Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Promotion de l’industrie culturelle : Un séminaire pour mieux impliquer les députés

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 6 novembre 2013 à 23h54min
Promotion de l’industrie culturelle : Un séminaire pour mieux impliquer les députés

Présenter les enjeux liés à la diversité culturelle, examiner l’état des lieux du développement des politiques et programmes culturels du Burkina Faso, et partager les bonnes pratiques en matière culturelle, c’est à ce fins qu’un séminaire s’est tenu à Ouagadougou le 6 novembre 2013. Présidée par le député Denis Nikiéma, représentant le président de l’Assemblée nationale, la cérémonie d’ouverture de ce séminaire a connu la présence, en plus de parlementaires, de représentants de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), du ministère de la culture et du tourisme. Des artisans de la vitalité culturelle ont aussi pris part à ce rendez-vous de prise d’un nouveau départ pour la promotion de la diversité des expressions et des industries culturelles au pays-carrefour de l’art africain.

Ce séminaire parlementaire intervient dans un contexte d’engagement commun - gouvernement du Burkina Faso et OIF – pour la mise en œuvre d’un programme quadriennal de coopération (2012-2015). Ce programme vise en effet, à renforcer les politiques et industries culturelles du Burkina Faso.

En dépit de l’existence de ce programme, le constat aujourd’hui encore, est que, comme le relève le troisième vice-président de l’AN, Denis Nikiéma, « le secteur de la culture n’est pas assez valorisé par les acteurs du développement  ».

Néanmoins, le souci de travailler à inverser la tendance existe. D’où la tenue du présent séminaire qui, à en croire le président de la Commission de l’emploi, des affaires sociales et culturelles de l’AN, Zacharia Tiemtoré, offre l’occasion de discuter et des enjeux de la diversité culturelle, et du rôle des parlementaires dans le renforcement du secteur culturel.

Il s’agira en effet, dans le cadre de ce séminaire, de réfléchir autour de thématiques pertinentes, en l’occurrence :
-  enjeux de la diversité des expressions culturelles ;
-  culture, diversité et développement : l’approche du Burkina Faso ;
-  politiques culturelles publiques : partage d’expériences ;
-  rôle des parlementaires dans le renforcement du secteur culturel.

De vive voix, le président de la cérémonie, Denis Nikiéma, a invité les participants à partir de ces thématiques pour «  réfléchir sur les stratégies et actions à initier ou à développer pour intéresser un plus grand nombre de partenaires, publics comme privés, à la lutte pour la promotion du secteur de la culture, en vue de stimuler davantage son industrialisation ».

Pour le cinéaste Gaston Kaboré, un séminaire de ce genre « met en lumière le rôle que les députés  » doivent jouer dans le vote de la loi relative au secteur culturel. Il est donc attendu qu’à l’issue de ce séminaire – premier du genre- la représentation nationale contribue activement à la «  mise en place d’une politique dynamique et permanente  » à travers non seulement le vote de lois, mais aussi le contrôle de l’action gouvernementale dans le secteur de la culture.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 novembre 2013 à 17:55 En réponse à : Promotion de l’industrie culturelle : Un séminaire pour mieux impliquer les députés

    Nous remercions le président de l’Assemblée pour cette initiative noble, innovante et créatrice de revenue pour nos populations.
    Vos actions témoigne de la collaboration avec tout les acteurs sociaux particulièrement les acteurs culturels.
    Une demande
    Nommer des personnes qui pourrons impulser une dynamique dans ce domaine à l’assemblée sous votre mandat déjà peint d’actions nouvelles et salvatrices.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés