Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

Plus de 40 millions F CFA et des portables emportés • lundi 7 octobre 2013 à 09h15min

Deux cars d’une même société de transport en commun ont été braqués sur l’axe Kaya-Pissila (RN°3 Ouaga-Dori), le vendredi 4 octobre 2013 par six bandits cagoulés et lourdement armés. En moins de 30 minutes d’opération, les malfrats ont emporté plus de 40 millions de francs CFA, des téléphones portables et d’autres biens.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Tallé, village situé à 10 km à l’entrée de Pissila, commune rurale du Sanmatenga et située à 32 km de Kaya (RN°3), a été le théâtre d’une opération de braquage, le vendredi 4 octobre 2013 aux environs de 6h45 mn. Six (6) bandits cagoulés et lourdement armés de Kalachnikov et de pistolets automatiques ont dépouillé les passagers de deux mini cars d’une société de transport en commun de Pissila qui se rendaient respectivement à Kaya et à Ouagadougou. Ils avaient à leur bord des passagers composés essentiellement de commerçants.

Selon les témoignages des victimes, les bandits ont d’abord stoppé le premier mini car avant que le second ne tombe dans leur piège, une dizaine de minutes plus tard. Le premier véhicule n’était pas apparemment la cible des malfrats aux dires des témoins. Leur vraie cible serait le second mini bus qui avait à son bord des commerçants de Pissila qui se rendaient à Ouagadougou pour s’approvisionner en marchandises. Pour réussir leur forfait, les visiteurs inattendus ont contraint le chauffeur du premier car à quitter la voie et à mettre son véhicule et les passagers hors de la vue des passants. Là, les délinquants ont sommé les passagers de se coucher à plat ventre, avant de procéder à leurs fouilles. L’opération de fouilles se poursuivait quand le car visé est tombé dans le piège des malfrats une dizaine de minutes après. « Voilà, ils sont là, les commerçants qu’on attendait. Il faut faire vite », s’est écrié un délinquant aux dires des victimes du premier car.
Les tirs à bout portant ont obligé le chauffeur à s’arrêter. Une fois le car stationné, ils ont contraint les passagers à se coucher à terre. En l’espace de 30 mn d’opération, ils ont pu soutirer de l’agent estimé à plus de 40 millions de francs CFA et des téléphones portables aux passagers des deux cars. Un agent de santé qui était à moto est aussi tombé dans le piège des délinquants. Leur forfait terminé, les malfrats se sont évanouis dans la nature.

A la veille de ce braquage, un autre s’était produit sur l’axe Barsalogho-Dablo, toujours dans la province du Sanmatenga. Les malfrats aussi emporté de l’argent et d’autres biens des passagers de six véhicules. Les braquages sont monnaie courante dans la province du Sanmatenga surtout en cette période de l’année.
En 2012, un braquage similaire avait eu lieu dans le même village de Tallé. Les auteurs avaient emporté plus de 20 millions des passagers d’une société de transport. Un autre s’était produit entre Ziniaré et Korsimoro.

Sidgomdé

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 octobre 2013 à 19:07
    En réponse à : Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

    Doslé pour les victimes.

    cais Combien de foi on va repeter aux commercants de ne pas voyager avec de l’argent. Il y Airtel money M-ligi qui est la !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 08:15
    En réponse à : Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

    Que doit on faire de ces malfrats, ces gens qui refusent de travailler et qui préfèrent voler le fruit de la sueur d’années de travail des autres, lorsqu’on les attrape ? Justice poulaire !! Car en prison, ils ressortent qq jours après

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 09:02, par Le Yadega
    En réponse à : Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

    Utilisez l’argent prévu pour le Sénat pour doter les forces de l’ordre de moyens adéquats.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 09:17, par Le fair play citizen
    En réponse à : Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

    Simplement triste pour les victimes qui ne peuvent que s’en remettre à Dieu. Il y’a de la complicité qui ne dit pas son nom dans ces histoires de braquage. Puisse Dieu aider à l’instruction de la population afin que nos parents dans les villages puissent comprendre à jamais que des services de transfert, notamment airtel money, western et autres sont là pour eux. Le Faso aux forces de sécurité démunies à l’heure de la mondialisation où chacun veut construire à Ouaga 2000. Que vivement l’on mette en branle les outils modernes de démasquages

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2013 à 10:21, par ZAAADOL77
    En réponse à : Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

    Vraiment c’est triste pour tous ceux qui ont été dépouillés. Vrai, il ya airtel money, mais la population ne comprend pas le système. Elle n’a pas confiance au système. Que airtel et les autres compagnies sensibilisent d’avantage la population. Aussi, il faut que le gouvernement aide cette province à lutter efficacement contre ces bandits. Les dirigeants passent leur temps à faire de fausses promesses. Ce qui les préoccupe, c’est le sénat, le pouvoir, les détournements des biens publics. La sécurité des populations ne les incombe pas.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2013 à 18:19, par oumarou di paris
    En réponse à : Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

    salut a tout les commerçant de la commune de pissila je vient d entendre cette nouvelle si triste je vous présente mais tout sincère condélehance a tous les victime de cette agression .mais très cher population de pissila sais vraiment dommage pour vous car je constate que il y a aucune sécurité dans votre commune car je ne peut pas admet qu il est un seul commissiarat compris de quatre policier nous somme aujourd hui au temps moderne mais plus au temps préhistorique je me pose a chaque fois cette question ; quel sont les roles des député et quels sont les role des maires dans la province de samanténga je pense que la meilleur solution c est que la population s unie pour trouver un député a la commune afin qu il se bat contre la sécurité de leur commune au niveau de l assembler national ......................... d après mr sawadogo oumarou di p mossi

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2013 à 18:21, par oumarou di paris
    En réponse à : Centre-nord /Sanmatenga : attaque à mains armées sur l’axe Kaya-pissila

    salut a tout les commerçant de la commune de pissila je vient d entendre cette nouvelle si triste je vous présente mais tout sincère condélehance a tous les victime de cette agression .mais très cher population de pissila sais vraiment dommage pour vous car je constate que il y a aucune sécurité dans votre commune car je ne peut pas admet qu il est un seul commissiarat compris de quatre policier nous somme aujourd hui au temps moderne mais plus au temps préhistorique je me pose a chaque fois cette question ; quel sont les roles des député et quels sont les role des maires dans la province de samanténga je pense que la meilleur solution c est que la population s unie pour trouver un député a la commune afin qu il se bat contre la sécurité de leur commune au niveau de l assembler national ......................... d après mr sawadogo oumarou di p mossi

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés