Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

lundi 10 juin 2013 à 22h20min

Le mois de mai aura été mis à profit par l’opposition politique burkinabè pour faire des sorties médiatiques. Après le point de presse pour annoncer l’installation du président de l’UPC, Zéphirin Diabré, comme chef de file de l’opposition, les partis de l’opposition ont dénoncé, sans faire de propositions, l’augmentation du prix du gaz butane dans une déclaration de presse. Puis, c’est au tour des députés de l’opposition de tenir une journée d’information sur leurs actions au Parlement, ce dans le but d’empêcher la mise en place du sénat. Par ailleurs, les multiples sorties médiatiques du chef de file de l’opposition traduit une volonté de rupture d’avec l’image d’une opposition amorphe. Mais cela ne ressemble-t-il pas plus à de la propagande qu’une réelle proposition d’alternative face à la politique du gouvernement ?

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Opposition Burkinabè :  Plus de propagande que de propositions alternatives

On ne cessera de le répéter, les partis de l’opposition politique en Afrique dorment souvent sur leurs défaites et n’attendent que les échéances électorales suivantes pour se faire voir.

Un manque de dynamisme qui ne permet pas aux leaders de ces partis d’acquérir des expériences nécessaires pour gérer au mieux l’Etat s’ils parvenaient au pouvoir. C’est le cas en Guinée avec Alpha Condé et avant lui, Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

L’opposition, de façon générale, se met toujours dans le rôle de dénonciateur des actes de mal-gouvernance de la majorité. Les médias sont, à cet effet, pris d’assaut pour faire entendre leur voix, leur position par rapport à une situation sociopolitique donnée. Alors qu’il n’est pas possible pour elle de poser des actes pour donner une réponse aux préoccupations des populations.

Au Burkina par exemple, depuis la désignation du président de l’UPC, Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition, c’est une omniprésence dans la presse pour peu qu’il organise un quelconque événement. Certes, la volonté de prendre l’opinion publique nationale à témoin de «  ?ses actions ? » n’est pas une mauvaise chose en soi ? ; cependant, il semble plutôt dans l’ambiance d’un activisme devenu un mode de gestion de l’opposition.

L’opposition peut-elle se démarquer ? ?

Les manifestations jusque-là menées par les partis de l’opposition semblent être plus des actions d’éclat qui, peut-être, ne donneront pas grand-chose comme résultat palpable. Certes, on ne nie pas que ces actions peuvent avoir des effets, mais le plus important, c’est d’adopter une démarche basée sur une stratégie beaucoup plus solide, faites de propositions alternatives.

On n’a pas encore vu ou entendu parler d’un programme cohérent du chef de file de l’opposition. Il commence à peine à y réfléchir avec l’installation ce 25 mai de 15 comités commis à cet effet. La dénonciation de l’action gouvernementale ne se fait pas qu’avec des actions d’éclat ? ! Il faut une vision mieux construite avec une démarche méthodique.

Par exemple, pour l’augmentation du prix du gaz butane, l’opposition devait mettre à contribution toutes les compétences en la matière à travers une étude pour démontrer le contraire de ce qu’a laissé entendre le gouvernement. Mais, hélas, c’est une simple déclaration dans les colonnes des journaux dénonçant l’augmentation du prix.

De plus, par rapport au débat sur le sénat, l’argumentaire avancé par le chef de file de l’opposition semble des plus légers. Sa conviction de croire en une possible modification de l’article 37 de la Constitution avec l’instauration du Sénat est également une sorte d’amalgame.

C’est du reste ce qu’exprime le ministre d’Etat, ministre chargé des Relations avec les Institutions et des Réformes politiques, Dr Bognessan Arsène Yé ?lorsqu’il souligne : « J’ai fait tous les efforts ?inimaginables pour voir un lien, mais je n’en ai pas vu ». ?Et de poursuivre ? : « Actuellement, il n’y a pas de processus de révision de l’article 37 ? ».

C’est normal pour le chef de file de l’opposition de s’essayer dans des actions de grande mobilisation, mais ce qu’il faut c’est s’engager dans une logique de propositions alternatives. Pour ce faire, l’opposition doit imaginer des stratégies beaucoup plus méthodiques.

Et Zéphirin Diabré, pour avoir travaillé dans des institutions internationales sait très bien qu’il faut se démarquer de cette façon de s’agiter pour proposer une démarche scientifique et méthodique pour mener des actions qui produiront des résultats probants.

Abou OUATTARA
L’Hebdomadaire du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 juin 2013 à 18:16
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    MONSIEUR OUATTARA, votre analyse est très pertinente.Au lieu de passer tout son temps à crier sur les toits que le gouvernement fait ceci ou fait cela faites de fois des propositions permettant de bien faire.Du passage de MONSIEUR ZEPHERIN au gouvernement a-t-il pu faire quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2013 à 20:58
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Il est évidemment plus facile de déconstruire "critiquer" que de construire ! Il n y a Rien de concret ici

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2013 à 21:04, par panong
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Quel est ton metier à toi ? Tu n’as pas encore compris ce que c’est que le journalisme ni l’environnment politique de ton pays. C’est la mort dans l’âme qu’on lit ces genres d’ articles.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2013 à 21:04, par ZEKOULA
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Un adage dit que si ce q"’on a a dire est moins que le silence vaut mieux se taire .

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2013 à 21:06, par boueto
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    c’est faut votre propos mr le journaliste.l’opposition avait dit clair et fort que l’argent du senat peut servire pour diminuer les prix du carburant,gaz et reglage des problemes lié a l’hiniversité

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2013 à 22:04, par zampou
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Foutez le camp ! Ce n’est pas avec un pouvoir comme le CDP qu’il faut perdre le temps à faire des propositions. Si le CDP ’écoute pas ses propres cadres, ce n’est pas l’opposition qu’il va écouter. Zeph, garde tes idées au secret sino il vont te les voler.On les connait !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2013 à 22:34, par kaiserrasbank
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Mon cher Abou êtes vous sur que ce n’est pas vous qui vous agiter ??? Je suis dur que si vous vous relisez une seconde fois avec un peu plus de professionnalisme vous verrez vos contradictions internes...C’est à Zeph de résoudre les problèmes crées par le CDP ???Non c’est d’ailleurs même légitime de garder ses solutions et quand il prendra le pouvoir il les mettra en oeuvre...Je pense que vous êtes d’accord avec l’augmentation du prix du gaz ??Et bien continuez sur votre lancée !!! Etre journaliste c’est être éthique et professionnel.Pensez aux peuple et non à votre ventre !!!!sans rancune..

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 03:13, par Sidpasata - Veritas
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    >>>D’UN : Ce n’est pas à l’opposition de proposer un programme de gouvernement à la majorité en charge du pouvoir d’État. Il vous faudra d’abord convaincre la majorité de gouverner avec le programme de l’Opposition. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- >>>DE DEUX : Vous semblez dire que l’opposition critique sans faire aucune proposition, mais je crois que vous êtes comme ceux qui sont au pouvoir. Vous êtes sourds et vous n’écoutez pas ; donc vous n’entendez pas les autres quand ils proposent autre chose à la place de vos idées. Sinon nous avons entendu l’Opposition parler de ce qu’on pouvait faire (pour la santé, l’université, la réduction de la cherté de la vie...) avec le budget destiné à la création et au fonctionnement du Sénat. -------------------------------------------- >>>>SI VOUS N’AVEZ PAS CONSCIENCE QUE VOUS ÊTES SOURD, VOUS FINISSEZ PAR ÊTRE CONVAINCU QUE CE SONT LES AUTRES QUI SONT MUETS ET NE PARLENT JAMAIS !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 03:31, par Au nom de la démocratie
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Mr le journaliste, ce que vous avez écrit est archi faux. Le chef de file de l opposition a fait de brillantes propositions suite à la situation explosive à l université et récemment recommandé au P M de traduire en actes les propositions pour avoir une vraie paix au Burkina. Il s est prononcé dans toutes les situations concernant les burkinabé. C est une aberration vous faites.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 07:03, par sidrata
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    "le chef de file de l’opposition de s’essayer dans des actions de grande mobilisation" très bien dit. malheureusement il ignore que le peuple ne sera laissera pas entrainé dans ses intentions suicidaires. sa logique de printemps du Burkina Faso, on le voit venir. il n’a qu’à s’essayer dans les propositions effectives de changement pour mieux avoir le peuple avec lui.
    bonne journée à tous

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 07:14, par Malick
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Évidemment, chacun défend son pain. Continuez, messieurs de l’Hebdo. Je me demande comment vous faîtes pour regarder vous enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 07:31
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    bel analyse et merçi de rappeler à nos chers opposants que nous les votons pas pour faire de la propagane mais pour exprimer de nouvelles idées (lumineuses bien sûr).

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 08:03, par materialisation
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    mon cher presse poubelle toi meme tu manque d’imagination. ton argumentaire n’est pas pertinent. comment voulez vous dans ce Burkina emergent que l’opposition face une etude avant de denoncer. ensuite tu dit que le chef de file de loppostion n’a pas de proposition alternative tu est aller trop loin avec ce que ce leader a pu faire en si peu de temps.
    en definitive j’ose espere que tu nest pas un messager

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 08:12, par zopa
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    La majorité gouverne et l’opposition s’oppose ; n’est ce pas un bonze du cdp qui l’a dit ? L’opposition dénonce les tares et les manquements des gouvernants en place. Pourquoi proposer des solutions ? Si le gouvernement est incapable, qu’il cède sa place. Mon frère Ouattara, C’est ça la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 08:13, par CI
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Si le redicule tuait voila quelqu’un qui allait mourir cadeaux, ce n’est pas un journaliste ce messieur, c’est un journaleux tchrouuuu

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 08:17, par Minnayi
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Cher journaliste, vous semblez toujours naïf parce que vous continuez à croire en la parole de nos dirigeants. Que vaut aujourd’hui la parole d’un certain A. B. YE ? Rien du tout ! Avez-vous déjà oublié le PM qui avait déclaré une chose devant la représentation nationale et le lendemain il faisait le contraire ?

    Et même, lors dU CCRP : On avait promis de se limiter aux propositions consensuelles, et après on disait qu’il fallait continuer la réflexion sur les points non consensuels y compris la modification de l’article 37. Bref, il faut vous aussi faire des critiques constructives au lieu de rappeler aux gens que votre journal existe !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 08:32, par SH
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Cela ne surprend personne vue que l’écrit émane de l’hebdo qu’on connait tant. Du reste l’opinion publique sait que ce journal fait du "griotisme " pour se faire de la place au soleil ; nous savons également que ce journal est financé par les milliards provenant des mines d’or du faso. De toute façon le peuple n’est pas dupe on va solder votre compte après 2015. Le cas de Karim WADE en dit long.Suivez mon regard. Tous ceux qui avant ce pouvoir ne pouvaient mobiliser 100 000F comme chiffre d’affaire et qui se retrouvent milliardaires aujourd’hui doivent justifier leur miracle. Même s’il faut ressusciter les TPR on le fera tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 08:39
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Mr OUATTARA est-il journaliste ou un individu qui donne son avis ? S’il est journaliste c’est dommage mais s’il est quelqu’un qui donne son point vue ça le regarde. L’opinion nationale sait parfaitement que l’opposition à commencer à faire un travail remarquable. Si tu as des proposition à faire Mr OUATTARA tu consulte le comité mis en place pour faire des proposition. Ne nous embrouiller pas on vous connait

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 08:50
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Si lui là est journaliste c’est grave pour notre pays, on sait il veut nomination

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 09:02, par kossi
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    ce n’est pas la peine de réagir car le journaliste de l’hebdo dont on connait la ligne a repondu à sa question lorsqu’il reconnait qu’ "Il commence à peine à y réfléchir avec l’installation ce 25 mai de 15 comités commis à cet effet".

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 09:37, par Mazawa
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Merci à Zephirin DIABRE d’avoir rendu cette opposition dynamique ! Et surtout bonne continuation !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 11:44, par أنصار بوركينا@Ançar Burkina
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Sacré journaliste Burkinabé. Certains sont reconnaissables par le titre de leurs articles a cause de leur ancrage définitif et irréversible à certaines chapelles. C’est vrai qu’il ya dans notre pauvre Faso des journalistes professionnelles, des journalistes "alimentaires" et sans doute des journalistes de propagande politique au service des politiques. Le pauvre nouveau CFO du Burkina qui a à peine 2 mois de fonction et à qui on ne reproche pas une léthargie mais plutôt un activisme de mauvais goût doit donc faire des propositions alternatives comme s’il s’agissait d’un jeux de carte alors qu’il a déjà communiqué sur la démarche et le processus devant aboutir à l’élaboration de son programme alternatif de Gouvernement. À mon humble avis le COF ne doit pas faire de l’improvisation pour amuser la galerie avant l’achèvement de son document de programme alternatif . Et ce document eut égard à son importance doit être élaborer avec tout le sérieux requis parce qu’il s’agit de prendre en compte les aspirations d’émergence de toutes les composantes de la société Burkinabé et non d’un clan ou une dynastie. Alors souffrez que le COF exécute son agenda au service de sa vision et ses ambitions pour le FASO qui ne doivent pas être les mêmes que les vôtres.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2013 à 12:43, par SYA
      En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

      hé mes chères internautes soufrer bien que l’on critique l’opposition car quand ils seront au pouvoir un jour on les critiquera pire que ça. Et je suis sur que vous qui ne voulez pas du critique de l’opposition vous serrez les premiers a le faire. Alors fautez nous la paix a vouloir que les journalistes écrivent ce que vous voulez. On dira un mot au chien et a l’os aussi que vous voulez ou pas a bon entendeur salut.

      Répondre à ce message

      • Le 11 juin 2013 à 21:07, par Sya_son
        En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

        Et toi, commence par laisser le nom Sya là où tu l’a pris car tu n’en es pas digne. Tu n’es pas différent du pseudo-journaliste qui fait honteusement etalage de son parti pris ; vous n’êtes que des griots et des profiteurs d’un régime totalement pourri et moribond.
        Pire pour vous, c’est avec des individus médiocres et opportunistes comme vous que la ville de Sya ne fait que reculer. Honte à vous ; il arrivera le jour où tout cela va cesser !

        Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 13:09
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    C’est bien,mais il faut que le CFOB,controle certains milieux avant de mettre ses pieds.si non il risque d’ètre corrompu.Bon vent à ses actions.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 16:03, par Ximo
    En réponse à : Opposition Burkinabè : Plus de propagande que de propositions alternatives

    Désolé mais vous seriez un politique que vous comprendriez qu’en la matière la seule façon de conquérir le pouvoir et de le conserver, c’est de mettre régulièrement à nu les insuffisances et autres lacunes du pouvoir, afin de se faire la côte !
    Suivez le débat politique partout dans le monde et dites dans quelle démocratie vous trouvez une opposition en charme avec le parti au pouvoir !
    Le plan social (assurance maladie pour tous les américains) de Barak Obama malgré ce qu’on peut lui voir de généreux n’a-t-il pas écorché sa popularité du fait des analyses produites par le camp républicain sur le coût de ce projet ?
    Et que dire des agitations de l’UMP autours de l’affaire CAHUZAC ?
    Et par ailleurs il est non seulement très hasardeux mais
    aussi surtout très léger de votre part, de prétendre que l’opposition à travers son chef ne dispose d’aucune vision ! Bien que le parti fusse assuré de s’en tirer avec un bon score, ne pensez-vous pas qu’il serait ourdi, voire scrupuleux de se mettre à échafauder un plan quinquennal en qualité de CFOP, alors que son investiture semblait ne pas être une priorité ?
    Cet article tourné à l’en vers vous ferrait rougir !
    J’aime encore mieux qu’en tant que journaliste, vous travailliez à nous obtenir des informations de fond, plutôt qu’à plonger dans des analyses qui sont plus l’apanage de l’homme de la rue !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés