Incivisme dans la circulation routière à Ouagadougou : un accident spectaculaire sur l’axe Ouaga- Kaya

mercredi 28 août 2013 à 23h00min

Entre 17 heures 30 et 18 heures ce mardi 27 août 2013, un embouteillage monstre se constatait entre l’Hôtel Silmandé et le parc urbain Bangr Wéogo. Et pour cause, un curieux accident de la circulation attirait l’attention des passants. Un accident qui méritait un détour parce qu’il s’est passé entre un motocycliste et un charretier.

Incivisme dans la circulation routière à Ouagadougou : un accident spectaculaire sur l’axe Ouaga- Kaya

Une charrette chargée de tas de ferrailles et de chaises en plastique tirée par deux jeunes gens en direction de Kossodo a été percutée au niveau de l’Hôtel Silmandé par un motocycliste roulant à vive allure dans la même direction. Sur les lieux de l’accident, le premier fait qui attire le passant, c’est la lourde charge de la charrette. La ferraille et les chaises en plastique qui jonchent le sol montre tout le danger qu’une telle charge représentait pour les usagers de la route, surtout aux heures de pointe.

La moto aurait percuté la charrette sur le flanc droit avant que son conducteur ne soit projeté à près de deux mètres. L’état de la moto traduit tout autant le caractère spectaculaire de l’accident, mais aussi et surtout l’idée que l’on peut se faire de l’état de santé des victimes. En effet, des deux jeunes gens sur la moto, le conducteur est grièvement blessé et a été conduit au centre de santé par les Sapeurs pompiers. Quant aux charretiers, ils ont eu plus de chance et se sont tirés avec des égratignures.

Les témoins de l’accident accusent le motocycliste de rouler à une vitesse supérieure à celle acceptée dans les agglomérations. D’ailleurs, certaines de ses connaissances présentes sur les lieux décrivent un individu aimant conduire à toute vitesse et ne respectant pas le code de la route. A cause de la vitesse avec laquelle il conduit et qui l’expose à des risques d’accidents, des témoins disent que son mécanicien avait même conseillé à sa mère de lui retirer la moto.

Cet accident de circulation aussi anecdotique qu’il paraisse, pose comme dans de nombreux cas d’accidents le problème de la sécurité routière et spécifiquement la responsabilité des conducteurs dans l’occurrence des accidents. Le respect du code de la route ne semble pas constituer un devoir au regard de l’observation de la circulation routière à Ouagadougou.

L’on est en droit de se demander si cette situation ne pose pas un problème de discipline. Sans doute, est-il nécessaire pour le politique de comprendre les logiques des usagers de la route afin de prendre les décisions qui siéent.

Bouraiman Zongo et Zakaria Soré

Messages

  • les autorités doivent confisquer pour un temp donné les motos et permis

    • 26 ans au pouvoir.il ya qoi d normal dans ce pays ? l’incivisme est a tous les niveaux.plus personne ne respecte la loi

    • C’est vrai sauf qu’au Burkina la majorité des conducteur ne connaissent pas le code de la route.
      Le port du casque à été rejeter par la population en plus les engins ne subissent aucune autorisation de mise sur le marché dc à chacun d’assumer ses responsabilités...

    • La circulation devient vraiment difficile à ouagadougou. Les radars ont commencé à flasher les véhicules roulant à plus de 50km/h. Cependant, il faudrait appliquer cela aussi aux motocyclistes car ceux-ci roulent à plus de 50km en ville.

    • J’attire l’attention de la Police que les radars ne doivent pas être utilisés uniquement pour les voitures mais pour tout usager de la route. les excès de vitesses se font aussi bien à moto qu’en voiture. En opérant de tels contrôles à tout engins, tout le monde respectera la limitation de vitesse. Prompt rétablissement aux victimes...

  • Cet accident relance une fois de plus la question de l’incivisme au Burkina. les autorités doivent prendre leurs responsabilités et punir sévèrement tout contrevenant

  • On ne peut pas faire respecter la limitation de vitesse en vendant a des jeunes ivres de sensations fortes des motos a forte cylindree meme si on placait un agent de Police a chaque intersection de rues. C’est comme quand on offre un jouet a un enfant a Noel en lui interdisant de le casser ; tres souvent il le casse avant meme le nouvel an. On peut par contre interdire l’importation de motos surcylindrees, surtout celles destinees aux deplacements de nos enfants. Cependant, la vitesse n’est pas seulement l’apanage des jeunes car memes des personnes agees s’y adonnent.

  • la circulation de ouagadougou devient de plus en plus du hasar tros de gens ne respect plus les codes de la route ce qui represente un danger pour la population.

  • Non content de causer des dégâts aux autres usagers de la circulation ce jeune inconscient qui Dieu merci s’en tire à bon compte met sa pauvre mère dans des difficultés avec cette rentrée scolaire qui s’annonce Vivement que sa famille l’oblige à prendre désormais le bus pendant un bon moment ça va refroidir ses ardeurs d’ado suicidaire !!!

  • La circulation dans les grands centres urbains du BF notamment à OUAGA doit constituer une réelle préoccupation pour les autorités s’ils ne sont pas des irresponsables. Tant cette circulation représente un danger pour tous les usagers de la route , que le lieu d’étalement de l’incivisme pour les uns et de manque d’éducation pour les autres.

  • En toute évidence la vitesse serait pour quelque chose. Il faut aussi que la mairie prenne ses responsabilités face à ce transport par chariot / charrette car nos vois sont très étroites. Il y a des inconscients qui ne respectent pas leur vie ne parlons pas de la vie des autres.
    La police municipale est OU même ?

  • Une application stricte de la loi de 1978 obligeant les conducteurs de vélomoteur et motocycliste à disposer d’un permis A1 et A est nécessaire.
    Tant qu’on aura sur nos routes des conducteurs qui ne connaissent rien au code de la route ce genre d’accident est inéluctable.

  • Une triste réalité de notre quotidien sur les routes traduisant la mentalité et le niveau de responsabilité civique des burkinabè. Presque tous les jours j’ai le coeur meurtri, colereux lorsque je prends n’importe quelle voie de Ouaga. C’est avec consternation que je vois que la majorité des ouagalais n’essaie même pas de respecter le code de la route. Cyclistes, motocyclistes, automobilistes : élèves, commerçants, paysans, fonctionnaires, hommes de tenue (policiers, militaires...), conducteurs de véhicule fond rouge, bleu, ... sont dans la danse. Ignorance ou incivisme ? je dirais incivisme, car à waga tout le monde sait au moins qu’il faut respecter les feux tricolores ou qu’il y’a par endroit, une voie pour les automobiles et une autre pour les cyclistes, mais rare sont ceux qui les respectent. Et que dire des automobilistes qui brûlent les feux ou qui font excessivement la vitesse, quand on sait qu’il ont des permis de conduire ? Tout le monde se dit pressé, alors qu’être pressé c’est aussi être prudent pour pouvoir arriver sain et sauf à destination. Et que font seurieusement les autorités pour y remédier ?? manque de volonté ferme ou Impuissance ??? Ces genres d’accident sont des leçons pour ceux qui ne respectent rien en circulation, mais le drame est qu’ils mettent la vie des autres en danger.
    Vivement que chacun prenne conscience de sa responsabilité en circulation pour le bien de tous , car les hommes ont beaucoup tué des hommes sur la route par par irrespnsabilité, par incivisme. Respecter les règles de la circulation ne nous enlève rien, bien au contraire...

  • Il faut dire que le non-respect est devenu le « normal » chez beaucoup de Ouagalais. Le dimanche j’allais en ville, du feu de l’Hôpital au feu du rond-point des nations unies, deux femmes étaient devant moi, une avec son enfant et l’autre seule. C’est vrai qu’elles ne faisaient pas la vitesse mais le seul feu tricolore qu’elles ont respecté, c’est celui devant la gendarmerie. On peut se demander quelle serait l’attitude de l’enfant vis-à-vis des feux, qu’étant derrière sa maman, celle-ci brûle allègrement les feux tricoles. Pourra-t-il accepter un jour les remarques d’une autre personne que ne pas respecter le feu tricolore est une infraction ?

  • Ouais ouais ouais ... l’article est orienté contre le motocycliste, alors tout le monde y va de son venin contre le motocycliste qui se transforme très vite en ado "suicidaire" (je n’ai rien ku de tel dans l’article !). Mais ces charrettes qui trainent au milieu de la circulation obligeant bon nombre de véhicules à zigzaguer et à se mettre en danger ? ça ne choque personne ? partout sur les voies elles sont là, traversant les carrefours n’importe comment, débouchant de derrière un voiture en stationnement, laissant tomber leur chargement dangereux sur la voie... He ho, faudrait savoir qui n’est pas à sa place sur les voies !?

  • Ouais ouais ouais ... l’article est orienté contre le motocycliste, alors tout le monde y va de son venin contre le motocycliste qui se transforme très vite en ado "suicidaire" (je n’ai rien ku de tel dans l’article !). Mais ces charrettes qui trainent au milieu de la circulation obligeant bon nombre de véhicules à zigzaguer et à se mettre en danger ? ça ne choque personne ? partout sur les voies elles sont là, traversant les carrefours n’importe comment, débouchant de derrière un voiture en stationnement, laissant tomber leur chargement dangereux sur la voie... He ho, faudrait savoir qui n’est pas à sa place sur les voies !?

  • Vous refusez de porter des casques, vous refusez de respectez les feux et les stop , pardon au moins faut roulez doucement ... Vitesse, fatigue, alcool responsable de 99% de accidents de la circulation pensons y

  • Même l’incivisme c’est la faute au pouvoir, ah vraiment....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés