Chantiers du 11 décembre à Dori : Des avancées significatives

mardi 26 novembre 2013 à 23h39min

A quelques deux semaines des festivités du 53e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale, le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao a effectué une visite de terrain pour voir l’état d’avancement des infrastructures conçues pour accueillir l’événement. C’était le 25 novembre 2013, où le Chef du gouvernement confie que la dynamique d’achèvement des travaux présente une très belle lancée pour une parfaite fête de l’indépendance à Dori.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Chantiers du 11 décembre à Dori : Des avancées significatives

L’auberge de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la cité des forces vives, les infrastructures routières et d’assainissement, la salle polyvalente, la place de la Nation, l’aérodrome, l’aire du déjeuner du président du Faso, l’hôtel de M. Bourgou Sébi, c’est au pas de course que le Premier ministre a visité ces sites.

Pour Luc Adolphe Tiao, « la salle de spectacle, la voirie, l’aire de la réception, la place de la nation, tout ça, c’est terminé pratiquement à 99% ». Ce sont là, des infrastructures commanditées par l’Etat. C’est véritablement une salle polyvalente – de spectacle – à travaux de construction terminés, équipée, donc opérationnelle, que nous avons visitée ce 25 novembre 2013. C’est une salle qui a une capacité d’accueil de 1 000 places assises et qui dispose de deux salles de réunion, d’une salle VIP et de deux cafétérias. Son inauguration est prévue pour le 4 décembre prochain.

Relativement aux infrastructures routières et de voirie, des travaux de finition et de nettoyage sont encore en cours. Ces infrastructures pourront, à en croire le ministre Jean Bertin Ouédraogo, être livrées « d’ici 4 à 5 jours ». Il s’agit de 24,500 km de routes bitumées, de 10 km en terre aménagée et de 24 km de caniveaux.

Au niveau de l’aire de réception en bordure du barrage de Yakouta – où le chef de l’Etat prendra son déjeuner – c’est un chapiteau géant qui est érigé. A la place de la Nation – aire de 12 000 m² -, l’heure est aux travaux de finition de la tribune officielle et à la pose de pavés. Et à l’aérodrome, c’est une piste d’atterrissage longue de 1 500 mètres qui est aménagée avec à ses côtés une zone de sécurité de 100 mètres. S’y trouve également en aménagement, un parking de 10 000 m².

Quant aux villas de la CNSS, dont l’érection a été particulièrement saluée par le Premier ministre, au regard notamment de la rapidité – en deux mois - avec laquelle les travaux de construction ont été conduits, elles viennent incontestablement renforcer l’offre en termes d’infrastructures d’hébergement. Il s’agit d’une vingtaine de bungalow à même d’offrir, selon Luc Adolphe Tiao, « autour d’une centaine de chambres ». L’autre réalité, c’est que certains de ces bungalows sont encore à un stade de construction embryonnaire.

La part très importante du privé

En plus des villas de la CNSS, la majorité des villas attendues des forces vives de la région du Sahel est disponible pour l’accueil des participants aux festivités du 11 décembre prochain. A ce jour en effet, ce sont 82 villas dont les travaux de réalisation sont terminés. Il s’agit de 54 villas de type F3, 20 de type f4, 7 de types f5 et 1 duplexe. L’adduction d’eau potable – ONEA- y est déjà. Et les installations de compteurs SONABEL ont commencé ce 25 novembre. Dans cette dynamique, le ministre Lamoussa Kaboré a tenu à rassurer que l’équipe qui s’y attèle sera incessamment renforcée. Et d’inviter les propriétaires des villas à rendre les locaux accessibles auxdites équipes. Au total, c’est une cité des forces vives – que le Premier ministre qualifie de petit Ouaga 2000 » - qui améliore véritablement la physionomie de la ville de Dori et qui, espère-t-on, pourra quelque peu répondre aux innombrables besoins de logement à Dori après le 11 décembre.

Autre initiative privée salutaire en termes d’infrastructures d’hébergement, c’est l’hôtel de M. Bourgou Sébi. Il s’agit d’un bâtiment R+2 érigé en plein centre-ville de Dori, mais dont les travaux de finition sont encore non négligeables. Il offrira à terme, une centaine de chambres. C’est du moins, ce que relève Luc Adolphe Tioa qui a demandé au promoteur « de mettre encore les paquets doubles pour que d’ici à la fin du mois, l’hôtel puisse accueillir ses premiers clients ».

Malgré tout, Hama Arba Diallo, député- maire de Dori qui dit être « comblé », trouve qu’il « va falloir faire preuve d’innovation, parce que le problème de logement risque d’être gênant ». Et d’annoncer, « On est en train de voir au niveau de tout le voisinage, à commencer par Kaya en remontant, en regardant également du côté du Niger  ».

Des efforts reconnus

De façon générale, reconnaît le Premier ministre, « ça n’a pas du tout été facile vu les délais ». En effet, c’est pratiquement en quatre mois que ces travaux ont été engagés. Au résultat, Luc Adolphe Tiao dit noter aujourd’hui avec satisfaction que « les gens ont beaucoup travaillé  ». Et de vive voix, il a salué « surtout l’engagement des différentes entreprises qui ont vraiment donné le meilleur d’elles-mêmes pour nous permettre d’obtenir toutes ces infrastructures ». Toutefois, précise-t-il, « Il reste encore du pain sur la planche ». Et d’ajouter, « mais je n’ai aucun doute que dans les deux semaines à venir, tout sera bouclé ».

L’occasion a également été celle pour le Premier ministre d’adresser ses félicitations à la population de Dori pour, dit-il, le civisme dont elle a fait preuve durant ces mois de travaux qui ont sans doute occasionné des gênes. Et d’espérer « qu’on aura une très belle fête  ». Déjà, note Luc Adolphe Tiao, « Le visage de Dori a changé ». Et d’inviter « les burkinabè à venir massivement ici le 11 décembre  ». Même son de cloche chez Arba Diallo qui, en plus des Burkinabè, invite vivement les voisins nigériens et maliens à cette fête qu’il présage, lui aussi, « très belle ».

Les assurances du Général Diendiéré

Avec cette dernière visite des chantiers, le Premier ministre confie que la lancée est très belle quant à la réussite de la fête du 11 décembre 2013. Ce d’autant plus que la sérénité des participants sera sous haute sécurité. En effet, toutes les dispositions seront prises pour que les manifestations se passent dans de très bonnes conditions, foi du Général Gilbert Diendiéré, chef d’Etat-major particulier de la présidence du Faso, et président de la commission sécurité pour l’organisation de la fête du 11 décembre prochain.

Et le dispositif, le Général le présente comme suit : « Nous avons prévu beaucoup de patrouilles tout au long des deux frontières et dans toute la région à partir du 1er décembre avec un renforcement progressif. Toute la région va être couverte par des patrouilles qui vont sillonner par terre comme en l’air, et je pense qu’à ce niveau, nous sommes assez confiants par rapport à la sérénité qui va régner pendant les manifestations ». Vivement que la fête soit belle !

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2013 à 18:30, par zwadus
    En réponse à : Chantiers du 11 décembre à Dori : Des avancées significatives

    félicitations au Gouvernement et à monsieur le maire qui ont su mettre les intérêts de la nation en général et de Dori en particulier en avant pour travailler main dans la main en dépit de la divergence politique. C’est ce bel exemple que nous souhaitons voir chaque jour.

    Que Dieu préserve le Faso

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés