Concert dédicace de Mister Yopi et de Féenose : La salle de spectacle de Reemdogo refuse du monde

lundi 28 janvier 2013 à 18h09min

La sortie officielle des albums de Mister Yopi et de Féenose a eu lieu le 25 janvier 2013.C’étais lors d’un concert dédicace tenue dans la salle de spectacle du Reemdogo que les deux artistes ont présenté à leurs fans les sonorités de leur nouvelle créativité. Ils étaient très nombreux les mélomanes venus soutenir ces artistes de la diaspora burkinabè.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Concert dédicace de Mister Yopi et de Féenose : La salle de spectacle de Reemdogo refuse du monde

Un public chaud attendant la sortie des artistes et une salle de spectacle du Reemdogo quasiment pleine à craquer. Jeunes, femmes et hommes, issus du milieu hip-hop ou pas, tous ont répondu à l’appel. Du live 100%, les adeptes de ce genre musical s’en sont délectés. Les artistes, quant à eux, se sont réjouis de la mobilisation de leurs fans. Et de ce fait Mister Yopi et Féenose ont fait de leur mieux pour satisfaire les mélomanes venus les soutenir.

Mister Yopi, ILBOUDO Jean Elliot à l’état civil, est un jeune burkinabè qui, dès son enfance, a piqué le virus de la musique. De toutes les variétés musicales, c’est le Rap qui retint son attention. En 1999 il fait son entrée dans le plus grand groupe de Somgandé, dénommé O B C. En 2000, il officie avec le groupe la Censure. Sa voix, son savoir-faire sur scène lui ont permis de s’affirmer sur le marché musical burkinabè. En 2004 le groupe se disloque et RAVAYAK puisque c’est ainsi qu’il se faisait appeler embrasse une carrière solo. Et en 2005 son premier album « Ma musique » voit le jour .En 2013, l’artiste revient sur la scène musicale avec son deuxième album intitulé « Kabébafi ». D’une coloration rythmique traditionnelle et moderne mixée en hip-hop, Mister Yopi « évoque des sujets comme les faits de sociétés africaines, la jeunesse, la politique, l’amour, la violence conjugale », a-t-il confié.

Quant à Féenose, elle est une jeune artiste burkinabè résidant en Allemagne. Issue d’une famille de mélomanes, de sa grand-mère à ses frères en passant par ses parents, elle commença la musique à sa tendre enfance en participant aux activités culturelles scolaires. Ensuite, elle participe à l’enregistrement de l’album « épitaphe » de Smockey qui lui permettra de s’afficher sur la scène musicale. Puis, elle parvient à faire ses compositions personnelles qui donneront lieu à son premier album « da wou wô ». Ses chansons sont teintées de Rap, Hip-hop, et de RNB. L’artiste parle de son enfance, de ses origines, et de ses sentiments dans son premier album. Pour son deuxième album en collaboration avec Mister Yopi elle défend la cause des albinos d’où le titre de cet album.

Des artistes comme Sandrine NAMA, Ombre Blanche, Wemtengclang, Basic Soul, pour ne citer que ceux là sont venus apportés leur touche de solidarité et de soutien au « hip-hop union » d’après Mister Yopi. Et cela ne pouvait qu’agrémenter la soirée des mélomanes.

Ella Marie Estelle GUEBRE (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés