Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Luc Adolphe TIAO, Premier ministre • • vendredi 5 avril 2013 à 22h11min
ETAT DE LA NATION :	‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres

En répondant aux questions des différents groupes parlementaires de l’Assemblée nationale, le Premier ministre Tiao est parvenu, semble-t-il, à convaincre ses partisans. Dans le camp de l’opposition en revanche, l’on s’estime déçu.

Il est un peu plus de 22 heures ce 4 avril 2013, lorsque le chef du gouvernement burkinabè achève son long face-à-face avec les députés de l’Assemblée nationale, sous le regard discret mais attentif de son épouse.

Pour ce faire, plus de 2 heures de lecture auront été nécessaires ; et tout autant pour livrer les réponses à la cinquantaine de questions soulevées par les élus.

Côté réactions, c’est le partage des points.

ADF-RDA et CDP applaudissent

Pour le député Bindi Ouoba Benoit, par ailleurs Président du groupe parlementaire (majorité), les réponses apportées par le Premier ministre ont été à la hauteur des attentes.

Il se félicite au passage de la franchise et de l’humilité dit-il, avec lesquelles Luc Adolphe Tiao a abordé les préoccupations soulevées par les députés. Pour lui, cela témoigne d’une hauteur de vue dont il ne peut qu’être fier.

Autre élu de la majorité présidentielle qui marque son approbation par rapport à l’exercice, c’est « l’honorable » Victor Tiendrébéogo (le Larlé Naba Tigré). Qui ne trouve rien à redire, sinon que les éléments d’éclaircissement sont conformes à la réalité du pays, selon lui. Précis et concis, ajoutera-t-il.

Et comme pour bien marquer son attachement aux actions du gouvernement, il affirme avoir profité de la pause de l’après-midi pour sacrifier à une cérémonie d’Inauguration d’infrastructures à Kombissiri.

Déception à l’UPC

Le Député Charles Lona Ouattara (UPC) lui est déçu et ne le cache pas.

La raison de sa déception, ce sont les réponses du Premier ministre qui n’ont pas été à la hauteur de ses attentes. Il trouve même que ‘’LAT’’ est passé à côté du sujet.

Rappelons qu’il a posé des préoccupations relatives au secteur de la défense. Notamment sur les opérations de maintien de la paix et sur l’intervention des soldats burkinabè au Mali.
Au finish, il regrette de n’avoir pas pu donner la réplique, comme il l’aurait souhaité. A titre d’exemple il trouve inadmissible que le Président du Faso continue de cumuler jusqu’à ce jour, les fonctions de premier magistrat et de ministre de la défense.

Juvénal SOME
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 avril 2013 à 16:22, par ANNAN En réponse à : ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres

    Les moutons de Panurges continuerons, comme toujours, d’acquiescer. Les soi-disant opposants feront aussi leur devoir de protester. C’est le jeu des bourreaux du peuple. tous des hypocrites

    Répondre à ce message

    • Le 5 avril 2013 à 18:11, par Futur élu National En réponse à : ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres

      On ne peut pas continuer d’être aussi défaitiste qu’inconséquent, misérabiliste que malpropre. La jeunesse devra se départir de certaines positions et s’assumer. Et s’assumer c’est autre chose que les affirmations gratuites et fortuites. C’est autre chose que les lamentations et les complaintes. Soit nous sommes d’accord et nous soutenons. Soit nous ne le sommes pas et nous protestons, nous le faisons savoir. On ne peut pas continuer de peindre toute la classe politique de la même couleur, habiller tout le monde du même complet et de la même façon. En quoi tous sont-ils des hypocrites, monsieur le sérieux. A cette allure l’Afrique a encore un siècle devant pour décoller. Dans cet exercice et sur le point qui fait débat, soit vous trouvez les réponses satisfaisantes et vous soutenez, soit elles vous laissent un goût d’inachevé et vous le faites savoir. J’espère au moins que vous faites quelque chose déjà pour y remédier. Sinon, votre silence vaudrait mieux. Futur élu national

      Répondre à ce message

  • Le 5 avril 2013 à 17:00, par Racines En réponse à : ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres

    Le chant du cygne est un signe ! Le peuple lit entre les lignes ! Nos gouvernants nous indignent ! Nous ne sommes par sortis de l’auberge ! Dans nos têtes, ça gamberge et dans nos têtes ça gamberge ! J’ai repris une partie de la chanson d’Alpha Blondy "Les voleurs de la république" pour illustrer la situation au Burkina Faso. Tout va très bien au Gondwana, circulons, il n’y a rien à voir !

    Répondre à ce message

    • Le 6 avril 2013 à 11:54, par hum hum... En réponse à : ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres

      Après avoir eu la chance à la lotterie Green card USA, UN promotionnaire de l’ENSK m’a confié ceci : " mon cher, va et laisse nous périr dans la misère. C’est certainement une malediction divine que les burkinabè sont entrain de subir avec ce regime".

      Donc c’est une affaire comme ca !!!!!!!!

      C’est vraiment la misère au pays. Il faut vite une prière de délivrance.

      Répondre à ce message

  • Le 6 avril 2013 à 17:39, par la force tranquille En réponse à : ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres

    Là ou ça bas le découragement s’élève la victoire des persévérants.J’ai foi à mon cher Burkina Faso.le chemin du progrès est long mais on y parviendra tout de mémé.Honte à tout ces oiseaux de mauvais augure qui passent le temps à peindre au noir tout effort de développement entrepris au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Luc Adolphe TIAO à la MACO
Discours de Tiao sur la situation de la nation : Des citoyens attendent davantage du gouvernement
Discours sur la situation de la nation : Luc Adolphe Tiao entre félicitations et remise en cause de légitimité
Discours sur la situation de la nation du Premier ministre Luc Adolphe TIAO du 3 avril 2014
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (2/2)
Beyon Luc Adolphe Tiao, premier ministre du Burkina Faso, « une démocratie qui marche bien » (1/2)
Luc Adolphe Tiao : « Le vrai problème au Burkina c’est que nous n’avons pas de vraies entreprises performantes, capables de réaliser des travaux de grande échelle et de grande qualité ».
TIAO A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Attaques de l’opposition, réplique de la majorité
ETAT DE LA NATION : ‘’RAS’’ pour les uns, déception pour les autres
Discours sur la situation de la Nation : Luc Adolphe Tiao note d’appréciables performances engrangées en 2012
Discours sur la Situation de la nation en 2012 selon Luc Adolphe TIAO : L’intégralité du document
Communiqué de presse : Luc Adolphe Tiao attendu à l’Assemblée nationale le 4 avril 2013 pour la présentation de la situation de la Nation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés