Biographie de Thomas Sankara : Bruno Jaffre invite les jeunes à suivre ses pas

dimanche 21 octobre 2012 à 23h24min

Dans le cadre de la commémoration des 25 ans de la disparition du président Thomas Sankara, le Front des forces sociales (FFS) a organisé une conférence à Bobo-Dioulasso le jeudi 18 octobre 2012 sur la biographie du leader de la révolution Burkinabè. Jeunes et femmes n’ont pas marchandé leur participation à la rencontre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Biographie de Thomas Sankara : Bruno Jaffre invite les jeunes à suivre ses pas

La salle Rosario Chiquette était pleine de jeunes et de femmes venus apprendre, comprendre, voir, savoir (... ) qui était « l’homme » du 04 août 1983. Disparu, il y a 25 ans de cela soit, en 1987. Les principaux animateurs de la conférence étaient Alphonse Tougouma, Norbert Tiendrébeogo du FFS et Bruno Jaffre. Bruno Jaffre, journaliste et écrivain qui a côtoyé Thomas Sankara pendant plusieurs moments l’a matérialisé par un ouvrage titré : « Biographie de Thomas Sankara : la patrie ou la mort ».

En effet, venu en Côte-d’Ivoire dans le cadre de son service national de développement pour enseigner des élèves, Bruno de retour en France s’est mis à rédiger tout ce qui l’a intéressé au cours de son séjour dans un journal. Lorsqu’il devait revenir encore en Afrique, le journal dans lequel il écrivait lui sollicita de rencontrer Thomas Sankara dont les échos de ses actions étaient entendus au-delà du continent africain. L’histoire de l’amitié entre Bruno et Thomas débutait ainsi. Il le rencontra et échangera plusieurs fois avec lui.

Ce qui lui a valu, de mieux le connaître pour construire aujourd’hui sa biographie qu’il a bien voulu partager avec les jeunes et les femmes de Bobo-Dioulasso. Mais, a-t-il dit, une heure d’échanges ne peut suffire à éclaircir tous les détails sur la vie du leader de la Révolution burkinabè. L’homme, affirme le conférencier, « était un bosseur. Il travaillait sans arrêt et était très curieux. Il ne voulait pas s’éloigner de la population. Très simple, il discutait avec tout le monde... ». C’est pourquoi, il a demandé aux jeunes de suivre les pas de Thomas Sankara pour élargir les horizons.

Et cela passe par la formation continue, la curiosité, l’envie de toujours apprendre... D’autres thèmes tels que la dette, la préservation de l’environnement qui était des combats menés par le disparu, ont été abordés au cours de la conférence. Ce qui a amené Alphonse Tougouma à dire que Thomas Sankara était l’homme qu’il fallait pour le Burkina Faso. Les jeunes doivent toujours, à son avis, reconnaître les valeurs intrinsèques de Thomas Sankara et en faire un modèle pour notre peuple. « Nous avons eu tort de laisser assassiner Thomas Sankara. Au-delà du Burkina, il était un espoir pour l’Afrique, voire pour le monde », a conclu Alphonse Tougouma.

Bassératou KINDO

Pour le Faso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés