ville. Les habitants de Sarfalao, Dogona, Saint-Etienne, etc. aimeraient voir la même chose dans leurs cadres de vie. Mais, comme on le dit, « on ne fait pas des omelettes sans casser des œufs  ». Et actuellement, Belleville est un quartier envahi par de la poussière, résultante des travaux. Parmi les victimes, les femmes du petit marché de ce secteur subissent bien de désagréments. Pour Assétou Drabo, on devrait mettre l’accent sur l’arrosage de la voie tout au long des travaux. Tandis que sa voisine Mariam Sanou se plaint des conséquences : « Je suis vendeuses de beignets et dans de telles conditions on ne peut pas acheter mes produits. Mais, comme c’est pour la bonne cause, on peut comprendre ».

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés