Ce qu’ils comptent faire : Drissa Sinon, directeur régionale de la Fonction publique du Travail et de la Sécurité sociale

dimanche 23 juin 2013 à 13h16min

« Cette initiative d’informer les acteurs à la base est très bonne. Quand on sait qu’il se dit beaucoup de choses sur le Sénat, on a l’impression qu’il y a un problème. Ces échanges avec la mission du gouvernement, laissent voir que c’est une question qui a été consensuelle au niveau des forces politiques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Alors, si elle a été intégrée à la Constitution, je pense que c’est tout à fait logique qu’on aille vers la mise en place du Sénat. C’est du reste pourquoi j’apprécie la rencontre qui nous permettra, nous à la basse, de relayer la vraie information auprès des populations. J’estime que le débat sur sa régularité ne tient plus ».

Alain Sanou, 1er adjoint au maire de l’arrondissement n°7 : « Il s’agit là de renforcer la démocratie dans notre pays »

« J’apprécie cette démarche du gouvernement à partager la vraie information sur le Sénat. Il faut d’ailleurs que cette initiative se poursuivre et aille au-delà des forces vives. Le Sénat, à mon avis viendra renforcer la démocratie dans notre pays. Et qui dit démocratie, dit partage équitable de la chose publique pour le bonheur des populations burkinabè. Je pense alors que la mise en place du Sénat viendra apporter un plus à ce bonheur. Nous nous engagerons en tant qu’élu local à partager ces informations avec les populations ».

Issouf Sanou, enseignant : « Pourquoi pas un référendum ? »

« Lorsque l’information vient de la source sur une question majeure qui divise le peuple, cela ne peut que couper court aux différents commentaires qui courent un peu partout. De mon point de vue, dans la mesure où les partis politiques ont un cadre de débat qu’est l’Assemblée, le débat doit demeurer là-bas. Au niveau des collectivités territoriales, le débat peut se faire au niveau des conseils municipaux ou régionaux. Mais si un certain pourcentage de populations estime que c’est une question majeure qui incombe à tous, et que nous sommes dans un Etat démocratique, il y a lieu de solliciter l’arbitrage de ce peuple pour mettre fin à ces divisions. La question sur la mise en place du Sénat ne devrait plus être abordée en ce sens que le Sénat est constitutionnel. Si les seuls politiques ne peuvent pas trancher, nous serons obligés de faire recours à un référendum ».

Encadré

Ils seront installés avant le 25 septembre

L’élection ou la nomination des sénateurs se fera pendant ces vacances. C’est ce qu’a informé Moussa Ouattara lors des échanges avec les forces vives. En fait, ils doivent obligatoirement être nommés avant l’ouverture de la prochaine session de l’Assemblée nationale au cours de laquelle leurs mandats devront être validés.

Un sénateur est irrévocable

Les sénateurs sont irrévocables après leur nomination ou élection. Cela pour leur permettre d’agir en toute liberté. Cette irrévocabilité répond au souci de leur permette de bien jouer leur rôle de régulateur.

Le Sénat est la deuxième chambre parlementaire, avec les mêmes attributions que l’Assemblée Nationale, à savoir : voter la loi, consentir l’impôt et contrôler l’action du Gouvernement. Le mandat des Sénateurs est de 6 ans.

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juin 2013 à 06:47, par Bouglass
    En réponse à : Ce qu’ils comptent faire : Drissa Sinon, directeur régionale de la Fonction publique du Travail et de la Sécurité sociale

    Si l’opposition était sur le terrain, cette contre-vérité qui stipule qu’elle a été associée à l’idée de création du Sénat aurait été relevée !!
    Les gens ont été intoxiqués par les délégations qui ont envahi les régions !!
    Gouvernement (=CDP) pourquoi ces délégations ne sont constituées que de natifs des zones sillonnées ? Est-ce à dire que les explications se mènent dans les langues nationales ou pour cultiver le régionalisme ? Si cela est, c’est une forme d’incivisme. Un Moussa Ouattara ne pouvait-il pas avoir les arguments pour expliquer l’action gouvernementale aux dorilais ou un Baba Hama serait-il aphone face aux bobolais, un Salif Kaboré ne pouvais expliquer aux ouagalais le Sénat ? Juste une remarque.
    Je demande au gouvernement d’éviter de cultiver le radicalisme stéril : quand une mesure est décriée par la grande masse et s’installe de manière à égratigner la paix, il faudra avoir la sagesse de dialoguer afin d’adopter une solution consensuelle. Les explications-intoxications ont fini par laisser un arrière-goût de mensonge et de tromperie.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2013 à 07:06, par Bouglass
    En réponse à : Ce qu’ils comptent faire : Drissa Sinon, directeur régionale de la Fonction publique du Travail et de la Sécurité sociale

    Si l’opposition était sur le terrain, cette contre-vérité qui stipule qu’elle a été associée à l’idée de création du Sénat aurait été relevée !!
    Les gens ont été intoxiqués par les délégations qui ont envahi les régions !!
    Gouvernement (=CDP) pourquoi ces délégations ne sont constituées que de natifs des zones sillonnées ? Est-ce à dire que les explications se mènent dans les langues nationales ou pour cultiver le régionalisme ? Si cela est, c’est une forme d’incivisme. Un Moussa Ouattara ne pouvait-il pas avoir les arguments pour expliquer l’action gouvernementale aux dorilais ou un Baba Hama serait-il aphone face aux bobolais, un Salif Kaboré ne pouvais expliquer aux ouagalais le Sénat ? Juste une remarque.
    Je demande au gouvernement d’éviter de cultiver le radicalisme stéril : quand une mesure est décriée par la grande masse et s’installe de manière à égratigner la paix, il faudra avoir la sagesse de dialoguer afin d’adopter une solution consensuelle. Les explications-intoxications ont fini par laisser un arrière-goût de mensonge et de tromperie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés