Ministère des Infrastructures : Le SYTTBHA suspend son mot d’ordre de grève

jeudi 23 août 2012 à 22h44min

Il n’y aura pas de grève au ministère des Infrastructures et du Désenclavement (MID). La section du Syndicat des travailleurs des travaux publics, du bâtiment, de l’hydraulique et assimilés (SYTTBHA) de ce département a en effet annoncé, dans la soirée du mercredi 22 août 2012, qu’elle suspendait son mot d’ordre de grève de 48 heures qui devait prendre effet ce jeudi 23 août 2012. Il s’agit de donner une chance aux négociations prévues pour le mois de septembre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère des Infrastructures : Le SYTTBHA suspend son mot d’ordre de grève

« Nos revendications sont essentiellement de trois ordres. Il y a d’abord la question de la valorisation du capital humain. Nous avions demandé sans conditions d’ouvrir un concours de recrutement d’ingénieurs en Génie civil. Depuis 30 ans, il n’y a eu qu’un seul concours professionnel d’ingénieurs. Les agents n’ont pas de possibilité de promotion. Nous demandons aussi le reclassement des ingénieurs. Il y a également la question de la privatisation de certains services du ministère. Le gouvernement a décidé de confier les travaux aux bureaux d’études, ce qui contribue à faire des dépenses inutiles. Nous dépensons un milliard par an pour ces bureaux d’études-là, alors que sur le terrain, on ne voit pas de résultats », a expliqué M’Bi Yaméogo, secrétaire général de la coordination du MID du syndicat.

Et si le mot d’ordre est suspendu, c’est parce que, affirme le SYTTBHA, le gouvernement reconnait la pertinence des revendications et demande de surseoir à la grève. Le gouvernement aurait également promis, dans un procès verbal signé avec les syndicats, de satisfaire deux points importants de la plateforme revendicative des travailleurs : la tenue effective en 2012 du concours professionnel de recrutement des ingénieurs et l’organisation d’une rencontre avec le gouvernement au plus tard le 15 septembre 2012. Des promesses qui ont amené le SYTTBHA à suspendre son mot d’ordre de grève. Suspendre seulement, pas annuler précise M’Bi Yaméogo. « Nous avons suspendu le mouvement pour attendre les conclusions des négociations du mois de septembre. Nous verrons ensuite la conduite à tenir ».

WENDONDE

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 août 2012 à 09:00, par un citoyen
    En réponse à : Ministère des Infrastructures : Le SYTTBHA suspend son mot d’ordre de grève

    je suis de tous coeur avec vous il faut arretez le gaspillage et donner aux agent de l’etats les moyens de travaillez et pas brader notre fonction public au proft de sociétés privée pour qui l’interet superieure de la nation ne veut rien dire

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2012 à 09:02, par Le peuple
    En réponse à : Ministère des Infrastructures : Le SYTTBHA suspend son mot d’ordre de grève

    Slt ! je suis d’accord avec vous sur le point qui consiste à la promotion de vos agents (organisation de concours prof, reclassement des agents) mais suis pas d’accord sur la privatisation comme vous le dite de certains services. Il faut savoir que vous n’êtes pas les seuls dans ce pays. Il n’ya pas que les fonctionnaires de la fonction publique, il ya aussi le secteur privé et bien d’autres auxquelles le gouvernement doit se pencher. d’ailleurs, un régime basé uniquement sur la fonction publique ne se développera jamais. cette façon de privatiser en utilisant vos termes consiste à distribuer les biens au secteur privé et également aux nombreux de jeunes techniciens qui sortent des écoles professionnelles. Vous voulez vous accaparer de tous ca et que deviendront les jeunes dotés de CAP, de BEP et de BTS en génie civil, travaux publiques...Pensez-y ? je parle au nom de tous ces jeunes-là. Cherchez à ce que ces services soient améliorées et bien structurées au lieu de vouloir vous accaparer. Je vous comprend, vous pensez-y faire la corruption comme certains de vos collègues des autres ministères. Qu’on vous donne ces services et on verra ! ce sera la catastrophe. Que le gouvernement ouvre l’oil et le bon ! Les agents de la fonction publique se croit tout permis dans ce pays.L’Etat n’arrive pas à embaucher tout le monde. La seule solution c’est de développer le secteur privé gage d’un développement durable. Revoyez donc la copie de vos revendications !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés