Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 8 septembre 2013 à 23h05min
Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

Officiellement, l’on en sait maintenant davantage sur le contenu du rapport d’étape circonstancié sur l’opérationnalisation du Sénat que les membres du Comité de suivi du Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP) ont remis le 30 août dernier au Président du Faso. Les responsables dudit comité ont animé ce samedi, 7 septembre 2013, une conférence de presse. Au final, rien de vraiment nouveau par rapport à ce que la presse avait déjà publié.

Pour cet exercice devant les hommes de médias, il y avait aux côtés du ministre d’Etat chargé des réformes politiques, Arsène Bongnessan Yé, président du Comité de suivi du CCRP, le vice-président El Hadj Amadou Dabo ; le rapporteur général Marc Somda ; les rapporteurs Sébastien Ouédraogo et Bonaventure Ouédraogo. D’autres membres du Comité dont Mathieu Hien de l’ADF/RDA étaient également présents dans la salle de conférences de Ouagadougou, où s’est tenue la présente conférence de presse ; c’est-à-dire là où justement se sont déroulés du 16 au 29 août 2013 les travaux du Comité de suivi du CCRP sur l’opérationnalisation du Sénat.

Le décor de la rencontre avec les journalistes a été rapidement campé par le ministre d’Etat Yé, à savoir livrer aux hommes de médias le contenu du rapport remis au Chef de l’Etat, et échanger avec eux sur leurs préoccupations. Bongnessan Yé a par ailleurs exprimé la surprise des membres du comité de voir le contenu du rapport diffusé dans certains médias dès le lundi 2 septembre. Il a aussi relevé le fait que ces publications étaient fausses. Toutefois, il a reconnu que toutes les publications dans les journaux n’étaient pas fausses, surtout celles du mercredi 4 septembre 2013. A ces médias qui ont sû attendre pour avoir la bonne version du document, le ministre Yé a adressé ses félicitations. Cela dit, l’on constate après coup que c’est le même rapport qui a été publié dans la plupart des médias de la place.

Un rapport de 17 pages

Le rapport qui a été remis aux journalistes ce samedi 7 septembre est intitulé « Rapport d’étape circonstancié sur l’opérationnalisation du Sénat ». Il est épais de 17 pages, réparties en cinq grandes parties. La première partie du document fait le point des réformes politiques mises en œuvre : constitutionnalisation du CSC, du Médiateur du Faso, du genre ou de la chefferie traditionnelle, etc.

La deuxième partie du rapport aborde les dispositions qui avaient été prises pour l’opérationnalisation du Sénat, notamment l’adoption de la constitutionnelle du 11 juin 2012 portant révision de la loi fondamentale ; l’adoption de la loi N°19/2013/AN modifiant la loi n°014/2001/AN du 3 juillet porte code électoral, … .
La troisième partie du document est consacrée à l’analyse des controverses et préoccupations exprimées sur la mise en place du sénat. Ces préoccupations portent entre autres sur le caractère budgétivore du Sénat, son inutilité, le mode de désignation des membres de l’institution, etc..

Synthèse des propositions de solutions

La quatrième partie du document fait la synthèse des propositions de solutions. Concernant la composition du Sénat, les membres du Comité ont proposé le maintien de la composition prévue dans la loi organique c’est-à-dire que le Sénat sera toujours constitué par des représentants des communautés religieuses, des syndicats de travailleurs, du patronat, des Burkinabè de l’étranger et par des personnalités nommées par le Président du Faso.

Toutefois, dans la composition du Sénat, le Comité de suivi propose de tenir compte des femmes, des jeunes, des personnes âgées, des organisations des droits humains, des personnes vivant avec un handicap, des anciens Chef d’Etat et du Chef de file de l’opposition. En ce qui concerne l’âge plancher des sénateurs, le comité propose un âge compris entre 30 et 35 ans. Rien n’est encore définitivement arrêté à ce niveau. Pour le nombre de Sénateurs, les membres du Comité proposent 71 membres au lieu de 89. Ils invitent aussi à revoir à la baisse le nombre de sénateurs que doit nommer le Chef de l’Etat, sans plus de précision. En revanche, ils se sont accordés sur le chiffre 26 pour les nombre de Sénateurs devant représenter les collectivités territoriales.

Les membres du Comité proposent pour la candidature à l’élection des sénateurs, l’ouverture des candidatures à tout citoyen militant d’une formation politique ou proposé par un parti au cas où celui-ci ne ferait pas de la politique et qu’il était intéressé.

Propositions et recommandations

La cinquième partie du document est consacrée aux propositions et recommandations du Comité de suivi.
Sur les modalités de mise en place effective du Sénat, ils proposent de :
- Requérir l’avis du Conseil constitutionnel sur la légalité du fonctionnement et de la législation de l’Assemblée nationale avant la mise en place effective du Sénat et sur la portée de l’absence de dispositions transitoires dans la loi constitutionnelle n°033-2012/AN du 11 juin 2012 ;
- Réviser la Constitution dans ses dispositions pertinentes relatives au Sénat ;
- Procéder à la relecture de la loi organique portant organisation et fonctionnement du parlement et du code électoral. Toutefois, il serait souhaitable que les avant-projets de loi soient soumis à l’appréciation du Comité de suivi et d’évaluation pour s’assurer de leur conformité avec l’esprit du CCRP ;
- Mettre en place le Sénat dans son nouveau format obtenu par consensus dès l’adoption de la loi organique modificative de la loi n°18-2003/AN du 21 mai 2013.

Au titre des recommandations du Comité, l’on note entre autres, le maintien des concertations avec toutes les couches sociales sociopolitiques du Burkina Faso afin de préserver la paix sociale ; l’accélération de l’opérationnalisation des cadres de dialogue notamment entre le gouvernement et l’opposition ; la prise de mesures sociales fortes au profit de l’ensemble de la population dans le cadre de la lutte contre la pauvreté ; et le rappel à l’opinion publique du fait que la mise en place du Sénat n’a pas pour but de modifier l’article 37 de la Constitution.

Par ailleurs, à entendre les conférenciers, leurs travaux qui ont abouti au présent rapport se sont déroulés dans une ambiance bon enfant. Et que toutes les décisions prises l’ont été par consensus, c’est-à-dire qu’il n’y a eu aucune opposition enregistrée au sein des membres du Comité. A en croire le ministre d’Etat Yé, c’est sur la base des propositions et recommandations consensuelles que le Président du Faso a fait son communiqué du 6 septembre qui exhorte le gouvernement à élargir les concertation à toutes les composantes sociales et politiques pour bien asseoir la pertinence du Sénat.

Mathieu Hien, représentant de l’ADF/RDA au comité de suivi du CCRP n’a pas dit autre chose. Il a relevé le fait que les propositions faites par son parti ont été prises en compte, notamment la réduction du nombre des Sénateurs, la prise de mesures sociales fortes.

Evidemment, la présentation du rapport du Comité de suivi a suscité beaucoup de réactions au niveau des journalistes qui ont voulu comprendre davantage sur les tenants et les aboutissants du dossier Sénat. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

Grégoire B. BAZIE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2013 à 19:53, par le TOCARD En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    un rapport ridicule,conçu par une equipe partisane.ce senat sera mort né,nul et non avenu.merci

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2013 à 23:08, par largent En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Je vois que votre Speudo a été vraiment bien choisi car vous etes un vrai Tocard, arreter de reflechir comme un PIED

      Répondre à ce message

      • Le 8 septembre 2013 à 06:08, par le TOCARD En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

        merci,ton nom est largent mais tu ne brilles pas ,car tu aimes la faussetté,la fouberie,tu preferes ton tube digestif que ton peuple,l’histoie te rattrapera

        Répondre à ce message

      • Le 9 septembre 2013 à 09:35, par Naam Tiibo En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

        Mr largent, tu demandes d’arrêter de reflechir (réfléchir, je suppose) comme un PIED. Mais il faut demander à vos pseudo-penseurs-stratèges du comité de suivi de commencer à apprendre à réfléchir. Pour preuve voici une de leurs ("propositions") élucubrations pseudo-savantes : « l’ouverture des candidatures à tout citoyen militant d’une formation politique ou proposé par un parti au cas où celui-ci ne ferait pas de la politique et qu’il était intéressé. » Alors dites pourquoi faut-il que un citoyen qui ne ferait pas de la politique soit nécessairement proposé par un parti politique, s’il est intéressé par la candidature au sénat ? Quel parti devrait-il le proposé et que devrait un tel sénateur "apolitique" désormais politisé par sa candidature et son élection au parti en question ? Et dites-vous bien que le président du Faso him-self, nous a dit que le principal intérêt du sénat c’est de faire participer les composantes non-partisanes à la production législative !!!!!!!! EN RÉALITÉ, IL S’AGIT TOUT SIMPLEMENT DE POLITISER CES COMPOSANTES NON PARTISANES QUE SONT LES COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES, LES AUTORITÉS COUTUMIÈRES, LES INTELLECTUELS HONNÊTES ET LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE. Oui, Mr TOCARD a raison, rapport ridicule dans sa logique interne, qui ne peut convaincre personne et ne peut emporter que l’adhésion idéologiques de personnes qui font fi te toutes réflexion sérieuse dans la défense d’une position purement partisane. NOUS NE VOULONS PAS D’UNE DÉMOCRATIE POUR CONS ET DÉBILES DANS NOTRE CHER FASO.

        Répondre à ce message

      • Le 9 septembre 2013 à 09:39, par Naam Tiibo En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

        Mr largent, tu demandes d’arrêter de reflechir (réfléchir, je suppose) comme un PIED. Mais il faut demander à vos pseudo-penseurs-stratèges du comité de suivi de commencer à apprendre à réfléchir. Pour preuve voici une de leurs ("propositions") élucubrations pseudo-savantes : « l’ouverture des candidatures à tout citoyen militant d’une formation politique ou proposé par un parti au cas où celui-ci ne ferait pas de la politique et qu’il était intéressé. » Alors dites pourquoi faut-il que un citoyen qui ne ferait pas de la politique soit nécessairement proposé par un parti politique, s’il est intéressé par la candidature au sénat ? Quel parti devrait-il le proposé et que devrait un tel sénateur "apolitique" désormais politisé par sa candidature et son élection au parti en question ? Et dites-vous bien que le président du Faso him-self, nous a dit que le principal intérêt du sénat c’est de faire participer les composantes non-partisanes à la production législative !!!!!!!! EN RÉALITÉ, IL S’AGIT TOUT SIMPLEMENT DE POLITISER CES COMPOSANTES NON PARTISANES QUE SONT LES COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES, LES AUTORITÉS COUTUMIÈRES, LES INTELLECTUELS HONNÊTES ET LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE. Oui, Mr TOCARD a raison, rapport ridicule dans sa logique interne, qui ne peut convaincre personne et ne peut emporter que l’adhésion idéologiques de personnes qui font fi te toutes réflexion sérieuse dans la défense d’une position purement partisane. NOUS NE VOULONS PAS D’UNE DÉMOCRATIE POUR CONS ET DÉBILES DANS NOTRE CHER FASO.

        Répondre à ce message

      • Le 9 septembre 2013 à 15:02, par lincoln_ouatt@yahoofr En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

        Je pense bien Mr l’Argent que c’est bien toi qui doit apprendre à reflechir. Tu es plus ridicule que le dernier des cannibales des forêts amazoniennes. Pense à la souffrance de ce peuple et non à ton ventre pourri.

        Répondre à ce message

      • Le 9 septembre 2013 à 15:06, par DECOUL En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

        Mr argent je préféré le pied à la tête vide dite moi si le SÉNATEUR est différent du députe pourquoi faudrait il faire parti d’un parti politique avant d’être candidat."le sénat est représenté par toute les couches de la société et non politique

        Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2013 à 19:53, par LAGUI ADAMA En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Cette fois-ci la Victoire du PEUPLE pour l’ instauration du sénat est désormais définitive et irrévocable ! Vive le PEUPLE Vive la démocratie Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Compaoré et sa famille

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2013 à 21:10, par Sidnabiiga En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Lagui Adama, il faut prier d’abord pour que dieu te bénisse toi et ta famille si tu en as ! Parce que apparemment, dieu t’a maudit pour que tu mettes tout un espoir a un individu qu’ il a lui même abandonné ! Tu comprendras bientôt ta douleur ! Tu ne mérites pas qu’on te réponde mais tout de même ! Dieu te délivre !

      Répondre à ce message

      • Le 9 septembre 2013 à 10:49, par Naam Tiibo En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

        SIDNABIIGA, ne vous fatiguez pas à répondre à LAGUI ADAMA. Ce dernier fait ses déclarations provocantes pour vous obliger à réagir. Comme cela, il vous empêche de participer à un vrai débat ici et à une vraie réflexion sur le faux problème du sénat qui a été inventé de toutes pièces. Sinon, si LAGUI ADAMA voulait vraiment le bien du pays comme il semble le laisser croire, il allait d’abord demander au CDP d’être sérieux, et à leurs pseudo-penseurs-stratèges du comité de suivi de commencer à apprendre à réfléchir. Pour preuve, voici une de leurs ("propositions") élucubrations pseudo-savantes : « l’ouverture des candidatures à tout citoyen militant d’une formation politique ou proposé par un parti au cas où celui-ci ne ferait pas de la politique et qu’il était intéressé. » Alors dites pourquoi faut-il qu’un citoyen qui ne ferait pas de la politique soit nécessairement proposé par un parti politique, s’il est intéressé par la candidature au sénat ? Quelle incapacité civique frappe-elle d’emblée un tel citoyen pour rendre la tutelle d’un parti si indispensable ? Par quel parti devrait-il d’ailleurs être proposé, puisqu’il est censé ne pas en avoir ? En cas d’élection d’un tel sénateur, "apolitique" mais désormais "partisanement" politisé et déterminé par la proposition de sa candidature, que devrait-il au parti en question qui devient son tuteur politique ? Et dites-vous bien que le président du Faso him-self, nous a dit que le principal intérêt du sénat c’est de faire participer les composantes non-partisanes à la production législative !!!!!!!! EN RÉALITÉ, IL S’AGIT TOUT SIMPLEMENT DE POLITISER EN "PARTISANISANT" CES COMPOSANTES NON-PARTISANES QUE SONT LES COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES, LES AUTORITÉS COUTUMIÈRES, LES INTELLECTUELS HONNÊTES ET LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE. Oui, c’est très claire, ce rapport est ridicule dans sa logique interne. Il ne peut convaincre personne et ne peut emporter que l’adhésion idéologique de personnes comme LAGUI ADAMA qui font fi de toute réflexion sérieuse dans la défense d’une position purement partisane. NOUS NE VOULONS PAS D’UNE DÉMOCRATIE POUR CONS ET DÉBILES DANS NOTRE CHER FASO.

        Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2013 à 21:46, par l’homme conscient En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      mais toi ladji adama on dirai tu es vendu gateau du cdp hein, ; es ce que tu es conscient de ce que tu dis chaque fois si on publie des articles sur le senat. le peuple dans sa majorité dit quil veut pas quelque choz et tu soutients ces cafards la qui poursuivent leur intérêt égoites selment ; oubien tu fait parti de ces cafard aussi ; ce qui es sur le peuple vous ai à l’oeil et sa terminera que par la victoire du peuple ;

      Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2013 à 22:44, par Neekré En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      LAGUI ADAMA, il faut reviser ton Plan Quinquennal de Developpement personnel car le senat ne verra pas le jour. Il faudra rembourser les crédits déjà contractés et trouver d’autres sources de financement ailleurs et laisser l’argent du contribuable burkinabé tranquille.

      Répondre à ce message

    • Le 8 septembre 2013 à 06:47, par La conscience du faso. En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Ce sont des individus comme vous, lagui Adama qui veulent précipiter notre Président dans le décor. Nous sommes vigilants avec notre Président qui ne se laissera certainement pas ainsi entraîner dans un chemin sans issue. Le Sénat ne sera mis en place qu’au-delà de 2015 et à la seule condition que l’opposition et toute la société civile parviennent à un accord. C’est le vœu du Président Blaise Compaoré et hommage et honneur lui soient rendus pour cette sagesse incommensurable. Ce n’est certainement pas ce conglomérat de ce comité restreint de "larbins" à la solde de quelques uns, soient-ils des dirigeants de notre pays qui va décider, d’un trait de plume de l’avenir de notre pays. Chacun doit quand même se rendre compte que les temps ont changé. M. YÉ devra se rendre compte avec ses cinq barrettes de Médecin colonel que les journalistes n’allaient quand même pas attendre, le doigt sur la couture du PANTALON, sa fantaisiste et rétrograde conférence de presse avant de commenter le rapport de circonstance qui n’en est d’ailleurs pas un parce que le Président avait déjà pris sa décision avant cette énième messe aux perdièms. C’est un camouflet personnel pour ce Médecin-Colonel et un renoncement au Sénat par notre Sage Président puisque l’institution fait rage dans les rangs du peuple. Il faut savoir écouter les autres dans une démocratie même si son idée est médiocre. Tirons quand même des leçons des kadhafi, Ben Ali, Moubarak, Tandja, Mobutu, et la liste est longue. Personnellement, j’aimerai un jour boire le Champagne avec mon Président à Ziniaré lorsque celui-ci reviendra d’une conférence sur la paix des États-Unis ou de Falagountou. A entendre certains, je me demande si ceux-ci aiment vraiment notre Président, n’en parlons pas de la stabilité de nos institutions. Merci de tenir compte de mon humble avis car je pense qu’il s’inscrit dans le droit fil de l’intérêt général et pardon à M. YÉ pour la dureté de mes mots dont la circonstance sied.

      Répondre à ce message

    • Le 8 septembre 2013 à 07:39 En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Si c’est pour nous répéter à chaque fois ces 2 phrases comme commentaires aux articles sur le fasonet, tu peux continuer mais sache qu’Allah ne te suit pas forcément dans tes élucubrations indignes d’un vrai ladji.

      Répondre à ce message

    • Le 8 septembre 2013 à 07:53, par Le vios En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Encore une fois le peuple burkinabè ne doit pas se laisser flatter et doit prendre ses responsabilités en main. Lors des muteneries de mars et avril 2011 qu’est ce que le gouvernement n’a pas promis ? Cependant, que sont devenus toutes ses promesses quand il s’est remis de ses angoisses ? Toutes ces recommandations du comité de suivi ne visent alors qu’à pièger de nouveau le peuple. L’ annonce sur des augmentations de salaires des fonctionnaire font déjà rèver un bon nombre de personne mais attention car à beau duré dans l’eau un tronc d’arbre ne se transformera jamais en caiman. Ns ne devons surtout pas permettre que l’on ns roule de nouveau dans la farine. TOUS CONTRE CE SENAT, NOUS VAINCRONS.

      Répondre à ce message

    • Le 8 septembre 2013 à 09:11, par Un pari En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Oui d’ accord ! Mais Blaise Compaoré dirige apparemment un peuple de moutons et bourré de gens lâches, intègres peut-être, mais sans un sens pour la fierté. Autrement on ne peut pas comprender le comportement de ce peulpe depuis 1987. Je parie que le président restera au pouvoir pour 25 autres années. Bien pour votre sorte LAGUI ADAMA : vous avez encore largement tout le temps de piller et de faire le griot.

      Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2013 à 08:48 En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      bonjour Lassagui
      Tu crois que c’est la victoire du peuple ça ? je te réponds que non car ça c’est la victoire d’un petit comité qui s’est reuni pour bouffer l’ar’gent du peuple. je pense egalement que tu te trompe de personne pour qu’allah l’apporte tout le confort pour le peu qui lui reste à vivre, il faut plutôt demande la clemence de dieu pour tes bétises.

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2013 à 21:34, par unis En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Ce ladji doit etre un ministre qui a peur de pedre son privilege de toutes facon on s’en fou de ton blaise dont tu ne jure que par lui. J’ESPERE bien que tu vas mourir aussi le jour qu’il mourra. leche cut la. Ne mele plus le peuple a tes ecrits. AYEZ HONTE UN JOURS YIE ET AUTRES FAITES COMME ROCH, Salif...

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2013 à 21:37, par Goog Biiga En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Au juste qu’est-ce que ce SENAT va apporter de plus dans le panier de ménagère Burkinabè ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2013 à 21:48 En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Chers amis, laisser tomber ce machin. Replonger dans la SCADD, le programme de société pour lequel Balise Compaoré à été voté. Il lui reste moins de 2 ans et il doit travailler pour accomplir son programme de société pour son peuple. Il faut arrêter de perdre le temps. On pert du temps fou dans des choses absolument inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2013 à 22:15 En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Qui est ce lagui qui est sur tous les fronts ? est ce qu il sait ce quil fait ?
    quand au senat,on peut l instaler apres 2015 si et seulement si le senat n est pas cree pour allonger le reingne de blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 06:23, par Le Sage En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Aucun membre de la diaspora dans les concertations comme si les burkinabè de l’extérieur n’existaient pas à travers leurs représentants CSBE. L’accélération brutale pour la mise en place du Sénat aux encablures de 2015 nous fait penser que les burkinabè de l’extérieur sont toujours des laissés pour compte alors que depuis plusieurs années, le principe du droit de vote des burkinabé de l’extérieur a été définitivement voté. Depuis plus de 50 ans après nos indépendances, aucun pouvoir n’a jamais pensé que les burkinabè de l’étranger pouvaient aussi siéger à l’Assemblée Nationale ou dans les gouvernements successifs pour servir notre pays. Ce n’est pas parce que l’on est à l’extérieur qu’on est moins patriote que ceux qui vivent à l’intérieur. La contribution financière de certains burkinabè de l’extérieur dépasse souvent les attentes du commun des mortels de certains politiques de notre pays. Tenez-en compte pour l’avenir car la diaspora burkinabé a aussi son mot à dire. Il faut accélérer aussi les réformes et vos "concertations" larges ou restreintes dans ce sens. Le Sage.

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2013 à 11:18, par Naam Tiibo En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Mrs Le Sage et HV qui écrit plus bas ; je suis tout à fait d’accord avec vous. Le CCRP bidon, son comité de suivi bidon, son rapport bidon. La partisans du sénat son obsédé par leurs objectifs avoués et inavoués, à tel point que même dans leurs concertations, ils omettent de réfléchir tout simplement, se contentant d’affirmations dont ils ne perçoivent même pas le caractère ubuesque. Un exemple de leurs ("propositions") élucubrations pseudo-savantes : « l’ouverture des candidatures à tout citoyen militant d’une formation politique ou proposé par un parti au cas où celui-ci ne ferait pas de la politique et qu’il était intéressé. » Alors qu’il expliquent pourquoi faut-il qu’un citoyen qui ne ferait pas de la politique devrait nécessairement être proposé par un parti politique, s’il est intéressé par la candidature au sénat ? Quelle incapacité civique frappe-elle d’emblée un tel citoyen pour rendre la tutelle d’un parti si indispensable, alors même que c’est à dessein qu’il se tient à distance des partis politiques ? Par quel parti devrait-il d’ailleurs être proposé, puisqu’il est censé ne pas en avoir ? En cas d’élection d’un tel sénateur, "apolitique" mais désormais "partisanement" politisé et déterminé par la proposition de sa candidature, que devrait-il au parti en question qui devient son tuteur politique ? Et dites-vous bien que le président du Faso him-self, nous a dit que le principal intérêt du sénat c’est de faire participer les composantes non-partisanes à la production législative !!!!!!!! EN RÉALITÉ, IL S’AGIT TOUT SIMPLEMENT DE POLITISER EN "PARTISANISANT" CES COMPOSANTES NON-PARTISANES QUE SONT LES COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES, LES AUTORITÉS COUTUMIÈRES, LES INTELLECTUELS HONNÊTES ET LES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE. Oui, c’est très claire, ce rapport est ridicule dans sa logique interne. Il ne peut convaincre personne et ne peut emporter que l’adhésion idéologique de personnes comme LAGUI ADAMA qui font fi de toute réflexion sérieuse dans la défense d’une position purement partisane. NOUS NE VOULONS PAS D’UNE DÉMOCRATIE POUR CONS ET DÉBILES DANS NOTRE CHER FASO.

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 07:19, par maat et thot En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Merci et félicitations au comité de suivi ,vous etes des vrais patriotes et vous meritez des décorations ! Que ceux qui ne veulent pas de senat commencent a partir car la recreation a assez duré !une poignée de politicards ne doit pas empecher le peuple d avancer

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 07:50, par PRUDENCIA En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Vous voyez donc que le ministre d’Etat YE, avait raison de ne pas mettre la charrue avant les boeufs.Il a pris le temps de laisser le comité transmettre le dossier au Chef de l’Etat qui l’a recommandé avant d’en dévoiler des points saillants.Comme vous le constatez,il faudrait une révision de la constitution pour aboutir à une clarification définitive du Sénat.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 08:25, par Stephan En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Enfin, on peut être sur maintenant qu ’ il n y aura pas de Sénat puisqu’ il faut rallier toutes les composantes de la société, y compris la l’ opposition , pourtant nous savons bien ce que veut ce dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 08:34, par HV En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Rapport bidon pondu par un comité bidon ;pas de sénat un point c’est tout ; vous croyez gruger le peuple en tendant une perche de fil de l’opposition ;vous vous trompez, ce n’est pas une question d’opposition mais de tout un peuple ; l’opposition serait-elle seule à s’opposer que le sénateurs étaient à leur deuxième mois d’émolument ! Et le peuple, ce n’est pas seulement les fonctionnaires à qui vous promettez miettes et broutilles ! Que vous teniez ou non vos foutues promesses, pas de sénat parce que nous, étudiants, élèves, aussi bien que les commerçants, et même les cultivateurs, n’en voulons pas ! gars aux opposants plaisantins qui vont s’y aventurer ;c’est leur mort politique, pardon leur vrais mort parce que ce ne sont pas des politiciens !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 09:41, par Xdog En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Si et seulement si le Président s’adressait à la bonne personne !! rien que des demeurés qui ne pense qu’a leur tube digestif. toute ce que les membre du comité savent c’est de venir dire OUI !! à tous ce qu’on va les proposé et on veut qu’on les considère comme crédible !! je suis désolé mais nous allons toujours rejeté le Sénat haut et fort. c’est du n’importe quoi !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 10:01, par Dano En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    kel raport ?japel pa ça raport puisk blaise l’a remis o comité ki navait otr choix k daccepter.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 10:11, par LE CONVAINCU En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    C’est dommage quand on voit Dabo comme vice président (c’est pas sérieux, même actuellement la gestion des communes est axée par cette négligence de l’état. Le 1er adjoint et 2ème adjoint sont des illettrés et vous voulez réussir des projets de développement avec ça). C’est mieux pour lui de savoir ou est enterré le défunt DABO que de s’accrocher à ces bourreaux pour atteindre ces fins machiavéliques. Ne répondez plus à "ligui adama", il cherche à vous déviez de l’objectif des débats.
    Ailleurs dans les autres pays, quand le mandat dire à sa fin, le président prend des décisions fortes pour harmoniser certaines lois à cause des vautours qui rodent autour du président et qui sucent l’économie du pays (par la corruption etc..), mais au Burkina c’est le contraire. Objectivement je me demande ce que le CDP veut transmettre à la jeunesse actuelle. Rien que le forcing, le mensonge et l’arrivisme. Qu’est qui vous goutte de dire la vérité et respecter la parole donnée ? Mr le président votre mandat dire à sa fin, faisons des primaires pour trouver votre remplaçant. Même ton enfant que tu mets au monde ne doit pas compter totalement sur toi, n’en parlons d’un autre humain qui est à la tête d’un état.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 10:30 En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Nous avons beaucoup de choses à faire. Ce sénat est inutile et le moment est inopportun malgré les mesures annoncées pour cette semaine. Comme nous avons beaucoup à faire que les partis se prononcent définitivement sur ce sujet et qu’on passe à autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 10:51, par Union de Prière En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    C’est bizarre quand même que tous "les soit disant grands intellectuels" dont regorgent le cdp ont subitement disparus ou sont devenus muets comme des carpes et ce sont des cancres notoires qui comme les tonneaux vides font du boucan à nous percer les tympans !!!
    Waouh tout simplement pathétique mais comme il faut de tout pour faire un monde souffrons donc d’entendre pour un moment encore n’importe quoi nous pousser sa chansonnette avec les mêmes refrains stridents et aigues....Tchrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 10:54, par loog lafh raa lebguin waayeh En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Ecoutez ce ladji cest un gars de l’opposition ,de bougpaarce meme.
    Y a de nombreux novices sur ce forum.le but c’est d’attiser le feu : c’est une technique assez connue qui a fait ses preuves ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 12:50, par Bisant à paulin En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Je crois que vous qui recherchez la vérité laisser le sénat prospérer

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre 2013 à 14:47, par LE MAITRE En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      LE MAITRE !!!!

      LE SENAT ON N’EN VEUT PAS !!!!! on plutôt besoin "suffisamment" d’établissements publics, à Kossodo, a Ouidi, a gounghin, à Pissy, Zogona, Tanghin, Nagrin , à Dori, Fada , Tenko, à Ramongo, à Villy, à Koudougou, à Tanghin d’assouri, à Banfora, à diebougou, à Dissin, à Nouna, à Niassan etc,,, un échantillon de milliard de votre MERDRE DE SENAT pourrait résoudre "UN PEU" ce manque criard d’infrastructures scolaires, afin de soulager nous les parents d’élèves, de soulager un temps soit peu l’ensemble des Burkinabé, les parents souffrent à chaque rentre scolaire inaccessibilité des frais ds établissement privé. OUVREZ LES YEUX !!!! VOUS N’ETES PAS TOMBE DU CIEL.

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 16:04, par Le Sage. En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Aucun membre de la diaspora dans les concertations comme si les burkinabè de l’extérieur n’existaient pas à travers leurs représentants CSBE. L’accélération brutale pour la mise en place du Sénat aux encablures de 2015 nous fait penser que les burkinabè de l’extérieur sont toujours des laissés pour compte alors que depuis plusieurs années, le principe du droit de vote des burkinabé de l’extérieur a été définitivement voté. Depuis plus de 50 ans après nos indépendances, aucun pouvoir n’a jamais pensé que les burkinabè de l’étranger pouvaient aussi siéger à l’Assemblée Nationale ou dans les gouvernements successifs pour servir notre pays. Ce n’est pas parce que l’on est à l’extérieur qu’on est moins patriote que ceux qui vivent à l’intérieur. La contribution financière de certains burkinabè de l’extérieur dépasse souvent les attentes du commun des mortels de certains politiques de notre pays. Tenez-en compte pour l’avenir car la diaspora burkinabé a aussi son mot à dire. Il faut accélérer aussi les réformes et vos "concertations" larges ou restreintes dans ce sens. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 16:09, par unis En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    voila qu’il change de nom pour dire qu’il est de l’opposition. Mr le ministre LADJI qui se sent morveux se mouche. va te faire foutre avec ton soit disant CDP et blaise dont tu clame ts les jours ! bande d’assasins

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 16:17, par MKONE En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    le vrai probleme du Burkina est que nous devons revenir sur les valeurs de nos grands parents etre de veritables hommes integres et dimunier la corruption et penser plus à un partage plus equitable des fruits de la croissance . promouvoir une culture de paix une culture de justice et apres repentance nous allons echappé à la colere de dieu . car tout ce que nous faisons se trouve illuminée par dieu et souvent suscite sa colère , on peut tromper les hommes mais on ne peut pas tromper dieu et quand il fâché par nos actes souvent irresponsables cela suscite des malédiction sur nous et sur l’environnement soyons simplement plus responsable et plus intègres moins égoïste et tout ira pour le mieux pour ce pays
    Nos ancêtres et grands parents ont vécu dans un environnement plus rude et hostile mais cela n’a nullement ébranlé leur intégrité et grande responsabilité vis a vis de la société et de la gestion des biens publics et de rendre justice comme il se doit de veiller au progrès social des populations et des couches les plus vulnérables de promouvoir la création d’une classe moyenne facteur de demande et de progrès social .

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 16:43, par TCHANFO En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    si le protocole de mise en oeuvre du senat a été amender par le comité cela signifie que les choses n’etaient pas murement reflechies au depart ;Quelle précipitation !et on continue dans ça ;attendez au bon moment ;pas maintenant,ni demain,

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 16:45, par TCHANFO En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    si le protocole de mise en oeuvre du senat a été amender par le comité cela signifie que les choses n’etaient pas murement reflechies au depart ;Quelle précipitation !et on continue dans ça ;attendez au bon moment ;pas maintenant,ni demain,

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2013 à 21:03, par kebor En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    apparamment me GILBERT est traitre ds l’affaire du SENAT ! que lopposition ouvre l’oeil sinon voila quelqu’un qui peut vs tuer ! jai limpression quil veut repartir avk le BLAISO

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2013 à 07:48, par professeur En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Une nouvelle trouvaille pour ces gens, c’est de proposer que les partis politiques qui se réclament de l’opposition fassent leur déclaration au ministère de l’administration territoriale au lieu du chef de file de l’opposition.Toutes ces manœuvres montrent que le pouvoir éprouvent des difficultés à avoir de vrais opposants à son laboratoire de ponte de sénat.Qu’il sache que déclaration ou pas, les burkinabè savent qui est opposant et qui ne l’est pas.

      Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2013 à 11:51 En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      Vraiment que l’opposition ouvre l’œil et le bon pendant qu’il est encore sur ces caméléons qui ne font que la politique de leur tube digestif, puisse Allah continu d’éclaire notre opposition et le guider sur le droit chemin, et que nos dirigeants soient animés d’une sagesse qui pourra les amenés a écouté le cri de cœur du vrai peuple. Sinon comment comprendre que des gens comme DABO ne puissent pas dire réellement la vérité de qoi a-t-il peur aujourd’hui il est plus proche de l’au-delà que de la vie mais si malgré tout il na pas peur de Dieu. Cès grave vivement que le TOUT PUISSANT LE NOTRE CHER PARIE !

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 06:13, par Rabdo yacouba En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    S il le fau nous ferons comme la tunisis. Nous ne voulons pas de SENAT. Pas de SENAT au Faso. Mon president tes camarades du cdp ne veullent pas ton bien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 08:12, par moumouni En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Dans tous les cas la dernière decision revient au président du Faso ! s’il persiste dans ce sens il va échouer car la population est aux aguets et l’attend de pied ferme !
    voyez comment est utilisé le terme senateur dans la ville de Ouagadougou ! Quand on t’appelle sénateur c’est pour te dire que tu es budgétivore voire inutile ! donc nous souhaitons que pour le bien de sa nation et sa famille qu’il prenne la bonne décision !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 08:14, par moumouni En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Dans tous les cas la dernière decision revient au président du Faso ! s’il persiste dans ce sens il va échouer car la population est aux aguets et l’attend de pied ferme !
    voyez comment est utilisé le terme senateur dans la ville de Ouagadougou ! Quand on t’appelle sénateur c’est pour te dire que tu es budgétivore voire inutile ! donc nous souhaitons que pour le bien de sa nation et sa famille qu’il prenne la bonne décision !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 08:53, par RV En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Quel peut être le sens d’une institution politique qui doit voter des lois si elle n’est pas partisane ? C’est quel machin on veut nous pondre ? Si le Burkina est un Etat Laique, pourquoi organiser la présence de réligieux dans l’Etat ! Arretons de nous amusez et concentrons nous sur le développement du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 09:24, par Nissongo En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Rien de nouveau. Cela ne devrait pas nous surprendre dans la mesure où nous avons à faire à des gens surnommés de democrates qui oeuvre inlassablement pour un regret continue pour une société qui n.espère. Quelques homme émergent au momment que la mojorité imerge. Ouvrons bien l.oeuil et disons non au sénat sans violence. Tous ensemble pour la paix au burkina

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 09:49, par self En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Dites pourquoi on a pas besoin de Sénat, donner moi des arguments valabes svp, vous parler de pauvreté de chomage de jeunes ce sont des problèmes mondiaux ca existent dans tous les pays du monde, et n’oublions pas nous sommes un pays pauvre, est-ce que ceux meme qui parlent vous payer vos impots ? j’en suis pas sure

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 09:55, par self En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Dites pourquoi on a pas besoin de Sénat, donner moi des arguments valabes svp, vous parler de pauvreté de chomage de jeunes ce sont des problèmes mondiaux ca existent dans tous les pays du monde, et n’oublions pas nous sommes un pays pauvre, est-ce que ceux meme qui parlent vous payer vos impots ? j’en suis pas sure

    Répondre à ce message

    • Le 9 septembre 2013 à 12:23, par Pagoom Ziiri En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

      le Sénat, c’est com quelqu’un qui n’arrive pas a donner 3 repas par jour a sa famille et qui va payer un four Electrique et un grand congélateur pour " AMELIORER LES CONDITIONS DE VIE" de sa famille. Alors que les besoins primaires et élémentaires ne sont memes pas satisfaient a savoir 3 Bons repas par jours. au moins, si on a ça, on peut se permettre LE LUXE.

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 09:56, par lepeuple En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    la préoccupation majeure c’est l’intérêt de tout un peuple. Et a bien y réfléchir le Senat n’est pas une aussi mauvaise chose pour la démocratie dans un pays. Si le sénat est élaboré en tenant compte des préoccupations réelles du peuple et en offrant une voie de sortie a nos problèmes tels que la vie chère... on ne devrait pas se dresser contre mais plutôt essayer de comprendre l’apport qu’il aura...

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 10:00, par oeil de faucon En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    que dieu nous protège de la folie des vampires de la république.........

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 13:12, par MOREBALLA En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Au lieu de s’intéresser à des personnes parrainées ou ayant adhérées à des paris politiques, il faille nécessairement interdire à toutes les personnes de sensibilité politique partisane à l’élection sénatoriale. Aussi, les désignations de personnages par le chef de l’Etat doit y obéir à la question de la neutralité politique. Ainsi, nous tendrions à un sénat techniquement non politique ou du reste non politisé ; avec toujours un corps électoral les conseillers municipaux. Et si le rapport circonstancier avait épousé cet esprit de s’intéresser à la question de la politisation du sénat, nous aurions reconnu le mérite de leurs réflexions. Toutes fois, il appartient au chef de l’Etat toute la latitude qui sied pour faire mentir les détracteurs du sénat.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2013 à 21:16, par Man En réponse à : Mise en place du Sénat : Le rapport du Comité de suivi enfin livré à la presse

    Le Président du Faso devrait réfléchir avant l’élection des premiers Sénateurs.Si il veux maintenir le climat sociale agréable ,il a intérêt de ne plus parler du sénat.Le peuple burkinabé n’a pas besoin du sénat pour le moment même si notre constitution le recommande. Actuellement la population à besoin de condition acceptable car dans ce foutu système on ne peu espérer à une vie décente.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des jeunes outillés sur l’analyse des politiques publiques et la stratégie de plaidoyer
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés