Orpaillage à Holly : Un blessé grave, des dégâts matériels

mardi 7 août 2012 à 00h22min

C’était il y a deux ans, deux mois. Jeudi 3 juin 2010. Le titre de mon article publié sur ce même portail d’informations lefaso.net était : « Exploitation d’or à Gaoua : Le torchon brûle encore depuis ce mercredi ». Et le chapeau (genre introduction) de l’article : « La question de l’orpaillage continue de troubler la quiétude de la population de Gaoua. Après Kampti, Gaoua- ville, Djikando, c’est aujourd’hui le village de Holly à 12 km de Gaoua qui est en ébullition.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Affrontements entre villageois et orpailleurs désireux de s’installer dans le village, intervention des forces de l’ordre et arrestation d’un villageois. La tension est vive ». Fin de citation. Deux ans après, ce chapeau est encore valable et actuel. Pour celui- ci :

Samedi 4 août 2012, Holly est en deuil. L’ancien délégué du village a été rappelé auprès des ancêtres. Tous les villageois sont aux funérailles. Tous, sauf Samuel, un fils du village. Occupés par les pleurs et la consommation du dolo, les villageois sont informés par des enfants que Samuel aurait amené clandestinement des orpailleurs pour creuser l’or dans le village. Branle- bas total ! L’histoire se répète. Flashback : « Lundi 31 mai 2010, les habitants de Holly étaient aux funérailles d’un des leurs. Ce même jour, un groupe d’orpailleurs débarquent dans le village en compagnie de certains éléments de la police nationale pour exploiter l’or dans le village. Informée, la population se rend sur les lieux pour déguerpir les étrangers indésirables. Il s’en est suivi un affrontement. La population prend à partie un groupe de jeunes du village qui sont de mèche avec les orpailleurs. Ces jeunes s’en sortent avec des blessures ».

Ce samedi 4 août 2012, encore, comme un seul homme, les hollois quittèrent les funérailles armés de gourdins, de flèches et se dirigèrent vers le lieu où se trouvent "les indésirables". Samuel réussit à fuir. Ses compagnons n’auront pas cette chance. Ces derniers furent copieusement passés à tabac dont un grièvement blessé. Visiblement déchaînés, les villageois mettent le feu à la concession de Samuel. Sa moto à lui nouvellement offerte par des orpailleurs est entièrement brûlée, les plants de son champ sont arrachés. Plus tard les villageois reviennent et terrassent les murs de la concession. Le message est clair : « nous voulons dire à Samuel que nous ne voulons plus le voir au village ici, ni lui, ni aucun membre de sa famille. Il veut gâter notre village, nous ne voulons pas de l’orpaillage archaïque ici », crie un des villageois aux gendarmes venus rétablir l’ordre. Selon ce dernier, le sieur Samuel s’entête à vouloir faire exploiter l’or dans le village malgré leur refus catégorique qu’une telle activité se mène dans leur village.

Approchés, les membres de la famille de Samuel soutiennent qu’il ne s’agissait pas d’une volonté d’extraire l’or mais plutôt de borner leur parcelle. Une thèse que les villageois réfutent. « S’il s’agissait d’un bornage, pourquoi Samuel n’était pas accompagné par des agents de la mairie et des cadastres ? Pourquoi choisit- il un jour où tout le village est en deuil pour faire le bornage de sa parcelle de façon clandestine » ?

Cet incident de Holly vient encore démontrer que l’orpaillage a du mal à s’intégrer au sein du peuple du Sud- Ouest du Burkina. Conscients des conséquences néfastes de cette activité contraire à leurs croyances et coutumes, les habitants des villages où les orpailleurs ne se sont pas encore installés se battent depuis maintenant des années pour arrêter l’hémorragie sociale et spirituelle à eux imposée par l’orpaillage.

Que fait l’Etat ? Complice ?

Koundjoro Gabriel Kambou Avec la collaboration de Romain Kambou à Holly

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 août 2012 à 11:17
    En réponse à : Orpaillage à Holly : Un blessé grave, des dégâts matériels

    NUL N’A LE DROIT DE SE FAIRE JUSTICTE AU BURKINA...QUE LA JUSTICE FASSE SON TRAVAIL ON N’EST PAS DANS UNE JUNGLE.CE PAYS APPARTIENT A NOUS TOUS....TROP C’EST TROP....

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2012 à 16:38
      En réponse à : Orpaillage à Holly : Un blessé grave, des dégâts matériels

      et pourtant nous sommes dans une jungle,d’ailleurs sais pas de quelle justice tu parles. tu dois vivre sur une autre planète.
      sur l’article en question,je remercie la clairvoyance de la population de holly ,on ne peut pas permettre que n’importe vient creuser ses trous,déverse ses produits toxiques,récupère quelques grammes d’or et hopppp....s’en va en léguant ses merdes à la population qui subira toutes les conséquences. c’est pas normal et il y a qu’à voir comment le pays est défiguré partout avec cette ruée vers l’or comme si il venait de pousser et qu’il faut tout prendre avant qu’il ne sèche. c’est irresponsable parcequ’il faut penser à nos enfants et à nos petits enfants

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2012 à 11:23
    En réponse à : Orpaillage à Holly : Un blessé grave, des dégâts matériels

    FORCE DOIT RESTER LA LOI...QUE LES RESPONSABLES DE LA REGION FASSENT RESPECTER LA LOI A HOLLY...TROP C’EST TROP...L’ERREUR EST HUMAINE MAIS PESISTER DANS LA BARBARIE EST DIABOLIQUE....

    Répondre à ce message

    • Le 8 août 2012 à 09:44, par FG
      En réponse à : Orpaillage à Holly : Un blessé grave, des dégâts matériels

      Force doit rester quelle loi ? Soyons un peu logique ! Que reclame la population de HOLLY ? simplement que l’exploitation se fasse dans les règles de l’art. Et là je crois qu’il sont passé par les procedures normales pour le reclamer. Alors pourqoui permettre qu’un seul individu vienne deranger la quiétude de toute d’une population à cause d’un pretendu permis dont les sources de provenances sont à revoir ! Il faut voir les consequences a court , moyens et long termes pour la population. Samuel et son groupe on belle et bien été informé des conditions préalables avant l’exploitation, alors pourquoi s’enteter si ce n’est pas prendre des risques inutiles.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2012 à 11:32
    En réponse à : Orpaillage à Holly : Un blessé grave, des dégâts matériels

    LES ETRANGERS SONT PERSONA NON GRATA A HOLLY PAS SEULEMENT LES ORPAILLEURS

    Répondre à ce message

  • Le 8 août 2012 à 11:39
    En réponse à : Orpaillage à Holly : Un blessé grave, des dégâts matériels

    bravo, bravo habitants de holly. leur courage est a salué, tourné dans les site et vous verez. c’est de la merde, les autorités veulent rien faire parce qu’ils sont les vrais benéficiaires de cette exploitation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés