Affaire Hamidou Balma : Après les Nigérians, 3 Burkinabè sont aux arrêts

jeudi 31 octobre 2013 à 02h10min

Sanou Gaoussou Sanou, Senou Adama et Ouattara Siaka sont aux arrêts. Arrêtés par le commissariat central de la police de Bobo, ces présumés receleurs auraient profité des mésaventures de deux présumés voleurs, Edmond Ndubuisi dit Jackson et Julius dit Adjeli pour s’accaparer des dix millions (10.000.000) de Francs CFA piqués à Hamidou Balma. Courant septembre 2013.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire Hamidou Balma : Après les Nigérians, 3 Burkinabè sont aux arrêts

L’histoire remonte en septembre. En effet, le 25 septembre 2013 Edmond Ndubuisi dit Jackson et Ihezuo Julius dit Adjeli, tous deux Nigérians étaient présentés à la presse bobolaise. A leur charge, un braquage suivi du vol de 10 millions de francs CFA appartenant à Hamidou Balma. Malheureusement, pour les deux Nigérians spécialisés dans le braquage des personnes qui revenaient des banques, le vol d’Hamidou Balma a été celui de trop. Grâce à la clameur publique et à l’action de la police, les deux présumés malfaiteurs avaient été arrêtés et transférés par la suite à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso. Cependant, l’objet de leur arrestation, à savoir la somme de dix millions de francs CFA n’avait pas été retrouvée. Même à la police, le tracé des faits n’avait pas permis de mettre la main sur l’argent. Néanmoins, on savait que c’est Jackson qui détenait l’argent au moment de la course-poursuite.

« Le malheur des uns fait le bonheur des autres »

On dirait d’eux qu’ils étaient à la bonne place et au bon moment « si tout avait bien fini pour eux ». Malheureusement, pour Senou Adama, boutiquier au secteur N°2, son bailleur Sanou Gaoussou et un de ses clients, Ouattara Siaka, paieront pour leur mauvaise foi. Cherchant à sauver sa peau, Jackson se serait débarrassé de son colis encombrant dans la cour de Sanou Gaoussou. Et tout porte à croire que le propriétaire de la cour et ses deux acolytes ont été les premiers à voir l’argent. Réflexé ou pas, les trois hommes ont décidé de cacher les sous aux poursuivants de Jackson. A l’arrivée des poursuivants dans la cour de Sanou Gaoussou, l’on a rien vu. Et comme Jackson a été appréhendé à quelques kilomètres de là, personne n’a eu à soupçonner les trois hommes. Il ne restait plus qu’à partager les sous. Mais, entre-temps, trois millions sont soutirés des liasses ; les receleurs s’auto-accusent. Le bruit monte autour de l’affaire et la police est informée. Les investigations permettent effectivement aux flics de faire le lien entre la fortune des trois infortunés et l’argent piqué à Balma Hamidou. A l’intervention de la police, les soupçonnés vont reconnaître les faits sans ambages. C’est ainsi qu’ils vont être arrêtés avec en leur possession la somme de Sept millions (07 millions) de francs CFA. Des leçons à retenir de l’histoire selon les flics est que des citoyens sans histoire apparente au niveau du banditisme peuvent se révéler dangereux par opportunisme. Tout comme, la collaboration de la population est primordiale pour les enquêteurs.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés