Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

dimanche 24 mars 2013 à 23h05min

Trois années académiques se chevauchent actuellement dans les universités de Ouagadougou et de Ouaga II. La solution trouvée par le gouvernement, en accord avec les premiers responsables de l’UO, est le blanchiment technique pour la promotion 2010-2011 et une partie de la promotion 2011-2012 qui a exécuté environ 50% de son programme. Mais, ce concept suscite des interrogations et des inquiétudes aussi bien chez les étudiants que chez leurs parents. Le blanchiment technique, ses implications, le nombre d’étudiants concernés, ce qu’ils y gagnent, ont été expliqués aux journalistes le 23 mars 2013.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

Blanchiment technique. Cette expression est à la mode au Burkina depuis la visite controversée du premier ministre, Luc Adolphe Tiao, le 18 mars 2013 dans les universités de Ouagadougou et de Ouaga II. En effet, le chef du gouvernement a annoncé officiellement la décision du blanchiment technique des années académiques 2010-2011 et 2011-2012 pour certaines promotions. Ainsi, dans un mois, tous les étudiants de l’UO devraient être inscrits au titre de l’année académique 2012-2013. Y compris ceux qui sont en train de terminer l’année 2010-2011.

Mais, cette décision a été mal accueillie ou disons mal comprise dans le milieu des étudiants, avec en tête l’ANEB (Association nationale des étudiants burkinabè). Pour expliquer le concept, une conférence de presse a été organisée à la présidence de l’UO le samedi 23 mars. Elle était co-animée par le ministre des enseignements secondaire et supérieur et les présidents de l’UO et de Ouaga II.

La « thérapie de choc » de Tiao

Le premier ministre Luc Adolphe Tiao avait promis « une thérapie de choc » pour sortir les universités de Ouagadougou de la cacophonie dans laquelle elles sont depuis bientôt cinq ans. Cette thérapie devrait permettre d’avoir des années académiques « normales ».

Mais le concept en lui-même est flou. C’est pourquoi, ce 23 mars, le Pr Moussa Ouattara, ministre des enseignements secondaire et supérieur a commencé par définir ce qu’est une année invalidée et une année blanche avant d’en venir au blanchiment technique d’une année académique.

Lorsqu’il est question d’année invalidée, les résultats de l’année sont nuls et non avenus. Elle est considérée comme une année d’échec pour tous, a-t-il soutenu. Pour ce qui est de l’année blanche, les résultats sont aussi nuls et non avenus, mais ne sont pas comptabilisés dans le cursus l’étudiant. A l’université de Ouagadougou, il ne s’agit d’aucun de ces deux concepts. Mais plutôt de blanchiment technique, c’est-à-dire un aménagement technique tout en capitalisant les acquis, car ce n’est pas la faute aux étudiants. Ce qui revient à sauter une année académique tout en conservant les avantages sociaux.

L’objectif est de mettre fin aux chevauchements de plusieurs années académiques dans la même université. Ce blanchiment technique concerne seulement l’université de Ouagadougou avec notamment les UFR/SEA (Unité de formation et de recherche en sciences exactes et appliquées) et UFR/SVT (Unité de formation et de recherche en sciences de la vie et de la terre).

Trois cas de figures

Le premier cas de figure concerne la promotion 2010-2011. Il s’agit de « blanchir » l’année académique 2011-2012 et de procéder à leur inscription en 2012-2013. Toutefois, les étudiants concernés conservent leurs acquis académiques et les inscriptions se feront sur la base des résultats de 2010-2011. Pour les allocations sociales, les boursiers remplissant les conditions de renouvellement de leur bourse pourraient en bénéficier au titre de 2011-2012 et 2012-2013. Ils sont estimés à 91 étudiants.

Ceux d’entre eux qui, au regard de leurs résultats pouvaient bénéficier de l’aide ou du prêt FONER en bénéficieront au titre des deux années académiques sus-citées. 4200 étudiants seraient concernés par cette situation.

Le second cas de figure concerne les étudiants ayant exécuté l’année académique 2011-2012 à 50% à peine. Il s’agit de blanchir 2011-2012, de les inscrire en 2012-2013 en capitalisant leurs acquis académiques (résultat du 1er semestre). Ils conservent leur statut social. Ceux-ci sont estimés à 5000 étudiants.

Le troisième et dernier cas de figure concerne tous les étudiants déjà inscrits en 2012-2013 (les nouveaux bacheliers et les filières ayant terminé leur année 2011-2012) qui conservent leur statut. Aussi, tous les étudiants qui sont en train de finir l’année 2011-2012 s’inscriront en 2012-2013.

Un blanchiment technique qui coûte 710 millions de francs

Actuellement, sans avoir des chiffres très précis, les étudiants concernés par le blanchiment technique sont environ 10 000. Ce blanchiment technique coûtera au gouvernement burkinabè plus de 710 millions de francs CFA.

Tout en proposant cette solution, les acteurs du système éducatif reconnaissent qu’elle n’est pas la panacée. D’autres mesures doivent suivre pour sortir l’université burkinabè de son marasme actuel. Il faudra « investir sérieusement en termes d’infrastructures, d’équipements et de ressources humaines ». La situation sociale des étudiants doit bénéficier d’une attention particulière. Aussi, il y a beaucoup d’efforts à faire dans la gouvernance (académique, administrative et financière), ont reconnu les principaux responsables.

Aidez-nous à expliquer

C’est certainement l’incompréhension de la mesure qui provoque les réticences. C’est pourquoi le ministre en charge de l’enseignement supérieur s’appuie sur la presse pour se faire comprendre. « Aidez-nous à expliquer que c’est dans l’intérêt des étudiants. Ce blanchiment technique contribue à la crédibilité de nos diplômes », lance-t-il.

Dans une semaine, les inscriptions académiques devraient s’ouvrir, tout comme les dépôts de dossiers au FONER pour l’obtention de l’aide et du prêt, ainsi qu’au CIOSPB pour ce qui concerne la bourse.

Mais, cette mesure de blanchiment technique a-t-elle été imposée par le gouvernement ? Absolument pas, répond Pr Karifa Bayo, le président de l’université de Ouagadougou. Il affirme que les leaders d’opinion (structures à caractère syndical) ont été associés dans la concertation. Mais, elles sont restées muettes. « En décembre 2012, les associations à caractère syndical ont reçu les propositions de la présidence de l’université. Mais à la date d’aujourd’hui, je mets au défi une seule association qui ait réagi », lance-t-il.

Avouant sa déception suite à cette réaction négative des étudiants, le ministre Moussa Ouattara précise : « les étudiants n’ont pas suffisamment compris. Sinon, rien n’est fait contre eux, vraiment on veut sauver les choses. Ce blanchiment technique leur permettra de conserver leurs acquis et crédibiliser leurs diplômes ». Comprendront-ils à la suite de cette sortie médiatique ? C’est ce qu’espèrent le ministre Ouattara et les présidents des universités Ouaga et Ouaga2.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mars 2013 à 21:36, par etudiant chomeur
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    pourquoi ne pas chercher a resoudre les problemes et tout le temps l’etat fuit ses responsabilites. ecouter la solution est la rebellion comme a bangui. Bozizie est ou today. les gars faisant partir ces gars la....

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2013 à 21:42, par Tapsoba® (de H)
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    En attendant le prochain blanchiment technique tant que les problèmes ne soient pas résolus à la source car,les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.Une vérité immuable !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2013 à 21:47, par Toto
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Qu’est ce qui est à l’origine des retards ? C’est le système LMD et le manque d’infrastructures essentiellement . Malheureusement, le gouvernement ne dit pas comment résoudre ce problème .

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 16:18, par cool
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      C’est parce qu on est habitué à promouvoir la médiocrité que ce gouvernement ne comprend plus rien. En cote d’ivoire, ADO a injecté plus de 100 milliards dans les universités afin de les rendre conforme aux normes internantionale (Infrastructures, allocation, TIC etc). Chez nous on continue à blanchir sans chercher les moyens pour élever ce temple du savoir. Gouvernement médiocre= décision médiocre dont système scolaire et universitaire médiocre.

      Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2013 à 18:57
        En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

        va t’inscrire en côte d’ivoire. vous êtes là avec des comparaisons farfelues, indignes de gens sensés êtres intellectuels. Tu sais combien rapportent seulement le café, le cacao et le port d’Abidjan à la Côte d’ivoire chaque année ? Pour mieux comprendre, il rapporter 100 milliards au budget total ivoirien et rapporter le montant alloué à l’université de Ouagadougou au budget total burkinabé ; là encore il y a aura des marges d’erreur. Et puis la Côte d’Ivoire sort d’une crise et les PTF sont plus prêts à l’aider !

        Répondre à ce message

        • Le 1er avril 2013 à 00:46
          En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

          Continue la comparaison jusqu’ au bout. Regarde combine est traite un deput burkinabe , pourtant c’est le meme Faso qui n’a pas de port de ouagadougou ni de cacao ni de cafe sauf ce qui se fraude via le BF. Le rapport budget National ;- traitemnt de nos gouvernants est dementiel. Ca, tu ne vois pas. Tu as l’ intelligence selective. Pourtant, tu es Cense etre un intellectuel mais qui manque carrement de Sens de la proportionnalite. Fais attention a tes fautes qui devoilent que tu as finis l’ universite en defense en ligne.

          Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2013 à 21:50, par Beurk
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Je ne savais pas que nous avons autant de surdoués dans nos universités qui peuvent se permettre de sauter des classes sans conséquence.Nos dirigeants sont insincères parceque c’est la machine à fabriquer des cancres qu’ils sont entrain de mettre en place.D’ailleurs leur néologisme "blanchiment tehnique" ne règlera pas pour autant le problème,il le repousse car comment comprendre que dans certains pays,l’année académique tire à sa fin et vous êtes là à parler d’inscription pour l’année universitaire 2012-13 ?Encore pour faire du blanchiment technique dans 6 mois.C’est pas sérieux.

    Répondre à ce message

    • Le 24 mars 2013 à 22:48, par Lesage
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      Vous n’avez pas compris, on ne saute pas d niveau ,l’etudiant se reinscrit tou just pour changer d’annee universitaire et continuer tjrs avec le mêm niveau.question:doit_on payer encor pr se reinscrire ?

      Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2013 à 01:45
        En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

        aieeee ça donne des migraines. se reinscrire tt just pr changer d’année change koi au pb ? tchuuurrrrr

        Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2013 à 05:38, par Beurk
        En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

        Merci pour tes explications mais suis intimement convaincu que ce "blanchiment technique" ne règle pas le fond du problème qui est le manque d’enseignants,de personnels et d’infrastructures.Alors pour faire fonctionnner nos universités assez correctement et assez confortablement,il n’y a pas mille solutions,nos dirigeants le savent très bien mais préfèrent tourner autour du pot.Pour sortir de cette impasse,la seule voie viable et fiable consiste à investir en masse au lieu de faire de la cosmétique avec des blanchiments techniques.Qu’ils mettent tout de suite sur la table au moins 100 milliards pour la construction des infrastructures,pour le recrutement des enseignants et personnels.Par la suite,50 milliards chaque année et on verra que d’ici 3 ans,tout est normalisé.Mais on connaît déjà leur réponse :"il n’y a pas d’argent" mais pour créer des institutions inutiles comme un Sénat,il y a de l’argent ;il y a de l’argent pour entretenir des institutions tout aussi bidons comme le Conseil Economique et Social ;il y a aussi de l’argent pour faire la bombance dans l’organisation des foras,des assises etc....!En un mot comme en mille,pour dilapider l’argent du peuple dans des futilités,ils sont trop forts dans ça mais que chacun enregistre dans son cerveau qu’aucun pays au monde n’est arrivé à se développer en négligeant son système éducatif.Qu‘ils arrêtent donc de nous brasser du vent avec leur fumeuse émergence qui se fera attendre même dans 100 ans si nous ne produisons pas de la matière grise en quantité et en qualité.

        Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2013 à 09:50, par Snake
        En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

        Lesage, es tu vraiment sage ? N’écoute pas trop ces politiciens sinon tu va te fracasser. Sincèrement, ce blanchissement "technique" comme ils disent sans répercussion sur le cursus de l’étudiant : le pensent-ils vraiment ou bien prennent - ils les étudiants pour des "djoux" ? Dans tout les cas ça ressortira sur les CV. Ou bien ?

        Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2013 à 22:20, par ben
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Et dans tout ca que dit le president meme. Il s’en fou des gens. il ne va jamais a l’universite ou meme dans les profonds villages pour s’impregner des realites du pays. tout ce qui l’interesse c’est des dines gala a ouaga 2000. comment va t’on se developper de la sorte. vraiment....honte a vous.

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 00:00, par m3
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      Nous reaffirmons que le Peuple burkinabé merite reellement les dirigeants actuelles.
      En plus je comprend pourquoi certaines personnes se sont resignés et demandent que BLAISE regne a vie sur le peuple mouton.
      Une chose est sur , personne ne viendra liberer l’esclave qui refuse de se battre pour sa liberté.

      QUE BLAISE REGNE
      QUE FRANCOIS LE SUCCEDE
      QUE JAMILA SE PREPARE

      Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 00:23, par Oxygène
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      Ben, vous avez parfaitement raison. C’est comme s’il ne vit pas au Burkina. On ne verra jamais le PF rendre un hommage national à des victimes lorsqu’il y a un drame, jamais il n’est allé dans une usine voir ce que vivent les travailleurs, un gendarme meurt dans l’exercice de ses fonctions et il n’a rien à cirer. En fait il ne sort de Ouaga 2000 que lorsque les militaires l’y délogent ou quand il y a un 11 décembre quelque part. C’est un président ça ? Karissaaa !

      Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 00:54
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      Chers compatriotes
      Il faut prendre de la hauteur dans ce type de sujet. En realité, il se trouve que dans le milieu des jeunes à ce jour, les gens sont prompt à protester contre toute mesure dès qu’elle est nouvelle. Conséquence, on commence par rejeter avant de comprendre le contenu de la mesure. Je pense que nous sommes dans ce cas de figure , des meneurs bine intensionnés ont pu emmnener le reste des étudiants vers la contestation systématique sans que ceux ci aient le temps d’ap^précier le contenu des nouvelles mesures du gouvernement. L’information circule trop vite et souvent le temps de la reaction est plus vite que les explications détaillées comme celles ci.
      Si le Premier Ministre a voulu rencontrer les étudiants dans leur cadre habituel, c’est une marque d’engageent face aux problèmes que connaissent l’Université, il était donc indiqué qu’on lui accorde le un minimum de confiance et le juger par les actes qu’il prendra par la suite. Notre jeunesse estudiandine a de bonnes raisons mais elle ne doit sius aucun prétexte laisser la recupération prendre le dessus de ces préocupations.

      Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2013 à 10:14
        En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

        vous n’avez pas vu le programme de visite du PM. Il consacre beaucoup moins de temps pour écouter les étudiants. Il va faire des décorations qui auraient pu se faire au Ministère ou ailleurs qu’à l’université. Les étudiants ont pris cet acte comme de la provocation ; au lieu de venir les écouter, le PM passe toute une journée à l’Université et les consacre moins d’une heure d’entenne pour s’exprimer et recevoir les reponses à leurs préoccupations. ce n’était pas juste. Son service de communication n’a pas été assez lucide. Dommage qu’on en est arrivé à des jeux de pieres.

        Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2013 à 13:07
        En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

        je partage votre point de vue. vous étudiants, ne vous lassez par gagner par la spontanéité surtout lorsque c’est pour faire du mal. bannissez de votre comportement la violence. respectez les symboles de l’Etat et vos enseignants. l’avenir du Burkina c’est vous.

        Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 08:40, par erglw
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      Mon frère nos dirigeants n’ont rien à faire de nous, issu de famille pauvre.Toute façon ils n’ont aucun de leur enfant dans aucune de nos universités.Ils abusent de l’argent du peuple et mette leur famille dans les meilleures conditions.Pour nous autres ils vont comme bon leur semble et prétendent se préoccuper de notre avenir.

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 00:52
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Moi ce qui m’inquiète c’est n’est pas la mésure mais l’incapacité des décideurs à quatifier l’empleur de sa mise en oeuvre. Les prémiers responsables, eux même ne sont pas en mésures de dire avec exactitude le nombre d’étudiants qui seront touchés, comment peuvent ils evaluer avec exactitude les mésures d’accompganment ?
    L’à peu près conduit toujours dans une impasse donc sachons un jour dire les choses avec précision et surtout quand c’est choses viennent du temple du savoir.

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 11:52, par GGO
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      Bien dit. vous avez touché le problème. et c’est le moment d’attirer l’attention du ministre des Enseignements ainsi que celle du président de l’UO. Leur responsabilité est HAUTEMENT ENGAGEE ! car si cette mesure foire et ne produit pas les résultats escomptés, bonjour la merde. je demande au président de l’UO de prendre les choses au sérieux car il a l’air de banaliser les problèmes. dans ts les cas, si ca échoue, ni lui ni le ministre ne resteront. a bon entendeur....

      Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 16:45
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      Cette pseudo- explication du mot blanchissement technique ne tient pas la route. Mais mais mais, je ne savais pas que nos dirigeants nous prenaient vraiment pour des cons. Ecoutez, ayez le courage de vos decisions. Quand on blanchi, quelqu’ un perd toujours. Qui perd ? L’etat, le peuple, le gouvernem,ent. Qui gagne ou qui gagne pour le moment. Nos pseudo- dirigeants qui ne dirigent rien. Des gouvernants Toto qui copient tout sur l’ occident meme avec les fautes. Meme en occident, personne ne veut de ce systeme LMD qui a ete concu sur la base de mauvaises intentions, ’cet a dire imiter le systeme univwersitaire americain. Le systeme universitaire europeen est decadent mais ils ont voulu rattrapper et meme depassser celui des USA en 3 ans. C’est pas possible. Moi je cherche a sortir du pays pour aller etudier aux Etats- Unis. je ne peux pas aller au Canada parce que les gourous envoient leurs enfants vauriens qui ne parlent pas anglais en detournat nos bourses leur donner. Donc, je ne reve pas. Je vais faire mon TOEFL et appliquer dans les universites americaines. J’ aurai la chance de tomber sur une bourse. Sinon, il n’ y a pas d’ avenir pour une universite dans un pays qui n’ a pas d’ avenir. Si ce pays avait de l’ avenir, pourquoi nos dirigeants eux- meme ont peur du peuple et deposent leur argent vole en Suisse ? Guiro avait 2 milliards chez lui. Imaginez combien ce petit voleur de la nation a depose en Suiisse et aux USA ?

      Honte a vous qui tuez le peuple a petit feu. Quand y a action, y a reaction. Quand ca va barder, ca va etre du feu et ca sentir, ca va demenager.
      Je vous sens pas, voleurs de la rep.

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 01:25, par leconquérant
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    pour ceux qui s’attaquent à cette proposition , qu’ils proposent ce qu’il ya de meilleur. Je pense que le gouvernement cherche des solutions. Proposons lui quelque chose au lieu de passer le temps à critiquer. En dehors du blanchimant technique qu’est ce qu’il ya d’’autre à proposer. Arrêtons de toujours critiquer et ne rien proposer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 06:01, par l ’Etudiant
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Ecouté tout est imposer aux etudiants prémierement le systéme LMD nous a étè imposé tout en sachant qu’il ne maitrisait pas son pilotage ,conséquence du crash le renforcement du retard.deuxièment,on veut nous imposer le soit disant "blanchissement techique" tout en disant que les etudiants conserveront leurs acquis ;de quel acquis s’agit t_il ? de la perte de plusieurs années(2010_2013)sans aucun resultat pdt ce parcours universitaire.je dirai quil s’agit plutot d’une corruption coe notre gouvernement aime en soit disant "payer les retard et droit a hauteur de 710 milion" .dite a paré de ramener les 100 milliards,dite au gouvernement d’etre responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 06:34, par Gramaton
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Une question demeure : l’université de Ouagadougou aura t’elle les capacités (amphi) pour les nouvelles promotions qui seront ainsi constituées ? Quel sera le nombre des ces promotions en STV et SEA ? Pourront-ils pouvoir faire les travaux pratiques (TP) vue la capacité des laboratoires ? Les professeurs disposeront-t-ils d’une bonification pour la correction de ces milliés de copie ? Les évaluations ne se limiteront pas à des simples QCM et non des questions d’analyses ? Trop d’interrogation demeurent. Alors pour la "thérapie de choc" il faut vraiment avoir un bon plateau technique, des produits de très bonne qualité et une équipe très compétente ? Monsieur le PM si vous êtes sûr d’avoir tous ces éléments alors allez y. Sinon attention !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 06:40, par jilkiemde
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Sans attaquer aux causes réelles du chevauchement des années académiques au campus, on ne résoud pas les problèmes de l’UO. Évitons les mauvais raccourcis

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 07:01, par kass
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    dans un an on sera dans cette meme situation ! si le gouvernement était un medecin je ne me ferai jamais consulter dans son cabinet. les mesures de preventions ne sont pas prescrites, c’est un traitement à l’aveugle, les molecules sont trop politiques. c’est pitoyable !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 07:04
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Je ne crois pas à la solution de l’UO par le blanchiment technique. Lorsqu’une promotion n’a pas terminé son programme et que vous le faites passer en classe supérieure, vous recherchez quoi ? l’an prochain, on dira qu’ils n’ont pas le niveau et on voudra les renvoyer en masse ! Il y aura encore des problèmes parce qu’ils vous diront qu’ils n’en sont pas responsables. Je crois que le seul langage du dialogue autour de l’UO est l’investissement. De la même façon que le gouvernement à pris la mesure de la suppression des cadeaux de fin d’année, on peut prendre aujourd’hui encore d’autres mesures pour trouver des fonds pour l’UO. Par exemple, sur la rente minière, on peut bien retenir quelque chose. On peut se passer du Sénat. On peut se passer de beaucoup de fêtes...

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 07:15, par Ibrahimo
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    C’est la solution provisoire. il reste maintenant à résoudre les problèmes de fond que tout le monde connait mais que rien n’est fait pour ça

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 07:50, par Bienvenue
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    propose une solution a un probleme est bien mais il faudrait bien definir les sources du problemes. depuis la fusion des 2 ufr(SEA et SVT) avec l’instoration du systeme LMD sous la presidence de Jean Koulidiati les etudiants concernes n’ont jamais eu une annee academique digne de son nom. Si aujord’hui on voit qu’on avance pas avec ce systeme ,reintegrons simplement l’ancien systeme.De ma 1ere jusqu’en 5eme annee en SEA on a tjr ete parmis les 1ers a finir. Camarades il ya un probleme dans cette solution.comment allez vous justifier cette annee manquante dans une autre ecole a l’interieur, surtout a l’exterieur du pays.restez vigilant.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 08:00, par burkibila
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    En Burkina quand on apprend qu’une nouvelle technique est arrivée, on bondit dessus sans chercher à la connaitre. le LMD n’est pas fait pour les pays pauvres. Il doit s’accompagner de connexion internet de qualité, d’ordinateurs et surtout d’une volonté politique. Je propose qu’on aille doucement avec ce système.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 08:06, par sap
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Vous avez dit "aidez nous à expliquer" ? J’avoue que jusque là je ne comprends pas ce blanchiment technique et pourtant j’ai fait un effort pour bien cerner ce concept. C’est toujours bon de prendre des exemples concrets pour expliquer ces genres de concepts pour bien faire passer l’information mais là je suis resté sur ma fin. Aussi, on aurait dû commencer à expliquer clairement les choses à la presse et aux étudiants avant cette visite du PM, mais on a voulu faire du tapage autour de la question et s’étant rendu compte que les choses ne sont pas bien comprises par les premiers intéressés on revient pour expliquer et comment car jusque là beaucoup ne comprennent toujours pas. J’insiste aussi pour dire que tant qu’on ne va pas pas investir rapidement en infrastructures (amphis, labos, recrutement d’enseignants, etc.) tout ce qui viendra sera voué à l’échec et ce sera l’éternel recommencement. Il faut les mesures d’accompagnement de ces décisions au plus vite

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 08:59
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    A quoi ça va servir de blanchir une année pour être aussi tôt dans le retard. L année universitaire 2012 2013 est en train de s achevée dans les universités sérieuse alors que vous vous nous dites même pas quand elle va commencé

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 09:27, par anta
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Je suis abasourdie de constater qu’un excellent mathématicien comme Moussa se trouve embarrassé pour expliquer un "théorème" aussi que le "blanchiment technique", d’ailleurs inventé par la "Compagnie Technicolor Moussa et Frères et Fils et Amis et Courtisans"Messieurs les étudiants, réjouissez-vous parce que vous allez vieillir sans prendre une seule ride. Tous ceux qui comptaient sur "la défense en ligne" pour se tirer d’affaire peuvent jubiler, vous allez récolter là où vous n’avez pas semer. Vive le calendrier "Technicolor Moussa et Consorts".

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 13:18
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      anta,regarde sur internet pour savoir quand -blanchiment technique- existe. les techniques de blanchiment existent pour laver l’argent sale mais -blanchiment technique- oooooo mon dieu,ça jamais été trouvé par personne avant notre lapidaverunt dj national luc adolphe tiao qui a déposé le brevet. pour 1 fois on doit etre fier pour cette invention mondiale qui envoie notre pays dans le cercle très sélect des pays inventeurs. chapeau l’artiste qui ne veut pas donner tous les protocoles de son invention pour pas que les autres pays la copient surtout ces chinois pour des chinoiseries. qui est fou,notre lucky luke est malin déh,les inventions apportent bcp de guiros miam miam miam

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 09:32, par zagas
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    je parie que maintenant ça va passer !!!Les étudiants vont dire"S’ils avaient bien expliqué comme ça,on allait se comprendre" ;tout simplement,parce que le ministre a dit concernant les allocations familiales,qu’ils conserveront leur statut social de 2011-2012(quelque chose comme rappel quoi !!!).Pour moi le vrai problème ,c’est le LMD,s’il n’arrêtent pas avec ce système,il y aura blanchissement technique chaque 3 ans !!!Merci

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 10:49, par Joseph
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      En toute chose il faut savoir raison gardée. Je constate que les propositions du gouvernement sont critiquées sans apport de solutions concrètes. Le Premier Ministre qui a de la suite dans ses idées, qui aime ce pays, a faite des propositions à court, moyen et long termes. Je vois qu’on ergote seulement autour du blanchiment technique alors que cette proposition est suivie de beaucoup d’autres mesures. Ce PM qui a transformé une crise en opportunité pour le Burkina se battra pour résoudre le problème de l’enseignement supérieur ; mais il ne le fera pas seul. Nous avons tous le devoir de l’accompagner.. car il n’y a pas d’autres choix. Ainsi Ahmadou KOUROUMA disait que "toute flèche dont tu sais qu’elle ne te manquera pas, fais seulement saillir ton ventre pour qu’elle y frappe en plein" ! Alors faisons un cercle vertueux autour du PM et de son gouvernement pour sortir l’université de l’ornière afin que la vrai lumière triomphe de la fausse clarté !

      Répondre à ce message

      • Le 25 mars 2013 à 16:36
        En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

        Il aime ce pays parce qu’ il a caisse noir. Ila etudie cadeau paye par le pays et maintenant il sort un bidule ridicule de blanchiment technique. Quel blanchissement n’est pas technique ? Meme quand je repasse ma chemise, c’est technique. Quand nos dirigeants volent nos sous et reinvestissent ca dans des societes ecran, c’est blanchissement technique. A moins d’ etre noirciment, puisque nous sommes deja nes trouves qu’ on est noir au ventre noir egoiste, tout blanchissement est technique. Demander ca a Adjoua qui est nee teint noir ciree et qui est aujourd’ hui plus clair que Gonbelleh. Elle vous dira que c’est Movat m’a sauve. C’est blanchissement technique bien meme. Donc, messieurs les inventeurs, ce terme est vide de sens.
        Je n’aime pas lapider nos dirigeants comme des chiens mais parfois ils nous enervent tout de meme. Prenez nous au serieux. Nous ne sommes pas des enfoires que vous acheter les voix avec du riz gras et des t- shirts cdp.

        Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 10:04, par le guatemaltèque
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Blanchiment technique : quelle trouvaille ?
    seulement deux questions :
    - le gouvernement tiendra-t-il compte de cela au niveau du critère âge dans les concours d’entrée de la fonction publique ? (n’oublie que certaines personnes avancées en àge et sans emploi se reinscrivent),
    - que fera-t-on au moment du depart à la retraite ? l’etudiant de 2010-2011 qui devrait finir en 2014 doit finir maintenant en 2016 avec deux ans de retard qui ne lui sont pas imputables. Alors doit-il partir à la retraite à l’age de 62 ans au lieu de 60 ans s’il est en categorie A ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 10:06
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    je pense que le blanchiment technique en lui-même n’est pas une mauvaise chose, c’est une étape vers la normalisation, cependant il faudra s’attaquer à la racine du problème, et cette racine tout le monde la connait, c’est le manque d’infrastructures. Ce problème se trouve amplifié avec le blanchiment technique car les effectifs vont augmenter significativement pour certaines années et se réduire drastiquement pour d’autres, on pourrait même aller jusqu’à imaginer des classes sans étudiants par exemple si tout le monde est admis et qu’il n’y ait pas de nouveaux promus.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 10:14, par diaba
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    en faite cette solution de blanchiment technique ne resoud rien à la chose. l’année academique 2012-2013 a debuter en octobre 2012 pour d’autres universités d’ailleurs, ce qui amène à dire que meme si les cours commence dans ce mois nous serions deja avec 06 mois de retard et il restera 03 mois pour finir l’année(en suivant une année académique normal 09mois et 1 mois pour la session en septembre) ce qui est impossible.l’année académique 2013-2014 commencera certainement et on aura meme pas fait la moitié de 2012-2013 donc les années continueront à se chevaucher et il n’auront rien résolu à notre problème. trouver les vraies solutions et arreter de vous amuser avec l’avenir de la nation

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 10:17, par SYA
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Avons-nous des dirigeants ou non ? Pourquoi ces "dirigeants demandent-ils toujours à ceux qui ne sont pas aux affaires de proposer des solutions aux problèmes ? nous sommes en démocraties et il y a bien un programme d’un président conduit par un premier ministre pour une émergence !! S’ils ne peuvent pas réaliser cet émergence c’est simple : céder la place aux plus aptes et lucides ou composer un gouvernement de large ouverture (gouvernement de technocrates). Arrêter de demander de l’aide à tout moment et assumer vos responsabilités d’Hommes d’Etat en proposant. Sinon le faso ressemble à un navire en plein mer dont le capitaine a perdu sa boussole.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 10:25, par MAX
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Cette fois ci, les choses sont mieux comprises.
    Ce ’est pas le role du PM d’aller a l’université pour expliquer la situation ; les structures techniques existent !
    Se mettre chaque fois a l’avant est un manque de confiance à ceux que vous avez mis en poste. Ce "m’as-tu-vu" de l’actuel PM indispose les autorités qui n’ot pas les coudées franches pour travailer.
    Toute chose qui entraine les debordements comme la derniere visite a l’UO.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 11:13
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Blanchiment technique ou non, je suis prêt à parier que l’on va rester dans les derniers de la classe sur l’échelle du IDH avec comme dernier de la classe le Niger pour le prochain rapport et suivants.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 11:34, par quelqu’un
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    le gouvernement a intérêt de trouver des solutions durables et effectives afin que nos université ne produisent que des tarés.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 11:41, par Pour vs Contre
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Nous sommes unanimes sur le déficit de logistique (infracstructures et profs) que l’état doit impérieusement combler pour une solution structurelle au problème de l’université.

    Cependant Il y’a lieu de tenir compte des réalités objectives suivantes pour une sortie de crise :

    Le blanchiment technique est une tentative pour ramener le calendrier universitaire à la normale à court terme 2 ans si je ne m’abuse. Son inconvénient est qu’il salit les cv des étudiants concernés avec des trous (années sans cours) durant le cursus universitaire.

    Dans la pratique blanchiment technique ou pas les étudiants passeront le même nombre d’années de cours effectifs pour décrocher leur diplome.

    Blanchiment technique ou pas l’âge réel d’obtention du diplôme pour l’etudiant sera le même ; la différence est que en cas de non blanchiment technique l’étudiant qui est en année décalée ( en retard) de -n aura son cv de cursus universitaire sans trous mais dès la fin ses etudes le trou n années sans activité apparaitra dans son cv-post-universitaire : c’est comme s’il a chômé n années après l’optention de son dernier diplôme.

    Quelque soit le cas, pour les étudiants en année de chevauchement il y aura un trou d’année d’inactivité soit dans le cursus scolaire ( cas de blanchiment technique ) soit immédiatement après la sortie d’université ( cas de non blanchiment technique ) alors laquelle choisir ?

    Autre remarque même si par baguette magique on multipliait aujourd’hui par 10 ou 100 le nombre d’infracstructures et de profs, sans blanchiment technique le chevauchement durera le temps d’un cycle de vie universitaire c’est dire 7 ans la durée pour obtenir un doctorat.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 11:58
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Je demande au ministre OUATTARA et à ses ouailles de ne pas s’amuser avec cette mesure car si elle échoue...bonjour les dégats

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 13:05, par Rwalian
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    "sauter une année académique tout en conservant les avantages sociaux".
    C’est tout simplement insultant car ce sont nos diplômes qui nous intéressent prioritairement. Et là, non content de salir nos CV, vous mettez un sérieux retard à notre quête d’emploi. Pourquoi êtes-vous si cruels ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 14:53, par Abou Afsa
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Une chose est sure "blanchiment technique ou pas" l’education et en particuliers l’enseignement superieur n’est pas une priorité du gouvernement en place. Quelque soit ce qui ce passe a l’UO que cela soit bon ou mauvais aucun dirrigeant ne risque sa place pour mauvaise gestion. Malgré les problemes du campus les dirrigeants sont decorés. le burkinabè dans sa nature n’est pas solidaire et tant que ça sera comme ça on sera toujours dans les meme embrouilles. Courage mes amis ça ira. C’est Dieu seul qui est fort sinon le reste c’est le reste

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 16:11, par Lakbé
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    J’ai une question est-ce que cela signifie que si j’ai une partie de ma bourse qui est non recue entre entre 2010-2011 ; 2011-2012, j’ai le droit de demander le rappel de mes avantages sociaux en les combinant avec ceux de 2012-2013 ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars 2013 à 18:38
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      avec ces filous si t’as eu l’intégralité de ta bourse des années passées,je pense qu’ils ne te donneront plus parcequ’ils vont dire qu’il y a blanchiment technique.Par contre si tu avais déjà reçu l’intrégralité de la bourse des années passées,selon eux ils ne vont rien te réclamer mais je me méfie des gens-là. je pense qu’ils cherchent à calmer les esprits en faisant parler leur générosité alors que j’y crois pas à ce qu’ils racontent. un filou reste un filou. courage mon frère

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 16:13, par Vagabond
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    La même chanson a été chantée lors de l’invalidation de l’année 1999-2000. On aurait du faire l’économie de cette année, oui, les mêmes causes produisent les mêmes effets, assumez, assumons... Toute cette cacophonie pour nour distraire et tronquer l’article 37, on vous a à l’oeil. Cette année est décisive oui...710 millions en l’air oui messieurs, on émerge dans le gaspillage. Une seule conférence de presse ou conférence pressée, on ne peut nullement nous avancer dans la compréhension de cette erreur monstre que l’on veut faire. Messieurs, les dirigeants, les problèmes de l’UO ne sont pas nouveaux.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 16:25, par clems’o
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Surtout pas d’extrémisme.N’oublions pas que c’est par les échanges d’idées qu’on arrive ensemble à la bonne d’un problème.Le PM ne devrait pas mériter ça de la part de ’’personnes responsables’’

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 16:46, par tamboss_2003@yahoo.fr
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    M.le Mess, j’avoue n’avoir tjrs pas compris votre concept de "blanchiment technique" vous dites dans un premier temps que c’est pour mettre fin au chevauchement entre les années academiques et dans un 2e tps vous appelez les etudiants à s’inscrire pour l’annee academique 2012-2013 en sachant que nous sommes en Mars.je me demande comment cette mesure nous amenera t-elle à une annee normale (septembre-juin). j’avoue que j’ai des migraines aidez à comprendre..

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 17:48, par ACHEBE CHUNUA
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Pouvons nous savoir le sort qui serait donc réservé aux étudiants qui sont inscrits dans le cadre de la formation AUF/MOA.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 18:13, par Fiè
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Envoyer tous les etudiants en SND ; Fermez les universités. Retour 1er oct 2013. En 6 mois injectéz 100 milliards. Vs verez que le probleme est sera derrire nous : therapie de choc

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars 2013 à 16:16, par ouvaton
    En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

    Le régime actuel devrait être fier de ses performances en matière d’enseignement et d’éducation.

    les jeunes qui sont à l’université actuellement sont nés après que son excellence ait pris le pouvoir. Qu’il ne puisse pas résoudre les problèmes de cette génération, c’est tout à fait honteux ! Que fait-il alors pour arriver à son immersion, plutôt émergence qu’il a promise ? Si c’est plutôt d’une immersion qu’il parlait, ça y est, nous y sommes. Donc mon capitaine, vous pouvez disposer.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril 2013 à 00:58
      En réponse à : Université de Ouagadougou : Environ 10 000 étudiants concernés par le blanchiment technique

      lol. je comprends maintenant pourquoi chacun parle de pays emergent. djaa c’est parce que c’ est un Capitaine(de Fregate ?) qui nous dirige ?laugh it louder. Donc faut que il va meme quitter. Les plaignards- la , tant que le burkina est une galere qui tangue apres avoir emerge du chaos et des cahots, faut modifier la constit pour qu’ un aventurier ne s’ aventuer a mettre ses sales fessses sur les jolis trones de Kossyam. Donc, lui il va construire une maison manan- manan comme ca pour donner a n’ importe quel foulfakie, quoi ? Les hommes ne sont pas raisonnables. 26 ans c’est rien dans la vie d’ une nation. Laissez le nous diriger juste 15 ans de plus pour qu’ on soit sur qu’ on est a l’ abri du naufrage. Avexc lui, tous les indicateurs sont en vert, mais vous voyez les opposants sont des daltoniens. La ou c’est vert, ils voient rouge.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés