Mamadou Kabré, président du ‘’PRIT-Lannaya’’ : L’Homme aux deux micros

lundi 27 mai 2013 à 23h17min

Mamadou Kabré sait faire la part des choses entre le journaliste qu’il est (il travaille à la Radio nationale du Burkina) et ses activités politiques. C’est en tout cas la réponse donnée par le président du Parti républicain pour l’indépendance totale, le PRIT-Lannaya, le 25 mai 2013 à la Maison de la Ouagadougou ; c’était en marge des travaux du Forum national sur la cohésion sociale et la paix organisé par l’association Vivens et ses partenaires.

                                          Mamadou Kabré, président du ‘’PRIT-Lannaya’’ : 	        L’Homme aux deux micros

Appelé au présidium aux côtés de Rémi Dandjinou de la télévision privée Canal3, afin d’échanger sur la contribution de la presse dans la cohésion sociale, Mamadou Kabré s’est vu contraint (par une question) de lever un coin de voile sur sa propre expérience d’opposant politique, engagé dans un média public.

Lui qui, bien souvent, se retrouve sur le terrain chaud de l’actualité nationale, à couvrir des événements à forte valeur politique.

Pas d’amalgame possible

La réponse du journaliste s’est voulue directe et sans équivoque : Depuis 23 ans dit-il qu’il fait ce métier (de journaliste) il s’est toujours évertué à l’exercer dans les règles de l’art. Ce qui, pour lui, exclue toute confusion possible d’agenda.

Une attitude qui, à l’entendre, le met totalement à l’aise sur n’importe quel terrain : Qu’il s’agisse des activités de l’opposition ou de celles du pouvoir en place.

Rigueur et professionnalisme

A ceux qui en douteraient, il affirme avoir voyagé 6 fois dans l’avion présidentiel et une fois avec celui du Premier ministre, sans que cela n’influe négativement sur sa façon de travailler.

Mais lorsque le journaliste lâche le micro de la radio pour empoigner celui du chef de parti, c’est une toute autre affaire qui commence. Car pour un leader d’opinion, Mamadou Kabré n’a pas sa langue dans la poche.

Dans ses interventions, il n’est pas du tout tendre avec le pouvoir actuel. Pour cela il sait parfois aller chercher loin les mots qui cognent !

Juvénal Somé

Lefaso.net

Messages

  • C’est bien de découvrir qui sont certains chefs de parti

  • courage prési, c est pas facile d etre opposant au Faso....!

  • - Encore quelqu’un qui préfère être tête de rat que d’être queue d’un lion.

    Mangecratie, quand tu nous contamines jusqu’aux os !

    Par Kôrô Yamyélé

    • Yamyele, cessez de braire inutilement chaque fois que l’on annonce que quelqu’un est chef de parti. Dans tous les pays du monde il y a de nombreux partis. Et chaque citoyen peut y trouver son compte.
      Ce sont des individus comme vous qui réclament aux Rock, Salif Diallo et autres de créer leurs partis politiques, et qui vocifèrent quand d’autres le font. Combien parmi vous ont applaudi quand Mme Sere/Sereme Saran a créé son parti ? Et pourtant c’est juste parce qu’elle ne voulait plus n’être que queue de lion aux ordres qu’elle l’a fait. C’est son droit.
      Et M. Kabre a le même droit.
      CESSEZ LES CRITIQUES NON CONSTRUCTIVES !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés