AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

mercredi 11 juillet 2012 à 00h28min

La vieille YW a été condamnée le mercredi 20 juin dernier, par le Tribunal de grande instance (TGI) de Diébougou, à une peine d’emprisonnement ferme de 2 mois. Il lui est reproché d’avoir excisé KT, une élève de 15 ans en classe de 6ème, au Collège d’enseignement général (CEG) de Tiankoura. A la barre, la victime a déclaré avoir supplié la vieille pour qu’elle l’excise, parce que ses camarades (qui sont excisées) se moquent d’elle. KT dit s’être rendue dans le village de cette vieille, à l’insu de ses parents et accompagnée de sa tante PN à qui elle a menti, en disant avoir reçu le feu vert de son père. Sa grand-mère KKP qui est aussi poursuivie pour complicité tout comme PN, a raconté devant les juges, l’avoir dissuadée en vain. Face à ces déclarations, le président du tribunal tout étonné a demandé à KT si elle connaît les dangers de l’excision.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Elle a répondu par l’affirmative, mais n’a pas été capable d’en citer un seul, à la demande du procureur. La vieille YW a rappelé de son côté avoir cessé la pratique de l’excision, après sa première comparution au TGI de Gaoua. Elle a cédé seulement à cause de l’insistance de KT. La partie civile formée par le père de la victime, n’a pas fait de réclamation. Il a simplement souhaité que la justice fasse son travail, afin de dissuader tous ceux qui s’adonnent à cette pratique néfaste. Ainsi, pour n’avoir pas dénoncé les intentions de la victime, PN et KKP, la tante et la grand-mère de KT, ont été reconnues coupables de complicité et condamnées à une peine d’emprisonnent de 2 mois, assortie de sursis. Les larmes aux yeux, la vieille YW qui a écopé de deux mois ferme, a quitté le tribunal en vociférant qu’elle préfère être tuée plutôt que d’aller en prison. La victime qui méritait aussi une sanction, n’a pas été poursuivie, du fait de son statut de mineure.


Un procès humiliant pour les enseignants de la Bougouriba

Enseignant de profession, DOF a comparu le mercredi 20 juin 2012 au Tribunal de grande instance de Diébougou. Il est poursuivi pour coups et blessures portés sur son collègue KR et pour rassemblement illicite dans les lieux publics, sans autorisation préalable. Devant les juges, DOF n’a pas reconnu les faits. L’histoire qui, selon lui, remonte au 10 février dernier, est liée à une affaire de plaques solaires. « Le maire est venu à l’école pour enlever des plaques solaires installées sur un des logements utilisés par l’inspection de l’enseignement de base. En ma qualité de directeur intérimaire, je lui ai demandé une décharge comme préalable à l’opération », a-t-il raconté. Face au refus du maire de présenter ledit document, et sur son insistance à démonter les plaques, DOF en colère dit être entré dans les classes pour faire sortir les élèves. Arrivé dans sa classe, KR, lui oppose une résistance et exige des explications.

DOF déclare avoir été au cours de cette altercation, saisi par la taille par KR, et c’est en voulant se retirer de ses mains que ce dernier se serait retrouvé au sol. Il a alors déposé plainte contre lui pour coups et blessures. Au regard de la gravité du comportement de DOF, la justice a élargi les poursuites, en y ajoutant les troubles à l’ordre public. Selon le procureur, c’est une honte pour des enseignants censés être des modèles, de donner de mauvais exemples à ceux-là mêmes dont ils ont à charge l’éducation. Pour le tribunal, DOF n’a pas le droit de violer la classe de KR, et surtout d’utiliser les élèves comme arme de défense.

Le parquet et le Tribunal ont déploré d’une manière générale, le comportement des enseignants de la province, car selon eux, c’est la 3e fois que ceux-ci sont poursuivis en justice au cours de cette année judiciaire, pour des faits qui ne font pas honneur au corps. KR constitué en partie civile, a réclamé 500 000 F CFA à DOF, soit 49 000 F CFA pour ses frais d’ordonnance et de déplacement, et 451 000 F CFA pour réparer l’atteinte à son honneur. Quant au prévenu, il a reconnu ses erreurs et a présenté ses excuses au tribunal. Il a été condamné à payer une amende de 100 000 F CFA, assortie de sursis et à 149 000 F CFA pour la réparation des dommages causés à KR. Les enseignants, venus très nombreux assister à ce procès, se sont dit humiliés par leurs collègues, car cette affaire, selon eux, ne devait pas arriver au tribunal.

Rassemblés par Sansan Natal DAH (AIB-Bougouriba

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 juillet 2012 à 06:48
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    Que la justice laisse cette vieille tranquille !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 07:24, par Unouagalais
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    si n’importe qui peut devenir enseignant juste parce qu’il veut trouver de quoi se nourrir, sans aucune vocation, ni aucun souci de l’éthique et du comportement relatif au statut de l’enseignement et que le système éducatif l’accueille les bras ouverts, pas étonnant qu’à un certain moment la véritable nature de tout un chacun prend le dessus. le chien ne change pas sa manière de s’assoir. par contre ce que je reproche à votre article et au tribunal est de ne avoir cherché à en connaitre davantage sur cette affaire de plaques solaires

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 08:43, par Caton L’Ancien
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Bisbille entre enseignants

    Cher journaliste, quid du fond du problème ? Le maire a-t’il le droit de démonter les panneaux solaires ? Si oui, pour en faire quoi et où ? Voilà les bonnes questions qui demandent des réponses...Le reste, à savoir si X est tombé car Y l’a poussé est secondaire.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 09:24, par LALA
      En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Bisbille entre enseignants

      D’accord avec Caton l’Ancien. Le maire n’a-t-il pas violé l’autorité du Directeur en venant demonter les plaques solaires sans l’accord de ce dernier et sans décharge ? N’es-ce pas un abus de pouvoir ?
      Par solidarité de corps, le Directeur devait être soutenu par les autres collègues, sinon demain, un quidam viendra bastonner copieusement un enseignant devant ses élèves (il ne sera pas simplement bousculé) et les collègues regarderont faire pour ne pas être trimballés devant la justice.
      L’élément qui a conduit l’affaire en justice est vraiment digne d’un vrai montage ! ! !
      webmaster, publiez SVP.

      Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 10:32
      En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Bisbille entre enseignants

      Mais c’est pour ce que vous considérez comme sécondaire là que le monsieur s’est retrouvé au tribunal pas pour les plaques (qui pourront faire l’objet d’un autre écrit si le journaliste le veut bien). Si au palais on n’a pas parlé de plaques le journaliste ne peut les évoqué dans cette rubrique intitulée au coin du palais ; donc ce qui a été dit ou fait au palis.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 09:45, par gohoga
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    Je pense que le maire devait être entendu par le Tribunal. Surtout que ce lui qui est la cause de cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 09:51, par RENAR
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    Et le maire dans tout ça ? selon l’article le maire est la base du problème.

    Pourquoi même la justice ne fait pas mention de lui. Je pense que le professeur était dans son droit d’exiger une décharge de la part du maire. Un document pourtant simple ; à moins que les maires ne soient expressément exemptés de cette règle.
    C’est un manque de respect tout cru.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 21:03
      En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

      Vous oubliez que le pays role avec l’ huile de l’impunite/ Nos chefs, a quel niveau ils sont sont sont des demi- dieux. Ils peuvent meme prendre os femmes et nous devons les applaudisser. Pour la simple raison que c’est eux. La loi, c’est eux. Sinon comment un petit enseignant va demander s un maire de signer une decharge ? Vous croyez que Mr. Le Maire dealer est con pour signer une decharge ? Il voulait aller vendre ces plaques ou les placer chez sa maitraesse. Ce directeur a eu une conssicence citoenne et moi je pense qu’ il n’a pas donne un mauvais exemple. Ca me rappele un maitre que j’ai eu. Il s’appelait Achimi. Pendant que les eleves avaient soif, on avait meme pas de puits, la benne du commando allait puiser de l’eau pour alimenter le chateau d’eau du commandant qui samusait a aroser ses fleurs. Un jour, il nous a conduit chez le commandant et ona fait main basse sur l’eau. On a pris d’assaut la citerne et chacun s’est abreuve copeiuesement e il a dit au garde que si le commandant veut, il n’a qu’a le faire enfermer. L’afaire n’est pas alee loin. Les gens ne savent pas reAGIR POUR EMPECHR QUE L’ INJUSTICE NE SE PROPAGE. La lecon que ces eleves vont avoir avec eux, c’est qu’ il y a des moments ou il faut agir energiquement congtre l’ injustice. C’est pedagogique. Maintenant si vous me dites que c’est regrettable ou non, je dirai que c’est regrettable mais est-ce qu’ un maire p[eut venir voler le bien public comme ca ? Pourquoi arracher les plaques solaires sans explication/ L’ ecole, elle, ne merite pas de plaques solaires ? Et un journaliste sans formation politique comme ca va dire que c’est secondaire. C’est ca meme le fomnd du dossier. Le reste n’ est qu’ un fait divers. Un institeur gateau qui se fait bousculer et tomber, c’est juste un petit fait divers banal. Un maire maraudeur, ca c’est autrement plus serieux. L’ enseignant la a toute ma sympathie. Au moins, ila eu la decharge qu’ il reclamait tant. Le maire peut s’accaparer des panneaux solaires mais quand ca va pourrir, on dirat qu’ on tous suivi l’affaire et que Mr. Le Directeur a protege le patrimoine de l’ecole comme il pouvait. Bec et ongles.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 10:35
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    Hooo l’exision a de beaux jours devant elle. Et les exemples sont lésions. Quand on apprend que même des intellectuels, souvent des femmes travaillant dans la santé font exiciser leur fille, on ne sait plus quoi dire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 10:35
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    Hooo l’exision a de beaux jours devant elle. Et les exemples sont lésions. Quand on apprend que même des intellectuels, souvent des femmes travaillant dans la santé font exiciser leur fille, on ne sait plus quoi dire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 11:13, par quel gachis
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    Quelle bêtise et quel gâchis de vouloir se faire exciser quand on a eu la chance d’en avoir été préservée. On connait les conséquences, surtout quand c’est fait par une vielle ignorante qui coupe au hasard et dans les conditions d’hygiène qu’on connait. Si c’est à cause des pressions exercées par les camardes de la fille qu’elle a fini par se soumettre à leur "norme", il faut alors surveiller l’éducation de nos enfants pour qu’ils admettent que l’excision n’est pas la norme mais bel et bien un handicap.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 16:54, par le roy
      En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

      Peux-tu nous le taux des femmes excisées au Burkina ?
      Je pense que c’est au tour de 80% .. Donc foutez-nous la paix..
      C’est un choix.. c’est comme si on est homosexuel il y’a problème ?
      Laissez les gens vivre leur sexualité... je connais une femme majeure avec 2 enfants qui s’est fait exciser de son propre chef... son mari n’a pu l’empêcher.

      Répondre à ce message

      • Le 11 juillet 2012 à 21:07
        En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

        Tu es un ignare et tu fais vraiement hors- sujet. Tu es plus Royalement ignotantus ue cette fille. On parle d’ excision et Mr. Ignorantus parle d’ homosexualite, de laisser les uns et les autres vivre leur sexualite. Ton en -bas ne fonctionne certainement meme pas. Alors, tu es fixe et tu confonds tout. Qu’est-ce qu’ un crime a a voir avec l’ homosexualite/ On doit laisser les egns tuer s’ ils en font le choix ? On doit laisser les gens se suicider s’ ils en font le choix ? Etre bete come toi, c’est vivre vraiment dans le bonheur. Pardonne mes mots durs mais tu as fait la contribution la plus bete du siecle. Tu peux te taire souvent. Ca t’aidera beaucoup. Crois- moi.

        Répondre à ce message

      • Le 12 juillet 2012 à 16:14
        En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

        Lailalala !! Moi ma femme n’est pas excisee et je cherche souvent a aler voir ailleurs, histoire de voir la nudite d’ autres femmes. Femmes, pardonnez - moi mais bcp d’ hommes commettent l’ infidelite, pas parce qu’ils n’aiment pas leurs legitimes, mais pour voir une nouvelle femme nue. C’est tellement palpitant puisque quand vous etes habilees vous vous prenez pour des reines Sheiba. Mais quand on arrive a vous defroquere on eomme cast tellement joy car vous ne pouvez plus frimer devant nous ca, mais on est frustre aussi, on se rend vite compte que c’est pas particulier et on court aileurs cherchant cette reine mythique. Mais partout, c’est la meme chose qu’ on nous offre, a la diference que certaines sont excisees et c’est encore moins kool. Donc, si ma femme fait erreur et elle va se couper le Klit, la j’ai gagne lock. Je vais faire sale et dire que c’est elle qui m’a pousse dans ca. Parfois meme je vais aller avec des super- excisees mais je vais dire que je recherche des non- excisees. Elle a quelle moyens de verifier ? Et puis, je vais investir mes poulets et laisser la femme partir comme ca parce qu’ une vieille sorciere edente a manie le couteau ? Pas si bete que ca. Je n’aime pas les pertes seches. Ma femme, elle n’ose meme pas me donner un alibi. Elle me connait bien bon. Des femmes qui ont eu la chance d’avoir leur chose sauvegardee dans un pays conservateur et sexuellement hypocrite comme ca qui se plaignent. Comment Dieu meme va satisfairel’ homme qui est si changeant. Il fait froid, il tremble et claque les dents, il fait chaud c’est le meme qui sue a grosses gouttes, se met a poil et insulte les gens en cicrulation pour un oui ou pour oui. Pardon, femmes, faut pas m’ insulter. Les hommes avec qui vous tromper vos maris dehors- la raisonnent de la meme facon que moi. Donc vous etes aussi des infideles avec E muet.
        Mr. Klitophil

        Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 11:31, par Sylvie
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    j’ai cru qu’il y avait une prison pour les mineurs. Comme ça elle allait passer ses vacances en prison. MDR ! du coté de la vieille, comment tu vas te faire avoir par une fillette et tu dis que tu préfère mourir que de retourner dans ton ancienne résidence. Ce que je déplore le plus c’est la libération de la fille. Non seulement elles (elles et ses copines qui l’ont poussé par jalousie à couper son clitoris) se foutent de celles qui ne sont pas excisées mais aussi elle malmène la vieille. Vraiment revoyez le cas de la fille et ses copines, elles doivent aller en prison aussi ne serait ce que 02 mois pour les vacances.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 17:23, par la vieille mere
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    Mais, a 15 ans, ces filles la n ont pas d autres endroits ou regarder que leur clitoris pour remarquer que d autres n en ont pas ?
    vraiment hein, a notre age on savait meme pas ce que c est

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet 2012 à 21:12
      En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

      Moi a 15 ans, je me rendsais compte de mon corps. Je me rappelle que une fois sous la docuhe, je trouvais un plaisir imense a frotter ma main contre mon clitoris et ca me donnait un plaisir que parfois je n’ai meme pas lors des rapports avec mon mari. 15, c’est l’age ou le corps comment a se reveiller. Peut- etre que tu es un peu du cote frigide.Alors, ni toi ni ton epoque ne peuvent etre des references. Voila des gens qui ramenent tout a leur epoque. Va vivre dans ton epoque et n’ utilise pas notre internet qui est un outil de Notre Epoque a nous, l’ epoque de nos enfants de 15 ans. Tu n’es pas forcement la meilleure des mamans.

      Aicha K.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2012 à 19:35, par LE BURKINABE
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    en fete elle a raison car meme vous vo maman ont été excisé .donc laissé cette petite la tranquille . elle s’est fait excisé par sa propre volonté.je pense que c’est quand l’excision est faite sans le consentement qu’il doit avoir condanation .Quand au père de l’enfant il est inconcient car la fille est une pure BURKINABE,mai son papa est un demi BURKINABE

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2012 à 08:05
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    decidement la justice est plus que pourrie au burkina. IL va falloir la nettoyer de fond en comble ! Ce pauvre enseignant qui refuse de faire sortir ses eleves est hors la loi car il est sous l’autorité du directeur qui est responsable du devenir de l’ecole et des eleves. Ce maitre doit etre sanctionné pour entrave a l’exercice de sa fonction de directeur. Le maitre de la classe n’est pas au dessus du directeur de l’ecole
    le maire n’a aucune autorité sur les enseigants, encore moins sur le directeur. C’est le maire qui doit etre severement condamné pour intrusion et empechement de mener sn travail : c’est lui qui fait un trouble a l’ordre public.

    il est clair que cette affaire a été montée avec la compicité de l’enseignant recalcitrant. I est domage que l’on e dnne pas pas le nom de la localité. Toujours est-il qu’il FAUT ABSOLUMENT SOUTENIR CE DIRECTEUR QUI RESTE UN SYMBOLE D INTGRITE ET DE RESPECT DU BIEN PUBLIC ; C’est le vrai instituteur comme on le desire et recherche comme avant !
    Ces pauvres eleves n’ont-ils pas droit a la la umiere pour acquerir le savoir Quoi peut-il etre plus important pour justifier le demontage ? Et meme sur quelle decision administrative ? Le maire dispose de quel pouvoir pour en decider ainsi tout seul ?
    CE DIRECTEUR DOIT ABSOLUMENT REFUSER CE JUGEMENT, FAIRE APPEL ET ERTE SOUTENU
    Que dit l’inspecteur du comportement de son employé instituteur qui s’oppose a son directeur ?
    le pire, c’est que la justice au burkina, c’est plus que la catastrophe : existe t-il encore des hommes de loi au burkina ? Ce cas est a peine un cas d’etude pour des etudants de premiere annee de droit, tellement c’est clair et dire que ce sont ces juges qui pretendent dire la loi et la justice !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2012 à 19:59
    En réponse à : AU COIN DU PALAIS : Elle veut être excisée comme ses camarades

    SOME, c’est pourquoi moi je suis trop d’accord meme avec les Yadse de Ouahgouya. Vous avez vu comment ils ont mis au pas la Justice Acquise du Burkinadans l’affaire You- Moore ?. Les juges ne doivenet meme plus aller gater 4 ans d’etudes de droit a l’UO suivis de 2 ans de Magistrature a l’ENAM. Tout ca pour dire ce qu’ ils veulent au lieu de dire le droit ? Est-ce que cette maniere de rendre la justice facon facon- la demande meme un niveau cepe ? Le maire a d’abord envahi un espace qui n’est pas le sien. Et il va pour arracher ds plaques solaires come ca ? Lui- la meme il fallait le chasser a coups de pierres car c’est un voleur en plein jour. L’ institueur qui a refuse de faire sortir les enfants ne merite pas d’ etre un enseignant. Car un enseignant doit mettre la main a la pate. Il doit etre un leader politique qui est engage aux cotes de sa communaute et qui lutte pour le bien etre de ses eleves comme Achimi dans l’ exemple d’ en haut.pour moi, c’est simple, le maire est un voleur et voila qu’ on condamne un enseignant qui n’a fait que proteger le patrimoine de l’ecole. Ou est le mal ? Je ne veux meme plus entendre de cet enseignant gateau. SOME, la scene a meme eu lieu dans ton village, a Diebougou. Ca meme c’est un sacrilege quand on sait que vous du sud- ouest, vous etes des defenseurs intrepides de la justice et de votre paix. La preuve que Samory le coupeur de nuques n’ a meme pas eu le loisir de rentrer dans votre region, tellement il a ete accueilli par vos pluies de fleches. En plus, comme vous saviez qu’ il coupait les nuques, vous avez coupez deja vos nuques juste au cas ou... C’est pourquoi les dagari n’ ont pas de nuques jusqu’a nos jours. Voila un detail important de votre anatomie /morphologie que tu ne connaissais pas. Prochainement je vais entrer dans des explications metaboliques du pourquoi vous adorez le dolo/vin et le Christ comme le bebe adore le lait.
    Bonne journee, djontchie de valeur

    J.M. Vianay Fayama, Toronto, Canada

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés