Délinquance : Deux présumés contrefacteurs de chèques bancaires aux arrêts

mardi 31 juillet 2012 à 01h51min

Deux individus suspectés de contrefaction de mandats postaux, de chèques ordinaires et de travelers chèques ont été présentés ce lundi 30 juillet 2012 aux hommes de médias. C’était au cours d’un point de presse tenu à Ouagadougou par la section de recherches de la troisième région de gendarmerie de Ouagadougou, en collaboration avec la Brigade territoriale de gendarmerie de Pama.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Le lieutenant Issa Paré, commandant de la compagnie de gendarmerie du Kadiogo, explique que c’est le 26 juin dernier que la Brigade territoriale de gendarmerie de Pama a été informée par le Bureau principal des Douanes de Nadiagou (à la frontière Benin-Burkina) de la présence à son niveau de deux individus en possession d’un important lot de chèques bancaires. Se déportant sur les lieux, la brigade de Pama interpelle le même jour D. Toyosi (21 ans). Son « complice », S. Djubril, lui, sera interpellé le lendemain 27 juin « à bord d’un véhicule de transport public de passagers à destination du Bénin », alors qu’il tentait de fuir. Les deux hommes, présentés comme étant de nationalité nigériane, expédiaient, selon le Gendarmerie, les chèques postaux et bancaires hors du continent africain par le biais de la poste.

« Le mode opératoire, explique, le lieutenant Paré, consiste à trouver des clients via Internet auxquels ils (les présumés faussaires, Ndlr) proposent leurs services, à savoir la production de faux moyens de paiement. Le client intéressé, poursuit le Lieutenant paré, doit transmettre un spécimen du document dont il souhaite obtenir le faux. » La suite de l’opération consiste, pour les deux individus, selon toujours les explications du lieutenant Paré, à mettre en œuvre leurs compétences -l’un serait informaticien et l’autre imprimeur professionnel- pour produire en nombre voulu le document proposé. « Après la confection, les faux documents sont rangés dans les colis pour être expédiés aux destinataires. »

Le choix du Burkina pour envoyer les colis, précisément par le biais de la Sonapost (Société nationale des postes) serait un stratagème pour brouiller les pistes. « Les faussaires utilisent des circuits détournés en se rendant dans des pays où cette pratique est encore méconnue », avance le lieutenant Paré.
L’enquête a permis de saisir 5 657 tickets contrefaits, au préjudice de 16 institutions bancaires et financières de quatre pays occidentaux. Ce sont les Etats-Unis (5 202), la Grande Bretagne (206), l’Allemagne (181) et l’Irlande (68). En plus des tickets, 1,894 millions de francs CFA dont 10 330 Nairas (monnaie du Nigéria), ont été saisis entre les mains des présumés délinquants.

L’enquête révèle par ailleurs que les deux présumés faussaires ont déjà réussi à expédier deux colis de chèques contrefaits (nombre inconnu) à partir du service postal « Rood Woko » de Ouagadougou. D. Toyosi et S. Djubril seront conduits devant le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, a assuré le lieutenant Paré.

Ce dernier a saisi l’occasion pour lancer un appel aux populations afin qu’elles dénoncent les personnes qui s’adonnent à des actes de contrefaçons dans les cybers cafés et autres endroits. Il a aussi invité les agents des services postaux et des différentes institutions financières à dénoncer tous les envois et transactions financières suspects. Cela y va de la préservation du prestige et de l’image dont jouit le Burkina Faso sur l’échiquier international, a-t-il conclu.

Guy Yaméogo

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés