Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Union Européenne : 13,11 milliards FCFA pour la bonne gouvernance dans les Etats de l’Afrique de l’ouest

Accueil > Actualités > Economie • • samedi 13 avril 2013 à 19h20min
Union Européenne : 13,11 milliards FCFA  pour la bonne gouvernance dans les Etats de l’Afrique de l’ouest

Accompagner les efforts de bonne gouvernance économique en Afrique de l’ouest, c’est à cette fin que l’Union européenne (UE) met à la disposition de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) plus de 13 milliards de nos francs. Ce financement dont les documents d’authentification ont été signés ce 12 avril 2013 à Ouagadougou, intervient dans le cadre du 3ème cycle d’AFRITAC (Appui à la bonne gouvernance économique en Afrique de l’ouest) Ouest-1 et 1er cycle d’AFRITAC-2.

En rappel, c’est en novembre 2008 qu’est intervenue la signature du document de stratégie régionale de coopération UE-Afrique de l’ouest, maquant le point de départ de courtoises consultations entre l’institution européenne et sa sœur de l’Afrique de l’ouest. Depuis, la confiance n’a de cesse de s’instaurer entre elles ; ce qui sans doute a milité en faveur du présent projet de financement pour appuyer la bonne gouvernance.

Ce projet vise à contribuer à l’amélioration de la gouvernance économique en Afrique de l’ouest grâce notamment à un approfondissement de l’intégration régionale et au renforcement du pilotage des politiques économiques et financières viables et harmonisées au niveau de la région. Et l’explication en est que, selon le président de la commission de l’UEMOA, Cheikhe Hadjibou Soumaré, « on ne peut pas faire le développement sans une bonne gouvernance économique et financière ».

D’une durée opérationnelle de cinq ans assortie d’une phase de clôture de deux ans, ledit projet sera mis en œuvre par le Fonds monétaire international (FMI) en gestion conjointe. Dans la pratique, la Commission de l’Union européenne mettra les fonds, à l’issue de la signature avec le FMI de deux conventions dont l’une pour l’AFRITAC Ouest I et l’autre pour l’AFRITAC II, à la disposition du Fonds au profit de l’UEMOA.

Le projet devra contribuer à améliorer la mise en œuvre des programmes régionaux développés par les commissions de l’UEMOA et de la CEDEAO en matière de collecte et d’emploi des recettes, ainsi qu’en ce qui concerne la gestion des finances publiques, des marchés monétaires et financiers, des statistiques et de la transition fiscale.

Dans le cadre de ce projet, le suivi des politiques macro-économiques au sein des Etats membres de ces espaces communautaires devra aussi trouver à être renforcé au moyen d’outils méthodologiques appropriés.

Mieux, dira Alain Holleville, Ambassadeur de l’UE au Burkina, « ce projet est destiné in fine, à améliorer la vie des gens, en ce sens qu’il devra produire des résultats sur la vie des gens en favorisant l’intégration régionale et l’efficacité des grandes politiques publiques ».

Fulbert Paré

Lefaso.net

Messages

  • De l’argent pour soutenir les disciples du Roi bravo lunion European

  • C’est vraiment des disciples. Les dirigeants des zones CFA savent bien que ces financements ne valent pas l’argent que ces européens gagnent sur le dos des Africains. Après le trésor public français c’est aujourd’hui la banque centrale européenne qui contrôle le CFA et l’or des des banques BCEAO (Afrique ouest) et BEAC (Afrique du centre). Ca tout le monde le sait. Ce que beaucoup ne savent pas, c’est que les Pays de la zone Cfa reversent aussi 50% des devises issues des exportations dans un compte spécial du ministère des finances de la france. Nos dirigeants le savent et n’essayent pas de se libérer.

    Soyons logique : est-ce que si les européens n’avaient pas leurs intérêts dans tous ces financements (aide au développement, dons pour ceci cela), ils allaient continuer de financer ? La réalité c’est qu’ils donnent avec la main gauche et retirent avec la main droite. Est-ce De Gaulle avait que dit que les pays n’ont pas d’intérêts, ils n’ont que des amis ?????????

  • Une bonne gouvernance économique en Afrique de l’ouest, avec des Guiro est liberté ?
    Si L’union Européenne dit des choses comme ça, on ne va plus les prendre au sérieux. L’union Européenne doit aussi approcher la société civile pour mieux comprendre les choses.
    Si jusqu’à là, on ne parle pas de délit d’apparence dans ce pays, ça veut dire ce que ça veut dire.
    Si il finance pour que ça soit utiliser pour payer de gros véhicules, construire de grosses villa, utiliser une bonne partie des ces fonds à de fin personnels, si c’est ça la bonne gouvernance, on va vous applaudir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées portes ouvertes des entreprises culturelles : Les acteurs satisfaits de l’organisation de la 2e édition
Financements extérieurs : TruBudget, le logiciel qui assure la transparence
Contrôle fiscal : 50 agents en ordre de bataille contre les actes illégaux
Commerce international : Le Burkina veut mettre en œuvre l’accord de facilitation des échanges de l’OMC
Aide publique au développement : Le Burkina a bénéficié de 663,11 milliards de F CFA en 2017
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Bobo-Dioulasso à l’honneur
Mécanisme de financement mondial : Un milliard de dollars US pour améliorer la santé et la nutrition des femmes, des enfants et des adolescents
Développement du Secteur des postes : Les acteurs du domaine valident la stratégie nationale
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Rendez-vous du 8 au 11 novembre à Bobo-Dioulasso
15e édition du SIAO : La Direction générale des impôts se rapproche des contribuables
Economies locales : Le PADEL tisse sa toile dans six autres régions du Burkina
Région de l’Est : Les autorités administratives et les acteurs économiques se concertent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés